Armes utilisées pendant la Seconde Guerre mondiale

page de liste de Wikipédia

La Seconde Guerre mondiale a vu un développement très important des armes de tous types, en puissance et en quantité.

Avec ses 60 millions de morts, elle peut être qualifiée de guerre d'anéantissement.

Cette liste comprend les armes utilisées par les différents belligérants dans leurs armées de terre et de l'air, mais aussi de nombreux matériels et prototypes, ainsi que des idées/projets n'ayant pas dépassé le stade de la planche à dessin.

GénéralitésModifier

« Guerre de mouvement sur de vastes espaces, la Deuxième Guerre mondiale a été une guerre du moteur. »[1]

L'usage généralisé des chars et de l'aviation est l'illustration de cette motorisation.

Alors que la tactique des armées à la veille du conflit était la dispersion des chars, placés au service des unités d'infanterie, et que les aviations étaient autonomes, les allemands adoptent une tactique basée sur l'utilisation groupée des blindés et des avions, et sortent vainqueurs de la Campagne de Pologne en 1939, de la Bataille de France en 1940. La concentration de chars et de masses d'avions permet de mener des guerres éclairs (Blitzkrieg) pour l'Allemagne de 1939 à 1942, puis sous d'autres noms après ces dates par les Alliés, comme lors de la Marche au Rhin en 1944/1945.

La lutte antichar et la lutte contre les avions devient primordiale pour toutes les armées.

Parallèlement à l'utilisation de chars, on assiste tout au long de la guerre à un accroissement des transports motorisés des troupes, au détriment des chevaux, cependant encore très présents chez les allemands tout au long du conflit. La division blindée américaine de 1944, sera, elle, entièrement motorisée.

Les immenses progrès de l'aviation réalisés entre les deux guerres vont lui donner une place de première importance, incontournable. Les bombardiers lourds sont utilisés dans des raids massifs qui dévastent les grandes villes industrielles. Pour contrer ces raids, les belligérants font usage d'avions de chasse le jour et la nuit, et de canons de défense antiaérienne. La DCA doit son efficacité aux radars qui l'assistent. D'une façon générale, l'électronique s'installe massivement dans les communications, les écoutes de l'ennemi, et son repérage. Les techniques de chiffrage et de déchiffrage suivent l'évolution des techniques. Le déchiffrement d'Enigma par les alliés occidentaux est un facteur fondamental qui leur permet d'inverser le cours de la bataille de l'Atlantique.

MarineModifier

(Non présente dans cette page Wikipedia, qui est déjà très volumineuse)

Sur mer, avant la Guerre, on a assisté à un renforcement incessant des blindages des cuirassés, mais ce type de navire reste cependant très vulnérables aux sous-marins et à l'aviation. Le cuirassé cesse d'être le roi des batailles navales, alors que le porte-avions devient crucial, surtout dans le Pacifique. Le porte-avions devient la pièce centrale d'un dispositif où les autres navires sont ses auxiliaires[2].

La lutte anti-sous-marine a fait des progrès grâce aux sonars, dont les premiers développements datent de la Première Guerre mondiale.

Nouvelles armesModifier

De nouvelles armes font irruption, comme la torpille acoustique (qui se dirige vers les moteurs des navires) ; les lance-roquettes ; les grenades antichar ; les avions à réaction ; les missiles ; la Bombe Atomique.

Allemagne - armée de terre (Heer) [3]Modifier

 
Le drapeau de guerre du Troisième Reich.

Pistolets et revolversModifier

Fusils, fusils d'assaut, fusils anticharModifier

Pistolets-mitrailleursModifier

MitrailleusesModifier

MortiersModifier

Armes légères anticharModifier

Mines terrestresModifier

GrenadesModifier

Autres (matériels, lance-flammes, munitions, etc.) [8]Modifier

Tracteurs à roues [9]Modifier

  • Borgward 5 tonnes Radschlepper (1938)
  • Büssing NAG Dieselschlepper (1933)
  • Deuliewag DA 32 (1939)
  • Deutz MTZ 320 (1934)
  • FAMO LV Straßenschlepper (1937)
  • Faun Z 66 / Z 566 / ZR / ZRS / ZRG
  • Henschel type 5 G 1 (1933 ?)
  • Lanz Type HR9 Eil-Bulldog / HRK-55 PS (1937)
  • Poux Wargel LW 2 / LW 5 / LW 7/IIE (1939-1943-1944)
  • Radschlepper Ost (en) (1942)
  • VOMAG Zettelmeyer Z2 (1936)

Camions [10]Modifier

Voitures [9]Modifier

Motos [13]Modifier

Chars de combat, chars lance-flammes, prototypesModifier

(Compris les chars non-allemands mais utilisés par la Wehrmacht, avec l'année d'entrée en service dans cette armée)

Projets de chars du IIIe ReichModifier

Véhicules de reconnaissanceModifier

  • Schwerer Panzerspähwagen
    • Sd.Kfz. 231 (6-rad) (1930)
    • Sd.Kfz. 232 (6-rad) (1934)
    • Sd.Kfz. 263 (6-rad) (année ?)
    • Sd.Kfz. 231 / 232 (8-rad) (1937)
    • Sd.Kfz. 233 (8-rad) (1942)
    • Sd.Kfz. 234 (1944)
    • Sd.Kfz. 263 (1939 ?)
    • Steyr ADGZ (1935 en Autriche)

Chenillés et semi-chenillésModifier

Artillerie automotrice et Canons d'assautModifier

Chasseurs de charsModifier

Artillerie tractéeModifier

Artillerie sur railModifier

Canons anticharModifier

Canons antiaériensModifier

Véhicules antiaériensModifier

Allemagne - armée de l'air (Luftwaffe) [20]Modifier

 
Insigne de la Wehrmacht.

 ChasseursModifier

 Chasseurs de nuitModifier

 Avions d'attaque au solModifier

 BombardiersModifier

Bombardiers-torpilleurs, avions de reconnaissance maritime, avions antinavire, avions embarquésModifier

 Avions de transport (terrestres), remorqueurs spéciaux de planeursModifier

 Avions de reconnaissanceModifier

 PlaneursModifier

 HydravionsModifier

 Avions d'entraînement et/ou de liaison Modifier

 HélicoptèresModifier

Missiles et bombes planantesModifier

Drapeau de la Bulgarie BulgarieModifier

AvionsModifier

Flag of Italy (1861–1946).svg Italie - armée de terreModifier

Pistolets et revolversModifier

Fusils, fusils antichar, mousquetonModifier

Pistolets-mitrailleursModifier

Mitrailleuses, fusils-mitrailleursModifier

GrenadesModifier

Autres (mortiers, lances-flammes, mines, etc.)Modifier

Canons antiaériens, canons antiaérien automoteurModifier

Canon antichar, chasseur de charModifier

Artillerie tractéeModifier

Voitures [38]Modifier

MotosModifier

CamionsModifier

TracteursModifier

Chars et chenillettesModifier

Chasseurs de char, canons automoteursModifier

AutomitrailleusesModifier

Italie - Armée de l'airModifier

 ChasseursModifier

 Avions d'attaque au solModifier

 BombardiersModifier

 Avions de reconnaissanceModifier

 Hydravions et patrouilleurs maritimeModifier

 Avions d'entraînement et/ou de liaisonModifier

 Avions de transportModifier

Drapeau : Japon Japon - armée de terreModifier

Pistolets et revolversModifier

(List of Japanese military equipment of World War II (en) 🛠 )

Fusils, fusils antichar, carabinesModifier

Pistolets-mitrailleursModifier

Mitrailleuses, fusils-mitrailleursModifier

GrenadesModifier

Autres (lances-flammes, mines, etc.)Modifier

MortiersModifier

Artillerie tractée, canons d'infanterieModifier

Canons anticharModifier

  • 37 mm Type 94 (1936)
  • 47 mm Type 1 (1942)
  • 47 mm Type 97 (1937 -prototype)
  • 57 mm Type 2 (de 1941 à 1943 -prototype)

CharsModifier

Canons automoteurModifier

AutomitrailleuseModifier

Japon - armée de l'airModifier

 Avions de reconnaissanceModifier

 ChasseursModifier

Chasseurs de nuitModifier

 Avions d'assautModifier

 BombardiersModifier

 Avions de transportModifier

 HydravionsModifier

 Avions d'entraînement ou de liaisonModifier

 Avions-suicidesModifier

  • Fuji Hikoki/Daichi Kaigun Kokusho Yokusuka MXY-7 Maru Dai/Ohka (Fleur de cerisier)/JinraÏ"Baka/Viper"

Drapeau de la Lituanie LituanieModifier

Drapeau de la Roumanie RoumanieModifier

Mitrailleuses, fusils-mitrailleurs

  • ZB53 (en) (1936 en Tchécoslovaquie # mitrailleuse)

Fusils, carabines et mousquetons

Véhicules

  • Tatra 93 (Tatra 92 (en)) (1939 # 200 camions tchécoslovaques spécialement fabriqués pour la Roumanie)

Avions

Drapeau de la Hongrie Royaume de HongrieModifier

Pistolets-mitrailleursModifier

ArtillerieModifier

VéhiculesModifier

  • Rába 38M Botond (38M Botond (hu)) (1938 # camion)
  • Škoda Popular 1101 (Škoda Popular (en)) (1940 # voiture tchécoslovaque version cabriolet pour l'armée hongroise)
  • MÁVAG Mercedes-Benz Lo 2500 38M (1938 ? # camion)

AvionsModifier

Drapeau : États-Unis États-Unis - armée de terreModifier

Pistolets, revolversModifier

Fusils, carabinesModifier

Pistolets-mitrailleursModifier

Mitrailleuses, fusils-mitrailleursModifier

Armes anticharsModifier

Grenades à main et à fusilModifier

Autres (lances-flammes, mines, etc.)Modifier

MortiersModifier

CamionsModifier

VoituresModifier

MotosModifier

Chenillés, semi-chenillésModifier

CharsModifier

Chasseurs de charModifier

AutomitrailleusesModifier

Artillerie tractéeModifier

Canons automoteursModifier

Canons anticharsModifier

Canons et véhicules antiaériensModifier

États-Unis - armée de l'airModifier

 
Cocarde de l'United States Army Air Forces de 1943 à 1947.

 Chasseurs embarquésModifier

 ChasseursModifier

Chasseurs de nuitModifier

 Avions d'assautModifier

 BombardiersModifier

 Bombardiers-torpilleursModifier

 Avions de transportModifier

 Avions de reconnaissanceModifier

 HydravionsModifier

 Avions d'entraînement ou de liaisonModifier

 PlaneursModifier

Drapeau : France France - armée de terreModifier

Pistolets et revolversModifier

Fusils, mousquetonsModifier

Pistolets-mitrailleursModifier

  • MAS 38 (1938)
  • ERMA EMP-35 (1935 en Allemagne # récupéré sur les républicains espagnols en exil en France)

Mitrailleuses, Fusils-mitrailleursModifier

Armes antiaériennesModifier

  • (13,2 mm) Hotchkiss M1929 (1929 # mitrailleuse # refusée par l'armée)
  • Bofors 40 mm (1932 en Suède, 1939 en France)
  • (75 mm) Schneider CA Mle 17 / 17/34 / 32 / 36 (de 1917 à 1936)

GrenadesModifier

  • Grenade F1 
  • Grenade à fusil VB
  • Grenade à Main Of 37 (Offensive)

Autres (lance-flammes, mines, etc.)Modifier

  • Somua Coder (1938 # porte-pont # prototype)

MortiersModifier

Artillerie tractéeModifier

Artillerie sur railModifier

  • Schneider TLP de 340/224 de 150 calibres A.L.V.F. (1929 # prototype) [45]
  • Schneider 520 mm A.L.V.F. (1917 # deux pièces) [46]

Chars [47]Modifier

Prototypes de chars et de canons d'assaut automoteursModifier

Chasseurs de charsModifier

Véhicules de reconnaissanceModifier

Véhicules de transport de troupesModifier

Camions, camionnettesModifier

TracteursModifier

VoituresModifier

MotosModifier

France - armée de l'airModifier

 
Cocarde tricolore française

ChasseursModifier

Chasseurs de nuitModifier

 BombardiersModifier

 Avions d'assautModifier

Avion polyvalentModifier

AutogireModifier

 Avions de reconnaissanceModifier

 Avions de transportModifier

 Avions d'entraînement ou de liaisonModifier

 HydravionsModifier

Drapeau : Finlande FinlandeModifier

PistoletsModifier

Fusils, carabines et mousquetonsModifier

Pistolets-mitrailleursModifier

Mitrailleuses et Fusils-mitrailleursModifier

Canons antiaériensModifier

AvionsModifier

Drapeau : Belgique BelgiqueModifier

Fusils, carabinesModifier

  • (7,65 mm) Mauser modèle 1889 (1889 # fusil # plusieurs versions de fusils et carabines)
  • Fusil type Mauser 1935-1936
  • Fusil Lebel chambré en cartouche FN 7,65mm à gorge (pour les troupes de réserve)
  • Carabine 1889/1916

Mitrailleuses, Fusils-mitrailleurModifier

PistoletsModifier

GrenadesModifier

  • Grenade défensive "Mills"
  • Grenade à fusil Vivien-Bessière
  • Grenade à propulsion pour DBT

CamionsModifier

VoituresModifier

MotosModifier

Chars, véhicules blindésModifier

AvionsModifier

Renard R.31 (1935 # reconnaissance)

Drapeau des Pays-Bas Pays-BasModifier

AvionsModifier

Drapeau de la Pologne PologneModifier

PistoletsModifier

Fusils et carabinesModifier

Pistolets-mitrailleursModifier

Canons anticharsModifier

Canons antiaériensModifier

GrenadesModifier

MortiersModifier

Chars et véhicules blindésModifier

VéhiculesModifier

  • C4P (1936 # tracteur)
  • Polski Fiat 508/III (1935 # voiture)
  • Polski Fiat 621 (1935 # camion)
  • Sokól 1000 M111 (1936 # moto)
  • Ursus A (1928 # camion)

AvionsModifier

Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni - armée de terreModifier

Pistolets, revolversModifier

Fusils, carabinesModifier

Pistolets-mitrailleursModifier

Mitrailleuses, Fusils-mitrailleursModifier

  • Besa (1939 # mitrailleuse uniquement montée sur véhicules)
  • Bren (1935 # F.M.)
  • Vickers (1912)
  • Vickers-Berthier (1925 # F.M.)

Grenades à main et à fusilModifier

Autres (lances-flammes, mines, etc.)Modifier

Camions, tracteurs, voitures, motosModifier

Transports de troupes blindésModifier

AutomitrailleusesModifier

Canons anticharModifier

Canons antiaériensModifier

ArtillerieModifier

Artillerie automotriceModifier

Chars [66]Modifier

Chasseurs de charModifier

Royaume-Uni - armée de l'air [67]Modifier

 
Cocarde de la Royal Air Force

ChasseursModifier

Supermarine Spiteful (1944 ~ prototypes)

Chasseurs de nuitModifier

 Avions d'attaque au solModifier

 BombardiersModifier

 PlaneursModifier

 Avions de transportModifier

 Avions torpilleurs et antinaviresModifier

 HydravionsModifier

AutogireModifier

 Avions de reconnaissanceModifier

 Avions d'entraînement ou de liaisonModifier

Drapeau : Royaume-Uni CommonwealthModifier

Drapeau de la Tchécoslovaquie TchécoslovaquieModifier

PistoletsModifier

Fusils, carabines et mousquetonsModifier

Pistolets-mitrailleursModifier

Mitrailleuses et Fusils-mitrailleursModifier

  • Fusil-mitrailleur ZB-26
  • Mitrailleuse ZB vz.37

Chars et véhicules blindésModifier

Véhicules [68]Modifier

  • Aero 30 (1934 # voiture)
  • Praga RV (1935 # camion)
  • Praga RVR (1936 # 59 exemplaires d'un camion radio/communication)
  • Praga T III / T IV / T V / T VI / T VII / T IX (1938 # tracteurs)
  • Škoda 6L (1935 # tracteur)
  • Škoda 606 D (1930 # camion)
  • Tatra T 25 (1933 # tracteur)
  • Tatra 72 (de) (1933 # camion)
  • Tatra 92 (en) (1937 # camion)

AvionsModifier

Drapeau : URSS URSS - armée de terreModifier

Pistolets et revolversModifier

FusilsModifier

Pistolets-mitrailleursModifier

Mitrailleuses, fusils-mitrailleursModifier

GrenadesModifier

MortiersModifier

Artillerie tractéeModifier

Artillerie sur railModifier

  • 305 mm TM-3-12 (1938 ?)

Canons antiaériens, véhicules antiaériensModifier

Autres (lances-flammes, mines, ...)Modifier

  • Ampuleniot 1941 (1941 # lance-flammes fixe)
  • ROKS-1 / ROKS-2 / ROKS-3 (1930 ?-1941-1942 # lances-flammes portables)
  • SOV-FOG-1 (1941 # mine lance-flammes)
  • ST-26 (année ? # char poseur de pont)

Camions, voitures, motosModifier

AutomitrailleusesModifier

Chars légers, chenillettes [70]Modifier

(Sowjetische Militärfahrzeuge des Zweiten weltkrieges (de) 🛠 )

CharsModifier

Canons d'assaut, artillerie automotriceModifier

Chasseurs de charModifier

Canons anticharModifier

URSS - armée de l'airModifier

 ChasseursModifier

 Avion d'assautModifier

 BombardiersModifier

 HydravionsModifier

 Avions d'entraînement ou de liaisonModifier

 Avions de transportModifier

 PlaneursModifier

 Avions d'entraînementModifier

  • Yakovlev UT-1

Flag of Yugoslavia (1918–1941).svg YougoslavieModifier

Drapeau de la Suède Suède (pays neutre)Modifier

PistoletsModifier

FusilsModifier

Canons antiaériensModifier

  • Bofors 40 mm (1932 # utilisé par un grand nombre de belligérants lors de la 2e G.M. : Allemagne, France, G.B., U.R.S.S., U.S.A., etc...)

AvionsModifier

Drapeau de la Suisse Suisse (pays neutre)Modifier

RevolversModifier

Fusils, carabines et mousquetonsModifier

Pistolets-mitrailleursModifier

Fusils-mitrailleurs / mitrailleuses légèresModifier

AvionsModifier

  • EKW C-35 (1937 # reconnaissance et bombardement léger)

Les apports technologiquesModifier

  • le viseur gyroscopique (avec son vernier, le collimateur suivant l'appareil automatiquement en fonction des mouvements de l'avion tireur)

AllemandsModifier

  • la recherche atomique
  • la fusée
  • l'aile en flèche
  • le fusil d'assaut
  • le submersible rapide (type XXI)
  • les missiles et le guidage par fils
  • les avions à réaction

AlliésModifier

  • le guidage de bombardiers
  • la détection radar
  • le fusil semi-automatique de dotation
  • la radio électricité embarquée, grâce à la miniaturisation des composants.
  • l'aéronavale
  • les calculateurs
  • les obus APDS

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. Yves Durand, Histoire de la Seconde Guerre mondiale, Éditions complexes, 1997, p. 195
  2. Yves Durand 1997, p. 208-210
  3. Avec année de mise en service, ou de première création pour les prototypes.
  4. Seul un petit lot de C96 fut utilisé lors du conflit.
  5. Ce fusil-mitrailleur fut conçu en Allemagne, fabriqué en Suisse, utilisé en Autriche (et en Hongrie) avant l'Anschluss, et pour quelques exemplaires certainement utilisé au début de la Seconde guerre mondiale.
  6. Jusqu'à il y a peu de temps, le RPzB 54/100 n'était relevé dans aucun texte. On peut se demander s'il n'est pas une "invention moderne" (?).
  7. Page Wikipedia "Liste d'armes explosives".
  8. Une annexe au bas du chapitre "Allemagne - armée de l'air" reprend la liste des missiles et bombes planantes.
  9. a et b Liste non exhaustive, https://kfzderwehrmacht.de
  10. Liste non exhaustive, https://kfzderwehrmacht.de
  11. Les premiers Opel Blitz datent de 1931. Il y en eut plusieurs modèles jusqu'en 1940, de 1 à 3,5 tonnes, certains produits jusqu'en 1945. Il y eut aussi des bus militaires portant cette dénomination. Source : www.kfzderwehrmacht.de
  12. Camion tchécoslovaque utilisé par l'armée allemande après l'annexion de la Bohême-Moravie.
  13. Liste non exhaustive, site internet www.kfzderwehrmacht.de
  14. Magazine TNT (Trucks & Tanks) numéro hors-série n°1 d'avril-mai 2009 "Les Panzer - du Grosstraktor au Tiger II.
  15. Site internet https://did.panzer.pagesperso-orange.fr
  16. ** Sd.Kfz. 251/1 (transport de troupes)
      • Sd.Kfz. 251/1 Stuka zu fuss (lance-roquettes)
      • Sd.Kfz. 251/2 (porte mortier 8-cm GrW 34/1)
      • Sd.Kfz. 251/3 (véhicule radio # plusieurs versions)
      • Sd.Kfz. 251/4 (Tracteur d'artillerie)
      • Sd.Kfz. 251/5 (véhicule pionnier)
      • Sd.Kfz. 251/6 (commandement supérieur)
      • Sd.Kfz. 251/7 (véhicule pionnier)
      • Sd.Kfz. 251/8 (ambulance)
      • Sd.Kfz. 251/9 (1942 # armé d'un 7,5-cm KwK 37)
      • Sd.Kfz. 251/10 (armé d'un 3,7-cm PaK 36)
      • Sd.Kfz. 251/11 (1942 # installation de lignes téléphoniques)
      • Sd.Kfz. 251/12 (1943 # reconnaissance d'artillerie)
      • Sd.Kfz. 251/13 (repérage sonore d'artillerie)
      • Sd.Kfz. 251/14 (repérage sonore d'artillerie)
      • Sd.Kfz. 251/15 (observation visuelle d'artillerie)
      • Sd.Kfz. 251/16 (véhicule lance-flammes)
      • Sd.Kfz. 251/17 (porteur d'un canon antiaérien de 20 mm)
      • Sd.Kfz. 251/18 (1944 # commandement et observation d'artillerie)
      • Sd.Kfz. 251/19 (central téléphonique)
      • Sd.Kfz. 251/20 (porteur d'un projecteur infrarouge)
      • Sd.Kfz. 251/21 (porteur de trois canons antiaériens)
      • Sd.Kfz. 251/22 (armé d'un canon long de 75 mm antichar)
      • Sd.Kfz. 251/23 (véhicule de reconnaissance)
    Source : site internet www.maquetland.com
  17. Le sFH 36 fut produit à peu d'exemplaires. Le sFH 18/40 portait aussi le nom de sFH 42.
  18. Apparut en 1917, quelques pièces étaient encore en dotation à la veille de la Seconde guerre mondiale, mais il n'est pas certain qu'elles y furent utilisées au combat par les allemands. Cependant la Finlande en acheta quatre en 1940 et les utilisa lors de la Guerre de Continuation. Source : site internet www.lexikon-der-wehrmacht.de
  19. Ces armes restent curieusement presque totalement ignorées aujourd'hui. Cependant le Flak 103/38 fut produit à 149 exemplaires (nombre ignoré pour le Flakvierling 103/38). Source : site internet www.materielsterrestres39-45.fr . De ces matériels fut créé le "Zerstörer 45", lui aussi parfait inconnu aujourd'hui (?).
  20. Avec date de mise en service, ou du premier vol prototype.
  21. Entre parenthèses se trouve la date de mise en service de l'avion, mais pour les prototypes est indiquée la date du premier vol. Le symbole - indique que le prototype n'a pas été testé en opération ; le symbole ~ indique que le prototype a été, ou a peut-être été testé opérationellement. Pour les travaux de recherches qui n'auraient pas aboutis à la réalisation entière d'un prototype, il est noté "projet".
  22. Un unique prototype était en construction avant la fin des hostilités.
  23. https://encyclopédie-des-armes.com __"Dornier Do 17, Do 215 et Do 217.
  24. Huit appareils modifiés en chasseurs de nuit, avec radar FuG-212C-1 et un MG 151/20 en "Schräge Musik". Utilisés par le I/NJG 100 sur le Front de l'Est.
  25. Suite au bombardement de Hambourg et à l'utilisation des bandes métalliques Window, furent créées les Jagdgeschwader 300, 301 et 302, utilisant des Fw 190 et des Me 109 sans radars pour des missions de chasse de nuit à la lueur de la lune, tactique nommée "Wilde sau" ("Truie sauvage").
  26. Dérivé du He 219, ce projet d'avion ne dépassa pas le stade de la maquette en bois.
  27. Le Ju 88 C-2 était un chasseur lourd, ne possédait pas de radar, mais plusieurs de ceux-ci firent la première mission allemande de chasse de nuit au sein du IL/NJG 1 à la fin de l'été 1940, en effectuant une intrusion au dessus de bases de bombardiers britanniques dans l'Ouest de l'Angleterre, ce qui devint la spécialité de l'unité. Source : https://encyclopédies-des-armes __"Junkers Ju 88".
  28. Il n'est pas certain que le Ju 88 G-7 soit entré en service. Source : site internet www.historyofwar.org
  29. https://maquetland.com __"Allemagne Aviation Messerschmitt Me Bf 110 (version française)".
  30. L'un des trois prototypes, le V1, a été utilisé comme avion de transport à partir de 1939. Source : page Wikipedia en allemand.
  31. Versés dans les écoles de pilotage en septembre 1939. 58 d'entre-eux sont transformés en avions cargo afin d'approvisionner les troupes encerclées à Stalingrad.
  32. Le symbole ~ indique qu'un ou plusieurs prototypes ont été utilisé(s) ou peut-être utilisé(s) en opération.
  33. Des problèmes structurels sur l'appareil ont retardé sa mise en service.
  34. Il n'est pas certain que cet avion fut utilisé par la Luftwaffe.
  35. Biplan monomoteur de soutien rapproché polyvalent, 12 exemplaires produits. Source : https://warthunder.com __"DAR-3 "Garvan III" (Raven-III).
  36. Avion d'entraînement. 42 appareils produits. Source : https://fandavion.free.fr __"DAR 9 Siniger".
  37. Ce matériel, quoique performant, ne fut pas adapté par l'armée italienne.
  38. Avec année de mise en service dans l'armée.
  39. Copie du canon d'infanterie français 37 mm M16 TRP.
  40. Source : page Wikipedia en anglais "List of Japanese military equipment of World War II".
  41. Deux blindés construits, qui ne participèrent pas au conflit.
  42. Source https://encyclopédie-des-armes.com __"Mitsubishi A6M Zeke (Japon)".
  43. Il entre en service en avril 1942 en Grande-Bretagne sous le nom de Mk.I Mustang. Après modification il est utilisé aux U.S.A. sous le nom de P-51B Mustang.
  44. Cette arme est fabriquée sous licence en Finlande, mais n'est pas en dotation dans l'armée française en 1940. On peut penser, vu la similitude, que ce mortier est l'ancêtre du 120-HM-38 soviétique (M1938 mortar (en)).
  45. Les tirs d'essais du prototype TLP (Tir Longue Portée) se deroulent à Saint-Pierre-Quiberon en 1929 puis en 1931. La portée de tir maximum obtenue est de 121 600 mètres (121 km). À la fin des essais, le tube est usé, la pièce est stockée sur place, et existe encore en juin 1940. Source : https://htm%7C2.free.fr
  46. Une pièce est disponible en 1940, et est utilisée par les allemands lors du siège de Léningrad sous le nom de 52-cm H (E) 871 (f). Elle est détruite le 5 janvier 1942 par l'explosion prématurée d'un obus.
  47. Avec année de mise en service effective.
  48. Sites internet www.chars-français.net + www.amm34.com + www.asphm.com
  49. Site internet www.avant-train-latil.com __ Un grand nombre de modèles de camions, camionnettes, bus et tracteurs Latil furent produits avant et pendant la guerre, sans qu'il soit possible de savoir s'ils furent utilisés par l'armée française.
  50. Site internet www.avant-train-latil.com
  51. Plusieurs transporteurs de chars étaient en service dans l'armée française en 1940, des modèles nationaux et étrangers tel le "White-Ruxtall 922" américain, commandé à 300 exemplaires, mais dont un seul fut livré. Aucune information sur le Willeme DW12A truck, sinon que l'armée en possédait cinq exemplaires.
  52. Avion américain (États-Unis) utilisé à quatre-cent-seize exemplaires par l'Armée de l'air française en 1940.
  53. Peut-être sur le modèle du prototype MS.450, développement suisse. Onze exemplaires.
  54. Morane-Saulnier MS.406 modifié en Finlande. Trois appareils.
  55. Trois prototypes, utilisés comme avions postal par Air France. L'un d'eux est réquisitionné, transformé en bombardier et utilisé jusqu'à fin 1942.
  56. Il semble que ces avions ne furent pas utilisés lors de la Seconde guerre mondiale.
  57. Dix exemplaires vendus à la Roumanie en 1935, ainsi que le prototype Potez 541.
  58. Un seul exemplaire, qui sera utilisé pour des missions de reconnaissance sur les frontières de l'Allemagne et de l'Italie.
  59. Il n'est pas certain que cet avion fut utilisé pendant la guerre.
  60. Trois appareils utilisés par Air France et réquisitionnés dans le Groupement Aérien de Transport.
  61. Site internet www.aviafrance.com
  62. Un unique appareil fut converti pour une utilisation sur roues et nommé PL.154.
  63. Aucune information sur une possible utilisation lors de la Seconde guerre mondiale.
  64. De 1917 à 1927 la Finlande utilisait des Mosin-Nagant russes non-modifiés
  65. Véhicule utilisé en Inde (colonie) dans des missions de patrouilles et de sécurité jusqu'au début de la guerre. Source : https://.tank2.ru
  66. Avec date de mise en service ou du premier essai pour le/les prototype(s).
  67. Avec les dates de mise en service, ou du premier vol des prototypes.
  68. Liste non exhaustive, site internet kfzderwehrmacht.de
  69. Utilisé comme prototype en opération en 1944 et 1945 sous le nom de RD-44. Adopté officiellement en 1948 sous le nom de RPD.
  70. Avec année de mise en service.

Lien externeModifier

Articles connexesModifier