Ouvrir le menu principal

21-cm Mörser 18
Image illustrative de l’article 21-cm Mörser 18
Mrs 18 de 21-cm en camouflage d'hiver sur le front russe (Entre 1942 - 1945 ?).
Caractéristiques de service
Type Obusier lourd
Service 1939 - 1945
Utilisateurs Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Conflits Seconde Guerre mondiale
Production
Concepteur Krupp
Année de conception 1905
Constructeur Krupp
Production 1939 - 1945
Exemplaires produits 711
Caractéristiques générales
Poids du canon et de l'affût 16 700 kg
Longueur du canon seul 6,51 m
Longueur en calibre L/30[1]
Support Affut sur roues
Calibre 211 mm
Vitesse initiale 550 m/s
Portée maximale 14 500 m
Munitions obus semi encartouché de 113 kg
Alimentation Manuelle
Hausse -6° à 70°
Azimut 16° (affut sur roues)
360° (plateforme)
Mécanisme Culasse à filetage interrompue
Syst. d'absorption du recul Double système hydropneumatique
Servants 6
Organe de visée viseur panoramique

Le 21-cm Mörser 18 (21-cm Mrs 18) est un obusier lourd allemand utilisé durant la Seconde Guerre mondiale. La désignation Mörser (« mortier ») était communément utilisée à l'époque par l'armée allemande pour nommer ses obusiers. Bien qu'il fût en dotation au sein de bataillons d'artillerie de la Heer, un petit nombre fut utilisé comme batterie côtière.

Sommaire

Conception et développementModifier

Le Mrs 18 a été conçu pour remplacer le 21-cm Mörser 16 datant de la Première Guerre mondiale, obsolète. Bien que sa conception soit conventionnelle, c'est dans son affût que l'on retrouve une innovation remarquable : il fut l'un des premiers canons à recevoir un affût sur roues (Mörserlafette) à double système d'absorption du recul inventé par la société Krupp.

Lors du tir, le tube était amorti par un système hydropneumatique conventionnel, puis le berceau reculait sur des rails placées sur l’affût principal freiné par le deuxième système. Cette innovation technique permet d'annuler complètement le fort recul du gros calibre de l'arme et d'en faire une plateforme de tir très stable et précise. Ce système fut repris par la suite sur les 17-cm Kanone 18, 15-cm Schnelladekanone C/28 et 24-cm Kanone 3.

Le Mrs 18 est une très grosse pièce d'artillerie devant être transportée en deux parties, chose courante pour les canons de ce genre. Lors du transport le tube était chargé sur un chariot séparé. Cependant pour des courtes distances, le Mrs 18 pouvait être remorqué par un SD.Kfz.8, désigné Mörserzugmittel (Camion semi-chenillé de mortier moyen).

Le Mrs 18 peut tirer en ayant les roues au sol, mais le débattement horizontal est alors limité à 16°. Pour la mise en batterie statique, les roues sont levées permettant de poser la totalité de l'arme au sol. Un système de palan et de rampes permet d'assembler rapidement la pièce d'artillerie. Une fois en place, un seul servant pouvait faire pivoter le canon à 360°.

Le Mrs 18 commença à être produit en petit nombre, à partir de 1939, juste avant le démarrage de la Seconde Guerre mondiale. Krupp sous-traita une partie de la production à la firme Hanomag basée à Hanovre. La Wehrmacht annula finalement sa production au profit du 17-cm Kanone 18 (datant de 1940), qui avait une portée deux fois supérieure[2].

MédiasModifier

NotesModifier

  1. Le nombre de calibres du canon est égal au rapport diamètre/longueur du tube soit 211 / 6,51 = 30 calibres.
  2. (en) « German Weapon and Ammunition Production », sur http://sturmvogel.orbat.com/ (consulté le 13 janvier 2009).

RéférencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  • (de) Joachim Engelmann et Horst Scheibert, Deutsche Artillerie, 1934–1945 : Eine Dokumentation in Text, Skizzen und Bildern: Ausrüstung, Gliederung, Ausbildung, Führung, Einsatz, Limburg (Lahn), C. A. Starke, , 299 p. (LCCN 75532963).
  • (en) Ian V. Hogg, German Artillery of World War Two, Londres et New York, Arms and Armour Press, Hippocrine Books, Greenhill Books et Machanicsburg, (réimpr. 1997), 304 p. (ISBN 0-85368249-6 et 1-85367-261-0).