Ion Izagirre

coureur cycliste espagnol
Ion Izagirre
Ion Izagirre lors du prologue du Tour de Romandie 2011.
Informations
Nom dans la langue maternelle
Jon Izagirre InsaustiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Ion Izagirre InsaustiVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipe non-UCI
2009-7.2009Seguros Bilbao
Équipes UCI
8.2009-2009Orbea (stagiaire)
2010Orbea
2011-2012Euskaltel-Euskadi
2013Euskaltel Euskadi
2014-2016Movistar Team
2017-2018Bahrain-Merida
2019-2020Astana
2021Astana-Premier Tech
2022-Cofidis
Principales victoires
Championnats
Champion d'Espagne sur route 2014
Champion d'Espagne contre-la-montre 2016 et 2021
Courses par étapes
Tour de Pologne 2015
Tour du Pays basque 2019
4 étapes de grands tours
Tour d'Italie (1 étape)
Tour de France (2 étapes)
Tour d'Espagne (1 étape)

Ion Izagirre Insausti (parfois orthographié Jon Izagirre) est un coureur cycliste espagnol né le à Ormaiztegi. Il est professionnel depuis 2010 et évolue au sein de l'équipe Cofidis. Son frère aîné, Gorka Izagirre et son cousin Jon Ander Insausti sont également coureurs cyclistes.

Il a notamment remporté le championnat d'Espagne sur route en 2014, le championnat d'Espagne du contre-la-montre (2016 et 2021), ainsi qu'une étape sur chacun des trois grands tours. Sur les courses par étapes, il compte à son palmarès deux courses World Tour, le Tour de Pologne 2015 et le Tour du Pays basque 2019.

Biographie modifier

Ion Izagirre est le fils de José Ramón Izagirre (es), cycliste professionnel de 1990 à 1994. Son frère Gorka Izagirre l'est également depuis 2009.

Troisième du championnat d'Espagne sur route espoirs en 2008, Ion Izagirre intègre l'équipe continentale Orbea en tant que stagiaire à la fin de l'année 2009, puis y devient coureur professionnel en 2010. Durant cette saison, il participe au Tour de l'Avenir avec l'équipe d'Espagne des moins de 23 ans.

2011-2013 : Euskaltel-Euskadi modifier

En 2011, il est recruté par l'équipe Euskaltel-Euskadi, dont son frère Gorka est membre depuis 2010.

En 2012, il se classe 30e du Grand Prix E3 et 15e de Gand-Wevelgem, toujours dans le même temps que le vainqueur Tom Boonen. À l'occasion de son premier grand tour, il remporte la 16e étape du Tour d'Italie 2012 après une longue échappée collective lors d'une étape de transition vers les Dolomites. En juillet, il termine 7e du Tour de Pologne.

Ion Izagirre commence sa saison 2013 au Tour Down Under, dont il prend la quatrième place. En juin, aux championnats d'Espagne, il est quatrième du contre-la-montre et deuxième de la course en ligne. Il dispute ensuite son premier Tour de France, terminé à la 69e place. En août, il termine second du Tour de Pologne, durant lequel il est leader du classement général pendant une journée. En septembre, il est neuvième du Grand Prix de Montréal puis prend, avec Euskaltel-Euskadi, la 17e place du championnat du monde du contre-la-montre par équipes.

2014-2016 : Movistar modifier

À la fin de l'année 2013, l'équipe Euskaltel-Euskadi disparaît. Ion Izagirre, ainsi que son frère Gorka, est recruté par l'équipe Movistar. En début d'année 2014, Izagirre est quatrième du Tour d'Andalousie, remporté par le leader de l'équipe Alejandro Valverde. Huitième du Tour de Romandie en mai, il devient champion d'Espagne sur route le mois suivant, et se classe deuxième du championnat du contre-la-montre, derrière Valverde. En juillet, il est équipier de ce dernier au Tour de France. Valverde termine quatrième du classement général, Izagirre 41e. En août, il est à nouveau deuxième du Tour de Pologne, devancé de huit secondes par le Polonais Rafał Majka. En septembre, il prend la sixième place du Tour de Grande-Bretagne puis participe aux championnats du monde, à Ponferrada. Avec Movistar, il est sixième du contre-la-montre par équipes. Il dispute ensuite la course en ligne avec l'équipe d'Espagne, à nouveau au service de Valverde[1],[2]. Celui-ci est médaillé de bronze.

En 2015, il termine troisième du Tour du Pays basque et remporte le classement final du Tour de Pologne après avoir terminé deuxième lors des deux éditions précédentes. Izagirre est sélectionné pour la course en ligne des championnats du monde de Richmond. Les deux chefs de file espagnols sont Alejandro Valverde et Joaquim Rodríguez[3]. En fin de saison il prolonge son contrat avec la formation Movistar[4].

Il réalise sa meilleure saison en 2016, où il obtient des bons résultats de février à septembre. Deuxième du Tour de l'Algarve, il est ensuite cinquième de Paris-Nice et lauréat du Grand Prix Miguel Indurain. En progrès sur les courses par étapes World Tour, il monte sur le podium des Tours de Romandie (3e) et de Suisse (2e), remportant une étape chronométrée sur chaque course. Peu avant le Tour de France, il est sacré champion d'Espagne du contre-la-montre pour la première fois. Fin juillet, après avoir joué son rôle d'équipier sur le Tour de France, il remporte la 20e étape en solitaire[5]. Avec Alejandro Valverde, Joaquim Rodríguez, Imanol Erviti et Jonathan Castroviejo, il fait partie de la sélection espagnole pour la course en ligne des Jeux olympiques. Izagirre et Castroviejo sont également retenus pour le contre-la-montre[6]. Il abandonne la course en ligne et se classe finalement huitième du contre-la-montre. Régulier, il prend également la huitième place du Grand Prix cycliste de Montréal et de l'Eneco Tour. Au mois de septembre, il annonce ne pas renouveler son contrat avec l'équipe Movistar, pour rejoindre la nouvelle équipe Bahrain-Merida[7]. En fin d'année 2016, il est classé 11e du classement World Tour et 12e du Classement mondial UCI.

2017-2018 : Bahrain-Merida modifier

 
Izagirre lors de Paris-Nice en 2017.

Pour sa première année chez Bahrain-Merida en 2017, il réalise la meilleure première partie de saison de sa carrière. Contraint à l'abandon sur chute lors du Tour d'Andalousie, il est ensuite septième de Paris-Nice et troisième du Tour du Pays basque. Lors des classiques ardennaises, il se classe septième de l'Amstel Gold Race, douzième de la Flèche wallonne et cinquième de Liège-Bastogne-Liège. Il conclut son prolifique mois d'avril en terminant cinqième du Tour de Romandie. De retour à la compétition en juin, il est sixième du Tour de Suisse et troisième du championnat d'Espagne sur route derrière deux coureurs Movistar. Il prend le départ du Tour de France comme leader de la formation Bahrain-Merida, mais une chute sous la pluie lors du contre-la-montre inaugural, le contraint à l'abandon et à mettre un terme à sa saison[8].

De retour à la compétition en janvier 2018, il se classe douzième du Tour Down Under. Il ne gagne aucune course lors de cette saison, mais termine notamment troisième du Tour du Pays basque et du championnat d'Espagne du contre-la-montre, ainsi que quatrième de Paris-Nice. Lors du Tour de France, il passe proche d'une victoire d'étape, terminant deuxième des 10e1 minute et 34 secondes de Julian Alaphilippe) et 15e étapes (battu au sprint par Magnus Cort Nielsen). En fin de saison, il est septième de la Classique de Saint-Sébastien[9], puis neuvième du Tour d'Espagne (son meilleur classement sur un grand tour) et sixième du Tour de Lombardie.

2019-2021 : Astana modifier

Entre 2019 et 2021, il est membre de l'équipe Astana. Au printemps 2019, il remporte le classement général du Tour de la Communauté valencienne et une étape de Paris-Nice. En avril, il devient le premier Basque depuis Iban Mayo en 2003 à remporter le classement général du Tour du Pays basque[10]. Lors de la saison 2020, marquée par la pandémie de Covid-19, il sauve sa saison en gagnant en solitaire la sixième étape du Tour d'Espagne. Ce succès lui permet d'avoir remporté une étape sur les trois grands tours.

En 2021, il se montre régulier sur les courses par étapes. Troisième de Paris-Nice, il est ensuite dixième Tour du Pays basque, où il gagne la 4e étape. Septième du Tour de Romandie et du Critérium du Dauphiné, il devient en juin champion d'Espagne du contre-la-montre. Sur les grands tours, il termine 26e du Tour de France (deuxième de l'étape du Grand-Bornand) et du Tour d'Espagne. Il participe aux Jeux olympiques, sans obtenir de résultats : 79e de la course en ligne et abandon sur le contre-la-montre.

Depuis 2022 : Cofidis modifier

Il rejoint Cofidis en 2022. Il a un rôle de leader sur les courses d'une semaine et de soutien à Guillaume Martin pour les grands tours[11]. Pour sa première année, il répond rapidement aux attentes dès le début de saison en terminant successivement sixième du Gran Camiño, ainsi que septième de Paris-Nice et du Grand Prix Miguel Indurain. Lors du Tour du Pays basque, il remporte la dernière étape et se classe deuxième du général final, à seulement 11 secondes du vainqueur Daniel Martínez. Il est en retrait sur la suite de la saison, notamment sur le Tour de France et doit se contenter d'une sixième place sur le Tour Poitou-Charentes en Nouvelle-Aquitaine comme meilleur résultat. En juillet, Cofidis annonce l'extension du contrat d'Izagirre jusqu'en fin d'année 2024[12].

En 2023, après un début de saison sur des courses espagnoles, Izagirre termine à la 21e place de Paris-Nice. Il s'impose ensuite sur le Grand Prix Miguel Indurain en distançant son dernier adversaire, Sergio Higuita, dans la dernière ascension située à deux kilomètres de l'arrivée[13].

Le , il remporte en solitaire la 12e étape du Tour de France, entre Roanne et Belleville-en-Beaujolais.

Palmarès, résultats et classements mondiaux modifier

Palmarès sur route modifier

Palmarès amateur modifier

Palmarès professionnel modifier

Résultats sur les grands tours modifier

Tour de France modifier

9 participations

Tour d'Italie modifier

3 participations

Tour d'Espagne modifier

4 participations

Classements mondiaux modifier

  Année20102011201220132014201520162017201820192020202120222023
UCI World Tour nc 86e32e49e30e11e23e23e
Classement mondial12e40e29e62e125e55e79e55e
UCI Europe Tour1060e79e504e1166e50e103e46e67e44e
UCI America Tour nc 74e nc nc
Légende : nc = non classéSource : UCI

Palmarès en cyclo-cross modifier

Notes et références modifier

  1. A.Ro., « Contador quand même présélectionné », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  2. « Championnats du monde : l'Espagne sans Alberto Contador », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  3. « Alejandro Valverde et Joaquim Rodriguez seront les leaders de l'Espagne aux Championnats du monde », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  4. « Le journal des transferts », sur velo101.com, (consulté le )
  5. Ion Izagirre (Movistar) s'impose à Morzine, Christopher Froome en jaune à Paris
  6. « Jeux Olympiques : L'Espagne avec Alejandro Valverde en leader », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  7. « Le journal des transferts », sur velo101.com, (consulté le )
  8. Tour de France: Ion Izagirre, le leader de la formation Bahrain-Merida, a abandonné
  9. « Clásica San Sebastián : Julian Alaphilippe confirme ! », sur cyclingpro.net, (consulté le )
  10. Vélo Magazine du 3 mai 2019
  11. « L'Espagnol Ion Izagirre signe chez Cofidis », sur lequipe.fr, L'Équipe, .
  12. Clément Labat-Gest, « Route - Ion Izagirre «très content» de prolonger avec l'équipe Cofidis », sur cyclismactu.net, .
  13. « Ion Izagirre (Cofidis) s'impose sur le GP Miguel Indurain pour la deuxième fois », sur lequipe.fr, L'Équipe, .

Liens externes modifier

Sur les autres projets Wikimedia :