Ouvrir le menu principal

Nürburgring
Grand Prix Strecke
Image illustrative de l’article Nürburgring
Nürburgring
Caractéristiques générales
Lieu Nürburgring Boulevard 1
53520 Nürburg
Ahrweiler
Flag of Rhineland-Palatinate.svg Rhénanie-Palatinat
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Type Permanent
Coordonnées 50° 19′ 50″ nord, 6° 56′ 20″ est

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Nürburgring

Géolocalisation sur la carte : Rhénanie-Palatinat

(Voir situation sur carte : Rhénanie-Palatinat)
Nürburgring
Ouverture 1984
Propriétaire Land de Rhénanie-Palatinat, région de Ahrweiler
Homologation FIA Degré 1
Sens Horaire
Stands Garages, permanents
Événements
Grand Prix automobile d'Allemagne
1 000 kilomètres du Nürburgring
Dimensions
Nombre de virages 16
Longueur 5,148 km
Meilleur tour (2013)
Temps min 29 s 398
Pilote Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton
Écurie Drapeau de l'Allemagne Mercedes Grand Prix
Modèle Mercedes AMG F1 W04

Le Nürburgring est un circuit automobile situé à Nürburg et dans les villages alentour dans la région d'Ahrweiler, en Allemagne. C'est l'un des plus grands centres de sports mécaniques au monde, à la fois par son histoire et par ses tracés multiples, notamment la célèbre Boucle Nord (Nordschleife en allemand) de plus de 20 kilomètres et considérée comme l'un des circuits les plus difficiles[1]. Le Nürburgring a accueilli le Grand Prix automobile d'Allemagne de nombreuses fois avec plusieurs courses différentes, disputées d'abord sur la boucle nord, puis, à partir de 1984, sur un tracé spécialement conçu à cet effet, le Circuit Grand Prix (Grand-Prix Strecke en allemand).

Sommaire

HistoireModifier

Au milieu des années 1920, l'Allemagne est un des rares grands pays européens à ne pas être doté d'un circuit permanent, la France, l'Angleterre et l'Italie faisant alors figure d'exemples. Les autorités allemandes décident de la création d'un nouveau circuit destiné à accueillir les compétitions automobiles les plus prestigieuses et à permettre aux constructeurs automobiles de tester leurs dernières productions dans les conditions les plus extrêmes. La construction du Nürburgring débute le et le circuit est inauguré le .

Contrairement à la mode consistant à concevoir des circuits au développement réduit, les responsables du projet s'orientent vers la conception d'une piste de 28,265 km au cœur du massif de l'Eifel, à proximité du château de Nürburg. Alternant portions rapides et sinueuses, virages aveugles et reliefs vertigineux, le tracé tient autant d'une spéciale de rallye que d'un circuit classique. Le circuit peut être emprunté dans sa totalité mais également être divisé en deux portions distinctes, la Nordschleife, longue de 22,810 km et la Südschleife de 7,747 km. Les deux pistes partagent la ligne droite des stands.

 
Départ du Grand Prix d'Allemagne 1929 au Nürburgring.

Le circuit complet est utilisé jusqu'en 1929. Rapidement, les épreuves mineures se cantonnent à la Südschleife tandis que les épreuves plus prestigieuses comme le Grand Prix d'Allemagne, empruntent la Nordschleife qui ne tarde pas à se bâtir la réputation de piste la plus sélective et la plus dangereuse du monde.

Durant les années 1930, la Nordschleife est le théâtre de duels au sommet opposant les industries automobiles allemandes et italiennes. Puis, au sortir de la Seconde Guerre mondiale, la Nordschleife retrouve les Grands Prix désormais organisés dans le cadre du championnat du monde de Formule 1. Le triple champion du monde Jackie Stewart avait l'habitude de déclarer : « Si un pilote vous dit qu'il n'a pas peur sur le Ring, il existe deux possibilités : soit il ment, soit il ne va pas assez vite pour comprendre ce qu'est le Ring. »

Progressivement, la Nordschleife accuse le poids des ans. Les mentalités évoluent, tant chez les pilotes que chez les spectateurs, sur les risques de la course automobile. Sous l'impulsion notamment de Jackie Stewart, les revendications des pilotes concernant la sécurité voient le jour. En 1970, le Nürburgring est boycotté par les pilotes, obligeant les organisateurs du Grand Prix d'Allemagne à déplacer leur épreuve sur le circuit d'Hockenheim. Après quelques aménagements, le Nürburgring refait son retour au Championnat du monde de Formule 1 1971 mais reste en sursis compte tenu de l'évolution incessante des standards de sécurité imposés par les pilotes et par la Commission Sportive Internationale. En 1976, le champion du monde Niki Lauda est victime d'un grave accident dans le virage à gauche rapide précédant Bergwerk et ne doit la vie sauve qu'au courage de pilotes qui plongent dans le brasier pour le secourir.

Contrairement à une idée reçue, l'accident de Lauda n'est pas la cause de la disparition de la Nordschleife du calendrier du championnat du monde : le circuit n'a pas obtenu la prolongation de son homologation par la CSI au-delà de 1976, et avant-même l'accident de Lauda, il était prévu que l'édition 1976 soit la dernière à se tenir sur le tracé devenu anachronique en raison de l'évolution des performances des voitures, des impératifs de sécurité et des impératifs médiatiques (il est difficile de retransmettre à la télévision dans les meilleures conditions une épreuve disputée sur un tracé de plus de vingt kilomètres).

 
Ancien logo du Nürburgring

La Nordschleife n'est pas pour autant abandonnée car elle accueille pendant quelques années les 1 000 kilomètres du Nürburgring, épreuve phare du championnat du monde d'Endurance, jusqu'à la construction du nouveau circuit. En 1983, sur sa Porsche 956, Stefan Bellof établit ce qui reste aujourd'hui le tour le plus rapide de l'histoire de la Nordschleife en min 11 s 130. Aujourd'hui, la seule épreuve importante disputée sur la Nordschleife est celle des 24 Heures du Nürburgring, course extrêmement populaire où se mélangent des voitures de tous types (des puissantes GT jusqu'aux voitures de tourisme) et des pilotes de tous niveaux (du champion confirmé à l'amateur). Ces voitures, ces pilotes et ce public se retrouvent également toute l'année sur la Nordschleife pour le championnat VLN Langstreckenmeisterschaft Nürburgring qui se déroule intégralement sur ce circuit. En dehors des compétitions officielles, la Nordschleife est ouverte au public moyennant finances.

Au début des années 1980, à proximité du vieux Nürburgring, un nouveau circuit adapté à la Formule 1 moderne est construit. Le tracé accueille le Grand Prix d'Europe en 1984, en 1995 et 1996, puis de 1999 à 2007 ; le Grand Prix d'Allemagne en 1985, 2009, 2011 et 2013 ; le Grand Prix du Luxembourg en 1997 et 1998.

En 2002, la première chicane disparaît au profit d'un enchaînement de virages plus lents avec notamment un virage en épingle à droite au bout de la ligne droite des stands, baptisé « Haug-Haken » du nom du vice-président de Mercedes-Benz Motorsport Norbert Haug, dans le but de créer de nouvelles opportunités de dépassements et ainsi améliorer le spectacle en piste. Le « S » Audi est rebaptisé « S » Schumacher en 2007.

Après un accord signé avec l'Automobilclub von Deutschland (de) (AvD) quant à l'utilisation du titre « Grand Prix d'Allemagne » – faute d'entente, l'épreuve 2007 conservera néanmoins le titre de « Grand Prix d'Europe » – le Nürburgring accueille à nouveau, les années impaires à partir de 2009, le Grand Prix automobile d'Allemagne en alternance avec le circuit d'Hockenheim. Le tracé moderne accueille également de multiples événements internationaux, dont les 1 000 kilomètres du Nürburgring dans le cadre des Le Mans Series.

En mars 2014, HIG Capital propose 70 millions d'euros pour le rachat du circuit et des infrastructures attenantes. Capricorn Group, un fournisseur de pièces du monde du sport automobile, surenchérit et achète le circuit 100 millions d'euros. Capricorn Group emporte ainsi la totalité des lots mis aux enchères : le circuit moderne, le circuit historique, les hôtels et le parc d'attractions[2].

ConfigurationsModifier

NordschleifeModifier

Nürburgring
Nordschleife
 
Caractéristiques générales
Lieu Nürburg / Quiddelbach / Breidscheid / Adenau
Type Permanent
Construction 1 juillet 1925
Ouverture 27 juin 1927
Coût de construction 8,1 M. Reichsmark
Architecte Gustav Eichler
Sens Horaire
Stands Parking & garages
Événements
Journées tests
Dimensions
Nombre de virages 154
Longueur 20,832 km
Meilleur tour
Moyenne 234,693 km/h
Temps 5 min 19 s 546
Pilote   Timo Bernhard
Écurie Porsche Team
Modèle Porsche 919 Hybrid Evo

Surnommée « L'enfer vert », la Nordschleife (« Boucle Nord » en français) représente en fait un tracé du Nürburgring, qui a accueilli notamment un Grand Prix du Championnat du monde de Formule 1 jusqu'en 1976. Comptant pas moins de 176 virages sur plus de vingt kilomètres, le circuit est ouvert au public tout au long de l'année.

Le circuit fut abandonné par la Formule 1 après le Grand Prix d'Allemagne 1976.

En 2007, et pour la première fois depuis 1976, une F1 a roulé sur la Nordschleife, Nick Heidfeld réalisant deux tours de démonstration au volant de sa BMW Sauber.

Le Nordschleife a la réputation d'être le circuit le plus exigeant au monde. Il mesure aujourd'hui 20,832 km de long et présente pas moins de 73 virages « officiels », 33 gauches et 40 droits. On y trouve des montées à 16 % et des descentes à 11 %. Dans les années 1960 et 1970 les Formule 1 décollaient des quatre roues plusieurs fois par tour sur des bosses comme Flugplatz. Le record absolu du tour sur ce tracé a été établi en 1983 par l'Allemand Stefan Bellof, au volant d'une Porsche 956, en min 11 s 130[3],[4].

Le 29 juin 2018, le record est battu par Timo Bernhard au volant d'un prototype Porsche 919 Hybrid Evo, basé sur une Porsche 919 Hybrid en min 19 s 546.

Le point le plus haut du circuit est situé à 620 mètres d'altitude sur la ligne droite des stands, le point le plus bas étant de 320 mètres, à Breidscheid.

GesamtstreckeModifier

Nürburgring
Gesamtstrecke
 
Caractéristiques générales
Lieu Nürburg / Quiddelbach / Breidscheid / Adenau
Type Permanent
Sens Horaire
Stands Garages, permanents
Événements
24 Heures du Nürburgring
Dimensions
Nombre de virages 170
Longueur 25.947 km
Meilleur tour (2014)
Temps 8 min 10 s 921
Pilote   Kévin Estre
Modèle McLaren MP4-12C GT3 numéro 66

Ce circuit comporte la quasi-totalité du tracé du Nürburgring hormis quelques chicanes, telles que la MercedesArena.

Ce tracé est utilisé pour les 24 Heures du Nürburgring.

Depuis 2015, il est utilisé pour une manche du WTCC [5].

Circuit courtModifier

Nürburgring
Short Circuit
 
Caractéristiques générales
Lieu Nürburg
Type Permanent
Sens Horaire
Stands Garages, permanents
Événements
DTM Nürburgring
Dimensions
Nombre de virages 11
Longueur 3,629 km
Meilleur tour (2012)
Temps 1 min 23 s 212
Pilote   Daniel Juncadella
Écurie   Prema Powerteam
Modèle F3 Dallara F312 Mercedes-Benz

Le Circuit court du Nürburgring est une version raccourcie du circuit Grand Prix, elle-même version raccourcie de la Gesamstrecke. Ce tracé accueille le DTM et ses courses supports telles que la Formule 3 européenne.

Anciens tracésModifier

SüdschleifeModifier

Südschleife
 
Caractéristiques générales
Lieu Nürburg
  Allemagne
Dimensions
Nombre de virages 27
Longueur 7,747 km
Meilleur tour (1968)
Temps 2 min 44 s 0
Pilote   Jacky Ickx
Écurie   Ferrari

La Südschleife (« Boucle Sud » en français) fut construite entre 1925 et 1927, à la même époque que la Nordschleife. Les Südschleife et Nordschleife partageaient un tronçon commun, la ligne droite des stands, qui permettait de joindre les deux tracés ; le Nürburgring proposait alors dans cette configuration « intégrale » un développement de plus de 28 kilomètres. Cette particularité interdisait en revanche l'utilisation simultanée des deux boucles.

Ouverte en 1927, la Südschleife ne fut que rarement utilisée durant ses dernières années et fut en partie détruite lors de la construction du circuit moderne du Nürburgring au début des années 1980. Aujourd'hui, seules de petites portions du tracé d'origine subsistent.

 
Vestiges de la piste, en 2006.

PalmarèsModifier

Vainqueurs des Grand Prix disputés sur les tracés du Nürburgring
Année Vainqueur Voiture Épreuve Résultats
1927   Otto Merz Mercedes GP d'Allemagne Résultats
1928   Rudolf Caracciola
  Christian Werner
Mercedes GP d'Allemagne Résultats
1929   Louis Chiron Bugatti GP d'Allemagne Résultats
1931   Rudolf Caracciola Mercedes GP d'Allemagne Résultats
1932   Rudolf Caracciola Alfa Romeo GP d'Allemagne Résultats
1934   Hans Stuck Auto Union GP d'Allemagne Résultats
1935   Tazio Nuvolari Alfa Romeo GP d'Allemagne Résultats
1936   Bernd Rosemeyer Auto Union GP d'Allemagne Résultats
1937   Rudolf Caracciola Mercedes GP d'Allemagne Résultats
1938   Richard Seaman Mercedes GP d'Allemagne Résultats
1939   Rudolf Caracciola Mercedes GP d'Allemagne Résultats
1951   Alberto Ascari Ferrari GP d'Allemagne Résultats
1952   Alberto Ascari Ferrari GP d'Allemagne Résultats
1953   Giuseppe Farina Ferrari GP d'Allemagne Résultats
1954   Juan Manuel Fangio Mercedes GP d'Allemagne Résultats
1956   Juan Manuel Fangio Ferrari GP d'Allemagne Résultats
1957   Juan Manuel Fangio Maserati GP d'Allemagne Résultats
1958   Tony Brooks Vanwall GP d'Allemagne Résultats
1960[6]   Joakim Bonnier Porsche GP d'Allemagne Résultats
1961   Stirling Moss Lotus-Climax GP d'Allemagne Résultats
1962   Graham Hill BRM GP d'Allemagne Résultats
1963   John Surtees Ferrari GP d'Allemagne Résultats
1964   John Surtees Ferrari GP d'Allemagne Résultats
1965   Jim Clark Lotus-Climax GP d'Allemagne Résultats
1966   Jack Brabham Brabham-Repco GP d'Allemagne Résultats
1967   Denny Hulme Brabham-Repco GP d'Allemagne Résultats
1968   Jackie Stewart Matra-Ford GP d'Allemagne Résultats
1969   Jacky Ickx Brabham-Ford GP d'Allemagne Résultats
1971   Jackie Stewart Tyrrell-Ford GP d'Allemagne Résultats
1972   Jacky Ickx Ferrari GP d'Allemagne Résultats
1973   Jackie Stewart Tyrrell-Ford GP d'Allemagne Résultats
1974   Clay Regazzoni Ferrari GP d'Allemagne Résultats
1975   Carlos Reutemann Brabham-Ford GP d'Allemagne Résultats
1976   James Hunt McLaren-Ford GP d'Allemagne Résultats
1984   Alain Prost McLaren-TAG GP d'Europe Résultats
1985   Michele Alboreto Ferrari GP d'Allemagne Résultats
1995   Michael Schumacher Benetton-Renault GP d'Europe Résultats
1996   Jacques Villeneuve Williams-Renault GP d'Europe Résultats
1997   Jacques Villeneuve Williams-Renault GP du Luxembourg Résultats
1998   Mika Häkkinen McLaren-Mercedes GP du Luxembourg Résultats
1999   Johnny Herbert Stewart-Ford GP d'Europe Résultats
2000   Michael Schumacher Ferrari GP d'Europe Résultats
2001   Michael Schumacher Ferrari GP d'Europe Résultats
2002   Rubens Barrichello Ferrari GP d'Europe Résultats
2003   Ralf Schumacher Williams-BMW GP d'Europe Résultats
2004   Michael Schumacher Ferrari GP d'Europe Résultats
2005   Fernando Alonso Renault GP d'Europe Résultats
2006   Michael Schumacher Ferrari GP d'Europe Résultats
2007   Fernando Alonso McLaren-Mercedes GP d'Europe Résultats
2009   Mark Webber Red Bull-Renault GP d'Allemagne Résultats
2011   Lewis Hamilton McLaren-Mercedes GP d'Allemagne Résultats
2013   Sebastian Vettel Red Bull GP d'Allemagne Résultats

Autres évènementsModifier

Le circuit a accueilli à trois reprises les championnats du monde de cyclisme sur route en 1927 (première édition ouverte aux professionnels), 1966 et 1978.

Depuis 1985 et à l'exception de 2015 et 2016, tous les ans en juin est organisé le festival de musique Rock am Ring qui s'étend en partie sur la ligne des stands du circuit.

Présence dans les jeux vidéoModifier

Le circuit du Nürburgring, dans sa version originale ou moderne, est présent dans les jeux vidéo suivants :

Accidents mortelsModifier

Cette liste regroupe les accidents mortels ayant eu lieu sur le circuit du Nürburgring, que ce soit des pilotes, des commissaires de course ou des spectateurs, tous tracés confondus (Nordschleife (N), Suüdschleife (S), Gesamtstrecke (G), circuit court (GP) ou l'Intégrale (I), à l'occasion d'une compétition officielle ou non[7].

Accidents mortels
Nom Date Qualité Tracé utilisé Compétition
  Čeněk Junek pilote N Großer Preis der Sportwagen (Bugatti Type 35B)
  Ernst von Halle pilote N Großer Preis der Sportwagen
  Wilhelm Heine pilote I ADAC-Langstreckenfahrt für kompressorlose Tourenwagen über 8 Stunden
  Heinrich-Joachim von Morgen pilote N Grand Prix automobile d'Allemagne 1932 (Bugatti Type 51)
  Emil Frankl pilote N Grand Prix automobile d'Allemagne 1934 (Bugatti Type 35B)
  Toni Babl copilote de side-car N Deutsche Motorradmeisterschaft (DKW 600)
  Hermann Schmitz   pilote N Essais privés (Mercedes-Benz 500K)
  A. May pilote N Deutsche Motorradmeisterschaft (Velocette 350)
  Ernst von Delius pilote N Grand Prix automobile d'Allemagne 1937 (Auto Union Type C)
  Alfred Morali pilote N Grand Prix moto d'Allemagne 1949
  Theo Weißenberger pilote N XV Eifelrennen
Inconnu médecin N Grand Prix automobile d'Allemagne 1950
  Günther Schlüter pilote N Deutsche Formel 3 Meisterschaft (Scampolo 501)
Inconnu spectateur N Deutsche Formel 3 Meisterschaft
  Josef Hackenberg pilote N Championnat d'Allemagne de voitures de sport (Veritas RS)
  Onofre Marimón pilote N Grand Prix automobile d'Allemagne 1954 (Maserati 250F)
Inconnu pilote N ADAC-Rheinlandfahrt Sport und Tourenwagen
  Gustav Baumm pilote N Démonstration (Baumm I)
  Ricardo Galvagni pilote N Grand Prix moto d'Allemagne 1955
  Rudi Godin pilote N ADAC Rheinlandfahrt fur Motorräder
  Viktor Spingler pilote N ADAC Internationales 500 Kilometerrennen (Porsche 356)
  Berni Thiel pilote N Rallye Hanseat (Borgward Isabella)
  Erwin Bauer pilote N ADAC 1 000 Kilometer Rennen (Ferrari 250 TR58)
  Peter Collins pilote N Grand Prix automobile d'Allemagne 1958 (Ferrari D246)
  Fausto Meyrat pilote N ADAC 1 000 Kilometer Rennen (Auto Union 1080)
  Erich Bode pilote N XXIV Internationales ADAC-Eifelrennen (Formule Junior)
  Michael Rader pilote N 12 heures du Nürburgring
  Günther Schneider infirmier N Grand Prix automobile d'Allemagne 1963
  Brian Hetreed pilote N ADAC 1 000 Kilometer Rennen (Aston Martin DP214)
  Rudolf Wilhelm Moser pilote N ADAC 1 000 Kilometer Rennen (Porsche 904 GTS)
  Carel Godin de Beaufort pilote N Grand Prix automobile d'Allemagne 1964 (Porsche 718)
  Honoré Wagner pilote N ADAC 1 000 Kilometer Rennen (Alfa Romeo Giulia TZ1)
  John Taylor pilote N Grand Prix automobile d'Allemagne 1966 (Brabham BT11)
  Inconnu policier N
  Rainer Dangel pilote N Rallye (Opel Kadett)
  Inconnue spectatrice N AvD Rheinland-Pfalz Preis
Inconnu spectateur N AvD Rheinland-Pfalz Preis
Inconnu spectateur N AvD Rheinland-Pfalz Preis
  Georges Berger pilote N 84 Heures Marathon de la Route (Porsche 911)
  Ab Goedemans pilote N ADAC 500 km-Rennen (Abarth 1000SP)
  Erhard Rauh pilote N 3. Intern. ADAC 24 Stunden Nürburgring (NSU 1000 IT)
Inconnu pilote N 1. ADAC Zuverlässigkeitsfahrt Nürburgring (Fiat 850)
  Gerhard Mitter pilote N Grand Prix automobile d'Allemagne 1969 (BMW 269)
  Hans-Dieter Fröhle pilote N Formel Vau Unterstützung
  Klaus Klein pilote N V. Internationale ADAC-300-km-Rennen Nürburgring um den Goodyear Pokal (Porsche 911S)
  Robin Fitton pilote N Grand Prix moto d'Allemagne 1970
  Hans Laine pilote N ADAC 1 000 Kilometer Rennen Nürburgring (Porsche 908/2)
  Herbert Schultze pilote N Großer Preis der Tourenwagen (Alfa Romeo GTAm)
  Dieter Hausmann pilote S Karting
  Ulrich Ritkowski pilote N Int. 500-KM-Eifelpokalrennen
  Inconnue spectatrice N Internationales ADAC automobile 1971
  Walter Czadek pilote N Internationales ADAC 1 000 Kilometer Rennen (BMW 2002)
  Alex Wittwer pilote N XI. ADAC Goodyear 300 (March 743)
  Heinz Behrentin pilote N 4. Straßenzuverlässigkeitsfahrt Deutsches Eck
  Ernst Raetz pilote N Formel Super Vau
  Bernd Hackenbert commissaire de piste N Internationale ADAC-Ahr-Eifel-5-Stunden-Rennen-Nürburgring
Inconnu pilote N 7. ADAC-Reinoldusfahrt für Motorräder
  Corrado Antonello pilote N Laverda Drei Länderkampf Deutschland - Italien - Belgien
  Klaus Bierth commissaire de piste N Internationales ADAC 4 Stunden Rennen
  Herbert Müller pilote N 1 000 km von Nürburgring (Porsche 908/3-81)
  Hans-Dieter Blatzheim pilote GP Essais privés (Porsche 917/10)
  Hans Michael Kolb pilote GP Deutsche Motorradmeisterschaft
  Wolfgang Offermann pilote N Veedol-Cup (Opel Manta GTE)
  Karl-Josef Römer pilote N Veedol-Cup (Porsche Carrera SC)
  Wolfgang Scholz pilote G Veedol-Cup (Volkswagen Golf GTI)
  Stefan Eickelmann pilote G 22. DMV-250-Meilen-Rennen (BMW M3 E36)
  Oliver Perschke pilote GP Deutsche Straßenmeisterschaft
  Marc van den Brandeler pilote GP Kuhmo Ferrari-Porsche Challenge (Porsche 993)
  Karl-Heinz Deusch pilote GP 20. Internationales Oldtimer Festival Nürburgring (MG J12)
  Carola Biehler pilote G 6-Stunden-ADAC-Ruhr-Pokal Rennen (Ford Escort RS2000)
  Christian Peruzzi pilote G ADAC 24 h Rennen (Alfa Romeo 147 JTD)
  Ulli Richter pilote G 6-Stunden-ADAC-Ruhr-Pokal-Rennen (Porsche 996 GT3)
  Marc Theis pilote GP Formel König
  Lutz Barthel pilote GP 22. Internationales Oldtimer Festival Nürburgring (BMW 328)
  Hansruedi Portmann pilote G ADAC Classic Trophy und Triumph Competition (Ford Mustang)
  Leo Löwenstein pilote G 52. ADAC ACAS H&R-Cups (Aston Martin Vantage)
  Wolf Silvester pilote G 44. Adenauer ADAC Simfy Trophy (Opel Astra OPC)
  Andy Gehrmann spectateur G 61. ADAC Westfalenfahrt

Notes et référencesModifier

  1. Circuit du Nürburgring : un ticket pour l'Enfer vert - Thierry Etienne, Le Figaro, 13 octobre 2015
  2. F1 - Le Nurburgring vendu à Capricorn Group - Olivier Ferret, Nextgen-Auto.com, 11 mars 2014.
  3. (en) Les records du tour sur le Nordschleife - Wikipedia anglophone.
  4. (de) Records sur Nürburgring et Nordschleife
  5. « Nürburgring: Sébastien Loeb défie José-Maria Lopez » (consulté le 3 mai 2015).
  6. Le GP d'Allemagne 1960 était réservé aux monoplaces de Formule 2.
  7. (en) « Car and truck fatalities by circuit », Motorsport Memorial (consulté le 21 juin 2018)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :