Ouvrir le menu principal

E3 BinckBank Classic

compétition de cyclisme
(Redirigé depuis Grand Prix E3)
E3 BinckBank Classic
Généralités
Sport Cyclisme sur route
Création 1958
Éditions 62 (en 2019)
Catégorie UCI World Tour
Type / Format Classique flandrienne
Périodicité Annuelle (mars)
Lieu(x) Drapeau de la Belgique Belgique
Flag of Flanders.svg Flandre
Statut des participants Professionnel
Site web officiel e3binckbankclassic.be

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : République tchèque Zdeněk Štybar
Plus titré(s) Drapeau : Belgique Tom Boonen
(5 victoires)
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la dernière compétition voir :
E3 BinckBank Classic 2019

L'E3 BinckBank Classic, également appelé Grand Prix E3 par les médias francophones, est une course cycliste belge qui se déroule à la fin du mois de mars. Au cours de son existence, son nom a souvent changé et elle est également connue comme l'E3 Harelbeke, Harelbeke-Antwerp-Harelbeke et E3-Prijs Vlaanderen. Son départ et son arrivée sont situés à Harelbeke dans la province de Flandre-Occidentale. Créée en 1958, elle se dispute neuf jours avant le Tour des Flandres, dont elle emprunte une partie du parcours. C'est l'un des classiques flandriennes les plus récente, mais elle est devenue une épreuve prestigieuse et réputée.

Inscrite au calendrier UCI World Tour depuis 2012, elle faisait auparavant partie de l'UCI Europe Tour en catégorie 1.HC. Le record de victoires y est détenu par le Belge Tom Boonen avec cinq succès, devant son compatriote Rik Van Looy, quadruple vainqueur dans les années 1960. Depuis 2015, une version pour les juniors (17/18 ans) est organisée.

Sommaire

HistoireModifier

Le Grand Prix E3 est créé en 1958 par l'association Hand in Hand. Cette première édition a lieu au moment de la construction de l'autoroute E3. Le parcours est alors un aller-retour entre Harelbeke et Anvers. La course est nommée Harelbeke-Anvers-Harelbeke (officiellement Harelbeke-Antwerp-Harelbeke) jusque dans les années 1970. L'icône du cyclisme belge Rik Van Looy remporte la course quatre fois dans les années 1960. La course est rebaptisée E3-Prijs Harelbeke au début des années 1970, en référence à l'ancienne route européenne E3, une série de routes européennes reliant Lisbonne à Stockholm. La partie belge de l'E3 - aujourd'hui nommée E17 - relie Anvers et Courtrai, près de Harelbeke. Depuis la première édition et jusqu'en 2011, la course a lieu un samedi, le week-end avant le Tour des Flandres, formant un tandem avec la Flèche brabançonne disputée dimanche.

Bien que la course soit beaucoup plus jeune que beaucoup d'autres classiques en Flandre, elle est rapidement devenue importante aux yeux des spécialistes des courses pavées. De nombreux vainqueurs ont également remporté le Tour des Flandres ou Paris-Roubaix dans leur carrière. Le spécialiste des classiques Jan Raas a remporté la course trois fois de suite au début des années 1980. Dans les années 1990, Johan Museeuw et Andrei Tchmil ont remporté leurs premières grandes courses d'un jour à Harelbeke, avant de remporter les classiques les plus prestigieuses du cyclisme.

De 1990 à 1995, le Grand Prix E3 est en deuxième catégorie dans le calendrier international[1],[2],[3],[4],[5],[6],[7]. À la suite de la réforme du calendrier cycliste international de l'Union cycliste internationale en 1996[8], le Grand Prix de l'E3 est en catégorie 1.1 de 1996 à 2004. En 2003, elle devient l'E3 Prijs Vlaanderen.

 
Tom Boonen remporte un record de cinq victoires sur la course

En 2005, le calendrier international connaît une nouvelle réforme avec la création de l'UCI ProTour et des circuits continentaux. De 2005 à 2011, le Grand Prix E3 fait partie de l'UCI Europe Tour en catégorie 1.HC, la plus haute pour les courses d'un jour des circuits continentaux. Le Belge Tom Boonen, lauréat quatre fois consécutivement, et le Suisse Fabian Cancellara sont les principaux protagonistes avec quelques victoires spectaculaires. L'événement gagne beaucoup de prestige sur le calendrier international. En 2011, l'épreuve est renommée E3 Prijs Vlaanderen-Harelbeke, puis E3 Harelbeke en 2012.

En septembre 2011, le Grand Prix se voit attribuer par l'Union cycliste internationale une licence UCI World Tour pour la période 2012-2015, le plus haut niveau pour une courses professionnelles[9]. Le Grand Prix E3 accède ainsi au même statut que Gand-Wevelgem et le Tour des Flandres, réunies depuis peu avec d'autres classiques flamandes sous le label « Flanders Classics ». Les organisateurs du Grand Prix ont refusé d'intégrer celui-ci, détenu par le groupe de presse De Vijver de Wouter Vandenhaute (nl) : « On s'est senti attaqués car on nous obligeait à entrer dans un système qui ne nous convenait pas. Vandenhaute voulait changer la date de notre course. Ça nous a révoltés et c'est ce qui nous a poussés à frapper à la porte de l'UCI. » Wouter Vandenhaute ayant en outre affirmé son ambition de créer une ligue indépendante, l'UCI a pu promouvoir le Grand Prix E3 pour contrer ce projet[10].

Simultanément à l'acquisition de sa licence World Tour, le Grand Prix change de date. Il avait jusqu'alors lieu une semaine avant le Tour des Flandres. Gand-Wevelgem se déroulait jusqu'en 2009 le mercredi entre ces deux courses. Le déplacement de Gand-Wevelgem à la date du Grand Prix de l'E3 est alors considéré comme un danger pour ce dernier[11]. Doté de son nouveau statut, le Grand Prix E3 a désormais lieu le vendredi, deux jours avant Gand-Wevelgem, pour répondre aux demandes de l'UCI, qui demandait un jour de repos entre deux épreuves du World Tour. Tom Boonen remporte cette édition 2012, établissant un nouveau record de cinq victoires. En 2013, Fabian Cancellara s'adjuge sa troisième victoire après une attaque de loin dans le Vieux Quaremont et un raid en solitaire de 35 kilomètres jusqu'à l'arrivée. Les victoires dans la deuxième partie des années 2010 de Peter Sagan, Michał Kwiatkowski et Greg Van Avermaet contribuent à sa réputation de grand classique.

En 2019, à l'image de l'Eneco Tour devenu le BinckBank Tour en 2017, la course prend le nom de son nouveau sponsor et devient l'E3 BinckBank Classic[12].

Parcours et difficultésModifier

 
Parcours de 2012.

En raison de sa place sur le calendrier, la course s'est construite une réputation en tant que répétition finale pour le Tour des Flandres, classique dotée d'un important prestige. La Tour des Flandres, l'une des cinq classiques « Monuments » a lieu neuf jours après le Grand Prix E3.

Sur une distance comprise entre 200 et 215 km, le parcours de l'E3 est plus court que celui du Tour des Flandres, mais aborde en grande partie les mêmes routes et monts dans les Ardennes flamandes. Harelbeke accueille le départ et l'arrivée de l'épreuve. Avec ses pavés, ses montées abruptes, ses routes sinueuses et étroites, souvent affectées par le vent, il offre toutes les circonstances de course qui caractérisent les classiques flandriennes. Les favoris pour le Tour des Flandres réussissent souvent à Harelbeke, où ils sont désireux de gagner la course et de l'utiliser comme terrain d'essai idéal. En raison des similitudes, les médias flamands ont surnommé la course « Le petit Tour des Flandres »[13],[14],[15].

 
Profil de l'édition 2012.

Le Grand Prix E3 contient entre 12 et 17 ascensions de monts pavés, principalement dans les 90 derniers kilomètres. Comme souvent dans les classiques flamandes d'un jour, les connaissances du parcours s'avèrent cruciales. La course commence sur la Grote Markt de Harelbeke et se déplace vers l'est sur des routes principalement plates vers Oudenaarde et Zottegem. Les coureurs atteignent le point le plus oriental à Ninove après 85 km, avant de revenir vers l'ouest via Geraardsbergen, après quoi la course parcourt les monts et routes pavées des Ardennes flamandes au sud de la Flandre orientale.

Les dernières ascensions dans les Ardennes flamandes - Paterberg, Vieux Quaremont et Karnemelkbeekstraat - sont les secteurs les plus difficiles et c'est souvent ici où la course a tendance à se jouer, avant que la course ne rentre en Flandre occidentale pour un final essentiellement plat jusqu'à l'arrivée. Le Tiegemberg, la dernière ascension de la journée, est situé à 20 kilomètres de l'arrivée à Harelbeke.

En 2018, les monts sont respectivement le Wolvenberg, La Houppe, le Kruisberg, la Côte de Trieu, l'Hotondberg (nl), le Kortekeer (nl), le Taaienberg, le Boigneberg (nl), l'Eikenberg, le Stationsberg (nl), le Kapelberg (nl), le Paterberg, le Vieux Quaremont, le Karnemelkbeekstraat (nl) et le Tiegemberg.

PalmarèsModifier

 
Podium de l'édition 2015 du Grand Prix E3 : Zdeněk Štybar (2e), Geraint Thomas (1er) et Matteo Trentin (3e).

Tom Boonen détient le record de victoires : il s'est imposé cinq fois entre 2004 et 2012. Il devance Rik Van Looy, vainqueur de quatre éditions de 1964 à 1969.

Considérée comme une bonne préparation au Tour des Flandres, le Grand Prix E3 a vu depuis six de ses vainqueurs réaliser le doublé : Johan Museeuw en 1998, Peter Van Petegem en 1999, Tom Boonen en 2005, 2006, 2012, Fabian Cancellara en 2010 et 2013. En 2005, le podium des deux courses est identique : Tom Boonen s'impose devant Andreas Klier et Peter Van Petegem[10].

 AnnéeVainqueurDeuxièmeTroisième
Harelbeke-Anvers-Harelbeke
1958  Armand Desmet  Lucien Demunster  Albéric Schotte
1959  Norbert Kerckhove  Jan Zagers  Norbert Van Tieghem
1960  Daniel Doom  Odiel Vanderlinden  Piet Oellibrandt
1961  Arthur Decabooter  Frans Aerenhouts  André Noyelle
1962  André Messelis  Leopold Schaeken  Frans De Mulder
1963  Noël Foré  Peter Post  Joseph Planckaert
1964  Rik Van Looy  Norbert Kerckhove  Edgard Sorgeloos
1965  Rik Van Looy  Georges Van Coningsloo  René Thyssen
1966  Rik Van Looy  Willy Bocklant  Joseph Spruyt
1967  Willy Bocklant  Jos Huysmans  Armand Desmet
1968  Jaak De Boever  Jos Huysmans  Herman Van Springel
1969  Rik Van Looy  Georges Van Coningsloo  Willy Vekemans
E3-Prijs Harelbeke
1970  Daniel Van Ryckeghem  Roger De Vlaeminck  Roger Rosiers
1971  Roger De Vlaeminck  Georges Pintens  Eddy Merckx
1972  Hubert Hutsebaut  Eddy Merckx  Walter Godefroot
1973  Willy In 't Ven  Albert Van Vlierberghe  Walter Planckaert
1974  Herman Van Springel  Freddy Maertens  Frans Verbeeck
1975  Frans Verbeeck  Freddy Maertens  Cees Bal
1976  Walter Planckaert  Walter Godefroot  Daniel Verplancke
1977  Dietrich Thurau  Patrick Sercu  Eric De Vlaeminck
1978  Freddy Maertens  Jan Raas  Ronald De Witte
1979  Jan Raas  Frank Hoste  Michel Pollentier
1980  Jan Raas  Sean Kelly  Rik Van Linden
1981  Jan Raas  Ludo Delcroix  Alfons De Wolf
1982  Jan Bogaert  Roger De Vlaeminck  Daniel Willems
1983  William Tackaert  Bert Oosterbosch  Jan Jonkers
1984  Bert Oosterbosch  Eddy Planckaert  Leo van Vliet
1985  Phil Anderson  Jozef Lieckens  Eddy Planckaert
1986  Eric Vanderaerden  Frits Pirard  Jos Lammertink
1987  Eddy Planckaert  Jelle Nijdam  Marc Sergeant
1988  Guido Bontempi  Allan Peiper  Eddy Planckaert
1989  Eddy Planckaert  Adrie van der Poel  Marc Sergeant
1990  Søren Lilholt  Fabio Roscioli  Adrie van der Poel
1991  Olaf Ludwig  Phil Anderson  Uwe Raab
1992  Johan Museeuw  Wiebren Veenstra  Eric Vanderaerden
1993  Mario Cipollini  Olaf Ludwig  Jelle Nijdam
1994  Andreï Tchmil  Viatcheslav Ekimov  Silvio Martinello
1995  Bart Leysen  Steffen Wesemann  Martin Hvastija
1996  Carlo Bomans  Peter Van Petegem  Wilfried Nelissen
1997  Hendrik Van Dijck  Paolo Fornaciari  Brian Holm
1998  Johan Museeuw  Michele Bartoli  Mirko Celestino
1999  Peter Van Petegem  Andreï Tchmil  Frank Vandenbroucke
2000  Sergueï Ivanov   Geert Van Bondt  Chris Peers
2001  Andreï Tchmil  Steffen Wesemann  Martin Hvastija
2002  Dario Pieri  Jo Planckaert  Johan Museeuw
E3 Prijs Vlaanderen
2003  Steven de Jongh  Steffen Wesemann  Stijn Devolder
2004  Tom Boonen  Jaan Kirsipuu  Andris Naudužs
2005  Tom Boonen  Andreas Klier  Peter Van Petegem
2006  Tom Boonen  Alessandro Ballan  Aart Vierhouten
2007  Tom Boonen  Fabian Cancellara  Marcus Burghardt
2008  Kurt Asle Arvesen  David Kopp  Greg Van Avermaet
2009  Filippo Pozzato  Tom Boonen  Maxim Iglinskiy
2010  Fabian Cancellara  Tom Boonen  Juan Antonio Flecha
E3 Prijs Vlaanderen-Harelbeke
2011  Fabian Cancellara  Jürgen Roelandts  Vladimir Gusev
E3 Harelbeke
2012  Tom Boonen  Óscar Freire  Bernhard Eisel
2013  Fabian Cancellara  Peter Sagan  Daniel Oss
2014  Peter Sagan  Niki Terpstra  Geraint Thomas
2015  Geraint Thomas  Zdeněk Štybar  Matteo Trentin
2016  Michał Kwiatkowski   Peter Sagan  Ian Stannard
2017  Greg Van Avermaet  Philippe Gilbert   Oliver Naesen
2018  Niki Terpstra  Philippe Gilbert   Greg Van Avermaet
E3 BinckBank Classic
2019  Zdeněk Štybar  Wout Van Aert  Greg Van Avermaet

StatistiquesModifier

Vainqueurs multiplesModifier

Victoires Coureur Pays Années
5 Tom Boonen   Belgique 2004, 2005, 2006, 2007 et 2012
4 Rik Van Looy   Belgique 1964, 1965, 1966 et 1969
3 Jan Raas   Pays-Bas 1979, 1980 et 1981
Fabian Cancellara   Suisse 2010, 2011 et 2013
2 Eddy Planckaert   Belgique 1987 et 1989
Johan Museeuw   Belgique 1992 et 1998
Andrei Tchmil   Belgique 1994 et 2001

Victoires par paysModifier

Victoires Pays
39   Belgique
7   Pays-Bas
4   Italie
3   Suisse
2   Allemagne
1   Australie
  Danemark
  Royaume-Uni
  Norvège
  Pologne
  Russie
  Slovaquie
  République tchèque

RéférencesModifier

  1. « Calendrier 1990 », sur memoire-du-cyclisme.eu (consulté le 22 mars 2013)
  2. « Calendrier 1991 », sur memoire-du-cyclisme.eu (consulté le 22 mars 2013)
  3. « Calendrier 1992 », sur memoire-du-cyclisme.eu (consulté le 22 mars 2013)
  4. « Cours toujours, un jour et des tours », sur lesoir.be, (consulté le 22 mars 2013)
  5. « Les calendriers de la saison 1994 », sur lesoir.be, (consulté le 22 mars 2013)
  6. « Le calendrier belge et international », sur lesoir.be, (consulté le 22 mars 2013)
  7. « Courses et points FICP », sur lesoir.be, (consulté le 22 mars 2013)
  8. « Une hiérarchie par nation », sur lesoir.be, (consulté le 22 mars 2013)
  9. « 5 courses belges au World Tour », sur lesoir.be, (consulté le 22 mars 2013)
  10. a et b Philippe Le Gars, « Au cœur de la mêlée », L'Équipe, no 21073,‎
  11. (en) « Relocation of Gent-Wevelgem may be the death of the E3 Prijs Vlaanderen », sur velonation.com, (consulté le 22 mars 2013)
  12. Le GP de l'E3 Harelbeke devient l'E3 BinckBank Classic
  13. Steve Kins, « 'E3 is kleine Ronde van Vlaanderen' (VIDEO) », Sport.be (consulté le 29 novembre 2015)
  14. (nl) Hendrik Eppinga, « Ronde van Vlaanderen: Favorieten », Touretappe.nl,‎ (lire en ligne)
  15. Steve Kins, « 'Kleine Ronde' telt even veel hellingen als de grote 28.03.2014 », sur sport.be (consulté le 29 novembre 2015)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :