105 mm Gun Motor Carriage T28

(Redirigé depuis Char T28)

105 mm Gun Motor Carriage T28
Image illustrative de l’article 105 mm Gun Motor Carriage T28
Un T28 au terrain d'essai d'Aberdeen le 3 octobre 1946.
Caractéristiques de service
Type Char super-lourd / char de rupture
Utilisateurs Drapeau des États-Unis États-Unis
Production
Concepteur Pacific Car and Foundry Company
Année de conception août 1945 (1er prototype)
Constructeur Pacific Car and Foundry
Unités produites 2 prototypes
Caractéristiques générales
Équipage 4 (conducteur, chef de char, tireur et chargeur)
Longueur 11.1 m
Largeur 4.39 m
Hauteur 2.84 m
Masse au combat 86.18 tonnes
Blindage (épaisseur/inclinaison)
Blindage 25 mm à 292 mm d'acier
Armement
Armement principal un canon de 105 mm T5E1 (62 obus)
Armement secondaire une Mitrailleuse Browning M2 de 12.7mm (660 cartouches)
Mobilité
Moteur V8 essence Ford GAF
Puissance 500 ch (372 kW) à 2600 tr/min
Transmission Torqmatic (3 av/1 ar)
Suspension HVSS à ressorts horizontaux
Vitesse sur route 12,8 km/h (théorique)
11,2 km/h (lors des essais)
Puissance massique 5.8 ch/tonne
Autonomie 160 km

Le 105 mm Gun Motor Carriage T28, appelé initialement T95 Super Heavy Tank[1] est un prototype de char de rupture développé aux États-Unis à partir de 1945 dans la perspective d'attaquer la Ligne Siegfried, puis d'un débarquement au Japon. Deux exemplaires ont été construits par la Pacific Car and Foundry Co. et un seul subsiste aujourd'hui.

CaractéristiquesModifier

Il possède une silhouette assez ramassée en raison de sa hauteur modeste et ses flancs inclinés. Sa masse en ordre de marche est de 86 tonnes[2]. Il dispose de 4 chenilles, 2 en parallèle de chaque côté. Il doit être transporté par chemin de fer vu son poids, sa faible autonomie et sa vitesse de seulement 13 km/h sur route. La paire de chenilles extérieure pouvait être démontée du véhicule pour réduire sa largeur en vue de son transport[1].

Comme son équivalent britannique le Tortoise, le T28 possède un canon monté en casemate. Le T5E1 tire deux types d'obus perforants : un boulet perforant coiffé à fausse ogive T32 (914 m/s) et un à perforateur lourd sous calibré en carbure de tungstène T29E3 à grande vitesse initiale (1 128 m/s) ainsi que des obus explosifs T30E1 (945 m/s). Le T28 embarque 62 munitions de 105 mm pour une cadence de tir moyenne de 4 obus par minute. Le canon possède un débattement latéral limité à 10° sur la droite et 11° sur la gauche. Son élévation est comprise de +19,5° à -5°. Une mitrailleuse lourde Browning M2 de calibre 12,7 mm est montée sur le toit.

Il est lourdement blindé avec un blindage frontal de 305 mm pour la superstructure, de 133 mm pour le bas de caisse et de 63 mm pour les autres parties. Pour voir à l'extérieur, les 4 hommes d'équipage disposaient de deux périscopes M6 et d'un périscope M10E3. Ce projet s’arrêta avec la fin de la guerre et seuls quelques essais ont été effectués en 1947, où l'un des engins a été endommagé.

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) « T28 vs T-95 », sur http://forum.worldoftanks.com (consulté le 6 août 2014)
  2. (en) R.P. Hunnicutt, Firepower : A History of the American Heavy Tank, Presidio Press, , 450 p. (ISBN 978-0-89141-304-2)

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier