Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sosa.
Sosa Cuervo est un nom espagnol. Le premier nom de famille, paternel, est Sosa ; le second, maternel, souvent omis, est Cuervo.
Iván Sosa
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Informations
Nom de naissance
Iván Ramiro Sosa CuervoVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (21 ans)
PascaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes amateurs
2016Maltinti Lampadari-Banca di Cambiano
Équipes professionnelles
2017-2018Androni Giocattoli
01.2019-04.2019Sky
05.2019-Ineos

Iván Ramiro Sosa Cuervo, né le à Pasca, est un coureur cycliste colombien, membre de l'équipe Ineos.

Sommaire

BiographieModifier

Carrière chez les amateursModifier

Issue d'une famille d'agriculteurs[1], Iván Sosa naît le à Pasca, près de la commune de Fusagasugá dont est originaire Luis Herrera[2]. Sa ville de naissance est située à haute altitude dans les Andes colombiennes. Son père, amateur de cyclisme, a choisi le prénom d'Iván pour son fils en référence à Iván Parra, un cycliste colombien qu'il admire[3]. Son cousin Jhojan García est également coureur cycliste[4]. Sosa quitte la Colombie pour l'Europe au début de l'année 2016 afin de courir pour le club italien Maltinti Lampadari[5]. Il s'installe à Empoli. Auteur de plusieurs places d'honneur, il s'illustre en particulier au mois de juin lors de la Schio-Ossario del Pasubio, course pour grimpeurs réservée aux coureurs de moins de 23 ans, en s'imposant en solitaire devant deux coureurs de la formation Colpack[6],[7]. Au mois d'août, il participe au Tour de l'Avenir au sein de la sélection nationale colombienne. À l'issue de cette saison, il signe un contrat en faveur de l'équipe continentale professionnelle Androni Giocattoli[8],[9].

2017-2018 : révélation chez Androni GiocattoliModifier

Il fait ses débuts en 2017 au Tour du Táchira, où il occupe la deuxième place au classement général après huit étapes. Lors de la neuvième étape, il perd plus de deux minutes, ce qui le fait rétrograder à la septième place. Il conserve cette place et termine meilleur jeunes de l'épreuve. En juin, il se classe troisième du classement final du Tour de Bihor à 35 secondes du vainqueur, son coéquipier Rodolfo Torres. Il est une nouvelle fois meilleur jeune. En août, il participe au Tour de l'Avenir, dans lequel il se classe 38e et aide son coéquipier Egan Bernal à s'imposer.

En janvier 2018, il remporte sa première victoire en tant que professionnel lors de la quatrième étape du Tour du Táchira. Cependant, c'est sa performance le mois suivant qui attire l'attention des médias, après avoir terminé sixième de la première édition de la course à étapes colombienne, la Colombia Oro y Paz. En avril, il participe au Tour des Alpes 2018, où il crée la sensation en portant le maillot de leader du classement général après avoir terminé troisième des deux premières étapes de montagne, devant des coureurs tels que Christopher Froome, Thibaut Pinot et Fabio Aru[10]. Il perd son maillot de leader après une chute causée par une moto de course lors de la descente de la troisième étape[11]. Sosa ne fait pas partie de la composition de l'équipe prévue pour le Tour d'Italie. Son directeur d'équipe, Gianni Savio, a déclaré que la performance impressionnante de Sosa au Tour des Alpes ne l'avait pas obligé à revenir sur sa décision, en affirmant que sa philosophie était de découvrir des talents et de les laisser se développer petit à petit[12].

À la place, il participe en Roumanie début juin au Tour de Bihor, où il remporte le classement général ainsi qu'une étape. Plus tard le même mois, il gagne le classement général de la nouvelle course par étapes italienne, l' Adriatica Ionica Race, ainsi qu'une étape. Il poursuit sa série en s'adjugeant deux autres courses par étapes et à chaque fois une étape sur le Sibiu Cycling Tour et le Tour de Burgos. Annoncé comme le favori du Tour de l'Avenir, il doit cependant se contenter d'une victoire d'étape et d'une sixième place au général[13]. En septembre, il abandonne les mondiaux espoirs, malgré un profil favorable aux grimpeurs.

À la fin de la saison 2018, ses performances et son jeune âge (21 ans) attirent les convoitises. Il est toujours sous contrat avec Androni, mais il fait l'objet d’une bataille financière et juridique, avec d'un côté son agent qui fait monter les enchères et de l'autre côté les équipes Trek et Sky, deux équipes World Tour qui annoncent avoir racheter son contrat pour le recruter[14]. Le 26 novembre, il est annoncé qu'il a signé chez Sky (qui indemnise Androni Giocattoli de 120 000 euros), où il retrouve son compatriote Egan Bernal, autre grand espoir du cyclisme international[15].

PalmarèsModifier

Par annéesModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour d'ItalieModifier

1 participation

Classements mondiauxModifier

Année 2017
UCI Europe Tour 757e[16]
UCI America Tour 328e[17]

Notes et référencesModifier

  1. (es) Jheyner A. Durango Hurtado, « Sosa, rutero que fabrica su futuro en Europa - El Colombiano.com », ElColombiano.com, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  2. (it) « “Aprendí del error y seguiré dando la pelea”: Iván Sosa », sur ciclismoweb.net,
  3. « Iván Sosa, el ciclista de Pasca que brilla en las carreteras europeas | ELESPECTADOR.COM », ELESPECTADOR.COM,‎ (lire en ligne)
  4. (es) « Sosa, rutero que fabrica su futuro en Europa », sur elcolombiano.com,
  5. (es) « Iván Ramiro Sosa: Juvenil que busca futuro en Italia », sur revistamundociclistico.com,
  6. (it) « 79 Schio-Ossario del Pasubio », sur italiaciclismo.net,
  7. (es) « Iván Ramiro Sosa: Brillante triunfo en Italia », sur revistamundociclistico.com,
  8. (it) « Rodolfo Torres e Ivan Sosa alla Androni Giocattoli 2017 », sur bicitv.it,
  9. « Savio finds another young talent as Sosa leads Tour of the Alps | Cyclingnews.com », Cyclingnews.com, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  10. « Savio finds another young talent as Sosa leads Tour of the Alps | Cyclingnews.com », Cyclingnews.com, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  11. « Sosa loses Tour of the Alps lead after stage 3 crash | Cyclingnews.com », Cyclingnews.com, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  12. (en-US) « Androni-Sidermec team boss explains why Ivan Sosa won’t be selected for the Giro d’Italia - Cycling Weekly », Cycling Weekly,‎ (lire en ligne)
  13. Ivan Sosa : « Je dois encore travailler »
  14. (en) Transfer mechanics: Lifting the lid on the Ivan Sosa saga
  15. Transfert : Ivan Sosa ira finalement chez Sky
  16. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)
  17. (en) « UCI America Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 30 octobre 2017)

Liens externesModifier