Ouvrir le menu principal

Armes utilisées pendant la Seconde Guerre mondiale

page de liste de Wikipédia

La Seconde Guerre mondiale a vu un développement très important des armes de tous types, en puissance et en quantité. La Seconde Guerre mondiale avec ses 60 millions de morts et ses nouvelles armes peut être qualifiée de guerre d'anéantissement.

Cette liste comprend également des prototypes d'armes et des idées/innovations n'ayant pas dépassés le stade de la planche a dessin.

Sommaire

GénéralitésModifier

« Guerre de mouvement sur de vastes espaces, la Deuxième Guerre mondiale a été une guerre du moteur. »[1]

Chars et transports motorisésModifier

L'usage généralisé des chars est une première illustration de cette tendance à la motorisation. Alors que l'armée française fait le choix d'une dispersion des chars, mis au service des unités d'infanterie, les Allemands en adoptant une tactique basée sur l'utilisation des chars groupés sortent vainqueurs de la campagne de France. La conception du char lui-même oscille entre deux tendances : la puissance et la maniabilité. L'expérience de la guerre d'Espagne a montré que le blindage est moins important que la silhouette basse, moins vulnérable, la tourelle mobile à 360° et la puissance du canon, mais au cours de la Seconde Guerre mondiale, on assiste à une croissance en poids, en blindage et en puissance de feu. Ainsi, le char allemand Tigre I pèse 57 tonnes. L'Américain Sherman M4 et le Soviétique T34, utilisés jusqu'à la fin de la guerre restent dans la gamme des 30 tonnes. La concentration de chars dans des divisions blindées permettent de mener des guerres éclairs (Blitzkrieg), comme la bataille de France en mai-juin 1940 remportée par les Allemands. La plus grande concentration de chars a eu lieu lors de la bataille de Koursk, en Russie, en . Les progrès des chars vont de pair avec les progrès de l'armement antichar : l'usage de la charge creuse permet de percer des blindages de plus en plus épais. Des tubes lance-roquettes comme le bazooka permettent aux fantassins de disposer contre les chars de la puissance d'un artilleur[2].

Parallèlement à l'utilisation de chars, on assiste tout au long de la guerre à un accroissement des transports motorisés des troupes, au détriment des chevaux, encore très présents tant du côté français que du côté allemand lors de la bataille de France ou encore sur le front de l'Est. La division blindée américaine de 1944, sera, elle, entièrement motorisée.

AviationModifier

Les immenses progrès de l'aviation réalisés entre les deux guerres vont donner aux différents avions de guerre une place de première importance. L'amélioration des structures de l'avion permet aux chasseurs-bombardiers comme le Stuka d'opérer des bombardements en piqué et surtout de prendre toute leur part dans les combats terrestres. Les bombardiers lourds comme la forteresse volante américaine, dont le rayon d'action atteint, à la fin de la guerre, 5 000 kilomètres sont utilisés dans des raids massifs de mille avions et plus, mettant ainsi en œuvre le concept de bombardement stratégique. Pour contrer les bombardiers, les belligérants font usage de leurs avions de chasse et de canon de défense antiaérienne (DCA). C'est l'efficacité de la DCA qui oblige à organiser les opérations de bombardement la nuit. On demande aux avions de chasse d'assurer la maitrise de l'espace aérien sur un champ de bataille ou sur un front donné[3].

Les dernières semaines du conflit verront l'apparition, au combat, des premiers avions à réaction. Côté allemand le Messerschmitt Me 262 et côté allié le Gloster Meteor ou le Lockheed P-80 Shooting Star) opèreront trop tardivement et en trop petit nombre, pour influer sur la fin de la guerre.

Lutte antiaérienneModifier

La DCA doit son efficacité aux tout nouveaux radars qui l'assistent et permettent de surveiller le ciel. À partir de 1942, les bombardiers sont équipés de radars. D'une façon générale, les télécommunications font partie intégrante de l'arsenal militaire. Les blindés allemands sont reliés entre eux par radio dès 1939, alors que leurs adversaires français ne le sont que très partiellement. Les techniques de chiffrage et de déchiffrage suivent l'évolution des techniques. Les Allemands utilisent la machine de codage Enigma, mais le déchiffrement d'Enigma par les alliés occidentaux est un facteur fondamental qui leur permet d'inverser le cours de la bataille de l'Atlantique et d'assurer finalement leur victoire finale.

MarineModifier

Sur mer, avant la Guerre, on a assisté à un renforcement incessant des blindages des cuirassés, mais ces superstructures et ces moyens de combat exposés sur de larges appontements restent très vulnérables aux dégâts causé, par exemple, par les bombardements en piqué. Le cuirassé cesse d'être le roi des batailles navales, alors que le porte-avions qui peut embarquer de 50 à 90 appareils, prend un rôle de plus en plus crucial, surtout lorsque le théâtre des opérations est éloigné de la base terrestre, comme c'est le cas, pour les États-Unis ou le Japon dans les batailles du Pacifique. Le porte-avions devient la pièce centrale d'un dispositif où les autres navires deviennent ses auxiliaires[4].

Comme lors de la Première Guerre mondiale, les sous-marins sont largement employés pour bloquer l'approvisionnement ennemi, mais la lutte anti-sous-marine a fait des progrès grâce aux sonars dont les premiers développements datent de la guerre 14-18 mais qui deviennent pleinement opérationnels.

Nouvelles armesModifier

À la fin de la Seconde Guerre, de nouvelles armes font irruption sur le champ de bataille, comme la torpille acoustique inventée par l'Allemagne (qui se dirige vers les moteurs des navires alliés), l'avion-robot V1 lancé pour la première fois par les Allemands sur l'Angleterre dans la nuit du 13 au 14 ou le missile V2, premier missile balistique de l'histoire, lancé pour la première fois sur Londres le [4]. Contrairement aux craintes des Alliés, les Allemands n'avaient pas de projet avancé de bombe atomique[5]. Les Américains, au contraire, avaient mis à partir de de gigantesques ressources dans le Projet Manhattan qui aboutit le 16 juillet 1945, après la reddition de l'Allemagne, à la première explosion nucléaire dans le désert du Nouveau-Mexique et aux bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki les 6 et 9 août 1945.

AxeModifier

  Allemagne nazieModifier

Armée de terre (Heer de la Wehrmacht)Modifier

 
Le drapeau de guerre du Troisième Reich.

Pistolets et revolversModifier

Fusils, carabines et mousquetonsModifier

Pistolets mitrailleursModifier

Fusils-mitrailleurs / mitrailleuses légèresModifier

Fusils d'assautModifier

Armes anticharsModifier

Armes antiaériennesModifier

GrenadesModifier

Autres (lance-flammes, mines, etc.)Modifier

Camions, jeep et transports de troupesModifier

CharsModifier

Véhicules blindésModifier
Chenillés et semi-chenillésModifier

Tracteurs d'artillerieModifier

Canons d'assautModifier

Chasseurs de charsModifier

Artilleries tractéesModifier

Canons automoteurModifier

Canons anticharModifier

Canons antiaériensModifier
Canons antiaériens chenillésModifier
Lance-roquettes multiplesModifier

Aviation (Luftwaffe)Modifier

 
Insigne de la Wehrmacht

 ChasseursModifier

 Chasseurs de nuitModifier

 Avions d'attaque au solModifier

 BombardiersModifier

 Avions de transportModifier

  • Arado Ar 232 Tausendfüssler ou Tatzelwurm avion de transport de fret lourd
  • Arado Ar 432 (prototype)
  • Blohm & Voss BV 144 (prototype) avion de transport de fret moyen
  • Fieseler Fi 253 Spatz (prototype) avion de transport de fret léger
  • Gotha Go 146 avion de transport de passagers léger
  • Heinkel He 70 Blitz avion de transport de fret léger
  • Heinkel He 116 avion de transport de fret léger
  • Junkers G 38 (prototype) avion de transport de fret lourd
  • Junkers Ju 52 Tante Ju avion de transport de fret et de passagers moyen
  • Junkers Ju 90 (prototype) avion de transport de fret et de passager lourd
  • Junkers Ju 160 avion de transport de fret et de passagers léger
  • Junkers Ju 252 avion de transport de fret lourd
  • Junkers Ju 290 Rächer (prototype) avion de transport de fret lourd
  • Junkers Ju 352 Herkules avion de transport de fret lourd
  • Junkers Ju 390 (prototype) avion transatlantique de transport de fret lourd
  • Junkers W 33 avion de transport de fret et de passagers léger
  • Junkers W 34 avion de transport de fret et de passagers léger
  • Klemm Kl 31 avion de transport de passagers léger
  • Klemm Kl 32 avion de transport de fret léger
  • Klemm Kl 36 avion de transport de fret léger
  • Messerschmitt Me 323 Gigant avion de transport de fret lourd
  • Siebel Fh 104 Hallore avion de transport de fret et de passager léger
  • Siebel Si 204 avion de transport de fret et de passager léger
  • Daimler Benz Project A,B,C (prototype) Transporteur d'avion

 Avions de reconnaissanceModifier

 PlaneursModifier
 HydravionsModifier

 Avions d'entraînementModifier

  • Arado Ar 66 avion d'entraînement
  • Arado Ar 69 avion biplan d'entraînement
  • Arado Ar 76 avion d'entraînement avancé
  • Arado Ar 77 (prototype) avion d'entraînement
  • Arado Ar 79 avion d'entraînement
  • Arado Ar 96 avion d'entraînement avancé
  • Arado Ar 396 Schulflugzeug avion d'entraînement
  • Bücker Bü 131 Jungmann avion biplan d'entraînement
  • Bücker Bü 133 Jungmeister avion biplan de voltige et d'entraînement avancé
  • Bücker Bü 134 (prototype) avion d'entraînement
  • Bücker Bü 180 Student avion d'entraînement
  • Bücker Bü 181 Bestmann avion d'entraînement
  • Bücker Bü 182 Kornett avion d'entraînement avancé
  • Blohm & Voss Bv 136 (prototype) avion d'entraînement avancé
  • Fieseler Fi 5 avion d'entraînement
  • Focke-Wulf Fw 44 Stieglitz avion biplan d'entraînement
  • Focke-Wulf Fw 56 Stösser avion d'entraînement avancé
  • Focke-Wulf Fw 58 Weihe avion d'entraînement
  • Gotha Go 145 avion biplan d'entraînement
  • Gotha Go 149 avion d'entraînement avancé
  • Heinkel He 63 (prototype) avion biplan d'entraînement
  • Heinkel He 72 Kadett avion biplan d'entraînement
  • Heinkel He 74 (prototype) avion biplan d'entraînement avancé
  • Heinkel He 172 (prototype) avion biplan d'entraînement
  • Henschel Hs 121 (prototype) avion d'entraînement avancé
  • Henschel Hs 125 (prototype) avion d'entraînement avancé
  • Klemm Kl 25 avion d'entraînement
  • Klemm Kl 26 avion d'entraînement
  • Klemm Kl 35 avion d'entraînement
  • Klemm Kl 107 avion d'entraînement
  • Messerschmitt Bf 108 Taifun avion d'entraînement
  • Messerschmitt Me 163S avion d'entraînement
  • Messerschmitt Me 208 (prototype) avion d'entraînement
  • Siebel Si 202 Hummel avion d'entraînement

 HélicoptèresModifier

  • Flettner Fl 184 (prototype) hélicoptère de reconnaissance
  • Flettner Fl 185 (prototype) hélicoptère de reconnaissance
  • Flettner Fl 265 hélicoptère de reconnaissance
  • Flettner Fl 282 Kolibri
  • Flettner Fl 339 (projet) hélicoptère de reconnaissance
  • Focke-Achgelis Fa 61 (prototype)
  • Focke-Achgelis Fa 223 Drache hélicoptère de transport
  • Focke-Achgelis Fa 225 (prototype) hélicoptère de transport
  • Focke-Achgelis Fa 266 Hornisse (prototype)
  • Focke-Achgelis Fa 269 (prototype)
  • Focke-Achgelis Fa 284 (prototype)
  • Focke-Achgelis Fa 330 Bachstelze hélicoptère de reconnaissance
  • Focke-Achgelis Fa 336 (prototype) hélicoptère de reconnaissance
  • Focke-Wulf Fw 186 (prototype) hélicoptère de reconnaissance
  • Weserflug P. 1003/1 (prototype) avion à décollage vertical
 Armements air-sol et air-surface guidésModifier
 Armements air-air guidésModifier

  BulgarieModifier

AvionsModifier

  • DAR 3 Garvan
  • DAR 8 Slavey
  • DAR 9 Siniger
  • DAR 10 Bekas
  • KB-309 Papagal
  • KB-11 Fazan
  • KB-11 A Fazan

  ItalieModifier

InfanterieModifier

Pistolets et revolvers

Fusils, carabines et mousquetons

Pistolets mitrailleurs

Fusils-mitrailleurs / mitrailleuses légères

Mitrailleuses

Grenades

  • Grenade à main (OTO 35)1

Autres (lance-flammes, mines, etc.)

CamionsModifier

CharsModifier

Chasseurs de charModifier

Canons d'assautModifier

Canons automoteurModifier

AutomitrailleuseModifier

Canons anticharModifier

  • de 37 mm
  • de 47 mm
  • de 75 mm

AviationModifier

 ChasseursModifier
 Avion d'attaque au solModifier
  • Breda Ba.64/65 Nibbio
  • Breda Ba.88 Lince (Lynx)
  • Caproni Ca.307
  • Fiat Cansa FC.20
  • Savoia-Marchetti SM.85
 BombardiersModifier
 Avions de reconnaissanceModifier
 Hydravion/ patrouille maritimeModifier
 Avions d'entraînementModifier
 Avions de transportModifier

  JaponModifier

InfanterieModifier

CharsModifier

Canons automoteurModifier

AutomitrailleuseModifier

Canons anticharModifier

  • de 37 mm
  • de 47 mm

AviationModifier

 Avions de reconnaissanceModifier
 ChasseursModifier
 Avion d'assautModifier
 BombardiersModifier
 Avions de transportModifier
 HydravionsModifier
 Avions d'entraînement ou de liaisonModifier
 Avions-suicidesModifier
  • Fuji Hikoki/Daichi Kaigun Kokusho Yokusuka MXY-7 Maru Dai/Ohka (Fleur de cerisier)/JinraÏ"Baka/Viper"

  LituanieModifier

AvionsModifier

  RoumanieModifier

InfanterieModifier

Fusils-mitrailleur

  • Fusil-mitrailleur ZB vz. 30

Mitrailleuse

  • Mitrailleuse ZB53 Modèle 1937

Fusils, carabines et mousquetons

AvionsModifier

  Royaume de HongrieModifier

InfanterieModifier

Pistolets mitrailleurs

Camions, jeeps et transports de troupesModifier

AvionsModifier

AlliésModifier

  États-UnisModifier

InfanterieModifier

Camions, jeeps, motos et transports de troupesModifier

Chenillés et semi-chenillésModifier

CharsModifier

Chasseurs de charModifier

AutomitrailleuseModifier

ObusierModifier

Artillerie autopropulséeModifier

Canons anticharsModifier

Canons antiaériensModifier

BombesModifier

AviationModifier

 
Cocarde de l'United States Army Air Forces de 1943 à 1947.
 Chasseurs embarquésModifier
 ChasseursModifier
 Avion d'assautModifier
 BombardiersModifier
 Bombardiers-torpilleurModifier
 Patrouilleurs d'attaqueModifier

Voir hydravion Catalina

 Avion de transportModifier
 Avion de reconnaissanceModifier
 HydravionsModifier
 Avions d'entraînement ou de liaisonModifier

Aeronca L-3 Grasshopper

 PlaneursModifier

  FranceModifier

InfanterieModifier

CharsModifier

AutomitrailleusesModifier

ChenillettesModifier

Semi chenillésModifier

AviationModifier

 
Cocarde tricolore française
 ChasseursModifier
 BombardiersModifier
 Avions d'assautModifier
 Avions de reconnaissanceModifier
 Avions de transportModifier
 Avions d'entraînement ou de liaisonModifier
 HydravionsModifier

  FinlandeModifier

InfanterieModifier

  • Pistolets et revolvers
  • Fusils, carabines et mousquetons
    • Fusil Mosin-Nagant M39
  • Pistolets mitrailleurs
    • Pistolet mitrailleur Suomi KP Mle 1931
  • Fusils-mitrailleurs / mitrailleuses légères

Lahti L-39

CamionsModifier

AvionsModifier

  • Hover MF 11
  • Myrsky I
  • Myrsky II
  • Pyry

  BelgiqueModifier

InfanterieModifier

  • Fusils, carabines et mousquetons
    • Fusil type Mauser modèle 1889 - 1889/17
    • Fusil type Mauser 1935-1936
    • Fusil Lebel chambré en cartouche FN 7,65mm à gorge (pour les troupes de réserve)
    • Carabine 1889/1916
  • Fusils-mitrailleur/ mitrailleuses légère
    • • Browning modèle 30
  • Pistolets et revolvers
  • Grenades
    • Grenade offensive
    • Grenade défensive "Mills"
    • Grenade à fusil Vivien-Bessière
    • Grenade à propulsion pour DBT

CamionsModifier

AvionsModifier

CharsModifier

  Pays-BasModifier

AvionsModifier

  PologneModifier

InfanterieModifier

Pistolets et revolvers

Fusils, carabines et mousquetons

  • Fusil Kb wz. 1898
  • Carabine Kbk wz. 1898
  • Carabine Kbk wz. 1929

Pistolets mitrailleurs

Armes antichars

  • Fusil antichar Kb ppanc wz. 1935

CamionsModifier

AvionsModifier

  Royaume-UniModifier

InfanterieModifier

Camions, jeep et transports de troupesModifier

AutomitrailleusesModifier

Canons automoteurModifier

Canons anticharModifier

ObusierModifier

CharsModifier

Chars d'infanterieModifier

Chasseurs de charModifier

AviationModifier

 
Cocarde de la Royal Air Force
 ChasseursModifier
 Avions d'attaque au solModifier
 BombardiersModifier
 PlaneursModifier
 Avion de transportModifier
 Avions torpilleursModifier
 HydravionsModifier
 Avions de reconnaissanceModifier
 Avions d'entraînement ou de liaisonModifier

  TchécoslovaquieModifier

InfanterieModifier

Pistolets et revolvers

Fusils, carabines et mousquetons

Pistolets mitrailleurs

Fusils-mitrailleurs / mitrailleuses légères

Mitrailleuses

  • Mitrailleuse ZB vz.37

CharsModifier

  • LT vz 35
  • LT vz 38

AvionsModifier

  • Aero A.100
  • Avia B.125 Lyastovica
  • Avia B.534 Dogan
  • Letov S.328

  URSSModifier

InfanterieModifier

Lance-roquettes multiplesModifier

Camions et jeepsModifier

Chars légersModifier

Chars moyensModifier

Chars lourdsModifier

Canons d'assautModifier

Chars d'infanterieModifier

Chasseurs de charModifier

AutomitrailleusesModifier

Canons anticharModifier

  • M-30 de 37 mm. Canon anti-char léger proche du 3,7-cm PaK 36 allemand et utilisé durant la première phase de la Grande guerre patriotique.
  • M1937 de 45 mm (53-K)
  • M32/38 de 45 mm
  • M-42 de 45 mm. Utilisé à partir de 1942 jusqu'à la fin du conflit. Remplacé partiellement par le ZiS-2 en raison de ses capacités anti-blindage limitées contre le Tigre I, le Panther et le Panzer IV.
  • ZIS-2 de 57 mm
  • ZiS-3
  • F-22 de 76,2 mm. Nombre de ces canons seront capturés par les Allemands durant le conflit, renommés en 7,62 cm PaK 36(r).
  • BS 3 de 100 mm. Utilisé à partir de 1944. Resté en service après la guerre jusqu'à la fin des années 1950 avant d'être remplacé par le T-12 et le D-48.
  • M1940 de 107 mm (M-60). Développé à la fin des années 1930. Utilisé en quantité limitée.

AviationModifier

 ChasseursModifier
 Avion d'assautModifier
 BombardiersModifier
 HydravionsModifier
 Avions d'entraînement ou de liaisonModifier
 Avions de transportModifier
 PlaneursModifier
 Avions d'entraînementModifier
  • Yakovlev UT-1

  YougoslavieModifier

InfanterieModifier

Fusils, carabines et mousquetons

AvionsModifier

NeutresModifier

  SuèdeModifier

InfanterieModifier

Pistolets et revolvers

Fusils, carabines et mousquetons

Pistolets mitrailleurs

Fusils-mitrailleurs / mitrailleuses légères

AvionsModifier

  SuisseModifier

InfanterieModifier

Pistolets et revolvers

Fusils, carabines et mousquetons

Pistolets mitrailleurs

Fusils-mitrailleurs / mitrailleuses légères

AvionsModifier

Les apportsModifier

  • le viseur gyroscopique (avec son vernier, le collimateur suivant l'appareil automatiquement en fonction des mouvements de l'avion tireur)

AllemandsModifier

  • la recherche atomique
  • la fusée
  • l'aile en flèche
  • le fusil d'assaut
  • le submersible rapide (type XXI)
  • les missiles et le guidage par fils
  • les avions à réaction

AlliésModifier

  • le guidage de bombardiers
  • la détection radar
  • le fusil semi-automatique de dotation
  • la radio électricité embarquée, grâce à la miniaturisation des composants.
  • l'aéronavale
  • les calculateurs
  • les obus APDS

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. Yves Durand, Histoire de la Seconde Guerre mondiale, Éditions complexes, 1997, p. 195
  2. Yves Durand, Histoire de la Seconde Guerre mondiale, Éditions complexes, 1997, p. 196-199
  3. Yves Durand, Histoire de la Seconde Guerre mondiale, Éditions complexes, 1997, p. 204-207
  4. a et b Yves Durand p. 208-210
  5. Franck Charles, Opération Epsilon, Flammarion, 1993

Lien externeModifier

Articles connexesModifier