Pionnier (militaire)

soldat utilisé pour effectuer des tâches d'ingénierie et de construction

Un pionnier est dans l'armée américaine un soldat utilisé pour effectuer des tâches d'ingénierie et de construction. L'équivalent français est celui de sapeur des unités du Génie militaire.

Affiche de recrutement de pionniers de la cavalerie de la Garde allemande, 1918.

Après avoir désigné au XIIe siècle un fantassin, le mot français pionnier désigne à partir du XIVe siècle un ouvrier d'artillerie, à partir du XVe siècle un défricheurs, et au XIXe siècle un défricheur dans un pays colonial[1].

Par la suite, les pionniers sont intégrés au génie militaire ou à la logistique.

Historiquement, le rôle principal des unités de pionniers était d'aider les autres armes à des tâches telles que la construction de fortifications, des camps militaires, des ponts et des routes. Avant et pendant la Première Guerre mondiale, les pionniers ont été souvent engagés dans la construction et la réparation de chemins de fer militaires.

Pendant le XXe siècle, il s'effectue une distinction entre les pionniers traditionnels et d'autres destinés au combat.

En France, les plus notables sont les Pionniers de la Légion étrangère puisqu'il s'agit de la seule unité de ce type en service au sein de l'armée française.

Notes et référencesModifier

  1. Albert Dauzat, Nouveau dictionnaire étymologique, Paris, Larousse.