Ouvrir le menu principal

Grand Prix automobile d'Allemagne 1976

course automobile
Grand Prix d'Allemagne 1976
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 14
Longueur du circuit 22,835 km
Distance de course 319,690 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur James Hunt,
McLaren-Ford Cosworth,
h 41 min 42 s 7
(vitesse moyenne : 188,586 km/h)
Pole position James Hunt,
McLaren-Ford Cosworth,
min 6 s 5
(vitesse moyenne : 192,746 km/h)
Record du tour en course Jody Scheckter,
Tyrrell-Ford Cosworth,
min 10 s 8
(vitesse moyenne : 190,822 km/h)

Clay Regazzoni sur Ferrari 312T2 au Nürburgring en 1976

Résultats du Grand Prix d'Allemagne de Formule 1 1976 qui a eu lieu sur le Nürburgring le 1er août 1976.

ClassementModifier

 
Jody Scheckter sur Tyrrell P34 au GP d'Allemagne 1976, (2e à l'arrivée)
 
Hans-Joachim Stuck sur March lors du GP d'Allemagne 1976
 
Rolf Stommelen, sur Brabham, sixième du GP d'Allemagne 1976
Pos Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 11   James Hunt McLaren-Ford 14 1 h 41 min 42 s 7 1 9
2 3   Jody Scheckter Tyrrell-Ford 14 + 27 s 7 8 6
3 12   Jochen Mass McLaren-Ford 14 + 52 s 4 9 4
4 8   Carlos Pace Brabham-Alfa Romeo 14 + 54 s 2 7 3
5 6   Gunnar Nilsson Lotus-Ford 14 + 1 min 57 s 3 16 2
6 77   Rolf Stommelen Brabham-Alfa Romeo 14 + 2 min 30 s 3 15 1
7 28   John Watson Penske-Ford 14 + 2 min 33 s 9 19
8 16   Tom Pryce Shadow-Ford 14 + 2 min 48 s 2 18
9 2   Clay Regazzoni Ferrari 14 + 3 min 46 s 0 5
10 19   Alan Jones Surtees-Ford 14 + 3 min 47 s 3 14
11 17   Jean-Pierre Jarier Shadow-Ford 14 + 4 min 51 s 7 23
12 5   Mario Andretti Lotus-Ford 14 + 4 min 58 s 1 12
13 30   Emerson Fittipaldi Copersucar-Ford 14 + 5 min 25 s 2 20
14 40   Alessandro Pesenti-Rossi Tyrrell-Ford 13 + 1 tour 26
15 25   Guy Edwards Hesketh-Ford 13 + 1 tour 25
Abd. 20   Arturo Merzario Wolf-Williams-Ford 3 Freins 21
Abd. 9   Vittorio Brambilla March-Ford 1 Accident 13
Abd. 4   Patrick Depailler Tyrrell-Ford 0 Accident 3
Abd. 7   Carlos Reutemann Brabham-Alfa Romeo 0 Alimentation 10
Abd. 10   Ronnie Peterson March-Ford 0 Accident 11
Abd. 34   Hans-Joachim Stuck March-Ford 0 Embrayage 4
Abd. 26   Jacques Laffite Ligier-Matra 0 Boîte de vitesses 6
Abd. 22   Chris Amon Ensign-Ford 0 Retrait volontaire 17
Abd. 1   Niki Lauda Ferrari 0 Accident 2
Abd. 18   Brett Lunger Surtees-Ford 0 Accident 24
Abd. 24   Harald Ertl Hesketh-Ford 0 Accident 22
Nq. 33   Lella Lombardi Brabham-Ford Non qualifié
Nq. 38   Henri Pescarolo Surtees-Ford Non qualifié

Légende :

  • Abd.=Abandon.

Pole position et record du tourModifier

  • Pole position : James Hunt en 7 min 06 s 5 (vitesse moyenne : 192,746 km/h).
  • Tour le plus rapide : Jody Scheckter en 7 min 10 s 8 au 13e tour (vitesse moyenne : 190,822 km/h).

Tours en têteModifier

À noterModifier

 
Niki Lauda sur Ferrari 312T2 au Nurburgring en 1976 avant son accident très grave
  • 4e victoire pour James Hunt.
  • 18e victoire pour McLaren en tant que constructeur.
  • 90e victoire pour Ford Cosworth en tant que motoriste.
  • Lella Lombardi n'a pas pu participer aux qualifications car sa monoplace a été saisie par la police (comme le reste du matériel de RAM Racing, saisi après réclamation de leur ancien pilote Loris Kessel).
  • Sur le tracé du Nürburgring, Niki Lauda part en pneus pluie. À l'issue du premier tour, il s'arrête au stand pour chausser les pneus slicks et repart dans le peloton. Dans son deuxième tour, dans le gauche rapide précédant le virage de Bergwerk, pour une raison inconnue, il perd le contrôle de sa voiture qui frappe l'extérieur de la piste avant de rebondir en plein milieu de la trajectoire où elle est percutée par d'autres concurrents lancés à pleine vitesse[1]. Dès le choc initial, le casque de Lauda est arraché et sa voiture s'embrase. À moitié inconscient et prisonnier des flammes pendant plus d'une minute, Lauda est sorti de sa voiture par Arturo Merzario, Brett Lunger, Guy Edwards et Harald Ertl. Transporté à l'hôpital d'Adenau, Lauda est grièvement brûlé au visage mais les médecins sont surtout inquiets pour ses poumons car Niki a inhalé des vapeurs d'essence hautement toxiques et souffre de graves difficultés respiratoires. Son état est si critique qu'un prêtre est appelé à son chevet pour lui administrer les derniers sacrements. Pourtant, à peine six semaines plus tard, les brûlures de son visage encore vives, Lauda est au départ du Grand Prix d'Italie qu'il termine à la quatrième place.
  • Dernier Grand Prix d'Allemagne disputé sur la Nordschleife, condamnée pour cause d'obsolescence. Son remplacement par Hockenheim était déjà prévu dès 1975.