Matej Mohorič

coureur cycliste slovène
Matej Mohorič
Image dans Infobox.
Matej Mohorič lors de la présentation des équipes à Compiègne, organisée dans le cadre de la 119e édition de Paris-Roubaix.
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (27 ans)
KranjVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Distinction
Badge Bloudek (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Équipes amateurs
2013Sava
Équipes professionnelles
Principales victoires

Matej Mohorič, né le à Kranj, est un coureur cycliste slovène, membre de l'équipe Bahrain Victorious. Champion du monde juniors en 2012 et des moins de 23 ans en 2013, il a ensuite remporté le BinckBank Tour 2018, Milan-San Remo 2022 et une étape sur chacun des trois grands Tours.

BiographieModifier

DébutsModifier

 
Matej Mohorič lors du départ de la Flèche brabançonne 2015 à Louvain.

Matej Mohorič naît le à Kranj en Slovénie[2].

En 2011, il devient champion de Slovénie du contre-la-montre juniors (moins de 19 ans). L'année suivante, il prend la deuxième place. En outre, il remporte le Tour d'Autriche juniors, le Giro della Lunigiana, le Giro di Basilicata et remporte deux médailles aux championnats d'Europe juniors, l'argent sur le contre-la-montre et le bronze sur la course en ligne. Le point culminant de son année sportive est son titre de champion du monde sur route juniors. Il remporte aussi la médaille d'argent sur le contre-la-montre.

En 2013, pour sa première année chez les espoirs, il rejoint l'équipe Sava et devient Champion de Slovénie du contre-la-montre espoirs. En fin de saison, il décroche le titre mondial chez les espoirs à Florence. Il devient ainsi le premier coureur à remporter consécutivement les titres mondiaux juniors et espoirs. Pour gagner, il utilise sa technique où il s'assoit sur le cadre en descente, tout en pédalant.

Ses résultats lui permettent de rejoindre en 2014, à 19 ans, l'équipe World Tour Cannondale qui devient Cannondale-Garmin en 2015[2]. À la fin de l'année 2015 il signe, comme son compatriote Marko Kump, un contrat avec l'équipe Lampre-Merida[3].

En février 2016, Mohorič, aligné sur le Tour du Qatar, ne termine pas l'épreuve en raison d'une chute au cours de la première étape qui a pour lui comme conséquence une fracture au coude gauche[4]. En mai, il classe 98e du Tour d'Italie, la première fois qu'il termine un grand tour. Aux championnats de Slovénie, il termine deuxième du contre-la-montre derrière Primož Roglič. À la fin de la saison, il obtient sa première victoire professionnelle lors de la sixième étape du Tour de Hainan.

Au mois d'août 2017 il fait le choix de ne pas renouveler son contrat l'équipe UAE Abu Dhabi pour rejoindre la formation Bahrain-Merida en 2018[5]. Il remporte sa première étape sur un grand tour lors de la septième étape du Tour d'Espagne.

Chez BahrainModifier

Au printemps 2018, lors du Tour d'Italie, il remporte la dixième étape arrivant à Gualdo Tadino, devant l'Allemand Nico Denz. En août, il termine seizième du championnat d'Europe sur route à Glasgow[6]. Quelques jours plus tard il remporte le BinckBank Tour, ou Tour du Benelux, sa première course World Tour[7]. Puis il gagne la troisième étape du Tour d'Allemagne, le [8], et il devient le vainqueur final de cette épreuve rétablie en 2018 après neuf ans d'interruption[9].

En 2019, il se classe cinquième de Milan-San Remo et neuvième de Gand-Wevelgem. En juillet, il participe à son premier Tour de France. Dans la foulée, il gagne la 7e étape du Tour de Pologne. Début octobre, à l'issue de la deuxième étape du Tour de Croatie, il percute un assistant après la ligne d'arrivée et chute lourdement. Il souffre de deux fractures de côtes, un pneumothorax et une hémorragie au diaphragme[10],[11].

Présent sur le Tour d'Espagne 2020, il chute au cours de la deuxième étape, ce qui lui cause une fracture à une omoplate. Il ne repart pas le lendemain[12].

Lors du Tour d'Italie 2021, il doit abandonner après une chute au cours de la neuvième étape[13]. Mais le 2 juillet, il remporte au Creusot la septième étape du Tour de France, après être sorti seul d'une échappée dans le Morvan[14]. Le 16 juillet, il remporte à Libourne la dix-neuvième étape, qui semblait promise aux sprinters : parti dès le premier kilomètre dans un groupe de six coureurs, rejoints par quatorze autres, Mohorič s'est extirpé à 25 km de l'arrivée pour gagner en solitaire[15].

En 2022, il s'offre la classique de Milan-San Remo en attaquant dans la descente du Poggio alors que des favoris comme Wout van Aert, Tadej Pogačar ou encore Mathieu van der Poel s'étaient battus dans la montée pour jouer la victoire[16]. Il révèle après la course que cette attaque dans la descente était préméditée et qu'une stratégie avait été mise en place dans cette perspective lors de la préparation hivernale. Il optimise ainsi ses qualités intrinsèques de descendeur par l'utilisation d'une tige de selle télescopique, ce qui lui permet de modifier sa hauteur de selle depuis son guidon et d'avoir un centre de gravité plus bas en descente, renforçant ainsi sa vitesse en descente. Il dispose également d'un frein à disques d'un diamètre plus important que d'habitude à l'avant, ce qui rend son freinage plus puissant. Ces équipements alourdissent son vélo, ce qui se révèle être un inconvénient en montée mais un avantage en descente[17]. Auteur d'un Tour de France en deçà de ses attentes avec une 86e place, des analyses sanguines réalisées après la course montrent qu'il a été positif au SARS-CoV-2 ainsi que « probablement » atteint par le virus d'Epstein-Barr, ce qui retarde sa reprise des compétitions de fin de saison[18].

Position « Mohorič »Modifier

Descendeur extrêmement véloce, il est le premier à introduire dans le peloton la position aérodynamique « à la Mohorič », consistant pour le coureur lors d'une descente à s'asseoir sur le cadre en allongeant son torse le long du cadre jusqu'au cintre[19].

Cette position peu académique permettant de réels gains de vitesse s'est rapidement imposée parmi les coureurs du peloton avant d'être interdite pour sa dangerosité par l'Union cycliste internationale à partir d'avril 2021[20]. Indépendamment de cette position finalement interdite, Mohorič est catalogué comme étant un des meilleurs descendeurs du peloton, voire le meilleur descendeur[17].

Palmarès, résultats et classementsModifier

Coureur amateurModifier

Coureur professionnelModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour de FranceModifier

4 participations

Tour d'ItalieModifier

4 participations

Tour d'EspagneModifier

 
Matej Mohoric lors de sa victoire sur la 7e étape du Tour d'Espagne 2017.

3 participations

Classiques et grands championnatsModifier

Ce tableau présente les résultats de Matej Mohorič sur les courses d'un jour de l'UCI World Tour auxquelles il a participé, ainsi qu'aux différentes compétitions internationales.

Légende
AB Abandon HD Hors-délais - Pas de participation × Pas d'épreuve
Année Circuit Het Nieuwsblad Strade Bianche Milan-San Remo Grand Prix E3 Gand-Wevelgem À travers les Flandres Tour des Flandres Paris-Roubaix Amstel Gold Race Flèche wallonne Liège-Bastogne-Liège Eschborn-Francfort Classique de Saint-Sébastien EuroEyes Cyclassics Bretagne Classic Grand Prix de Québec Grand Prix de Montréal Tour de Lombardie Europe - Course en ligne JO - course en ligne Mondial - CLM Mondial - course en ligne
2014 - - - - - - - - 112e 137e 127e - - - - 78e 62e - x x 56e -
2015 - - - - - - - - AB AB AB - - - - - - - x x - -
2016 - - - - - - - - 99e - - - - 70e 116e 86e 28e - - AB - -
2017 - 80e 57e - - - - - 86e 127e 93e - - - - - - - 50e x - 91e
2018 - 11e 25e - - - - - - - - - - - - 22e 41e 56e 16e x - AB
2019 - - 5e 27e 9e 15e 41e 70e 46e 49e 36e 11e - - 11e 36e 26e - - x - AB
2020 - 19e 10e x - x - x x 25e 4e x x x - x x - - x - -
2021 - 56e 11e - - - - AB 9e 57e 10e - 2e x - x x AB 13e - - 14e
2022 17e AB Vainqueur 4e 9e - 21e 5e 13e - 37e -

Classements mondiauxModifier

  Année201320142015201620172018201920202021
UCI World Tour nc nc nc nc 117e59e
Classement mondial869e102e36e96e86e12e
UCI Europe Tour53e nc nc 717e461e16e78e71e10e
UCI Asia Tour nc nc nc nc 8e nc nc nc nc
Légende : nc = non classéSource : UCI

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Matej Mohorič », sur slipstreamsports.com (consulté le )
  2. a et b « Fiche de Matej Mohorič », sur http://www.siteducyclisme.net/
  3. « Le journal des transferts », sur velo101, (consulté le )
  4. « Fracture du fémur pour Arashiro », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  5. « Le journal des transferts du 7 août », sur velo101.com, (consulté le )
  6. Frédéric Gachet, « Championnat d'Europe - Elites Hommes : Classement », sur directvelo.com, (consulté le )
  7. Nicolas Horlait, « BinckBank Tour : Michael Matthews conclut en beauté, Matej Mohoric remporte le général », sur cyclingpro.net, (consulté le )
  8. « Tour d'Allemagne (3e étape) : Matej Mohoric l'emporte et s'empare de la tête du général », L'Équipe,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. X.C., « La victoire finale pour Matej Mohoric », L'Équipe,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. Tour de Croatie : abandon pour le Belge Hermans et le Slovène Mohoric
  11. (de) Sturz nach der Ziellinie: CRO Race für Mohoric beendet
  12. Waldemar Ney, « Tour d'Espagne - Fracture de l'omoplate pour Mohoric, qui abandonne », sur cyclismactu.net, .
  13. Waldemar Ney, « Grosse chute de Matej Mohoric (Bahrain Victorious), évacué sur civière au Giro », sur lequipe.fr, (consulté le ).
  14. Arthur Frand, « Tour de France : Matej Mohoric remporte l'étape la plus longue, Mathieu Van der Poel conforte son Maillot Jaune et Primoz Roglic perd gros », sur L'Équipe,
  15. Johann Foucault, « Tour de France 2021 : Matej Mohoric remporte la 19e étape à Libourne », sur actu.fr,
  16. « Matej Mohoric remporte Milan-San Remo devant Anthony Turgis et Mathieu van der Poel », sur L'Équipe,
  17. a et b Simon Farvacque, « La tige de selle télescopique utilisée par Matej Mohoric lors de Milan-Sanremo : gadget, "one-shot" ou révolution ? », sur eurosport.fr, .
  18. « Matej Mohoric (Bahrain-Victorious) contraint par un virus de marquer une pause », sur lequipe.fr, L'Équipe, .
  19. « Giro : cinq choses à savoir sur Matej Mohoric », sur L'ÉQUIPE (consulté le )
  20. « La position en descente de Mohoric, reprise par Froome, interdite par l’UCI », sur Dicodusport, .

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :