Ouvrir le menu principal

Saison 2017 de l'équipe cycliste Lotto-Soudal

saison 2017 de l'équipe cycliste Lotto-Soudal
Lotto-Soudal 2017
Logo Lotto-soudal.png
Généralités
Code UCI
LTSVoir et modifier les données sur Wikidata
Statut
UCI WorldTeam, saison d'équipe cycliste (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Pays
Sport
Effectif
31 (dont 3 stagiaires)Voir et modifier les données sur Wikidata
Manager général
Directeurs sportifs
Palmarès
Nombre de victoires
25Voir et modifier les données sur Wikidata

La saison 2017 de l'équipe cycliste Lotto-Soudal est la sixième de cette équipe.

Préparation de la saison 2017Modifier

Sponsors et financement de l'équipeModifier

Depuis son lancement en 2012, l'équipe a pour principal sponsor la loterie nationale belge Lotto. L'entreprise Soudal (nl), fabricant de mastics et silicones, est sponsor de l'équipe depuis 2013 et deuxième sponsor-titre depuis 2015. Ces deux sponsors principaux sont engagés jusque 2020[1]. Depuis 2012, Ridley est le fournisseur de cycles de l'équipe. Le budget de l'équipe pour cette saison s'élève à environ 15 millions d'euros[2].

Les noms des sponsors Lotto et Soudal forment le logo de l'équipe, présent à l'avant du maillot. Ce dernier est rouge, semblable à celui de 2016, et fourni par la société Vermarc. Une bande tricolore noire, jaune et verte est ajoutée sous le logo de l'équipe. Les logos de la loterie nationale et de Soudal sont présents sur les flancs. Sur la poitrine sont affichés les logos de l'UCI World Tour, des sponsors Ridley, Vermarc, Gaerne (fournisseur de chaussures), G&V Energy Group, et du site internet « Captains of cycling », par lequel les supporters de l'équipe peuvent en devenir actionnaires. Enfin, les épaules arborent les logos de Lotto et de Caps. Le cuissard de l'équipe reste noir, et met en avant les logos de MyDigipass en bas du dos, et de l'équipe, Lotto et Vermarc sur les cuisses[3].

Arrivées et départsModifier

Quatre coureurs quittent l'équipe durant l'intersaison, tandis que cinq sont recrutés. Les Belges Stig Broeckx et Gert Dockx arrêtent leurs carrières, le Néerlandais Pim Ligthart rejoint Roompot-Nederlandse Loterij, et le Néo-Zélandais Gregory Henderson part chez UnitedHealthcare. Ce dernier est remplacé au sein du « train » d'André Greipel par le Néerlandais Moreno Hofland, en provenance de l'équipe Lotto NL-Jumbo. Le Belge Nikolas Maes, chez Etixx-Quick Step en 2016, est recruté pour renforcer l'équipe dans les classiques. Les trois autres recrues sont des néoprofessionnels. Deux d'entre eux viennent de l'équipe formatrice Lotto-Soudal U23 : le Britannique James Shaw et le Belge Enzo Wouters. Le Belge Rémy Mertz, issu de Color Code-Arden'Beef, est la dernière recrue[4],[5].

Arrivées Équipe 2016
  Moreno Hofland Lotto NL-Jumbo
  Nikolas Maes Etixx-Quick Step
  Rémy Mertz Color Code-Arden'Beef
  James Shaw Lotto-Soudal U23
  Enzo Wouters Lotto-Soudal U23
Départs Équipe 2017
  Stig Broeckx retraite
  Gert Dockx retraite
  Gregory Henderson UnitedHealthcare
  Pim Ligthart Roompot-Nederlandse Loterij

ObjectifsModifier

Déroulement de la saisonModifier

Début de saisonModifier

L'équipe Lotto-Soudal commence sa saison en janvier, en Australie, avec le Tour Down Under, première épreuve UCI World Tour de l'année. Rafael Valls y est le leader. Il est accompagné par Sean De Bie, Thomas De Gendt et Adam Hansen, tous trois pouvant tenter leur chance sur une étape, et par les néo-professionnels James Shaw, Rémy Mertz et Enzo Wouters[6]. Seizième à Paracombe puis septième à Willunga, Rafael Valls termine à la septième place du classement général et se dit satisfait de ce résultat[7]. Thomas De Gendt gagne le classement de la montagne grâce à son comportement offensif durant la semaine[8],[9]. S'immiscant dans les sprint, Sean De Bie prend la cinquième place de la dernière étape[10]. Les mêmes coureurs disputent ensuite la Cadel Evans Great Ocean Road Race, nouvelle épreuve World Tour[6]. Toujours leader de l'équipe, Valls termine à la douzième place[11].

Au Challenge de Majorque fin-janvier, Lotto-Soudal commence sa saison européenne avec trois victoires, sur quatre courses disputées. André Greipel ouvre le « compteur » de l'équipe en s'imposant au sprint sur le Trofeo Porreres-Felanitx-Ses Salines-Campos. Tim Wellens gagne les deux courses suivantes. Au Trofeo Serra de Tramontana, il passe la ligne seul, avec 24 secondes d'avance sur son coéquipier Louis Vervaeke. Le lendemain au Trofeo Andratx-Mirador des Colomer, dans une arrivée en côté, il devance au sprint Alejandro Valverde et un autre Lotto-Soudal, Tiesj Benoot[12]. Greipel prend enfin la quatrième place de la dernière course, le Trofeo Playa de Palma, remporté par Daniel McLay[13].

Un groupe de huit coureurs, comprenant notamment Tony Gallopin, dispute dans le Sud de la France le Grand Prix d'ouverture La Marseillaise puis l'Étoile de Bessèges. Présent dans le groupe de tête de La Marseillaise, Gallopin s'incline au sprint et prend la cinquième place. Sur l'Étoile de Bessèges, il remporte son premier contre-la-montre chez les professionnels, à l'occasion de la dernière étape, et termine deuxième du classement général à cinq secondes de Lilian Calmejane[14].

Jürgen Roelandts prend la quatrième place du Tour de Murcie, arrivant dans le groupe de 21 coureurs suivant Alejandro Valverde[15]. Le lendemain, Jens Debusschere est troisième de la Clásica de Almería disputée au sprint[16]

Arrivé au Tour d'Andalousie pour y jouer le classement général, Tim Wellens abandonne cet objectif après avoir perdu plusieurs minutes lors de la première étape et se rabat sur les victoires d'étapes. Il attaque le lendemain avec quatre coureurs avant de partir seul. Il est rattrapé au bas de l'ascension finale[17],[18]. Il participe à nouveau à une échappée lors de la dernière étape, avec cette fois sept autres coureurs. Il s'impose au sprint devant Simon Clarke et Victor Campenaerts pour obtenir sa troisième victoire en moins d'un mois[19],[20].

Au Tour de l'Algarve, André Greipel remporte une étape ainsi que le classement par points. Tony Gallopin, venu préparer Paris-Nice, monte sur le podium du classement général. Quatrième à la veille de la dernière étape, il profite de la défaillance de Castroviejo dans la dernière ascension pour monter à la troisième place[21]. Tiesj Benoot, huitième du classement général, est meilleur jeune.

Mars-avrilModifier

 
Tony Gallopin durant Paris-Nice.

Le bilan du week-end d'ouverture de la saison de classiques en Belgique est mitigé pour Lotto-Soudal. Lors du Circuit Het Nieuwsblad, les leaders de l'équipe sont impliqués dans une chute massive avec d'autres favoris et leaders d'équipes. Tiesj Benoot abandonne la course et le coureur le mieux placé est Jürgen Roelandts, quinzième. Le lendemain, Benoot parvient à rejoindre l'échappée décisive Jasper Stuyven, Peter Sagan et Matteo Trentin en comblant l'écart de quelques dizaines de secondes qui les séparait. Battu au sprint, il prend la quatrième place[22].

Trois jours plus tard, Lotto-Soudal est l'une des trois équipes World Tour disputant le Samyn. Arrivé dans le premier groupe de poursuivants derrière le duo de tête, Frederik Frison prend la septième place. Lors de la nsouvelle course À travers la Flandre-Occidentale-Johan Museeuw Classique, deux coureurs de l'équipe sont parmi les dix premiers : Jasper De Buyst, quatrième, et Jens Debusschere, septième. Une semaine plus tard, au Tour de Drenthe, où Lotto-Soudal est l'un des deux équipes World Tour présentes, De Buyst monte sur le podium en remportant le sprint des poursuivants derrière les échappés.

Le 4 mars ont lieu en Italie les Strade Bianche, course désormais inscrite au World Tour. Les deux leaders de l'équipe, Tim Wellens et Tiesj Benoot[23], terminent parmi les dix premiers. Ambitieux pour cette course[23], Wellens est présent dans le groupe de tête aux côtés du vainqueur Michał Kwiatkowski, de Greg Van Avermaet, de Zdeněk Štybar, et prend la troisième place[24]. Tiesj Benoot est huitième.

Comme en 2016, l'équipe change de couleur et de nom pour une semaine à l'occasion de Paris-Nice. Durant cette course, elle est nommée « Lotto Fix ALL », afin de mettre en avant « Fix ALL », produit commercialisé par le sponsor Soudal, et le bleu remplace le rouge dans l'équipement de l'équipe[25]. Les leaders de l'équipe sont André Greipel et Tony Gallopin, accompagnés par Lars Bak, Thomas De Gendt, Adam Hansen, Moreno Hofland, Tosh Van der Sande et Jelle Wallays[26]. En terminant troisième de la quatrième étape, disputée contre la montre, Tony Gallopin se hisse à la deuxième place du classement général. Il décroche cependant lors de deux dernières étapes, perdant 4 minutes au col de la Couillole[27], puis trois minutes et demie à Nice, et termine dixième du classement général. André Greipel s'impose au sprint lors de la cinquième étape, apportant à l'équipe sa première victoire de la saison sur une course World Tour.

Durant la même semaine, sur Tirreno-Adriatico, Lotto-Soudal vise un « top 5 » lors du contre-la-montre par équipe, qu'elle termine en septième position. Les jours suivants, elle vise les victoires d'étapes, au sprint avec Jürgen Roelandts et Jens Debusschere, et lors des étapes plus difficiles avec Tiesj Benoot et Tim Wellens[28]. Roelandts et Debusschere obtiennent les meilleurs résultats, se classant respectivement troisième et cinquième lors d'arrivées au sprint. Wellens ne termine pas la course : « Mes jambes ne tournent pas comme je le voudrais, je sens que j'ai besoin de souffler. [...] Avec le staff, nous avons décidé que le choix le plus judicieux dans la perspective de Sanremo était de m'accorder quatre jours de repos[29]. »

Lors la première classique « monument » de la saison, Lotto-Soudal aligne notamment Jurgen Roelandts, troisième en 2016 et leader en cas d'arrivée au sprint, Tim Wellens et Tony Gallopin, accompagnés par Lars Bak, Tiesj Benoot, Jens Debusschere, Tomasz Marczynski et Marcel Sieberg[30]. Wellens et Gallopin attaquent, le premier dans l'ascension de la Cipressa, le second dans la descente, suivant la tactique établie par l'équipe, mais ne parviennent à creuser un écart décisif. Ils terminent tous deux dans le premier peloton (18e et 46e) arrivé après le trio de tête[31],[32].

Coureurs et encadrement techniqueModifier

EffectifModifier

Tous les coureurs présents en 2017 l'étaient déjà en 2016 à l'exception de Moreno Hofland (Lotto NL-Jumbo), Nikolas Maes (Etixx-Quick Step), Rémy Mertz (Color Code-Arden'Beef), James Shaw et Enzo Wouters (Lotto-Soudal U23).

Cycliste Date de naissance Nationalité Équipe 2016
Sander Armée   Belgique Lotto-Soudal
Lars Bak   Danemark Lotto-Soudal
Tiesj Benoot   Belgique Lotto-Soudal
Kris Boeckmans   Belgique Lotto-Soudal
Sean De Bie   Belgique Lotto-Soudal
Jasper De Buyst   Belgique Lotto-Soudal
Bart De Clercq   Belgique Lotto-Soudal
Thomas De Gendt   Belgique Lotto-Soudal
Jens Debusschere   Belgique Lotto-Soudal
Frederik Frison   Belgique Lotto-Soudal
Tony Gallopin   France Lotto-Soudal
André Greipel   Allemagne Lotto-Soudal
Adam Hansen   Australie Lotto-Soudal
Moreno Hofland   Pays-Bas Lotto NL-Jumbo
Nikolas Maes   Belgique Etixx-Quick Step
Tomasz Marczyński   Pologne Lotto-Soudal
Rémy Mertz   Belgique Color Code-Arden'Beef
Maxime Monfort   Belgique Lotto-Soudal
Jürgen Roelandts   Belgique Lotto-Soudal
James Shaw   Royaume-Uni Lotto-Belisol U23
Marcel Sieberg   Allemagne Lotto-Soudal
Rafael Valls   Espagne Lotto-Soudal
Tosh Van der Sande   Belgique Lotto-Soudal
Jelle Vanendert   Belgique Lotto-Soudal
Louis Vervaeke   Belgique Lotto-Soudal
Jelle Wallays   Belgique Lotto-Soudal
Tim Wellens   Belgique Lotto-Soudal
Enzo Wouters   Belgique Lotto-Belisol U23
Stagiaire Date de naissance Nationalité Équipe 2017
Senne Leysen   Belgique Lotto-Soudal U23
Emiel Planckaert   Belgique Lotto-Soudal U23

EncadrementModifier

Marc Sergeant dirige l'équipe Lotto-Soudal depuis sa création. Les directeurs sportifs sont, comme en 2015[33] et 2016[34], Mario Aerts, Herman Frison, Bart Leysen, Kurt Van De Wouwer, Marc Wauters et Frederik Willems[35],[36].

Bilan de la saisonModifier

VictoiresModifier

Lotto-Soudal obtient 25 victoires durant cette saison[37],[38],[39].

 Victoires
DateCoursePaysClasseVainqueur
26 janv.Trofeo Ses Salines-Campos-Porreres-Felanitx  Espagne1.1  André Greipel
27 janv.Trofeo Serra de Tramontana  Espagne1.1  Tim Wellens
28 janv.Trofeo Lloseta-Andratx  Espagne1.1  Tim Wellens
5 fév.5e étape de l'Étoile de Bessèges  France2.1  Tony Gallopin
18 fév.4e étape du Tour de l'Algarve  Portugal2.HC  André Greipel
19 fév.5e étape du Tour d'Andalousie  Espagne2.HC  Tim Wellens
9 mars5e étape, Paris-Nice  France2.UWT  André Greipel
6 mai2e étape du Tour d'Italie  Italie2.UWT  André Greipel
9 mai1e étape des Quatre Jours de Dunkerque  France2.HC  Jens Debusschere
28 mai5e étape du Tour de Belgique  Belgique2.HC  Jens Debusschere
3 juinHeistse Pijl  Belgique1.1  Jasper De Buyst
4 juin1e étape, Critérium du Dauphiné  France2.UWT  Thomas De Gendt
23 juill.2e étape du Tour de Wallonie  Belgique2.HC  Jasper De Buyst
12 août6e étape, BinckBank Tour  Belgique2.UWT  Tim Wellens
22 aoûtGrand Prix de la ville de Zottegem  Belgique1.1  Jasper De Buyst
24 août6e étape du Tour d'Espagne  Espagne2.UWT  Tomasz Marczyński
31 août12e étape du Tour d'Espagne  Espagne2.UWT  Tomasz Marczyński
7 sept.18e étape du Tour d'Espagne  Espagne2.UWT  Sander Armée
8 sept.19e étape du Tour d'Espagne  Espagne2.UWT  Thomas De Gendt
13 sept.Grand Prix de Wallonie  Belgique1.1  Tim Wellens
30 sept.Omloop Eurometropool  Belgique1.1  André Greipel
3 oct.Binche-Chimay-Binche  Belgique1.1  Jasper De Buyst
11 oct.Famenne Ardenne Classic  Belgique1.1  Moreno Hofland
22 oct.4e étape du Tour du Guangxi  Chine2.UWT  Tim Wellens
24 oct.Classement général, Tour du Guangxi  Chine2.UWT  Tim Wellens

Résultats sur les courses majeuresModifier

Les tableaux suivants représentent les résultats de l'équipe dans les principales courses du calendrier international (les cinq classiques majeures et les trois grands tours). Pour chaque épreuve est indiqué le meilleur coureur de l'équipe, son classement ainsi que les accessits glanés par Lotto-Soudal sur les courses de trois semaines.

ClassiquesModifier

Classique Milan-San Remo Tour des Flandres Paris-Roubaix Liège-Bastogne-Liège Tour de Lombardie
Coureur (classement) Tony Gallopin (17e) Tim Wellens (18e) André Greipel (7e) Jelle Vanendert (19e) Tim Wellens (20e)

Grands toursModifier

Grand tour Tour d'Italie Tour de France Tour d'Espagne
Coureur (classement) Maxime Monfort (13e) Tiesj Benoot (20e) Sander Armée (19e)
Accessits 1 victoire d'étape
(André Greipel)
- 4 victoires d'étapes
(Tomasz Marczyński (2), Sander Armée, Thomas De Gendt)

Classement UCIModifier

Lotto Soudal termine à la 13e place du classement par équipes du World Tour avec 5466 points[40]. Ce total est obtenu par l'addition des points de ses coureurs au classement individuel. Le coureur de l'équipe le mieux classé est Tim Wellens, 21e avec 1326 points[41].

Rang Coureur Points
21 Tim Wellens 1326
43 Tony Gallopin 853
47 André Greipel 788
76 Tiesj Benoot 541
105 Rafael Valls 313
111 Tomasz Marczynski 292
112 Thomas De Gendt 285
139 Sander Armee 172
150 Jens Debusschere 154
158 Maxime Monfort 139
160 Jelle Vanendert 132
195 Nikolas Maes 93
242 Jurgen Roelandts 60
253 Tosh Van Der Sande 53
264 Bart De Clercq 48
271 Jelle Wallays 44
279 Lars Bak 41
318 Jasper De Buyst 25
322 Louis Vervaeke 24
327 Marcel Sieberg 24
328 Adam Hansen 24
356 James Shaw 15
375 Sean De Bie 11
390 Moreno Hofland 8
430 Frederik Frison 1

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. « Soudal remplace Belisol comme sponsor principal chez Lotto », sur rtbf.be, (consulté le 4 août 2015)
  2. (nl) « Groenewegen verdient 28.000 euro in Tour, Mollema 17.000 », sur nu.nl, (consulté le 28 juillet 2017)
  3. (en) « Lotto Soudal unveil 2017 team kit – News Shorts », sur cyclingnews.com, (consulté le 24 décembre 2016)
  4. (en) « Lotto Soudal finalises 2017 rosters », sur cyclingnews.com, (consulté le 24 décembre 2016)
  5. « Dans la continuité des années passées, l'équipe Lotto-Soudal nourrit l'ambition de poursuivre le travail entrepris avec ses meilleurs atouts la saison prochaine. », sur velo101.com, (consulté le 24 décembre 2016)
  6. a et b (en) « Rafa Valls to lead Lotto Soudal at 2017 Tour Down Under », sur cyclingnews.com, (consulté le 9 janvier 2017)
  7. (nl) « Valls blij met vorm bij comeback: "Mooie prestatie" », sur wielerupdate.nl, (consulté le 24 janvier 2017)
  8. (nl) « Thomas De Gendt flikt het weer: onze marathonman kroont zich tot bergkoning Down Under », sur nieuwsblad.be, (consulté le 24 janvier 2017)
  9. (nl) « Er zijn nog zekerheden: eerste actie in het wielrennen, eerste aanval van Thomas De Gendt », sur sporza.be, (consulté le 24 janvier 2017)
  10. (nl) « Sean De Bie vindt Down Under zijn sprintersbenen terug », sur nieuwsblad.be, (consulté le 24 janvier 2017)
  11. (en) « Nikias Arndt narrowly wins 2017 Cadel Evans Great Ocean Road Race », sur cyclingnews.com, (consulté le 6 février 2017)
  12. (nl) « Wellens juicht opnieuw op Mallorca: "Geweldige teamprestatie" », sur sporza.be, (consulté le 6 février 2017)
  13. « Trofeo de Palma : Daniel McLay met fin à la domination de Lotto Soudal », sur cyclingpro.net, (consulté le 6 février 2017)
  14. « Tony Gallopin : « Content que ça paie » », sur directvelo.com, (consulté le 6 février 2017)
  15. (en) « Valverde wins Vuelta Murcia with solo attack », sur cyclingnews.com, (consulté le 22 février 2017)
  16. (en) « Cort Nielsen wins Clasica de Almeria », sur cyclingnews.com, (consulté le 22 février 2017)
  17. (en) « Pinot beats Contador to win stage 2 of Ruta del Sol », sur cyclingnews.com, (consulté le 22 février 2017)
  18. « Tim Wellens : « Ce n’est pas la chute qui m’a été fatale » », sur cyclingpro.net, (consulté le 22 février 2017)
  19. (en) « Wellens ends the Ruta del Sol on a high », sur cyclingnews.com, (consulté le 22 février 2017)
  20. (en) « Ruta del Sol: Wellens wins rainy final stage », sur cyclingnews.com, (consulté le 22 février 2017)
  21. (pt) « TONY GALLOPIN: «É ESPECTACULAR ESTAR NO PÓDIO» », sur record.pt (consulté le 22 février 2017)
  22. « Un week-end cycliste entre confirmations, promesses et déceptions », sur rtbf.be, (consulté le 1er mars 2017)
  23. a et b « Wellens : "J'ai modifié mon programme pour disputer les Strade Bianche" », sur rtbf.be, (consulté le 23 mars 2017)
  24. « Strade Bianche - Tim Wellens satisfait de sa troisième place », sur rtl.be, (consulté le 23 mars 2017)
  25. (nl) « Lotto-Soudal gaat weer even voor blauw in Parijs-Nice », sur nieuwsblad.be, (consulté le 1er mars 2017)
  26. « André Greipel et Tony Gallopin leaders de Lotto-Soudal sur Paris-Nice », sur rtbf.be, (consulté le 23 mars 2017)
  27. « Porte vainqueur au sommet du Col de la Couillole, Henao en jaune », sur rtbf.be, (consulté le 23 mars 2017)
  28. « Lotto Soudal aux Deux Mers avec une forte équipe sur Tirreno-Adriatico », sur rtbf.be, (consulté le 23 mars 2017)
  29. « Tim Wellens renonce au contre-la-montre à Tirreno-Adriatico », sur rtbf.be, (consulté le 23 mars 2017)
  30. « Lotto-Soudal sans Greipel à Milan-Sanremo mais avec Benoot, Wellens et Roelandts », sur rtbf.be, (consulté le 23 mars 2017)
  31. « Tim Wellens, 18e et premier Belge de Milan-Sanremo: «Je ne regrette rien» », sur lesoir.be, (consulté le 23 mars 2017)
  32. « Lotto Soudal anticipe dans la Cipressa », sur lottosoudal.be, (consulté le 23 mars 2017)
  33. « Equipe : Lotto-Soudal 2015 », sur velo101.com (consulté le 6 février 2017)
  34. « Equipe : Lotto-Soudal 2016 », sur velo101.com (consulté le 6 février 2017)
  35. « Pro team Staff », sur lottosoudal.be (consulté le 6 février 2017)
  36. « Lotto Soudal 2017 », sur cyclingnews.com (consulté le 6 février 2017)
  37. (nl) « Zij wonnen dit jaar de meeste koersen: Leve de zegekoning(en) », sur nieuwsblad.be, (consulté le 9 novembre 2017)
  38. (en) « 2017 Team Victory Rankings », sur inrng.com, (consulté le 9 novembre 2017)
  39. « Wellens conclut la saison par une victoire finale à Guangxi », sur lottosoudal.be, (consulté le 9 novembre 2017)
  40. « World Tour Team ranking - 2017 », sur uci.ch (consulté le 9 février 2018)
  41. « World Tour Individual ranking - 2017 », sur uci.ch (consulté le 9 février 2018)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :