Ouvrir le menu principal

Portail:Endurance automobile

Checkered flags-fr.svg Portail de

l'Endurance automobile

Renault Alpine A443 Donington 2007.jpg PLM12 Crowd in the esses and Turn 5.jpg 2013 24 Hours of Le Mans 4998 (9120979486).jpg Audi 1 in Ford chicane.jpg

«Je pense que Le Mans et l'Endurance offrent aux constructeurs un lieu où ils peuvent développer leur technologie pour un budget abordable et réfléchi. »
Allan McNish

3 862 articles sont actuellement liés au portail.

Sous-portails — Portails connexes
Sport3 icone.svg TheStructorr Lamborghini Gallardo.svg Checkered flags-fr.svg F1pictogram.svg hauteur=32px hauteur=32px Spark-Reneault-SRT-01.png
Sport Automobile Sport
automobile
Formule 1 Rallye
automobile
NASCAR Sport autom.
à énergies alternatives

Nuvola apps kolf.png Une compétition au hasard

Le départ de l'édition de 1929
Les 12 Heures de Saint-Sébastien sont une course automobile internationale d'endurance pour voitures de tourisme, disputée entre 1925 et 1929 sur le circuit de Lasarte, circuit de 17,315 kilomètres proche de San Sebastián).

Les deux premières éditions du Grand Prix de Guipuscoa ont lieu sous une forme courte: en 1923, André Dubonnet l'emporte sur Hispano-Suiza en catégorie 5 de plus de 4.5L, après avoir parcouru (445,4 kilomètres, et l'espagnol Eduardo Martin sur Bignan en catégorie 2 de moins de 2 L. En 1924 le belge Henri-Julien Matthys s'impose en moins de 2L sur Bignan, et en catégorie 5 Gérard de Courcelles sur une Lorraine-Dietrich en plus de 4.5L. Toutes les classes ont alors encore chacune un nombre différent de tours à parcourir, ce qui correspond à des courses à handicaps spécifiques, ceci disparaissant en 1925.

1926 signe le grand retour international en compétition de Mercedes-Benz après le premier conflit mondial, avec trois nouvelles 24/100K six cylindres 6,25 l. On compte alors 52 partants pour 11 arrivés: les deux Chenard & Walcker prennent les deux premières places (deuxièmes André Lagache et André Pisart).

L'ultime édition a lieu en 1929 : les vainqueurs forment un trio de pilotes, tous les autres véhicules ayant un ou deux conducteurs. Louis Chiron, Arthur Duray et l'américain Leon Duray (George Stewart) ont fait le déplacement pour participer à cette course devenue le Gran Premio de España para Vehiculos Sport, ainsi que Achille Varzi et Caracciola.


Nuvola apps kuser.svg Le connaissiez-vous ?

Une Sénéchal de 1925.
Robert Sénéchal est un industriel, pilote de course automobile et aviateur français, né le 5 mai 1892 et décédé le 30 juillet 1985, grand-père de Patrick Zaniroli.

Il démarra une carrière de pilote automobile de course par hasard et par accident, en remplaçant au pied levé un pilote de l'écurie Chenard et Walcker qui était malade. Il découvrit ainsi sa vocation, et remporta en 1922 21 courses, sur les 30 auxquelles il participa.

En 1924 il gagna au premier jour d'automne l'épreuve nordiste du Circuit des Routes Pavées sur Chenard et Walcker, moins d'un mois après une deuxième place lors de la coupe Georges Boillot. Il termina sa saison par une victoire au Bol d'or automobile, sur Sénéchal 0,75L. (épreuve où il s'illustra souvent, avec notamment une autre victoire en 1926, toujours sur Sénéchal, une troisième place en 1925, et une quatrième en 1923).

Il fit également deux apparitions aux 24 heures du Mans, l'une étant avec Albéric Loqueheux comme équipier en 1925 sur TANK Z1 Spécial pour terminer 13e et remporter aussi l'unique coupe Triennale dite de Rudge-Whitworth attribuée dans l'épreuve mancelle (la précédente saison sur Chenard et Walcker avec Raymond Glazmann se soldant par un abandon).

Ses victoires de catégorie 750 cm3 furent nombreuses. Il fut alors de plus en plus sollicité par d'importantes écuries sportives automobiles: après Chenard et Walcker, il intégra Delage, Panhard et Levassor...

Toujours en endurance, sénéchal remporta encore les 24 Heures de Spa en 1927, associé cette fois au belge Nicolas Caerels sur Excelsior, alors que la même année il mettait un terme à son activité de constructeur automobile, son entreprise produisant à l'époque près de 5000 véhicules annuellement, et il prit une concession Delage, Chenard et Walcker et Bugatti, sur les Champs-Élysées à Paris.


Help-browser.svg Le saviez-vous ?

  • Le Paris-Rouen est la première compétition automobile de l'histoire.
  • Le classement ne se faisait non pas selon le temps ou la distance parcourue mais en fonction de 3 critères : « sécurité », « commodité » et « bon marché relatif ».

Gnome-emblem-photos.svg Une image au hasard

Three in a row (18338061591).jpg

Trois voitures de front aux 6 Heures de Spa 2015.


Icon tools.svg Le Projet

L'Endurance automobile vous intéresse et vous souhaitez partager vos connaissances avec nous ?

N'hésitez pas alors à participer librement au projet Wikipédia lié à la Endurance automobile !

Fairytale filenew2.png Laissez-nous un message !



Wikipedia laurier wp.png Articles labellisés

Ces articles, qui répondent à des critères stricts établis par la communauté de Wikipédia, ont reçu un label de qualité, mais vous pouvez toujours les améliorer.

Bon article Bons articles (11)


Thème de qualité Thèmes de qualité

Aucun pour le moment

Bon thème Bon thèmes

Aucun pour le moment

Exquisite-files.png Sélection d'articles

Championnats

Les Blancpain Endurance Series.

Circuits

Le Circuit des 24 Heures et le circuit Bugatti.

Épreuves

2x12 Heures de Brooklands.

Pilotes

Henri Pescarolo.

Voitures

La Matra Simca MS670.

Écuries

L'équipe Audi Sport Team Joest.

Nuvola apps usb.png Arborescence


N write.svg L'endurance d'antan pour finir...

André Boillot et Robert Poirier aux 24 Heures de Spa 1926.
Le stand Alfa Romeo aux 12 Heures de Saint-Sébastien 1929.