Ouvrir le menu principal

Breda Mod. 1935
Image illustrative de l’article Breda Modèle 35
Un breda mod. 35 à Beijing
Caractéristiques de service
Type Canon antiaérien
Service 1935-1980
Utilisateurs Drapeau du Royaume d'Italie Royaume d'Italie
Drapeau du Royaume d'Italie Italie du Sud
War flag of the Italian Social Republic.svg République sociale italienne
Drapeau de l'Italie République d'Italie
Drapeau de l'Australie Australie
Drapeau de Taïwan République de Chine[1]
Drapeau de l'Équateur Équateur
Drapeau de la Finlande Finlande[2]
Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Drapeau de la Slovaquie Slovaquie
Drapeau de la République dominicaine République dominicaine
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de l'Espagne Espagne
Conflits Seconde guerre sino-japonaise
Guerre civile espagnol
Guerre d'Hiver
Seconde Guerre mondiale
Guerre soviético-finlandaise
Guerre péruano-équatorienne
Production
Concepteur Drapeau du Royaume d'Italie Breda
Année de conception 1932
Constructeur Breda Meccanica Bresciana
Variantes Breda 20/65 Mod. 1939
Breda 20/65 Mod. 1940
Breda 20/65 Mod. 1935 R.M. (marine royale)
Breda 20/65 Mod. 1939 R.M. (marine royale)
Breda 20/65 Mod. 1940 R.M. (marine royale)
Caractéristiques générales
Poids du canon et de l'affût 72 kg (330 kg en batterie)
Longueur du canon seul 1,3 m
Longueur du canon et de l'affût 1,87 m
Calibre 20 mm
Cadence de tir maximum : 500 coups/min
pratique : 220 coups/min
Vitesse initiale 840 m/s
Portée pratique 2500 m (contre les avions)
Portée maximale 5500 m (contre les cibles au sol)
Munitions 20×138mmB (0,300 kg)
Rech. par emprunt de gaz
Alimentation Bande 12 coups
Hausse -10° à +80°
Azimut 360°
Servants 3-6
Organe de visée Viseur télescopique predictor

Le Cannone-Mitragliera da 20/65 modello 35 (Breda), plus connu sous le nom de Breda Modèle 35 (en italien : Breda Modello 35), était un canon antiaérien de 20 mm produit par la Società Italiana Ernesto Breda. Il a été conçu en 1932 et a été adopté par les forces armées italiennes en 1935. C'était l'un de deux canons anti-aériens de 20 mm que les Italiens utilisèrent durant la Seconde Guerre mondiale, l'autre étant le 20 mm Scotti. Les deux tiraient des munitions de 20x138mmB.

DesignModifier

Conçu comme une arme à double usage à utiliser contre les avions et les cibles au sol, il était efficace contre les chars légers, avec la capacité de pénétrer un blindage de 30 millimètres à 500 mètres de distance. Il avait une remorque à deux roues, mais la faiblesse de la structure de cette dernière limitait la vitesse de transport à 20 km/h, le canon a donc été placé sur un camion à la place.

Version navaleModifier

Ce canon était utilisé par la marine royale italienne (Regia Marina) dans la plupart des navires de guerre italiens comme une arme antiaérienne montée sur une plate-forme, en version simple ou double; considéré comme une arme assez efficace, notamment le très répandu modèle de 1935 en version double, il partageait avec le Cannone-Mitragliera da 37/54 les mêmes systèmes d'exploitation et donc les mêmes défauts, à savoir une structure de support solide avec d'importantes vibrations. Pour les deux versions simples de 1939 et de 1940, largement utilisées sur de petites unités comme les corvettes et les MAS, les défauts ont partiellement été corrigés, les canons obtenant une meilleure visée; cependant, le Breda 20 mm a dans l'ensemble été considéré moins performant que le canon suisse Oerlikon 20 mm utilisé par la Regia Marina à partir de 1941. Toutes les versions avaient une élévation de -10 à +90 degrés[3],[4].

UtilisationModifier

 
Un AS.42 de la Société auto-saharienne armé d'un Breda 20/65 Mod. 35.
 
Un Breda 20/65 Mod. 35 monté comme armement principal sur une voiture blindée italienne AB 41. Le véhicule sur la gauche est un Sd.Kfz 10/5 allemand monté d'un Flak 38

En plus de son utilisation comme canon antiaérien, le modèle 35 a été monté comme armement principal dans plusieurs véhicules. Il a été initialement installé dans quatre Panzer I convertis pendant la guerre civile espagnole, par les nationalistes, pour améliorer leur capacité de combat contre les T-26 soviétiques déployés par les forces républicaines. Plus tard, le canon a équipé les chars légers Fiat L6/40 et les voitures blindées AB 41.

Après le début de la guerre d'hiver (ou guerre soviético-finlandaise), la Finlande acheta un total de 88 canons Breda à l'Italie, le dernier canon arrivant durant la paix provisoire en juin 1940. Cinq d'entre eux furent perdus par la suite au cours de la guerre de continuation. Quatre bateaux torpilleurs motorisés de la classe Jymy, construits en Italie et exploités par la marine finlandaise, avaient chacun un canon Breda de 20 mm sur le pont arrière. Les forces de défense finlandaises ont utilisé le 20 mm Breda Modèle 35, l'utilisant comme une arme de formation pour les équipages antiaériens pendant plusieurs décennies après la fin de la Seconde Guerre mondiale. En 1980, il restait encore 76 armes à feu dans l'inventaire, mais toutes ont été jetées plus tard au cours de cette décennie.

En Afrique du Nord, les forces du Commonwealth ont capturé un grand nombre de Breda pendant l'opération Compass, permettant d'équiper le Régiment antiaérien léger australien 2/3[5] de la 4e brigade antiaérienne (qui avait un total de 42 Breda dans ses batteries antiaériennes légères pendant le siège de Tobrouk) et une batterie du 106e régiment de hussards de Lancashire.

Les Bredas capturés ont été utilisés par le Long Range Desert Group et à bord d'un certain nombre de navires de la marine royale australienne et de la Royal Navy, y compris les HMAS Vendettea, HMAS Perth[6] et HMS Ladybird, et au moins un Marmon-Herrington Mk II blindé[7].

Pendant la deuxième guerre sino-japonaise (Seconde Guerre mondiale en Chine), les soldats de l'armée nationaliste chinoise ont utilisé le Breda Modèle 35 pendant la bataille de Xinkou, abattant 3 avions japonais. Le Breda modèle 35 a été non seulement utilisé comme canon antiaérien mais aussi pour détruire des chars et des véhicules japonais.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier