Esteban Chaves

coureur cycliste colombien

Jhoan Esteban Chaves Rubio, né le à Bogota, est un coureur cycliste colombien, membre de l'équipe BikeExchange. En 2011, il remporte le Tour de l'Avenir et devient de fait un grand espoir du cyclisme colombien. Il confirme ces espoirs en terminant cinquième du Tour d'Espagne 2015. En 2016, il se classe deuxième du Tour d'Italie, troisième du Tour d'Espagne et remporte le Tour de Lombardie, devenant ainsi le premier Colombien à remporter un Monument du cyclisme. En 2017, il est touché par une mononucléose et ne retrouve pas son niveau de la saison précédente. Cela ne l'empêchera pas de remporter deux étapes sur le Tour d'Italie en 2018 et 2019.

Esteban Chaves
Image dans Infobox.
Esteban Chaves sur le podium de la Vuelta en 2015.
Informations
Nom de naissance
Jhoan Esteban Chaves RubioVoir et modifier les données sur Wikidata
Surnom
El Chavito
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (31 ans)
BogotaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes professionnelles
Principales victoires
1 classique
Tour de Lombardie 2016
5 étapes de grands tours
Tour d'Italie (3 étapes)
Tour d'Espagne (2 étapes)

BiographieModifier

Il se fait remarquer, en 2009, lors de la Vuelta a Cundinamarca. Alors âgé de moins de vingt ans, dans la première étape, il s'impose en solitaire et s'empare du maillot de leader[1].

Deux ans plus tard, il se révèle en Europe en s'imposant dans le Tour de l'Avenir. Il renverse la situation dans l'ultime étape, où il s'empare du titre à la suite d'une échappée[2].

2012-2013 : Colombia ColdeportesModifier

 
Esteban Chaves, convalescent, en visite sur le Tour de Colombie 2013.

Il participe au projet insufflé par le ministre des sports colombien, Jairo Clopatofsky. Il devient un des leaders de la nouvelle équipe continentale professionnelle Colombia-Coldeportes. Il s'installe avec ses coéquipiers à Brescia[3], pour disputer la saison cycliste européenne.

Mais le mauvais temps que la formation trouve dans le nord de l'Italie, en début d'année, et les problèmes de visa pour pouvoir y résider perturbent la préparation de la nouvelle saison[4].

Ainsi, après quatre mois passés en Europe, il confie dans une interview accordée au site de la fédération colombienne de cyclisme, que la course Tirreno-Adriatico fut la plus difficile qu'il dut disputer. Mais que peu à peu, à force d'entraînement, la condition physique s'étant améliorée, le Tour de Turquie fut l'épreuve où il se sentit le mieux[5] (bien qu'il abandonna sur incidents de course[6]).

Il faut attendre le mois d'août pour le voir se distinguer et remporter deux victoires. Le deuxième trophée, il se l'adjuge à l'arrivée de la semi-classique italienne, le GP de Camaiore. L'épreuve toscane, remportée en son temps par Martín Emilio Rodríguez, se termine par un sprint entre cinq hommes, sortis d'un groupe d'une vingtaine d'unités, dans l'ultime ascension. Chaves règle ses quatre derniers contradicteurs à l'issue d'une courte ligne droite de quatre cents mètres[7].

En février 2013, il commence sa saison au Tour méditerranéen. Une semaine plus tard, il dispute le Trofeo Laigueglia. Dans une chute collective, il percute violemment un panneau de signalisation. Il est relevé avec de nombreuses fractures au crâne et à l'épaule droite. Son indisponibilité est évaluée de trente à quarante jours[8]. Après avoir espéré être rétabli pour disputer le Tour d'Italie, il doit se faire opérer, à la fin mai, au niveau du plexus brachial, n'ayant pas récupéré toute la mobilité de son bras droit, touché dans la chute[9].

Son retour à la compétition, plusieurs fois différé, est finalement repoussé à la saison suivante[10]. Cependant, il trouve un accord en septembre pour intégrer l'équipe ProTeam Orica-GreenEDGE[11].

Depuis 2014 : OricaModifier

2015Modifier

Durant l'été 2015, il est engagé en tant que leader par son équipe sur le Tour d'Espagne sans pourtant être cité parmi les favoris. Tout d'abord troisième du contre-la-montre inaugural par équipes, il s'illustre à la surprise générale dès la seconde étape. Parti en compagnie de Tom Dumoulin et de Nicolas Roche dans les derniers kilomètres de la montée vers Caminito Del Rey, il s'impose au sprint devant Dumoulin et s'empare du maillot de leader. Il gagne à nouveau lors de la sixième étape. Parti seul au pied de l'ascension finale à 2 kilomètres de l'arrivée, dans une forte pente, il résiste et s'impose devant Dan Martin et une nouvelle fois Tom Dumoulin. Il consolide ainsi son maillot de leader. La suite de la Vuelta lui est moins favorable, notamment dans les grandes étapes de montagnes. Il termine à la cinquième place du classement général final après avoir porté le maillot de leader durant cinq jours.

En octobre, Chaves gagne la troisième étape du Tour d'Abou Dabi. En lutte pour la victoire d'étape avec Wout Poels, ce dernier chute dans l'ultime virage alors qu'il est en tête, permettant à Chaves de s'imposer en solitaire[12]. En fin d'année, son contrat est prolongé jusqu'en 2018[13].

2016 : victoire sur le Tour de Lombardie, 2 podiums sur les Grands ToursModifier

 
Esteban Chaves avec le maillot rose de leader du Tour d'Italie 2016.

Chaves aborde 2016 en visant le Tour d'Italie, le Tour d'Espagne ainsi qu'une sélection pour participer à la course en ligne des Jeux olympiques[13].

Il reprend la compétition en février sur des courses en France, puis en Italie. En retrait en début de saison, il remporte en mai sa première course lors du Tour d'Italie, où il s'impose lors de la quatorzième étape devant Steven Kruijswijk et Georg Preidler. Kruijswijk devient alors maillot rose, Chaves étant troisième à 1 minute 32 secondes. Deuxième à trois minutes du Néerlandais au départ de la dix-neuvième étape, il profite de la chute du Néerlandais dans la descente du col Agnel et de la perte de temps qui s'ensuit pour lui pour prendre la tête du Giro. Chaves dispose d'une avance de 44 secondes sur Vincenzo Nibali[14]. Le lendemain, pour la dernière étape difficile, Chaves est distancé par Nibali lors de l'ascension du col de la Lombarde, dernier col de première catégorie du jour. Nibali prend alors la tête du Giro devant Chaves pour 52 secondes[15]. Chaves termine deuxième et signe son premier podium sur un grand tour.

En août, après une longue période sans compétition, il se classe 21e et premier colombien de la course en ligne des Jeux olympiques. Deux semaines plus tard, il prend le départ du Tour d'Espagne, son deuxième grand tour de la saison. Régulier durant les trois semaines, il termine une nouvelle fois sur le podium, terminant troisième à 4 minutes de son compatriote Nairo Quintana et à plus de 2 minutes du vainqueur du Tour de France 2016 Christopher Froome. Profitant de sa forme, il gagne en costaud le Tour d'Émilie puis le , il devient le premier Colombien à remporter l'une des plus grandes classiques du calendrier cycliste en s'imposant au sprint sur le Tour de Lombardie[16]. En fin d'année, il est classé 9e du classement World Tour et 10e du Classement mondial UCI.

2017 : une saison difficileModifier

Très attendu après sa victoire en Lombardie et ses podiums sur le Giro et la Vuelta, Chaves va connaitre une saison plus difficile. Il entame sa saison sur la lancée de 2016 avec une deuxième place lors de sa reprise au Tour Down Under. Après deux autres courses en Australie en février, il reprend la compétition en juin en Europe. Seulement 26e du Critérium du Dauphiné, il traverse son premier Tour de France anonymement (62e au final) après avoir appris la mort lors d'un accident de la route début juillet de sa physiothérapeute, dont il était très proche. Il retrouve la compétition lors du Tour d'Espagne, où il se montre en meilleure forme et se classe 11e. Alors qu'il se prépare à défendre son titre lors du Tour de Lombardie, il est victime d'une lourde chute lors du Tour d'Émilie (choc à la tête et fracture de l'omoplate droite) et doit arrêter sa saison[17].

2018: En convalescenceModifier

Lors du Tour d'Italie, il remporte la 6e étape au sommet de l'Etna dans le même temps que son coéquipier l'Anglais Simon Yates et avec 26 secondes d'avances sur les autres favoris de l'épreuve[18]. Cette performance lui permet de faire un rapproché au classement général (3e place, Yates prenant le maillot rose de leader) et de prendre les commandes du classement du meilleur grimpeur. Convalescent, et insuffisamment préparé, il ne peut conserver ses positions dans ces classements [réf. nécessaire]. Lors de cette saison il a également remporté l'Herald Sun Tour 2018. Encore en convalescence et victime d’une mononucléose en moitié de saison, le coureur de la formation Mitchelton-Scott peine à se remette en selle et passe une saison 2018 dans l’anonymat le plus total

2019 : Une saison en demi-teinteModifier

Il se classe second de la 17e étape du Tour d'Italie avant de remporter deux jours plus tard la 19e étape à la suite de plusieurs attaques dans l'ascension finale vers San Martino di Castrozza.

2020 : De mieux en mieuxModifier

Chaves participe au Tour Colombia avec sa sélection nationale, il achève l'épreuve à la septième place. Lors de cette saison, Esteban Chaves dispute son deuxième Tour de France. Il le termine à la 23e place. Quelques semaines plus tard, il prend le départ de la Vuelta où Chaves réalise une belle 1ère semaine en étant 8ème au général, mais craque en fin de 2ème semaine en sortant du top 10, il termine tranquillement cette Vuelta au 27ème rang. Esteban est sélectionné avec la Colombie pour disputer les championnats du monde à Imola qu'il termine au 32e rang.

2021: La RenaissanceModifier

Il débute sa saison sur le Tour de Catalogne où son équipe emmène 2 autres potentiels leader avec Chaves, Simon Yates et Lucas Hamilton. Chaves se montre lors de la 3ème étape en attaquant dans la dernière difficulté le Vallter 2000, il rattrape et double Alejandro Valverde et Sepp Kuss mais ne rattrape pas Adam Yates il termine donc à une belle 2ème place. Le lendemain lors de l'étape reine Esteban Chaves fait une véritable démonstration de force et démontre qu'il n'a pas perdu ses qualités en attaquant à plus de 7 km de l'arrivée, il résiste au groupe des favoris et s'impose seul au sommet du Port Ainé quasiment 2 ans après sa dernière victoire sur le Tour d'Italie. Il termine ce Tour de Catalogne à la 6ème place au général mais remporte le classement par points et celui du meilleur grimpeur. Voulant confirmer sa très bonne forme il enchaîne sur le Tour du Pays Basque, après une 1ère étape compliquée sur le contre la montre où il concède un débours important, mais dans une dernière étape mouvementé, Chaves tient le rythme des meilleurs pour accrocher le top 10 au général, il termine 8ème de l'étape et obtient une 9ème place au général. 3 jours après, il participe à la Flèche wallonne en tant que co-leader avec Michael Matthews. Chaves signe une 8ème place en haut du Mur de Huy et confirme sa belle forme du moment. Le 4 juin il participe au Grand prix du Canton d'ArgovieIde Schelling l'emporte devant Rui Costa et Esteban Chaves 3ème. Deux jours après il participe au Tour de Suisse où son équipe est décimée par une gastro-entérite faisant abandonner 4 coureurs dont Lucas Hamilton, conséquence, Chaves est esseulé en montagne mais obtient tout de même une bonne 10ème place au classement général. Fin juin, il prend part à son 3ème Tour de France, d'un bon niveau tout le long de l'épreuve il reste néanmoins discret en montagne ne pouvant pas suivre le rythme des tout meilleurs souvent esseulé à cause des abandons de Simon Yates et Lucas Hamilton, il parvient tout de même à prendre l'échappée lors de la 14ème étape qu'il termine 10ème, il termine ce Tour de France à une belle 13ème place.

La Fondation Esteban ChavesModifier

En décembre 2015, El Chavito lance avec son père Jairo Chaves, sa mère Carolina Rubio et son frère Brayan Chaves la Fondation Esteban Chaves. Son but est d'aider et contribuer à la transformation sociale de son pays en donnant aux générations futures. Chaves souhaite une Colombie plus inclusive, empathique et équitable en soutenant les jeunes coureurs du pays, des talents qui souvent faute de projet de développement fuient vers des structures européennes. Dès le début de l’année 2016, la fondation lance son équipe cycliste “Fun”, un projet misant sur deux piliers : le sportif et l’humain. Depuis sa création, des centaines de jeunes viennent chaque année passer les sélections et un peu moins d’une vingtaine de talents U-16 et U-18 sont retenus pour bénéficier de ce projet. Une équipe qui permet à El Chavito de transmettre son expérience et donner sa chance à la jeunesse colombienne, comme Esteban a pu l’avoir quelques années plus tôt. Beaucoup d’autres actions ont été mises en place par l’association. Parmi elles, la création de la course cycliste Clásica Fundación Esteban Chaves (2015), une vente aux enchères “Rêves sur un vélo” pour récolter des ressources pour sa fondation (2016) ou une campagne de dons Grand Fondo Esteban Chaves (2018) en collaboration avec la Fundación Cardioinfantil. Cette dernière action avait pour but de promouvoir l’inclusion sociale et de transformer la vie des enfants et adolescents souffrant de problèmes orthopédiques (pouvant empêcher d’écrire ou de marcher) en situation de vulnérabilité. L’année dernière, il a mis en place un camp cycliste de 15 jours pour une quarantaine de jeunes colombiens. En 2020, il a organisé une collecte de vêtements pour soutenir le développement du cyclisme qui a permis à 50 adolescents de recevoir une “Fun Box” composé de gants, chaussettes et casquettes. casquettes. La fondation d’Esteban Chaves repose aujourd’hui sur deux piliers principaux : le sport (cyclisme) et la médecine (orthopédie), en accord avec la philosophie d’Esteban et les valeurs qu’il représente : optimisme, persévérance, discipline et convivialité.

Palmarès et classements mondiauxModifier

PalmarèsModifier

Résultats sur les grands toursModifier

 
Chaves lors du Tour d'Espagne 2015.

Tour de FranceModifier

3 participations

Tour d'ItalieModifier

4 participations

Tour d'EspagneModifier

6 participations

Classements mondiauxModifier

Année 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
UCI World Tour 64e[19] 39e[20] 9e[21] 66e[22]
UCI Europe Tour 363e[23] 29e[24] nc[25] 161e[26]
Légende : nc = non classé

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Du 1er janvier 2014 au 30 juin 2016
  2. Du 1er juillet 2016 au 31 décembre 2016

RéférencesModifier

  1. (es) « Jhoan Esteban Chaves líder de la carrera tras la primera etapa de la Vuelta a Cundinamarca », sur colombiaespasioncafedecolombia.wordpress.com, (consulté le )
  2. « Dans la tradition colombienne », sur www.velo101.com, (consulté le )
  3. (es) « Viaja a Italia el equipo Continental Profesional Colombia-Coldeportes », sur www.ciclismodecolombia.com, (consulté le )
  4. (es) « ¨Debemos seguir adelante, hasta ahora está iniciando el calendario en Europa¨: Víctor Hugo Peña », sur www.ciclismodecolombia.com (consulté le )
  5. (es) « ¨En Europa se comenta que les gusta este proyecto¨: Esteban Cháves », sur www.ciclismodecolombia.com (consulté le )
  6. (es) « Tour de Turquía: Sacha Modolo ganó la 6ª etapa. Gabrosvski a 2 jornadas del título. Fabio Duarte y Víctor H. Peña fueron protagonistas », sur revistamundociclistico.com (consulté le )
  7. (es) « GP Camaiore: Esteban Chaves tras la huella de Cochise », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le )
  8. (es) « Esteban Chaves fue dado de alta, el pronóstico es un mes inactivo », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le )
  9. (es) « El próximo viernes operarán al ciclista Esteban Chaves », sur www.eltiempo.com, (consulté le )
  10. (es) « Esteban Chaves estaría listo para el 2014 », sur www.revistamundociclistico.com, (consulté le )
  11. (es) « Esteban Chaves firmó oficialmente su contrato con el Orica-GreenEDGE », sur www.revistamundociclistico.com, (consulté le )
  12. « Tour d'Abu Dhabi: Chaves vainqueur après la chute de Poels à 100 m de l'arrivée », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  13. a et b (en) « Chaves targeting Giro d'Italia and Vuelta a Espana in 2016 », sur cyclingnews.com,
  14. « Giro # 19. Une chute dans le col Agnel brise les espoirs de Steven Kruijswijk. Vincenzo Nibali se replace à 44 secondes du nouveau Maillot Rose Esteban Chaves. », sur velo101.com,
  15. « Giro # 20. Vincenzo Nibali s'empare du maillot rose à la veille de l'arrivée. Une attaque dans le col de la Lombarde a suffi pour que le Sicilien distance Esteban Chaves. », sur velo101.com,
  16. Pierre Carrey, « Chaves, le «Peter Pan» du vélo, offre à la Colombie un succès historique dans une classique », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  17. L'Équipe du 2 octobre 2017
  18. Giro : Esteban Chaves remporte la sixième étape, devant son coéquipier Simon Yates, qui prend le maillot rose - L'Équipe, 10 mai 2018.
  19. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  20. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  21. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  22. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  23. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  24. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  25. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  26. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :