Ouvrir le menu principal
Valtteri Bottas
Description de cette image, également commentée ci-après
Valtteri Bottas en 2019 avec Mercedes
Biographie
Date de naissance (30 ans)
Lieu de naissance Nastola
Nationalité Drapeau : Finlande Finlandais
Site web valtteribottas.com
Carrière
Années d'activité Depuis 2013
Qualité Pilote automobile
Parcours
AnnéesÉcurie0C.0(V.)
2013-2016 Drapeau : Royaume-Uni Williams 77 (0)
2017- Drapeau de l'Allemagne Mercedes 58 (7)
Statistiques
Numéro permanent 77
Nombre de courses 135
Pole positions 11
Meilleurs tours en course 13
Podiums 44
Victoires 7

Valtteri Bottas (prononcé en finnois : /ˈʋɑltːeɾi ˈbotːɑs/), né le à Nastola, est un pilote automobile finlandais. Vainqueur du championnat de GP3 Series 2011, il fait ses débuts en Formule 1 en 2013 au sein de l'écurie Williams et obtient ses premiers podiums l'année suivante. À la suite du départ inattendu de Nico Rosberg, cinq jours après l'obtention de son titre mondial, Bottas est recruté par Mercedes Grand Prix pour faire équipe avec Lewis Hamilton en 2017 ; il obtient la première victoire de sa carrière lors de son 81e départ en Formule 1, à l'arrivée du Grand Prix de Russie. L'année suivante, alors que son coéquipier obtient onze succès, il ne gagne aucun Grand Prix, puis renoue avec la victoire au départ de sa troisième saison avec Mercedes, lors de la première course du championnat 2019 à Melbourne. Auteur de deux victoires et réalisant avec son coéquipier sept doublés avant la trève estivale en 2019, Bottas est reconduit pour une quatrième saison aux côtés d'Hamilton chez Mercedes pour le championnat 2020

BiographieModifier

Débuts en sport automobileModifier

 
Valtteri Bottas en Formule 3 Euro Series en 2010.

Valtteri Bottas commence le karting à l'âge de six ans et, pendant onze ans, gagne de nombreuses compétitions de kart[1] (dont les WSK - International Series en 2000). Après deux années en Formule Renault en 2007 et 2008, il signe en 2009 avec l'écurie ART Grand Prix pour courir en Formule 3. Il est alors managé par Toto Wolff, Mika Häkkinen et Didier Coton.

L'année suivante, il est engagé en tant que troisième pilote par l'écurie de Formule 1 Williams F1 Team[2]. Le 6 juin 2010, en remportant pour la seconde fois les Masters de Formule 3, Bottas devient le premier pilote à réaliser le doublé (2009-2010) au cours des vingt ans d'histoire de la course.

Le , à Monza, il remporte le titre de GP3 Series en gagnant la dernière course. En 2012, il est nommé troisième pilote de Williams F1 Team et effectue quatorze séances d'essais libres en remplaçant Bruno Senna et, en novembre 2012, Williams annonce que Bottas remplacera Senna en 2013[3].

2013 : début en Formule 1 avec WilliamsModifier

 
Bottas durant les essais du Grand Prix de Malaisie 2013.

Pour ses débuts, il se montre régulier, termine ses neuf premières courses, le plus souvent devant son coéquipier Pastor Maldonado. Il est tout proche de marquer ses premiers points dès le deuxième Grand Prix, en Malaisie, terminant juste derrière le dixième de la course, Jean-Éric Vergne. Bottas se distingue ensuite lors des qualifications du Grand Prix du Canada, où il réalise sa meilleure qualification en se classant en troisième position derrière Sebastian Vettel et Lewis Hamilton. Cependant il n'arrive pas à concrétiser cette bonne place, ne terminant la course qu'à la quatorzième place.

Il abandonne pour la première fois de la saison lors du Grand Prix de Hongrie à la suite d'une panne hydraulique. Il faut attendre l'avant dernier Grand Prix de la saison, aux États-Unis, pour qu'il marque ses premiers points, terminant la course à la huitième place. Lors du dernier Grand Prix de la saison, au Brésil, Bottas est percuté par Lewis Hamilton vers la mi-course et abandonne pour la seconde fois de la saison. Avec quatre points, il se classe dix-septième du championnat, devant Maldonado, dix-huitième avec un point. En novembre, il est prolongé pour 2014 où il épaule Felipe Massa[4], Pastor Maldonado étant parti chez Lotus.

2014 : premiers podiums en Formule 1Modifier

 
Valtteri Bottas lors du Grand Prix de Singapour 2014.

Avant le début de la saison, Valtteri Bottas indique qu'il choisit le no 77 comme numéro permanent en Formule 1 afin de pouvoir communiquer avec un graphisme leet speak « Val77eri Bo77as »[5],[6],[7],[8],[9]. Lors du premier Grand Prix de la saison, à Melbourne, Valtteri Bottas termine cinquième malgré une crevaison vers la mi-course. Avec dix points marqués dès ce premier Grand Prix, lui et son écurie font déjà mieux que sur la totalité de la saison 2013. En Malaisie, il se classe huitième derrière Felipe Massa qui refuse de le laisser passer malgré les consignes d'équipe. Il termine à la même position à Bahreïn puis septième en Chine et cinquième en Espagne ; il pointe à la septième place du championnat avec 34 points. Il abandonne à Monaco à cause d'une panne de moteur. Au Grand Prix du Canada, il termine septième grâce aux nombreux abandons en tête de course. Deux semaines plus tard, en Autriche, il réalise la meilleure qualification de sa carrière en se classant en première ligne derrière son coéquipier Massa en pole position. En course, une meilleure stratégie de gestion des arrêts au stand permet aux Mercedes de réaliser un nouveau doublé devant les Williams ; Bottas monte néanmoins sur son premier podium en Formule 1, devant son coéquipier, obtenant le premier podium de Wiliams depuis plus de deux ans[10].

Lors du Grand Prix suivant, en Grande-Bretagne, il s'élance de la quatorzième position à cause d'une averse qui l'a piégé à la fin des qualifications. Cependant, après une course solide, il termine deuxième, améliorant son meilleur résultat obtenu deux semaines plus tôt. Au Grand Prix d'Allemagne, parti de la deuxième place, il résiste au retour de Lewis Hamilton pendant les dix derniers tours, se classe à la même position à l'arrivée et obtient son troisième podium consécutif ; il remonte à la cinquième place du championnat, avec 91 points. Au Grand Prix de Hongrie, après s'être élancé à la troisième place, Bottas termine huitième. Après la pause estivale, à Spa-Francorchamps, alors qu'il part sixième, il monte sur son quatrième podium de la saison, en terminant troisième. Troisième sur la grille à Monza, il finit quatrième derrière son coéquipier après avoir bouclé le premier tour en onzième position.

À Singapour, il roule parmi les six premiers lorsque ses pneus usés, partent en lambeaux, ce qui le fait reculer en onzième position et échouer à la porte des points. Il finit sixième au Grand Prix du Japon avant de terminer troisième derrière les Mercedes en Russie, non sans être passé près de sa première pole position. Il finit cinquième aux États-Unis puis dixième au Brésil, quand son coéquipier termine sur le podium pour son épreuve nationale, avant de remonter sur le podium à Abou Dabi où il finit troisième derrière Hamilton et Massa.

Quatrième du championnat du monde avec six podiums et 186 points, il fait mieux qu'en 2013.

2015-2016 : dernières saisons chez WilliamsModifier

 
Valtteri Bottas au Grand Prix du Canada 2015.
 
Valtteri Bottas au Grand Prix de Malaisie 2016.

Toujours chez Williams Martini Racing avec Felipe Massa, le Finlandais pilote la Williams FW37 qui se révèle légèrement moins performante que sa devancière. Il ne participe pas au premier Grand Prix de la saison, à cause de problèmes au dos dus à un passage difficile sur un vibreur lors des qualifications[11]. Il revient dès le Grand Prix de Malaisie qu'il termine à la cinquième place puis finit sixième en Chine et enchaîne avec deux quatrièmes places à Bahreïn et en Espagne avant de connaître un weekend monégasque difficile : il s'élance seizième et finit quatorzième. Il pointe à la cinquième place du championnat avec 42 points, ainsi aussi bien qu'en 2014.

Il monte, au Grand Prix du Canada, sur son premier podium de la saison en terminant derrière les Mercedes puis finit cinquième en Autriche et en Grande-Bretagne[12]. Lors de l'épreuve britannique, il prend, comme son coéquipier Massa, un meilleur envol que les Mercedes et se place deuxième, derrière le Brésilien en début de course ; l'équipe gère mal les arrêts aux stands et opte de plus pour une moins bonne stratégie que les Flèches d'Argent, ce qui leur coûte le doublé. Après neuf Grands Prix, Bottas est quatrième du championnat avec 77 points.

Une treizième place hongroise précède une neuvième place en Belgique, qui le fait rétrograder à la sixième place. Lors des trois Grands Prix suivants, le Finlandais se classe parmi les cinq premiers et remonte à la cinquième place avec 111 points après le Japon.

En Russie, dans les derniers tours, en duel avec son compatriote Kimi Räikkönen pour le podium, ils s'accrochent, causant le premier abandon de Bottas depuis 28 Grands Prix. Il subit un deuxième abandon consécutif à Austin, sur suspension cassée, avant de monter pour la deuxième fois de la saison sur le podium à l'occasion du Grand Prix du Mexique, marqué par un nouvel accrochage accident dans le dernier tour avec Kimi Räikkönen, alors qu'ils étaient à nouveau en lutte pour la troisième place[13],[14]. Il termine le Grand Prix du Brésil à la cinquième place puis conclut le dernier Grand Prix, à Abou Dabi, à la treizième place. Il se classe cinquième du championnat des pilotes, avec deux podiums et 136 points.

L'année suivante, Bottas ne peut faire mieux que huitième lors des trois premiers Grands Prix. En Russie et en Espagne, il termine quatrième et cinquième et remonte à la huitième place du championnat, avec 29 points. Un score vierge à Monaco est suivi par une troisième place au Canada, son premier podium de la saison. Bottas et Williams rentrent ensuite dans le rang et, sur les quatorze Grands Prix restants, seules les sixièmes places en Europe et en Italie et la cinquième place en Malaisie sont notables. Au volant d'une voiture sur le déclin, Bottas obtient un seul podium et se classe huitième du championnat avec 85 points, devançant pour la troisième fois en trois années de collaboration son coéquipier Felipe Massa.

2017 : transfert chez MercedesModifier

 
Bottas au volant de la F1 W08 au essais de Barcelone.

Pour remplacer Nico Rosberg, qui a créé la surprise en annonçant son départ à la retraite avec effet immédiat seulement cinq jours après l'obtention de son titre mondial, Mercedes Grand Prix choisit Valtteri Bottas. Son recrutement pour faire équipe avec Lewis Hamilton en 2017 est officialisé le 16 janvier, en même temps que l'annonce du retour de Felipe Massa chez Williams alors que le Brésilien avait, dans un premier temps, décidé de quitter la Formule 1. Bottas déclare : « C'est énorme de conduire une Flèche d'Argent cette année. Je ne peux plus attendre de pouvoir travailler avec eux. Mon but sera, dès la première course, de prendre tous les points disponibles et je garantis que je donnerai tout. Je veux remercier Toto Wolff et tout le monde chez Mercedes et Daimler pour cette opportunité. C'est ma cinquième saison en Formule 1, j'ai eu neuf podiums avec Williams mais il me manque toujours ma première victoire, ce sera donc ma première mission[15]. »

Au Grand Prix d'Australie, pour l'ouverture de la saison, Valtteri Bottas obtient son premier podium pour Mercedes en terminant troisième. En Chine, il se qualifie troisième sur la grille. Le lendemain, il évolue aux avant-postes mais part en tête-à-queue à la mi-course et termine sixième. Au Grand Prix de Bahreïn, il réalise la première pole position de sa carrière, devant son coéquipier Lewis Hamilton. Il termine troisième, derrière Vettel et Hamilton.

 
Le podium du Grand Prix de Russie 2017.

En Russie, alors qu'il est troisième sur la grille de départ derrière les Ferrari de Vettel et Räikkönen, il prend la tête de la course dès le premier virage et remporte sa première victoire, après 81 départs en Formule 1[16]. Lors du Grand Prix d'Espagne qui marque le début de la saison européenne, il abandonne pour la première fois de la saison sur casse moteur. À Monaco, qualifié en troisième position, il termine quatrième après avoir été dépassé par Daniel Ricciardo qui avait repoussé son arrêt au stand. Lors du Grand Prix d'Azerbaïdjan, il se qualifie en deuxième position mais, après un accrochage avec Kimi Räikkönen dans le premier tour, il repart dernier avec un tour de retard ; il remonte durant toute la course pour terminer deuxième.

En Autriche, il obtient sa deuxième pole position en devançant la Ferrari de Sebastian Vettel[17]. Il concrétise le lendemain en réussissant un départ qu'il qualifie de « départ de sa vie » et en menant la course de bout en bout pour remporter son deuxième Grand Prix[18]. Il monte sur la deuxième marche du podium du Grand Prix de Grande-Bretagne et se classe troisième en Hongrie. Il remporte sa troisième victoire lors du dernier Grand Prix de la saison, à Abou Dabi, devant son coéquipier Lewis Hamilton.

2018 : saison difficile avec MercedesModifier

 
Valtteri Bottas, lors des essais hivernaux de Barcelone, avec la Mercedes AMG F1 W09 EQ Power+

La saison 2018 commence mal pour le Finlandais, victime d'un accident lors des qualifications du Grand Prix d'Australie ; parti dixième, il termine huitième. Lors des deux courses suivantes, il monte sur le podium, à la deuxième place. Au Grand Prix d'Azerbaïdjan, alors que la victoire lui semble promise, il roule sur un débris, abandonne et se classe quatorzième.

Le Finlandais se classe ensuite deuxième en Espagne, cinquième à Monaco, à nouveau deuxième au Canada puis septième lors du Grand Prix de France après une crevaison au départ due à un contact avec Sebastian Vettel. Il obtient la pole positions à deux reprises durant la saison, sans les convertir en victoire : en Autriche, il abandonne au treizième tour, sur un problème hydraulique et au Japon, il termine second.

Le , son écurie Mercedes Grand Prix le prolonge jusqu'à la fin de la saison 2019, toujours aux côtés de Lewis Hamilton[19]. À l'issue de la saison, Bottas réalise son pire résultat au classement des pilotes en tant que pilote Mercedes en se classant cinquième avec 247 points, alors que son coéquipier est sacré champion du monde.

2019 : vice-champion du mondeModifier

Lors du premier Grand Prix de la saison à Melbourne, Valtteri Bottas se qualifie en deuxième position derrière son coéquipier. Il prend la tête de la course au départ puis creuse un important écart sur Hamilton et le reste de la concurrence, couronnant son week-end en s'attribuant à une boucle de la fin le point supplémentaire du meilleur tour en course. Vainqueur, il se montre revanchard dans son tour d'honneur en lâchant dans son casque « To whom it may concern, fuck you ! » (pour ceux que cela concerne, allez vous faire foutre !)[20].

 
Valtteri Bottas au volant de la F1 W10 sur le Red Bull Ring

À Bahreïn, Bottas part quatrième ; en course, il profite d'une perte de puissance du moteur de Charles Leclerc et d'un tête-à-queue de Sebastian Vettel pour obtenir la deuxième place. En Chine, il réalise la septième pole position de sa carrière et termine deuxième. Au Grand Prix d'Azerbaïdjan, il réalise la pole position, remporte la course devant son coéquipier et reprend la tête du championnat du monde. En Espagne, parti de la pole position, il termine deuxième sans inquiéter son coéquipier, vainqueur. À Monaco, il récupère la troisième place après la pénalisation de Max Verstappen. Sixième des qualifications au Canada, il se classe quatrième et obtient le point du meilleur tour en course. À Silvertone, Bottas réalise la pole position avec 6 millièmes de seconde d'avance sur son coéquipier ; il termine second de la course, derrière Hamilton[21]. Il détruit sa W10 au 56e tour du Grand Prix d'Allemagne dans des conditions climatiques difficiles et subit donc son premier abandon de la saison avant de sa classer septième en Hongrie après une touchette au premier tour de la course.

Le 29 août 2019, Mercedes Grand Prix annonce que Valtteri Bottas est reconduit pour une quatrième saison aux côtés de Lewis Hamilton pour le championnat du monde 2020[22]. Après le Grand Prix d'Italie qu'il termine second devant Hamilton grâce à une meilleure stratégie, il accuse 63 points de retard sur le leader du championnat.

CarrièreModifier

Avant la Formule 1Modifier

  • 2007 : Formule Renault 2.0 NEC, 3e (deux victoires)
    • Formule Renault britannique Winter Series (trois victoires)
  • 2008 : Eurocup Formule Renault, champion (cinq victoires)
    • Formule Renault 2.0 NEC, champion (douze victoires)
  • 2009 : F3 Euro Series, ART Grand Prix, 3e et meilleur rookie (62 points)
    • Master F3 : Vainqueur
  • 2010 : F3 Euro Series, ART Grand Prix, 3e (74 points)
    • Master F3 : Vainqueur
  • 2011 : GP3 Series, ART Grand Prix, champion (62 points)
  • 2012 : Williams F1 Team, pilote d'essais

Résultats en GP3 SeriesModifier

Résultats synthétiques de Valterri Bottas en GP3 Series
Saison Écurie Courses disputées Pole positions Victoires Points inscrits Classement
2011 Lotus ART 16 1 6 62 Champion

Résultats en championnat du monde de Formule 1Modifier

À l'issue du Grand Prix des États-Unis 2019 :

Tableau synthétique des résultats de Valtteri Bottas en Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Pole Positions Victoires Meilleurs tours Podiums Dans les points Abandons Points inscrits Classement
2013 Williams F1 Team Williams FW35 Renault V8 Pirelli 19 0 0 0 0 1 2 4 17e
2014 Williams Martini Racing Williams FW36 Mercedes V6 turbo hybride Pirelli 19 0 0 1 6 17 1 186 4e
2015 Williams Martini Racing Williams FW37 Mercedes V6 turbo hybride Pirelli 18 0 0 0 2 13 2 136 5e
2016 Williams Martini Racing Williams FW38 Mercedes V6 turbo hybride Pirelli 21 0 0 0 1 15 2 85 8e
2017 Mercedes AMG Petronas F1 Team Mercedes AMG F1 W08 EQ Power+ Mercedes V6 turbo hybride Pirelli 20 4 3 2 13 19 1 305 3e
2018 Mercedes AMG Petronas F1 Team Mercedes AMG F1 W09 EQ Power+ Mercedes V6 turbo hybride Pirelli 21 2 0 7 9 19 2 247 5e
2019 Mercedes AMG Petronas F1 Team Mercedes AMG F1 W10 EQ Power+ Mercedes V6 turbo hybride Pirelli 17 4 4 2 13 16 1 274 2e
Total 135 10 5 12 44 100 11 1237
Résultats détaillés des saisons de Valtteri Bottas en Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 Classement Points
inscrits
2013 Williams F1 Team Williams FW35 Renault V8 RS27-2013 P AUS
14
MAL
11
CHI
13
BAH
14
ESP
16
MON
12
CAN
14
GBR
12
ALL
16
HON
Abd.
BEL
15
ITA
15
SIN
13
JPN
13
COR
12
IND
16
ABD
15
USA
8
BRE
Abd.
17e 4
2014 Williams Martini Racing Williams FW36 Mercedes V6 turbo hybride PU106A P AUS
5
MAL
8
BHR
8
CHI
7
ESP
5
MON
Abd.
CAN
7
AUT
3
GBR
2
ALL
2
HON
8
BEL
3
ITA
4
SIN
11
JPN
6
RUS
3
USA
5
BRE
10
ABU
3
4e 186
2015 Williams Martini Racing Williams FW37 Mercedes V6 turbo hybride PU106B P AUS
Forf.
MAL
5
CHI
6
BHR
4
ESP
4
MON
14
CAN
3
AUT
5
GBR
5
HON
13
BEL
9
ITA
4
SIN
5
JPN
5
RUS
12†
USA
Abd.
MEX
3
BRE
5
ABU
13
5e 136
2016 Williams Martini Racing Williams FW38 Mercedes V6 turbo hybride PU106C P AUS
8
BAH
9
CHI
10
RUS
4
ESP
5
MON
11
CAN
3
EUR
6
AUT
9
GBR
14
HON
9
ALL
9
BEL
8
ITA
6
SIN
Abd.
MAL
5
JAP
10
USA
16
MEX
8
BRÉ
11
ABU
Abd.
8e 85
2017 Mercedes AMG Petronas F1 Team Mercedes AMG F1 W08 EQ Power+ Mercedes V6 turbo hybride M08 EQ Power+ P AUS
3
CHN
6
BHR
3
RUS
1
ESP
Abd.
MON
4
CAN
2
AZE
2
AUT
1
GBR
2
HON
3
BEL
5
ITA
2
SIN
3
MAL
5
JPN
4
USA
5
MEX
2
BRE
2
ABU
1
3e 305
2018 Mercedes AMG Petronas F1 Team Mercedes AMG F1 W09 EQ Power+ Mercedes V6 turbo hybride M09 EQ Power+ P AUS
8
BAH
2
CHN
2
AZE
14
ESP
2
MON
5
CAN
2
FRA
7
AUT
Abd.
GBR
4
ALL
2
HON
5
BEL
4
ITA
3
SIN
4
RUS
2
JAP
2
USA
5
MEX
5
BRE
5
ABU
5
5e 247
2019 Mercedes AMG Petronas F1 Team Mercedes AMG F1 W10 EQ Power+ Mercedes V6 turbo hybride M10 EQ Power+ P AUS
1
BAH
2
CHN
2
AZE
1
ESP

2

MON

3

CAN

4

FRA

2

AUT

5

GBR

2

ALL HON

8

BEL

3

ITA

2

SIN

5

RUS

2

JPN

1

MEX

3

USA

1

BRE ABU 1er 87

Légende : ici

Victoires en championnat du monde de Formule 1Modifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Q&A with Williams’ Valtteri Bottas & Pastor Maldonado - Site officiel Formula1.com, 28 novembre 2012
  2. F1 - Williams - Saison 2010 : Bottas troisième pilote - L'Équipe, 29 janvier 2010
  3. Officiel : Williams annonce un duo Maldonado-Bottas pour 2013 - MotorsInside.com, 28 novembre 2012
  4. http://motorsport.nextgen-auto.com/Officiel-Massa-et-Bottas-chez-Williams-en-2014,69216.html
  5. https://www.auto123.com/fr/course-automobile/f1-kimi-raikkonen-demande-le-numero-7-valtteri-bottas-le-77?artid=162860
  6. http://circuitclassic.com/numero-pilotes-f1
  7. http://www.superf1.be/news-D%27ou-viennent-les-numeros-des-pilotes--_4401.html
  8. http://www.motorsinside.com/f1/2014/actualite/17951-F1-Val77eri-Bo77as-sur-les-traces-des-Finlandais-Volants.html
  9. http://formule1.blog.lemonde.fr/2013/12/20/la-f1-fait-son-numero/
  10. http://motorsport.nextgen-auto.com/Bottas-c-est-mon-meilleur-week-end-en-F1,78343.html
  11. Michaël Duforest, « Examens de contrôle à l’hôpital pour Bottas », sur toilef1.com, (consulté le 14 mars 2014)
  12. (en) « Bottas puts Williams back on podium », sur wheels24.co.za, (consulté le 15 février 2016)
  13. Guillaume Navarro, « Course - Rosberg avec assurance; chemin de croix pour Ferrari. », sur motorsport.com, (consulté le 7 novembre 2015)
  14. (en) Lawrence Barretto et Glenn Freeman, « Mexican GP: Bottas says no need for Raikkonen talks after crash », sur autosport.com, (consulté le 15 février 2015)
  15. Formula one Administration, « Bottas to Mercedes, Massa to re-join Williams », sur formula1.com, (consulté le 16 janvier 2017)
  16. Axel Brémond, « Valtteri Bottas signe sa première victoire en F1 », sur motorsinside.com, (consulté le 10 septembre 2017)
  17. Matthieu Piccon, « Autriche - Qualifications : Valtteri Bottas dompte le taureau », sur motorsinside.com, (consulté le 10 septembre 2017)
  18. Matthieu Piccon, « Autriche - Course : Valtteri Bottas triomphe à Spielberg », sur motorsinside.com, (consulté le 10 septembre 2017)
  19. AFP, « Valtteri Bottas prolonge jusqu'à fin 2019 avec Mercedes », sur eurosport.fr,
  20. « Grand Prix d'Australie - Valtteri Bottas (Mercedes) à ses détracteurs : "Allez vous faire foutre !" », sur eurosport.fr, (consulté le 19 mars 2019)
  21. « Grand Prix de Grande-Bretagne : Bottas en pole pour 6 millièmes », sur f1i.auto-moto.com,
  22. Formula One Administration, « Valtteri Bottas to stay at Mercedes for 2020 F1 season alongside Lewis Hamilton », (consulté le 29 août 2019)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :