Ouvrir le menu principal

Bloch MB.81
Image illustrative de l’article Bloch MB.81
Un Bloch MB.81 en vol vers 1934

Constructeur aéronautique Drapeau : France Société des avions Marcel Bloch
Type Transport sanitaire
Premier vol 1932
Mise en service 1934
Date de retrait 1942
Motorisation
Moteur Salmson 9 Nd (en), 175 ch
Dimensions
Envergure 12,59 m
Longueur 8,40 m
Hauteur 2,90 m
Surface alaire 17,80 m2
Nombre de places 1 pilote + 1 blessé
Masses
Masse à vide 580 kg
Masse maximum 880 kg
Performances
Décollage 70 m
Atterrissage 95 m
Vitesse de croisière maximale 188 km/h
Plafond 6 400 m
Distance franchissable 655 km

Les Bloch MB.80 et MB.81 sont des avions monomoteurs de transport sanitaire français de l'entre-deux-guerres.

PrésentationModifier

 
Le prototype Bloch MB.80.

Au début des années 1930 l'état français étudia la possibilité de créer une aviation coloniale. Un des projets envisagés portait sur un appareil de transport sanitaire capable d’aller chercher des blessés ou des malades dans des zones montagneuses[1] en utilisant des terrains sommairement aménagés. L'utilisation d'un tel appareil était surtout dirigée vers le Maroc et la Syrie. La Société des avions Marcel Bloch s'étant vu commander par marché d'état un prototype, elle réalisa un monoplan à aile basse cantilever et train classique fixe à large voie de construction entièrement métallique. Un long compartiment situé entre le pilote et le moteur et fermé par un panneau articulé sur le côté droit du fuselage permettait le transport d'un patient allongé sur une civière. Le pilote avait donc vue sur son passager[1], auquel il était relié par phonie.

Un MB.80 et 20 MB.81Modifier

Désigné MB.80 le prototype prit l'air au début de l'été 1932 à Villacoublay[1]. Piloté par Zacharie Heu, il était équipé d’un moteur en étoile Lorraine 5Pe de 120 ch. En le moteur 5 cylindres fut remplacé par un groupe 9 cylindres plus puissant, le Salmson 9Nd de 175 ch. C'est ce dernier modèle qui fut retenu par les services officiels, une vingtaine d'exemplaires étant livrés à l'Armée de l'Air.

Cet avion fut utilisé essentiellement au Maroc et en Syrie, quelques exemplaires volant toujours au début de la Seconde Guerre mondiale: Créé en Syrie le une des premières escadrilles de la France libre, le French Communication Flight no 3 disposait du MB.81 no 4, qui reçut le serial britannique AX678[2]. Réformé le , c'était probablement le dernier MB.81 en état de vol.

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Dassault Aviation
  2. Les Ailes Françaises 1939-1945 No 7, Les aviateurs de la France libre (1re partie)

Voir aussiModifier