Rubén Plaza

coureur cycliste espagnol

Rubén Plaza Molina est un coureur cycliste espagnol né le à Ibi. Professionnel de 2001 à 2019, il fait ses débuts professionnels au sein de l'équipe espagnole iBanesto.com. Il a notamment été champion d'Espagne sur route en 2003 et 2009, a remporté deux étapes du Tour d'Espagne et une étape du Tour de France.

Rubén Plaza
Tour de France 2015 - Étape 8 - Rennes 03 - Rubén Plaza (cropped).JPG
Rubén Plaza au départ de la 8e étape du Tour de France 2015.
Informations
Nom de naissance
Rubén Plaza MolinaVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (40 ans)
IbiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipes amateurs
1999-2000Banesto amateur
Équipes professionnelles
Principales victoires
Championnats
MaillotEspaña.PNG Champion d'Espagne sur route 2003 et 2009
3 étapes de grands tours
Tour d'Espagne (2 étapes)
Tour de France (1 étape)

BiographieModifier

Rubén Plaza passe professionnel en 2001 dans l'équipe espagnole iBanesto.com. Champion d'Espagne junior en 1997, il était déjà membre de l'équipe amateur de la Banesto les deux années précédentes, avec laquelle il avait remporté la Clásica Internacional Txuma en 2000.

Il se révèle en 2003 en devenant champion d'Espagne à Alcobendas, devant Rafael Casero et Benjamín Noval. En 2004, il intègre l'équipe Comunidad Valenciana-Kelme. Il y démontre ses qualités de rouleur. Il remporte le contre-la-montre du Trophée Joaquim Agostinho en 2004 puis, en 2005 ceux du Tour de Murcie et du Tour d'Aragon. Ces performances lui offrent de bons classements sur les courses par étapes : il finit ainsi quatrième du Tour de Murcie en 2004 et gagne le Tour d'Aragon en 2005.

Pour sa première participation au Tour d'Espagne en 2004, il est septième de la huitième étape disputée contre-la-montre ; il n'arrive cependant pas à Madrid. Ses résultats sont plus probants lors de l'édition suivante. Deuxième du premier contre-la-montre individuel derrière Denis Menchov à Lloret del Mar[1], il s'impose lors de l'avant dernière étape à Alcala de Henares, également chronométrée, avec 57 centièmes de seconde d'avance sur Roberto Heras. En outre, il se montre également à son avantage en montagne, à Arcalis (7e)[2] et à San Ildefonso (5e)[3], remportée par son coéquipier Carlos García Quesada. Il termine sixième du classement final à Madrid, derrière Garcia Quesada.

Malgré un bon début de saison (deux podiums au championnat d'Espagne contre-la-montre au Tour de La Rioja), 2006 s'avère une année noire pour Rubén Plaza et l'équipe Comunidad Valenciana, qui n'en survivra pas. En effet, le , la radio espagnole Cadena SER révèle les noms de 31 coureurs impliqués dans l'Affaire Puerto qui a éclaté le mois précédent. Dans cette liste figurent 14 coureurs de Comunidad Valenciana, dont Rubén Plaza. Dès lors, l'équipe se voit privée d'invitation au Tour de France[4] puis à la Vuelta[5]. Les coureurs de l'équipe sont pourtant rapidement blanchis par la justice espagnole[6]. Reprenant la compétition en août, Plaza gagne la Clasica a los Puertos.

La formation Comunidad Valenciana disparaissant, Rubén Plaza rejoint en 2007 l'équipe Caisse d'Épargne. Il s'adjuge le classement final du Tour de La Rioja en avril. Sa présence au sein de l'équipe ProTour n'est cependant pas sans poser de questions. Ainsi, à la demande de l'organisation du Tour d'Italie, il est retiré de l'équipe sélectionnée pour cette épreuve, de même que Constantino Zaballa, lui aussi impliqué et arrivé à la Caisse d'Épargne en début de saison[7]. Les deux coureurs ne sont pas conservés dans l'effectif en 2008. Comme plusieurs autres Puertistes, Plaza trouve refuge au Portugal, dans l'équipe Benfica. En mars, il remporte le Tour de la Communauté valencienne. En 2009, il devient champion d'Espagne sur route. En 2010, il termine 11e du Tour de France[n 4],[9] puis 16e du Tour d'Espagne. En , il gagne la 3e étape, ainsi que le classement général du Tour de Castille-et-León.

Plaza participe au Tour de France 2014 en tant qu'équipier d'Alejandro Valverde[10].

Plaza est sélectionné pour la course en ligne des championnats du monde 2015 de Richmond. Les deux chefs de file espagnols sont Alejandro Valverde et Joaquim Rodríguez[11].

En 2018, il rejoint l'équipe Israel Cycling Academy. Il remporte une étape et le général du Tour de Castille-et-León. Il se classe également deuxième de la dix-huitième étape du Tour d'Italie 2018.

Il arrête sa carrière à l'issue de la saison 2019[12].

StyleModifier

Plaza est un coureur à l'aise en contre-la-montre. Présentant des aptitudes en montagne, ces caractéristiques lui permettent d'obtenir des résultats dans les courses à étapes[10].

PalmarèsModifier

Palmarès amateurModifier

Palmarès professionnelModifier

Résultat sur les grands toursModifier

 
Rubén Plaza lors de la 10e étape du Tour de France 2014

Tour de FranceModifier

6 participations

Tour d'EspagneModifier

4 participations

Tour d'ItalieModifier

4 participations

Classements mondiauxModifier

Année 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Calendrier mondial UCI 85e[15]
UCI World Tour nc[16] nc[17] nc[18] nc[19] 93e[20]
UCI Europe Tour 14e[21] 25e[22] 25e[23] 9e[24]
Légende : nc = non classé

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Du 5 avril 2007 au 31 décembre 2007
  2. Du 1er janvier 2016 au 30 juin 2016
  3. Du 1er juillet 2016 au 31 décembre 2016
  4. a et b Initialement 12e, il est reclassé 11e après le déclassement d'Alberto Contador en février 2012[8].
  5. Le vainqueur de l'étape Eladio Jiménez est disqualifié pour dopage. Initialement deuxième, il récupère la victoire.
  6. Initialement quatrième du classement général, il récupère la troisième place à la suite de la disqualification pour dopage de Nuno Ribeiro le vainqueur initial.
  7. Initialement seizième, Rubén Plaza est classé quatorzième après déclassement d'Ezequiel Mosquera et David García Dapena.

RéférencesModifier

  1. (en) « Menchov wins the TT and regains golden jersey », Cyclingnews.com, 4 septembre 2005.
  2. (en) « First Grand Tour victory for Mancebo », Cyclingnews.com, 5 septembre 2005.
  3. (en) « Garcia Quesada kisses glory », Cyclingnews.com, 14 septembre 2005.
  4. « Comunidad Valenciana bannie du Tour », Eurosport, juillet 2006.
  5. (en) « No Vuelta for Comunidad Valenciana », Cyclingnews.com, 28 juillet 2006.
  6. (en) « Comunidad Valenciana riders get all clear », Cyclingnews.com, 30 juillet 2006.
  7. (en) « Caisse d'Epargne pulls Zaballa and Plaza from Giro », Cyclingnews.com, 9 mai 2007.
  8. « Contador suspendu deux ans ! », sur lequipe.fr,
  9. a et b « World Ranking #13 - Tour de France (FRA/HIS) 03 Jul-25 Jul 2010 - General classification: Rotterdam - Paris » [archive du ], sur uci.infostradasports.com (consulté le 11 octobre 2012)
  10. a et b Gwenn Lucas, « Tour de France #101: Ruben Plaza, le lieutenant de Valverde », sur lesoir.be,
  11. « Alejandro Valverde et Joaquim Rodriguez seront les leaders de l'Espagne aux Championnats du monde », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  12. Le Tour de Lombardie comme clap de fin pour Ruben Plaza
  13. (en) « Vuelta a Álava - Euskadi, Spain, April 13-16, 2000 », sur autobus.cyclingnews.com
  14. « Classement général du Tour d'Espagne 2010 », sur uci.ch (consulté le 26 mai 2013)
  15. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  16. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  17. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  18. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  19. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  20. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  21. « Classements Route UCI 2005 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  22. « Classements Route UCI 2005-2006 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  23. « Classements Route UCI 2007 - 2008 - 10/17/2008 - Classements finaux des Circuits Continentaux UCI - Classement Individuel - Hommes Elite et Moins de 23 ans - Europe Tour », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 17 février 2015)
  24. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :