DShK

arme à feu

Дегтярёва Шпагина Крупнокалиберный
DShK 1938
Image illustrative de l'article DShK
DShK MG chambrée pour du 12,7 mm OTAN exposée à l’Expomil 2005 (Bucarest)
Présentation
Pays d'origine Drapeau de l'URSS Union soviétique
Type Mitrailleuse lourde
Mitrailleuse antiaérienne
Batailles
Utilisateur(s) Voir Opérateurs
Munitions 12,7 × 108 mm
Concepteur Vassili Degtiarev
Gueorgui Chpaguine
Fabricant Toulski Oroujeïny Zavod
Durée de service 1938 – maintenant
Production 1 million d'exemplaires environ
Poids et dimensions
Masse (non chargé) 35,6 kg
Masse (chargé) 157 kg (avec affut à roue)
Longueur(s) 1,59 m
Longueur du canon 1,07 m
Caractéristiques techniques
Mode d'action Emprunt de gaz
Portée maximale 7 000 m
Portée pratique 2 000 m
Cadence de tir 540 à 600 coups par minute
Vitesse initiale 850 m/s
Capacité Bande chargeur métallique de 50 cartouches
Viseur Mire métallique
Variantes DK, DShKM, DSHKS, Type 54 HMG

La DShK 1938 (ДШК, pour Дегтярёва Шпагина Крупнокалиберный, Degtiariova Chpaguina Kroupnokaliberny, « Gros calibre Degtiarev-Chpaguine ») est une mitrailleuse lourde soviétique anti-aérienne tirant des cartouches 12,7 × 108 mm, également utilisée comme mitrailleuse lourde pour l'infanterie. Elle est principalement utilisée pendant la Seconde Guerre mondiale sur un affût sur roue ou un trépied et jusqu'à aujourd'hui par plusieurs armées à travers le monde comme arme d’appui pour l'infanterie ou monté sur des véhicules.

HistoriqueModifier

Elle tire son nom de ses concepteurs Vassili Degtiarev, qui a conçu l'arme originale (en 1935), et Gueorgui Chpaguine, qui en a amélioré le mécanisme d'alimentation (en 1938), modifiant l'arme pour qu'elle puisse recevoir des bandes métalliques de 50 cartouches (au lieu de 30 pour l'arme originale).

Elle est parfois surnommée Douchka (chérie), de son abréviation.

OpérateursModifier

 
Opérateurs de la mitrailleuse SSkH dans le monde :
  • Pays fabricant
  • Pays utilisateur

La mitrailleuse lourde DShKM a été ou est en service dans plus de 40 armées dans le monde. Elle est produite en Chine (Type 54), fabriquée au Pakistan, en Iran et divers autres pays.Elle a été utilisée de façon courante comme mitrailleuse de toit sur les chars soviétiques d'après guerre (T-55 , T-62) et dans des véhicules blindés (BTR-152 ). À l'heure actuelle, les Forces armées russes ont presque complètement remplacés leur DShK et DShKM par des mitrailleuses plus sophistiqués et modernes.

Anciens utilisateurs :

Les Douchka russes ou chinoises ont servi dans de nombreux conflits depuis la Grande Guerre patriotique. Ainsi lors de la Guerre au Mali, elles constituent l'armement principal de plusieurs pick-up militarisés.

Culture populaire[10]Modifier

La DShK apparait dans de très souvent dans des films, séries, jeux vidéo...

  • Dans le film Rambo 3 (1988) une DShK est utilisée par le personnage principal pour détruire un Hind soviétique ;
  • Dans le film La Bête de guerre (1988) une DShK est présente sur le T-55 soviétique et est utilisé contre les Moudjahid afghans.
  • Dans le film Black Hawk down (2001) la DShK est utilisé par les miliciens Somalien contre les soldats Américains
  • Dans le film Blood Diamond (2006) la DShK est utilisé à plusieurs reprises par les rebelles du R.U.F au Sierra Leone.
  • Dans le film Shooter (2007) une DShk montée sur un Technical est utilisée par des rebelles Éthiopiens.
  • Dans le film 13 Hours (2016) une DShK montée sur un Technical est utilisée par des miliciens Libyens du groupe Ansar al-Charia.
  • Dans le film Black Widow (2021) une DShK montée sur un tripods est utilisé par des gardes de prison

Sur les autres projets Wikimedia :

RéférencesModifier

NotesModifier

  1. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al am an ao ap aq ar as at au av aw ax ay az ba bb bc bd be bf et bg (en) Jane's Infantry Weapons 2009/2010, Coulsdon, Jane's Information Group, , 35th éd., 944 p. (ISBN 978-0-7106-2869-5)
  2. (en) « Cameroon air strikes on Boko Haram », sur Bbc.com, BBC News, (consulté le ).
  3. (en) Terry Gander, Jane's infantry weapons, 1995-96, Coulsdon, UK Alexandria, Va, Jane's Information Group, , 722 p. (ISBN 978-0-7106-1241-0)
  4. a et b (en) « G3 Defence Magazine August 2010 », calameo.com (consulté le )
  5. Mongolian military museum. Ulaanbaatar. Sights of intersest
  6. (en) Kevin O'Halloran, Rwanda : Unamir 1994/1995, Big Sky Publishing, , 210 p. (ISBN 978-1-921941-48-1, lire en ligne)
  7. (en) « 12.7mm DShK heavy machinegun » (consulté le )
  8. (en) « Wyposażenie Wojsk Lądowych RP », Gdzie zaczyna się wojsko… (consulté le )
  9. a b c et d (en) David Miller, The Illustrated Directory of 20th Century Guns, Londres, Salamander Books Ltd., , 480 p. (ISBN 978-1-84065-245-1)
  10. « DShK heavy machine gun - Internet Movie Firearms Database - Guns in Movies, TV and Video Games », sur www.imfdb.org (consulté le )

BibliographieModifier

  • (en) Jane's Infantry Weapons 2009/2010, Coulsdon, Jane's Information Group, , 35th éd., 944 p. (ISBN 978-0-7106-2869-5)
  • (en) Terry Gander, Jane's infantry weapons, 1995-96, Coulsdon, UK Alexandria, Va, Jane's Information Group, , 722 p. (ISBN 978-0-7106-1241-0).
  • Martin J. Dougherty, Armes à feu : encyclopédie visuelle, Elcy éditions, 304 p. (ISBN 9782753205215), p. 256.

Liens externesModifier