Ouvrir le menu principal

Eros Capecchi

coureur cycliste italien
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Capecchi.
Eros Capecchi
Eros Capecchi - Vuelta a España 2019.jpg
Eros Capecchi lors du Tour d'Espagne 2019
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes amateurs
2005Mastromarco-Chianti Sensi
Équipes professionnelles
Principales victoires
1 étape de grands tours
Tour d'Italie (1 étape)

Eros Capecchi, né le à Castiglione del Lago, dans la province de Pérouse, en Ombrie, est un coureur cycliste italien. Passé professionnel en 2006, il a notamment remporté une étape au Tour d'Italie 2011.

BiographieModifier

En 2004, en catégorie junior, Eros Capecchi est champion d'Italie et quatrième du championnat du monde sur route. L'année suivante, il évolue au GS Mastromarco. En août, il intègre l'équipe professionnelle Liquigas-Bianchi en tant que stagiaire.

Il devient coureur professionnel dans cette équipe en 2006, à 19 ans, ce qui fait de lui le plus jeune coureur de l'UCI ProTour[1]. Il fait forte impression lors de ses débuts en prenant la douzième place du Tour Down Under[2]. Durant les mois suivants, il est troisième d'étape et neuvième du classement général du Tour de Luxembourg, cinquième d'étape du Tour de Catalogne. En 2007, il gagne avec ses coéquipiers le contre-la-montre par équipes de la Semaine cycliste lombarde.

 
Eros Capecchi (au centre), sur le podium de la Bicyclette basque 2008

En 2008, Capecchi rejoint l'équipe Saunier Duval-Prodir, qui l'engage pour trois ans[1]. En mai de cette année, il est seizième du Tour de Romandie, puis prend le départ du Tour d'Italie, son premier grand tour, en tant qu'équipier de Riccardo Riccò, deuxième du classement général, et Leonardo Piepoli[3]. Il termine ce premier Giro à la 99e place. Une semaine après la fin de cette course, il gagne la dernière étape et le classement général de la Bicyclette basque. En septembre, il prend la neuvième place du Tour d'Allemagne.

En 2009, l'équipe Saunier Duval est renommée Fuji-Servetto. En début de saison, Capecchi est onzième du Tour d'Andalousie, seizième de Tirreno-Adriatico. Il dispute à nouveau le Tour d'Italie, qu'il ne termine pas. Sixième du Tour des Apennins en juin puis huitième du Brixia Tour en juillet, il participe au Tour d'Espagne, qu'il abandonne après deux semaines de course. En 2010, son équipe renommée Footon-Servetto. Dix-septième du Tour de Romandie, il quitte le Tour d'Italie en fin de première semaine, souffrant de problèmes respiratoires à cause d'une chute[4]. En juin, au Critérium du Dauphiné, il est deuxième d'étape à Grenoble. Il dispute ensuite son premier Tour de France. Il le termine à la 83e place du classement général. Une semaine plus tard, il est quinzième de la Classique de Saint-Sébastien.

En 2011, Eros Capecchi revient dans l'équipe Liquigas. En début de saison, il est quatrième du Tour de San Luis, neuvième du Tour de Sardaigne. Au Tour d'Italie, il est équipe de Vincenzo Nibali, deuxième du classement général. Il remporte la dix-huitième étape. En été, au Tour d'Espagne, il est deuxième de la treizième étape, battu par Michael Albasini, et prend la 21e place du classement général. En début de saison 2012, il remporte le Grand Prix de Lugano. Au Tour d'Italie, il est équipier d'Ivan Basso, et termine 37e. En septembre, il prend la 25e place de la Vuelta et la cinquième place du Tour de Pékin.

Capecchi rejoint en 2013 l'équipe espagnole Movistar, qui l'engage pour deux ans[5]. Cette équipe se rendant au Tour d'Italie sans grand leader, il a la possibilité d'y jouer ses propres chances mais n'y parvient pas, souffrant d'allergies[6]. Sixième du Tour de Pologne, il est équipier d'Alejandro Valverde lors du Tour d'Espagne. À nouveau souffrant, il ne lui est pas d'une aide aussi importante qu'espéré[6]. Au printemps 2014, il aide Nairo Quintana à remporter le Tour d'Italie. Il est ensuite dixième du Tour de Suisse, onzième du Tour d'Autriche.

Fin 2015, il signe un contrat en faveur de l'équipe Astana[7].

En 2016, il gagne deux contre-la-montre par équipes avec sa nouvelle formation (1re étape du Tour du Trentin et 2e étape du Tour de Burgos) puis signe un contrat d'un an avec l'équipe belge Etixx-Quick Step[8].

En 2017 il rejoint l'équipe Quick-Step Floors. Bien qu'à un moment, l'aventure dans la formation World Tour semble se terminer[9], à la fin décembre 2018, Eros Capecchi se lie pour une troisième saison avec l'équipe Deceuninck-Quick Step. Par là-même, Eros devient le vingt-cinquième et dernier homme de l'effectif[10].

Palmarès et classements mondiauxModifier

Palmarès amateurModifier

Palmarès professionnelModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour de FranceModifier

1 participation

Tour d'ItalieModifier

11 participations

Tour d'EspagneModifier

6 participations

Classements mondiauxModifier

Année 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Classement ProTour 92e[11]
Calendrier mondial UCI 249e[12] 213e[13]
UCI World Tour 116e[14] 78e[15] 91e[16] 170e[17] nc[18]
UCI Europe Tour 692e[19]
Légende : nc = non classé

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Du 1er août 2005 au 31 décembre 2005
  2. Du 1er janvier 2008 au 23 juillet 2008
  3. Du 24 juillet 2008 au 31 décembre 2008

RéférencesModifier

  1. a et b (en) « Capecchi to Saunier Duval-Prodir », sur cyclingnews.com, (consulté le 31 décembre 2014)
  2. (en) « Pro Tour champ Di Luca the main man at Liquigas-Bianchi for 2006 », sur cyclingnews.com, (consulté le 31 décembre 2014)
  3. (en) « Riccò to lead Saunier Duval's Giro bid », sur cyclingnews.com, (consulté le 31 décembre 2014)
  4. (en) « Giro d'Italia 2010 - 7ème étape - Cadel Evans bat Damiano Cunego à Montalcino, Alexandre Vinokourov reprend le maillot rose », sur velowire.com (consulté le 31 décembre 2014)
  5. (en) « Capecchi and Szmyd sign for Movistar », sur cyclingnews.com, (consulté le 31 décembre 2014)
  6. a et b (en) « Frustrated Capecchi ready to put 2013 behind him », sur cyclingnews.com, (consulté le 31 décembre 2014)
  7. « Le journal des transferts », sur velo101.com, (consulté le 14 octobre 2015)
  8. « Le journal des transferts », sur velo101.com, (consulté le 23 août 2016)
  9. Renner zoekt team 2019: Eros Capecchi
  10. (es) « Eros Capecchi evita el retiro y seguirá en Deceuninck-Quick Step », sur www.ciclismointernacional.com, (consulté le 26 décembre 2018)
  11. « Classement ProTour au 20 septembre 2008 », sur www.memoire-du-cyclisme.eu/, (consulté le 6 avril 2013)
  12. « Classement Mondial UCI 2009 », sur dataride.uci.ch, UCI, (consulté le 15 août 2017)
  13. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  14. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  15. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  16. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  17. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  18. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  19. « Classements Route UCI 2005 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :