Challenge Desgrange-Colombo 1951

Le Challenge Desgrange-Colombo 1951 est la quatrième édition de ce classement de régularité de cyclisme sur route international.

Challenge Desgrange-Colombo 1951
Généralités
Sport Cyclisme sur route
Organisateur(s) L'Équipe, La Gazzetta dello Sport, Het Nieuwsblad-Sportwereld et Les Sports
Édition 4e
Épreuves 11

Palmarès
Vainqueur Louison Bobet (classement individuel)
Drapeau de la France France (classement par pays)

Navigation

On retrouve au calendrier les 10 manches de l'édition précédente, auxquelles il faut ajouter Liège-Bastogne-Liège. Les coureurs doivent avoir participé à au moins une course dans chacun des pays organisateurs (Belgique, France et Italie) pour apparaître au classement final, tandis que la participation au Tour de Suisse n'est pas obligatoire. Paris-Tours est déplacée en octobre, alors qu'elle avait lieu jusqu'ici au printemps.

Le lauréat est le Français Louison Bobet, qui termine avec un seul point d'avance sur le tenant du titre Ferdi Kübler grâce à sa victoire lors de la dernière course, le Tour de Lombardie[1]. Le classement par pays est remporté pour la première et unique fois par la France. Pour la première fois depuis la création du Challenge Desgrange-Colombo, aucune course n'est remportée par un Belge.

Controverses modifier

Lors du Tour de Lombardie, Ferdi Kübler arrive à Milan en onzième position, battant au sprint Gino Bartali et Fiorenzo Magni, et conserve ainsi la première place du Challenge Desgrange-Colombo[2]. En novembre, il est cependant disqualifié par la fédération italienne. La firme Bottecchia a formulé un recours contre Kübler, arguant qu'il a effectué un changement de roue interdit durant la course. La commission sportive de la fédération italienne sanctionne pour cela Ferdi Kübler : « Ferdinand Kübler ayant commis une infraction à l'art. 5 du règlement du Tour de Lombardie, en prenant une roue d'un coéquipier de son écurie, il est disqualifié pour cette infraction et mis hors course. De plus il est frappé d'une amende de 3 000 lires. » Cette disqualification lui fait perdre le Challenge Desgrange-Colombo, dont le lauréat est désormais Louison Bobet[3].

Barème modifier

Course/Classement 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e 13e 14e 15e
Tour d'Italie et Tour de France 40 34 30 26 22 20 18 16 14 12 10 8 6 4 2
Autres épreuves 20 17 15 13 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1

Épreuves modifier

Date Course Pays Vainqueur Équipe
19 mars Milan-San Remo   Italie   Louison Bobet Bottecchia-Ursus
1er avril Tour des Flandres   Belgique   Fiorenzo Magni Ganna
8 avril Paris-Roubaix   France   Antonio Bevilacqua Benotto-Ursus-Fiorelli
15 avril Paris-Bruxelles   France/  Belgique   Jean Guéguen Mercier-Hutchinson
21 avril Flèche wallonne   Belgique   Ferdi Kübler Tebag
22 avril Liège-Bastogne-Liège   Belgique   Ferdi Kübler Tebag
29 mai-10 juin Tour d'Italie   Italie   Fiorenzo Magni Ganna
15-21 juin Tour de Suisse   Suisse   Ferdi Kübler Tebag
4-29 juillet Tour de France   France   Hugo Koblet Suisse
7 octobre Paris-Tours   France   Jacques Dupont Peugeot-Dunlop
21 octobre Tour de Lombardie   Italie   Louison Bobet Bottecchia-Ursus

Classements finals modifier

Individuel modifier

Pos. Coureur Équipe Points
1   Louison Bobet (FRA) Bottecchia-Ursus et Stella-Dunlop 97
2   Ferdi Kübler (SUI) Frejus et Tebag 96
3   Fiorenzo Magni (ITA) Ganna 90
4   Hugo Koblet (SUI) Cilo, La Perle-Hutchinson et Guerra-Ursus 77
5   Gino Bartali (ITA) Bartali 69
6   Rik Van Steenbergen (BEL) Girardengo, Condor et Mercier-Hutchinson 68
7   Fausto Coppi (ITA) Bianchi-Pirelli 53
8   Bernard Gauthier (FRA) Mercier-Hutchinson 51
9   Raymond Impanis (BEL) Alcyon-Dunlop et Girardengo 40
10   Pierre Barbotin (FRA) Bottecchia-Ursus et Stella-Dunlop 37

Pays modifier

Pour le classement par pays, les points des cinq meilleurs coureurs par course sont additionnés.

Pos. Pays Points
1   France 483
2   Italie 474
3   Belgique 302
4   Suisse 218
5   Luxembourg 22

Notes et références modifier

  1. (nl) Challenge Desgrange-Colombo sur wielergeschiedenis.be
  2. « Kubler, deux fois champion du monde », Journal de Genève,‎ , p. 3 (lire en ligne)
  3. « Ferdinand Kubler perd le Desgrange-Colombo », Gazette de Lausanne,‎ , p. 5 (lire en ligne)

Liens externes modifier