Ouvrir le menu principal

Équipe cycliste Bahrain-Merida

équipe cycliste WorldTeam bahreïnienne (2017-)
Bahrain-Merida
Logo Bahrain-Merida 2017.jpg
Informations
Statut
Code UCI
TBM (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Discipline
Pays
Création
Saisons
3Voir et modifier les données sur Wikidata
Budget
15 à 18 millions d'euros (2017)
Sponsors
Bahreïn, Merida Bikes (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Encadrement
Directeur général
Brent Copeland (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Directeurs sportifs
Gorazd Štangelj (depuis )
Paolo Artuso (d) (depuis )
Mario Chiesa (depuis )
Tristan Hoffman (depuis )
Philippe Mauduit (depuis )
Vladimir Miholjević (depuis )
Harald Morscher (depuis )
Paolo Slongo (d) (depuis )
Alberto Volpi (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Dénomination
depuis
Bahrain-Merida

L'équipe cycliste Bahrain-Merida est une équipe cycliste bahreïnie candidate à la licence WorldTeam créée fin 2016 pour une première saison en 2017.

Sommaire

Histoire de l'équipeModifier

Fin 2016 : créationModifier

La création de l'équipe est amorcée à partir de l'été 2016, d'après une idée du prince Nasser ben Hamed al-Khalifa en février[1]. Le Bahreïnien est une personnalité controversée : il est soupçonné de tortures sur des opposants au régime[2]. L'équipe est financée par le Bahreïn dans le but de se promouvoir à l'international, et son co-sponsor est Merida Bikes, qui quitte alors l'équipe Lampre-Merida avec qui il était co-sponsor depuis 2013[3]. Le manager général Brent Copeland[1] déclare dans un communiqué « L’expertise d’une marque aussi symbolique que Merida dans le cyclisme contribuera grandement à devenir une équipe mondialement reconnue[4] ».

Le but de l'équipe est d'être une WorldTeam, elle est donc candidate à la licence[4]. Vincenzo Nibali, alors chez Astana, est engagé[5]. Début septembre, c'est au tour du sprinteur/puncheur italien Sonny Colbrelli (Bardiani CSF)[6]. La venue de Javier Moreno est annoncée le 30 septembre, en provenance de Movistar[7].

Depuis 2017 : l'ère "Nibali"Modifier

L'équipe annonce en début de saison 2017 que l'équipe Colpack, une structure amateure italienne, devient la réserve de la formation[8].

La première victoire dans l'histoire de l'équipe intervient en janvier 2017 grâce à Ramūnas Navardauskas, qui s'impose sur une étape du Tour de San Juan. Cette première saison voit, cependant, comme protagoniste principal de l'équipe, l'Italien Vincenzo Nibali. Leader de l'équipe pour les grands tours, il se classe troisième du Tour d'Italie et deuxième du Tour d'Espagne, remportant une étape dans les deux courses. En fin d'année, il gagne le premier gros succès de l'équipe sur le Tour de Lombardie. Le sprinteur italien, Sonny Colbrelli, remporte une étape sur Paris-Nice, ainsi que deux semi-classiques : la Flèche brabançonne et la Coppa Bernocchi. Ion Izagirre accumule les tops 10, avec notamment la troisième place sur le Tour du Pays basque.

En 2018, l'équipe obtient 26 victoires. Nibali s'impose en solitaire lors de Milan-San Remo, remportant sa deuxième classique Monument consécutive, tandis que Matej Mohorič gagne le BinckBank Tour et une étape du Tour d'Italie. Nibali abandonne le Tour de France en raison d'une chute provoquée par un spectateur et ne retrouve pas la forme sur la Vuelta et le mondial, où il faisait figure de favoris. En octobre, il termine deuxième du Tour de Lombardie. De son côté, Domenico Pozzovivo est cinquième du Giro et de Liège-Bastogne-Liège. En décembre 2018, McLaren devient partenaire de l'équipe qui pourrait être renommée Bahrain-McLaren à partir de 2020[9]. Les investisseurs ont travaillé en étroite collaboration avec l'UCI avant de s'engager financièrement dans le sport[10].

L'équipe et le dopageModifier

Le 5 septembre 2018, l'UCI annonce qu'un contrôle hors compétition a donné lieu à un résultat d'analyse anormal à l'EPO dans un échantillon recueilli auprès de Kanstantsin Siutsou le 31 juillet 2018. Il est suspendu provisoirement dans l'attente du résultat de l'échantillon "B"[11].

Le 15 mai 2019, Kristijan Koren qui court le Tour d'Italie et Borut Bozic, l'un des directeurs sportifs, sont suspendus à titre provisoire dans le cadre de l'opération Aderlass, une enquête policière en Autriche. Ils sont suspectés d'avoir utilisé des méthodes interdites en 2012 et 2013, alors qu'ils courraient à l'époque respectivement au sein des équipes Liquigas et Astana[12],[13].

Principales victoiresModifier

Bilan sur les grands toursModifier

Classements UCIModifier

Depuis sa première année d'existence en 2017, l'équipe est classée dans le classement UCI World Tour.

Saison Classement
par équipes
Meilleur coureur
au classement individuel
2017 14e   Vincenzo Nibali (5e)
2018 7e   Ion Izagirre (23e)

Bahrain-Merida en 2019Modifier

Cycliste Date de naissance Nationalité Équipe 2018
Valerio Agnoli   Italie Bahrain-Merida
Yukiya Arashiro   Japon Bahrain-Merida
Phil Bauhaus   Allemagne Sunweb
Grega Bole   Slovénie Bahrain-Merida
Damiano Caruso   Italie BMC Racing
Sonny Colbrelli   Italie Bahrain-Merida
Rohan Dennis   Australie BMC Racing
Chun Kai Feng   Taipei chinois Bahrain-Merida
Iván García   Espagne Bahrain-Merida
Andrea Garosio   Italie D'Amico-Utensilnord
Heinrich Haussler   Australie Bahrain-Merida
Kristjan Koren   Slovénie Bahrain-Merida
Matej Mohoric   Slovénie Bahrain-Merida
Antonio Nibali   Italie Bahrain-Merida
Vincenzo Nibali   Italie Bahrain-Merida
Domen Novak   Slovénie Bahrain-Merida
Mark Padun   Ukraine Bahrain-Merida
Hermann Pernsteiner   Autriche Bahrain-Merida
Luka Pibernik   Slovénie Bahrain-Merida
Domenico Pozzovivo   Italie Bahrain-Merida
Marcel Sieberg   Allemagne Lotto-Soudal
Dylan Teuns   Belgique BMC Racing
Jan Tratnik   Slovénie CCC Sprandi-Polkowice
Meiyin Wang   Chine Bahrain-Merida
Stephen Williams   Royaume-Uni SEG Racing

Saisons précédentesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Gregor Brown, « Who is really behind the Bahrain-Merida team? », sur http://www.cyclingweekly.co.uk/,
  2. Manuel Martinez et Liliane Trevisan, « Bahrain-Merida : Nasser ben Hamed al-Khalifa, un cheikh en discrédit », lequipe.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 10 novembre 2016).
  3. « Ce que l'on sait de l'équipe Bahrain-Merida », sur http://www.velo101.com/,
  4. a et b « Le projet du Bahreïn se concrétise avec la création de l'équipe Bahrain-Merida », sur https://www.lequipe.fr/, L'Équipe,
  5. Olivier Chauvet, « Bahrain-Merida : deux équipiers de luxe pour Nibali ? », sur http://www.sports.fr/,
  6. « Le journal des transferts », sur http://www.velo101.com/,  : « La nouvelle équipe Bahrain-Merida qui apparaîtra dans le peloton 2017 poursuit son recrutement du côté italien en annonçant la venue de Sonny Colbrelli après ses compatriotes Vincenzo Nibali, Giovanni Visconti ou encore Manuele Boaro. »
  7. Belga, « Javier Moreno rejoint Bahrain-Merida », sur https://www.rtbf.be/, RTBF,
  8. Bahrain-Merida récupère le Team Colpack
  9. McLaren nouveau partenaire de l'équipe cycliste Bahrain-Merida
  10. (en) McLaren power into cycling with Bahrain-Merida joint venture
  11. Déclaration de l’UCI au sujet de Kanstantsin Siutsou
  12. (en) Petacchi, Koren, Durasek, Bozic named in Austrian doping ring
  13. Déclaration de l'UCI concernant l'Opération Aderlass

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :