Chasseur nocturne

avion de chasse

Un chasseur de nuit est un avion de chasse destiné aux opérations d'interceptions de nuit. Avant son apparition, les défenses anti-aériennes nocturnes n'étaient constituées que de canons anti-aériens, de projecteurs et de mesures passives comme le black-out. Développé pour contrer les raids des bombardiers de nuit, le chasseur de nuit a un rôle spécifique qui nécessite une technologie embarquée particulière au fur et à mesure de l'évolution de la guerre. Dés le début de la Seconde Guerre mondiale, la navigation de ces appareils se faisait entièrement aux instruments de vol. L'adoption du radars embarqués naquit précisément durant cette période ce qui en améliora grandement l'efficacité. Le poids et l'encombrement des premiers radars embarqués requièrent également des appareils capables de les transporter, qui sont fréquemment des bimoteurs nécessitant un équipage de deux ou trois hommes (le pilote, le navigateur et l'opérateur radar), notamment des chasseurs lourds voire des bombardiers modifiés. L'évolution technologique permit plus tard l'équipement de tous les avions de chasse en radars, et le rôle de chasse de nuit ne nécessite plus la création d'avions spécifiques. Depuis les années 1980, les pilotes et équipages réalisant des opérations de nuit sont équipés de lunettes à amplification lumineuse (vision de nuit).

Un Douglas A-20 Havoc de l'armée américaine avec ses couleurs de chasseur nocturne en 1944.

Liste des chasseurs nocturnesModifier

Première Guerre MondialeModifier

Royaume Uni

Seconde Guerre MondialeModifier

Allemagne

Italie

Japon

Union Soviétique

Royaume Uni

États-Unis

France

Guerre de Corée et aprèsModifier

Canada

Royaume Uni

États-Unis

France

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. (en) Robert Craig Johnson, « COIN: French Counter-Insurgency Aircraft, 1946-1965 », sur The World at War From Versailles to the Cold War, (consulté le 20 janvier 2020).

BibliographieModifier

  • Gebhard Aders et Mister Kit, 1940-1945 Chasseurs de nuit de la Luftwaffe, vol. M 6108-9, éditions Atlas spécial Mach 1, , 48 p..