Ouvrir le menu principal

Canon antichar de 47 mm modèle 1931
Image illustrative de l’article Canon antichar de 47 mm modèle 1931
Le canon de 47 modèle 1931, exposé au musée de l’Armée.
Présentation
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Type Canon antichar
Utilisateur(s) Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de la Hongrie Hongrie
Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand [1]
Munitions 47 x 280R
Concepteur Fonderie Royale de Canons
Fabricant Fonderie Royale de Canons
Période d'utilisation 1931
Durée de service 1935-1940
Production + 750[2]
Poids et dimensions
Masse (non chargé) 515 kg[3]
Longueur(s) 1579 mm
Caractéristiques techniques
Portée maximale 2 000 m
Cadence de tir 12 à 15 coups à la minute
Vitesse initiale 675 m/s (AP)
450m/s (HE)

Le canon anti-char de 47mm Fonderie Royale de Canons (FRC) Modèle 1931, abrévié en C.47 F.R.C. Mod.31 était une pièce d'artillerie développée en 1931 pour l'armée belge et qui fut largement utilisée lors de la campagne des 18 jours en 1940. Il était surnommé "'Quat'sept" par les servants. Il fut développé par la Fonderie Royale des Canons située à Herstal[4].

Sommaire

VersionsModifier

Les versions destinées à l'infanterie et à la cavalerie ne comportaient que peu de variations : la version "cavalerie" possédait des pneus à chambre à air pour une mobilité plus grande alors que la version "infanterie" des pneus pleins en caoutchouc pour une plus grande solidité et durabilité[2]. Il était également possible d'intégrer le canon dans des positions de défenses fixes comme des bunkers et notamment les fortifications le long du canal Albert[5]. Il équipait également les chars T13.

PerformancesModifier

Au regard de son court temps de développement, le canon de 47 avait de bonnes performances , notamment en comparaison avec les canons contemporains allemands et français, respectivement les canons de 3,7 cm Pak 36 et canon antichar Hotchkiss 25mm. En pénétration à distance moyenne, il dépassait l'Ordnance QF 2-pounder britannique : il pouvait percer 47 mm de blindage d'acier à 300m[3]. Cela était en grande partie du au calibre élevé avec une munition d'un poids de 1,52kg[3]. Cette performance avait un prix, son poids total de 515kg hors équipement ou munition. Il était ainsi beaucoup plus lourd que le Pak 36 allemand (327kg). De conception compacte, le '47' était facile à dissimuler, mais le repositionnement du canon était une tâche ardue.

Histoire opérationnelleModifier

Seconde guerre mondialeModifier

BelgiqueModifier

Environ 750 canons étaient en service dans l'armée belge au moment de l'invasion allemande de 1940. Toutes les unités d'active et de première réserve, les unités de cavalerie et les cyclistes-frontières en étaient équipées alors que les unités de seconde réserve disposaient d'ancien canons antichars. Chaque régiment d'infanterie était divisé en 3 bataillons de fusiliers et un bataillon armes lourdes. Ce dernier était composé de 3 compagnies dont une équipée du canon antichar de 47mm[6]. Étant donné sa bonne capacité à pénétrer le blindage, le '47' pouvait perforer le blindage de 30mm des Panzer III et IV à une distance de 500m. Il existe des rapports de Panzer détruits par le canon durant la campagne mais en général, le noyau de l'armée belge était déployé dans le nord du pays, sur le terrain majoritairement plane des Flandres, et pas sur le terrain vallonné des Ardennes au sud qui, bien que considéré comme impénétrable, fut utilisé comme voie d'invasion principale par près de 2 500 chars allemands.

HongrieModifier

Plusieurs centaines de canons furent récupérées par les Allemands après la campagne des 18 jours et donnés à la Hongrie en 1940 pour compenser ses lacunes en canons antichars durant l'opération Barbarossa. Leur usage fut limité en raison du manque de pièces de rechange alors que les avancées soviétiques en matière de blindage avaient rendu obsolète la capacité de pénétration de ces canons. La plupart de ceux-ci furent donc relégués à des missions d'entrainement.

Voir aussiModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Hungarians with Belgian 47mm ATGs », www.ww2incolor.com (consulté le 13 décembre 2012)
  2. a et b « Cannon de 47 Antichars », mailer.fsu.edu (consulté le 13 décembre 2012)
  3. a b et c « 47 mm FRC (Fonderie Royale de Canon) Model 1931 anti-tank gun », ww2armor.jexiste.fr (consulté le 13 décembre 2012)
  4. à ne pas confondre avec la FRC française
  5. « C 47 L/30 D - 47 mm Anti-Tank Gun Technical Data », niehorster.orbat.com (consulté le 13 décembre 2012)
  6. http://18daagseveldtocht.wikispaces.com/1e+Linie