Victor Campenaerts

coureur cycliste belge

Victor Campenaerts, né le à Wilrijk, est un coureur cycliste belge, membre de l'équipe Qhubeka Assos. Double champion d'Europe du contre-la-montre en 2017 et 2018, il est depuis le 16 avril 2019 le détenteur du record de l'heure, en ayant parcouru 55,089 km.

Victor Campenaerts
Image dans Infobox.
Victor Campenaerts lors du Grand Prix Jef Scherens 2015.
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Distinctions
Équipes amateurs
Équipes professionnelles
Principales victoires

BiographieModifier

 
Victor Campenaerts ayant remporté le prix des monts lors du Grand Prix de Fourmies 2014.

Enfance et débuts prometteursModifier

 
Victor Campenaerts lors du contre-la-montre de la 3e étape du Tour de Belgique 2014 à Dixmude.

Victor Campenaerts naît le à Wilrijk en Belgique[1]. Jusqu'à ses 16 ans, il pratique la natation. Après avoir essayé le triathlon où il est handicapé par des blessures liées à la course à pied[2], il se consacre au cyclisme à partir de ses 19 ans[3].

Il est en 2011 et 2012 membre de l'équipe Bianchi-Lotto-Nieuwe Hoop Tielen et se spécialise rapidement dans l'exercice du contre-la-montre.

En 2013, il est recruté par la formation Lotto-Belisol U23. Au cours de cette saison il devient champion d'Europe du contre-la-montre espoirs, Champion de Belgique du contre-la-montre espoirs, et prend la huitième place au championnat du monde du contre-la-montre espoirs[1].

2014-2015 : débuts chez les professionnelsModifier

Il est recruté en 2014 par l'équipe continentale professionnelle Topsport Vlaanderen-Baloise[1] où il effectue deux saisons et se classe notamment second du Tour de Wallonie et quatrième du Ster ZLM Toer en 2015.

À la fin de saison 2015, il signe un contrat de deux ans avec l'équipe Lotto NL-Jumbo[4].

2016-2018 : l’affirmation d'un rouleurModifier

En 2016, Victor Campenaerts devient champion de Belgique du contre-la-montre et Champion de Belgique de poursuite par la suite il dispute son premier grand tour au mois d'août, à l'occasion du Tour d'Espagne 2016. Après avoir ponctué cette première expérience en tant qu'équipier par un honorable top 5 lors du contre-la-montre de Calp, le Belge devient vice-champion d'Europe de la spécialité, à Plumelec.

L'année suivante, il s'offre un succès prometteur lors de l'épreuve chronométrée du Tour d'Andalousie, qu'il remporte devant Alejandro Valverde et Alberto Contador. Sa participation à la centième édition du Tour d'Italie se solde par un abandon en début de troisième semaine. Début août, il est sélectionné pour participer aux championnats d'Europe de cyclisme sur route et remporte la médaille d'or du contre-la-montre[5]. Un mois plus tard, il perd sa place sur le podium du Tour de Grande-Bretagne au profit d'Edvald Boasson Hagen, vainqueur de la dernière étape. Le 19 septembre, durant les mondiaux, il annonce la fin de son aventure sous les couleurs de l'équipe Lotto NL-Jumbo et sa signature chez Lotto-Soudal.

En 2018, il est pour la deuxième fois champion de Belgique du contre-la-montre. Sélectionné pour représenter la Belgique aux championnats d'Europe, il conserve son titre européen du contre-la-montre[6]. En fin de saison, il obtient la médaille de bronze du championnat du monde du contre-la-montre, une première pour un cycliste belge. Il est élu Vélo de cristal en fin de saison.

2019 et 2020 : record de l'heure et confirmation de ses talents contre-la-montreModifier

En février 2019, il annonce vouloir battre le record de l'heure sur la piste d'Aguascalientes, au Mexique. Le vélodrome, situé en altitude à plus de 1 500 mètres, a déjà été le théâtre de nombreux records[7]. En mars, pour sa seule course avant sa tentative de record, il gagne le contre-la-montre de Tirreno-Adriatico. Le 16 avril 2019, il bat le record de l'heure en parcourant 55,089 kilomètres. Il était détenu par Bradley Wiggins depuis le 7 juin 2015 avec 54,526 kilomètres parcourus, une performance réalisée sur un vélodrome situé au niveau de la mer et ne bénéficiant donc pas des avantages liés à l'altitude[8]. Lors de la deuxième étape du Tour de Belgique, il chute dans un virage en essayant de suivre Remco Evenepoel et doit le laisser s'imposer en solitaire[9]. Après la course, Campenaerts déclare : « Je n'avais jamais vécu cela dans ma carrière professionnelle. [...] Je ne sais pas si j'aurais pu garder sa roue, il roulait terriblement vite »[10]. Seulement troisième du contre-la-montre le lendemain, il conclut la course en s'imposant au sein d'un groupe lors de l'avant-dernière étape[11]. Il s'agit de sa première victoire professionnelle sur une course en ligne. Il termine finalement deuxième du général derrière Evenepoel. Annoncé comme l'un des favoris pour le championnat du monde du contre-la-montre, il est victime d'une chute, puis d'un bris de dérailleur et doit se contenter de la onzième place[12].

En 2020, il rejoint l'équipe NTT, avec laquelle il se concentre uniquement sur la discipline du contre-la-montre. Il termine deuxième du championnat de Belgique du contre-la-montre derrière Wout Van Aert, puis se classe troisième du championnat d'Europe de cette spécialité quelques jours plus tard à Plouay dans le Morbihan[13]. Il est battu à plusieurs reprises par Filippo Ganna sur le Tour d'Italie et sur Tirreno-Adriatico. Lors de la 19e étape en ligne du Giro, c'est cette fois Josef Černý qui le devance[14].

2021 : Victoire sur le GiroModifier

En 2021, il rejoint l'équipe Qhubeka Assos. Le 23 avril il remporte la 15e étape du Tour d'Italie en devançant le Néerlandais Oscar Riesebeek au sprint en le remontant dans les derniers mètres. Lors de la deuxième journée de repos, il ressent des douleurs au genou droit ce qui l'oblige à ne pas prendre le départ de la 17e étape.

Vie privéeModifier

Il partage sa vie avec la nageuse belge Fanny Lecluyse[15].

Palmarès et classements mondiauxModifier

Palmarès sur routeModifier

Palmarès sur pisteModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour de FranceModifier

1 participation

Tour d'ItalieModifier

5 participations

Tour d'EspagneModifier

2 participations

Classements mondiauxModifier

Année 2013 2014 2015 2016 2017
UCI World Tour 210e[16] nc[17]
UCI Europe Tour 370e[18] 966e[19] 60e[20] 469e[21] 69e[22]
Légende : nc = non classé

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d « Fiche de Victor Campenaerts », sur http://www.siteducyclisme.net/
  2. Vélo Magazine du 1er novembre 2019
  3. Victor Campenaerts : « Un maillot, c'est un maillot ! »
  4. « Le journal des transferts », sur velo101.com, (consulté le )
  5. « Victor Campenaerts champion d'Europe du contre-la-montre », sur rtbf.be,
  6. Frédéric Gachet, « Championnat d'Europe - CLM Elites Hommes : Classement », sur directvelo.com, (consulté le )
  7. Le Belge Victor Campenaerts s'attaquera au record de l'heure le 16 ou le 17 avril
  8. Martin Weynants, « Un Victor Campenaerts impérial s'empare du record de l'heure (55,089 km) », sur RTBF Sport, (consulté le )
  9. Le premier jour de la carrière d'Evenepoel
  10. Route - Campenaerts : "Evenepoel ? Fantastique et frustrant"
  11. Tour de Belgique : Victor Campenaerts vainqueur, Evenepoel toujours leader
  12. Victor Campenaerts a pris tous les risques - Actualité - DirectVelo
  13. Nicolas Gachet, « Championnat d'Europe - CLM Elites Hommes : Classement », sur directvelo.com, (consulté le )
  14. Giro : Cerny prive les Belges de victoire dans une 19e étape marquée par la grève du peloton
  15. L'Équipe du 17 avril 2019 : « 5 choses à savoir sur... Victor Campenaerts »
  16. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  17. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  18. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  19. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  20. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  21. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  22. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :