Shimano

entreprise japonaise

Shimano
logo de Shimano
illustration de Shimano

Création 1921
Fondateurs Shozaburo Shimano (d)[1],[2]Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Kabushiki gaishaVoir et modifier les données sur Wikidata
Action OTC Markets Group (SHMDF)[3]Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Osaka
Drapeau du Japon Japon
Direction Yoshizo Shimano (d) (-)[4], Shozaburo Shimano (d) (-)[2], Shozo Shimano (d) (-)[2], Keizo Shimano (d) (-)[2] et Yōzō Shimano (d) (depuis )[2]Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité Articles de sport
Produits Composants pour le cyclisme, la pêche, le snowboard, l'aviron
Filiales Shimano (Singapore) (d)
Site web http://www.shimano.com/
Chiffre d'affaires 378 040 000 000 d’yen ()[5]Voir et modifier les données sur Wikidata

Shimano est une entreprise japonaise spécialisée dans la fabrication de pièces et composants pour cycles mais également pour la pêche, le snowboard et l'aviron. L’activité golf a été abandonnée en 2003 à la suite d'un échec commercial.

Shimano est leader mondial[6] sur le segment des équipements pour vélos (dérailleurs, manettes de vitesses et de freins, pédales, roues, etc.). Ses activités cycles contribuent aux trois cinquièmes de son chiffre d’affaires. Shimano est également le leader dans le domaine des moulinets mais aussi des cannes à pêche.

HistoireModifier

  • En 1921, Shozaburo Shimano fonde son entreprise à Osaka au Japon. Il débute par la fabrication d’un pignon roue libre.
  • En 1956, Shimano sort son premier dérailleur : il s’agit en fait d’une copie du dérailleur Simplex de 1950.
  • En 1973, Shimano fait son entrée dans le peloton cycliste professionnel (voir chapitre « Compétition »). Il s’agit alors de faire connaître sa série haut-de-gamme « Dura-Ace ».
  • En 1982, Shimano s’attaque au monde du VTT avec sa gamme « Deore XT ».
  • En 2008, Shimano sort un dérailleur électrique pour contrer son rival Campagnolo et relancer ce système.
  • Le PDG actuel, Yozo Shimano, est un petit-neveu du fondateur. Son ancien président Yoshizo (petit-fils du fondateur) est maintenant président.[pas clair]
  • Le président de Shimano Europe est Satoshi Yuasa, secondé par Frank Peiffer et Marc van Rooij.

Quelques chiffresModifier

  • présent dans dix-huit pays
  • 11 800 salariés à travers le monde, toutes filiales confondues ()[7]
  • 60 % de ses produits fabriqués à l’extérieur de l’archipel
  • Chiffres d'affaires 2017 : 335 milliards de yen (2,5 milliards d'euros en )[7]
 
Cassette Shimano type 'hyperglide'.

CompétitionModifier

  • En 1973, Shimano fait son entrée dans le peloton professionnel en devenant partenaire de l’équipe Flandria de Freddy Maertens. Cette année-là, une polémique éclata après les championnats du monde, Eddy Merckx étant accusé d’avoir favorisé les intérêts de Campagnolo (en laissant gagner Felice Gimondi) plutôt que d’aider son compatriote Maertens.
  • En 2020 Shimano équipe plus des 3/4 du peloton professionnel[8].
  • Depuis 2005, l’entreprise sponsorise de très nombreuses équipes mais ne possède plus de rôle de sponsor titre (bien que certaines équipes comme le team sunweb ou la FDJ contribuent grandement au développement de nouveaux produits haut de gamme)

Sites de productionModifier

Shimano possède des usines au Japon[9], en Malaisie[10], à Singapour[11], en Chine[12], au Cambodge, en Indonésie, au Philippines, en République tchèqueKarviná[13]) et aux États-Unis.

Notes et référencesModifier

  1. « https://www.shimano-steps.com/e-bikes/sweden/sv/essence-of-cycling » (consulté le )
  2. a b c d et e « https://www.shimano.com/en/company/history.html » (consulté le )
  3. Knowledge Graph, (graphe de connaissances), consulté le  
  4. « https://www.welovecycling.com/wide/2020/09/24/the-legacy-of-yoshizo-shimano-the-man-who-changed-cycling-dies-at-the-age-of-85/ » (consulté le )
  5. « https://www.shimano.com/en/ir/library/cms/contents/Summary%20of%20Financial%20Results%20FY2020-Q4.pdf » (consulté le )
  6. Selon l’expansion.
  7. a et b "fact sheet" 2017, PDF
  8. Guillaume Judas, « Matos des Pros : les vélos des équipes World Tour 2020 », sur 3bikes.fr, (consulté le )
  9. (en-US) Tyler Benedict, « Shimano Factory Tour - This is why they're masters of the metal », sur Bikerumor, (consulté le )
  10. (en) « Shimano publishes Malaysia factory update », sur Bike Europe (consulté le )
  11. (en-GB) « Bicycle parts maker Shimano invests $179m to build Singapore plant », sur Nikkei Asia (consulté le )
  12. (en) « China Still Important Manufacturing Base for Shimano », sur Bike Europe (consulté le )
  13. (cs) Tomáš Januszek, « Shimano chce v Karviné rozšířit výrobu. Přibýt má dvacet míst », Karvinský a havířovský deník,‎ (lire en ligne, consulté le )

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier