Ouvrir le menu principal

Championnat du monde de Formule 1 1974

compétition de sport automobile
Championnat du monde de Formule 1 1974
Généralités
Sport Formule 1
Création 1950
Organisateur(s) FIA
Édition 25e
Nombre de manches 15 Grands Prix
Site web officiel www.fia.com
www.formula1.com
Palmarès
Champion pilote Drapeau du Brésil Emerson Fittipaldi
Champion constructeur Drapeau du Royaume-Uni McLaren-Ford

Navigation

Le championnat du monde de Formule 1 1974 a été remporté par le Brésilien Emerson Fittipaldi sur une McLaren-Ford. McLaren remporte le championnat du monde des constructeurs.

Sommaire

Règlement sportifModifier

  • L'attribution des points s'effectue selon le barème 9, 6, 4, 3, 2, 1.
  • Seuls les 7 meilleurs résultats des 8 premières manches et les 6 meilleurs résultats des 7 dernières manches sont retenus.

Règlement techniqueModifier

  • Moteurs atmosphériques : 3 000 cm³
  • Moteurs suralimentés : 1 500 cm3

Pilotes et monoplacesModifier

L'intersaison est particulièrement mouvementée : éprouvée par le départ à la retraite de Stewart et la mort de Cevert, l'écurie Tyrrell a dû totalement reconstituer son duo de pilotes. Ken Tyrrell fait confiance au fougueux Jody Scheckter qui s'est souvent mis en évidence en 1973, mais pas toujours de la meilleure des façon, ainsi qu'à Patrick Depailler plus ou moins imposé par Elf, le commanditaire phare de l'écurie, et déjà vu dans cette équipe en tant que troisième pilote.

Le transfert de l'année concerne Emerson Fittipaldi qui a quitté Lotus pour rejoindre McLaren qui a perdu Scheckter et Peter Revson parti rejoindre l'écurie américaine Shadow. Il est remplacé chez Lotus par le Belge Jacky Ickx. Beaucoup d'activité également du côté de la Scuderia Ferrari où Ickx et Merzario sont partis et ont été remplacés par deux ex-pilotes BRM. Pour le Suisse Clay Regazzoni, il s'agit d'un retour aux sources. Plus surprenant aux yeux de nombreux observateurs a été le recrutement de l'Autrichien Niki Lauda, rarement à son avantage depuis le début de sa carrière (et au statut infamant de « pilote payant »), mais qui a tapé dans l'œil d'Enzo Ferrari à l'occasion du GP de Monaco 1973 et a été chaudement recommandé par Regazzoni.

Pilotes et monoplaces de la saison 1974
Écurie Constructeur Châssis Moteur Pneus no  Pilotes Manches disputées
  John Player Team Lotus Lotus 72E
76
Ford Cosworth DFV 3.0 V8 G 1   Ronnie Peterson Toutes
2   Jacky Ickx Toutes
31   Tim Schenken 15
  Elf Team Tyrrell Tyrrell 005
006
007
Ford Cosworth DFV 3.0 V8 G 3   Jody Scheckter Toutes
4   Patrick Depailler Toutes
  Marlboro Team Texaco
  Yardley Team McLaren
McLaren M23 Ford Cosworth DFV 3.0 V8 G 5   Emerson Fittipaldi Toutes
6   Denny Hulme Toutes
33   Mike Hailwood 1-11
  David Hobbs 12-13
  Jochen Mass 14-15
  Motor Racing Developments Brabham BT42
BT44
Ford Cosworth DFV 3.0 V8 G 7   Carlos Reutemann Toutes
8   Richard Robarts 1-3
  Rikky von Opel 4-9
  Carlos Pace 10-15
34   Teddy Pilette 5
  March Engineering March 741 Ford Cosworth DFV 3.0 V8 G 9   Hans-Joachim Stuck 1-6, 8-15
  Reine Wisell 7
10   Howden Ganley 1-2
  Vittorio Brambilla 3-15
  Scuderia Ferrari SpA SEFAC Ferrari 312 B3 Ferrari 001/11 3.0 Flat-12 G 11   Clay Regazzoni Toutes
12   Niki Lauda Toutes
  Team Motul BRM BRM P160E
P201
BRM P142 3.0 V12 G 14   Jean-Pierre Beltoise Toutes
15   Henri Pescarolo 1-13
  Chris Amon 14-15
37   François Migault 1-14
  UOP Shadow Racing Team Shadow DN1
DN3
Ford Cosworth DFV 3.0 V8 G 16   Peter Revson 1-3
  Brian Redman 4-6
  Bertil Roos 7
  Tom Pryce 8-15
17   Jean-Pierre Jarier 1-2, 4-15
  Team Surtees
  Bang & Olufsen Team Surtees Team Surtees
  Memphis International Team Surtees
Surtees TS16 Ford Cosworth DFV 3.0 V8 F 18   José Carlos Pace 1-8
  José Dolhem 9, 15
  Derek Bell 10-14
19   Jochen Mass 1-11
  Jean-Pierre Jabouille 12
  José Dolhem 13
  Helmuth Koinigg 14-15
30   Dieter Quester 12
  Frank Williams Racing Cars Iso-Marlboro FW Ford Cosworth DFV 3.0 V8 F 20   Arturo Merzario Toutes
21   Tom Belsø 3-4, 7, 10
  Gijs van Lennep 5, 8
  Jean-Pierre Jabouille 9
  Jacques Laffite 11-15
  Team Ensign Ensign N174 Ford Cosworth DFV 3.0 V8 F 22   Rikky von Opel 1-3
  Vern Schuppan 5-11
  Mike Wilds 12-15
  Scuderia Scribante Lucky Strike Racing McLaren
Lotus
M23
72A
Ford Cosworth DFV 3.0 V8 G 23   Dave Charlton 3
25   John McNicol 3
  Trojan-Tauranac Racing Trojan T103 Ford Cosworth DFV 3.0 V8 G 23   Tim Schenken 4, 6, 8, 10-12
29   Tim Schenken 13
41   Tim Schenken 5
  AAW Racing Team Surtees TS16 Ford Cosworth DFV 3.0 V8 G 23   Leo Kinnunen 7, 9, 13
43   Leo Kinnunen 10, 12
44   Leo Kinnunen 5
  Hesketh Racing March
Hesketh
731
308
Ford Cosworth DFV 3.0 V8 F
G
24   James Hunt Toutes
31   Ian Scheckter 12
  Maki Engineering Racing Team Maki F101 Ford Cosworth DFV 3.0 V8 F 25   Howden Ganley 6, 10-12
  Scuderia Finotto Brabham BT42 Ford Cosworth DFV 3.0 V8 G 25   Silvio Moser 4, 5
  Gérard Larrousse 7
29   Manfred Mohr 11
31   Carlo Facetti 13
32   Helmuth Koinigg 12
  Jean-Louis Lafosse 13
41   Andy Sutcliffe (en) 10
43   Gérard Larrousse 5, 9
  Embassy Racing with Graham Hill Lola T370 Ford Cosworth DFV 3.0 V8 F 26   Graham Hill Toutes
27   Guy Edwards 1-2, 4-9, 11
  Peter Gethin 10
  Rolf Stommelen 12-15
  John Goldie Racing with Hexagon Brabham BT42 Ford Cosworth DFV 3.0 V8 F 28   John Watson Toutes
34   José Carlos Pace 9
  Team Gunston Lotus 72E Ford Cosworth DFV 3.0 V8 G 29   Ian Scheckter 3
30   Paddy Driver 3
  Chris Amon Racing Amon AF101 Ford Cosworth DFV 3.0 V8 F 30   Chris Amon 4-6, 11, 13
  Larry Perkins 11
  Pinch Plant Ltd Lyncar 006 Ford Cosworth DFV 3.0 V8 G 29   John Nicholson 5
30   John Nicholson 10
  Dempster International Racing Team March 731 Ford Cosworth DFV 3.0 V8 F 35   Mike Wilds 10
  Blignaut Embassy Racing Tyrrell 004 Ford Cosworth DFV 3.0 V8 F 32   Eddie Keizan 3
  Token Racing Token RJ02 Ford Cosworth DFV 3.0 V8 F 32   Ian Ashley 11
35   Ian Ashley 12
42   Tom Pryce 5
  Jacques Laffite 9
  David Purley 10
  The Chequered Flag Brabham BT42 Ford Cosworth DFV 3.0 V8 G 42   Ian Ashley 14-15
  Team Canada F1 Racing Brabham BT42 Ford Cosworth DFV 3.0 V8 G 50   Eppie Wietzes 14
  Vel's Parnelli Jones Racing Parnelli VPJ4 Ford Cosworth DFV 3.0 V8 F 55   Mario Andretti 14-15
  Penske Cars Penske PC1 Ford Cosworth DFV 3.0 V8 G 66   Mark Donohue 14-15
  Allied Polymer Group Brabham BT42 Ford Cosworth DFV 3.0 V8 G 208   Lella Lombardi 10

Résumé du championnat du monde 1974Modifier

Tout comme l'année précédente, le régional de l'étape Carlos Reutemann s'affirme comme l'homme fort du Grand Prix d'Argentine. Dominateur, il doit pourtant céder la victoire en vue de l'arrivée au vétéran Denny Hulme. Complétant le podium, Lauda et Regazzoni affichent le retour en forme de la Scuderia Ferrari après une longue période de vaches maigres. Au Brésil sous la pluie, après un nouveau baroud d'honneur de Reutemann, Emerson Fittipaldi s'impose pour la plus grande joie de ses supporters. Solide deuxième, Clay Regazzoni prend la tête du championnat.

Dominateur mais malchanceux depuis le début de saison, Reutemann décroche enfin sa première victoire en Afrique du Sud. Le déplacement de la caravane de la F1 en Afrique est malheureusement endeuillé par la mort lors d'une séance d'essais privés du pilote américain Peter Revson. Un mois après avoir réalisé la première pole position de sa carrière à l'occasion du GP d'Afrique du Sud, Niki Lauda remporte sa première victoire de la saison en Espagne devant Regazzoni et Fittipaldi. La bagarre entre Fittipaldi et les pilotes Ferrari se poursuit en Belgique avec une victoire du pilote brésilien qui reprend les commandes du championnat et devance désormais Lauda d'un point et Regazzoni de trois.

Présenté comme l'un des favoris du championnat mais handicapé par sa nouvelle Lotus 76 qui ne s'avère pas aussi performante qu'escompté, Peterson se rappelle au bon souvenir de tous en s'imposant à Monaco au volant de vieille Lotus 72 dont la conception remonte à la saison 1970. Après Reutemann et Lauda, Jody Scheckter remporte son premier succès au Grand Prix de Suède. Suivant une trajectoire ascendante depuis plusieurs courses, le pilote Tyrrell effectue du même coup un spectaculaire rapprochement au championnat.

Marquant le pas depuis deux courses en raison du manque de fiabilité de sa voiture, Lauda renoue avec la victoire à Zandvoort et se replace à nouveau dans le sillage de Fittipaldi au championnat, avant de prendre la première place au général à la suite de son podium de Dijon. C'est pourtant le début d'une longue série noire pour le pilote autrichien qui semble bien parti pour s'envoler au championnat à Brands Hatch avant d'être victime d'une crevaison en vue de l'arrivée qui lui coute la victoire au profit de Scheckter. Puis, victime de sa fougue, Lauda sort dès le départ du Grand Prix d'Allemagne, la victoire revenant à Clay Regazzoni très régulier depuis le début de la saison à défaut d'afficher le même potentiel que son équipier autrichien. Regazzoni prend ainsi les commandes du championnat avec 44 points en devançant Scheckter (41 points), Lauda (38 points) et Fittipaldi (37 points).

En Autriche, arrivé seulement cinquième mais unique rescapé des quatre protagonistes du championnat, Regazzoni consolide encore un peu son avance au général à trois manches du dénouement. Tout est remis en cause à Monza, épreuve remportée par Peterson mais surtout marquée par la déroute des Ferrari. Fittipaldi et Scheckter en profitent pour combler une partie de leur retard sur le pilote suisse. Regazzoni, avec 46 points, ne compte plus qu'un point d'avance sur Scheckter et trois sur Fittipaldi.

Faisant du surplace depuis plusieurs courses, Lauda rate une ultime occasion de se relancer dans la course au titre en partant à la faute dans les derniers tours du Grand Prix du Canada. Il offre ainsi la victoire à Fittipaldi qui, avec 52 points, retrouve la tête du championnat à égalité avec Regazzoni à la veille de l'ultime manche du championnat. Bloqué à 45 points après son abandon au Canada, Scheckter conserve une chance mathématique d'être titré.

À Watkins Glen, auteur d'un bon départ, Regazzoni sombre rapidement dans les profondeurs du classement alors que Fittipaldi, quatrième décroche son deuxième titre mondial des pilotes. Le championnat est endeuillé pour la seconde fois de la saison, le pilote autrichien Helmuth Koinigg trouvant la mort au cours du Grand Prix.

Grands Prix de la saison 1974Modifier

Calendrier des Grands Prix de la saison 1974
no  Date Grand Prix Lieu Vainqueur Écurie Pole position Record du tour Résumé
236 13 janvier   Grand Prix d'Argentine Buenos Aires   Denny Hulme   McLaren-Ford   Ronnie Peterson   Clay Regazzoni Résumé
237 27 janvier   Grand Prix du Brésil Interlagos   Emerson Fittipaldi   McLaren-Ford   Emerson Fittipaldi   Clay Regazzoni Résumé
238 30 mars   Grand Prix d'Afrique du Sud Kyalami   Carlos Reutemann   Brabham-Ford   Niki Lauda   Carlos Reutemann Résumé
239 28 avril   Grand Prix d'Espagne Jarama   Niki Lauda   Ferrari   Niki Lauda   Niki Lauda Résumé
240 12 mai   Grand Prix de Belgique Nivelles   Emerson Fittipaldi   McLaren-Ford   Clay Regazzoni   Denny Hulme Résumé
241 26 mai   Grand Prix de Monaco Monaco   Ronnie Peterson   Lotus-Ford   Niki Lauda   Ronnie Peterson Résumé
242 9 juin   Grand Prix de Suède Anderstorp   Jody Scheckter   Tyrrell-Ford   Patrick Depailler   Patrick Depailler Résumé
243 23 juin   Grand Prix des Pays-Bas Zandvoort   Niki Lauda   Ferrari   Niki Lauda   Ronnie Peterson Résumé
244 7 juillet   Grand Prix de France Dijon-Prenois   Ronnie Peterson   Lotus-Ford   Niki Lauda   Jody Scheckter Résumé
245 20 juillet   Grand Prix de Grande-Bretagne Brands Hatch   Jody Scheckter   Tyrrell-Ford   Niki Lauda   Niki Lauda Résumé
246 4 août   Grand Prix d'Allemagne Nürburgring   Clay Regazzoni   Ferrari   Niki Lauda   Jody Scheckter Résumé
247 18 août   Grand Prix d'Autriche Österreichring   Carlos Reutemann   Brabham-Ford   Niki Lauda   Clay Regazzoni Résumé
248 8 septembre   Grand Prix d'Italie Monza   Ronnie Peterson   Lotus-Ford   Niki Lauda   Carlos Pace Résumé
249 22 septembre   Grand Prix du Canada Mosport   Emerson Fittipaldi   McLaren-Ford   Emerson Fittipaldi   Niki Lauda Résumé
250 6 octobre   Grand Prix des États-Unis Watkins Glen   Carlos Reutemann   Brabham-Ford   Carlos Reutemann   Carlos Pace Résumé
Calendrier des Grands Prix hors-championnat de la saison 1974[1]
Date Grand Prix Lieu Vainqueur Écurie Pole position Record du tour Résumé
3 février   Grande Premio Presidente Emilio Medici Brasília   Emerson Fittipaldi   McLaren-Ford   Carlos Reutemann   Emerson Fittipaldi Résumé
17 mars   IX Race of Champions Brands Hatch   Jacky Ickx   Lotus-Ford   James Hunt   Jacky Ickx Résumé
7 avril   XXVI Daily Express BRDC International Trophy Silverstone   James Hunt   Hesketh-Ford   James Hunt   James Hunt Résumé

Classement des pilotesModifier

Classement pilotes[2]
Classement Pilote Points
Champion   Emerson Fittipaldi 55
2e   Clay Regazzoni 52
3e   Jody Scheckter 45
4e   Niki Lauda 38
5e   Ronnie Peterson 35
6e   Carlos Reutemann 32
7e   Denny Hulme 20
8e   James Hunt 15
9e   Patrick Depailler 14
10e   Jacky Ickx 12
11e   Mike Hailwood 12
12e   Carlos Pace 11
13e   Jean-Pierre Beltoise 10
14e   Jean-Pierre Jarier 6
15e   John Watson 6
16e   Hans-Joachim Stuck 5
17e   Arturo Merzario 4
18e   Graham Hill 1
19e   Tom Pryce 1
20e   Vittorio Brambilla 1


Classement des constructeursModifier

Classement constructeurs[3]
Classement Écurie Points
Champion   McLaren-Ford 73 (75)
2e   Ferrari 65
3e   Tyrrell-Ford 52
4e   Lotus-Ford 42
5e   Brabham-Ford 35
6e   Hesketh-Ford 15
7e   BRM 10
8e   Shadow-Ford 7
9e   March-Ford 6
10e   Iso Marlboro-Ford 4
11e   Surtees-Ford 3
12e   Lola-Ford 1
13e   Parnelli-Ford 0
14e   Trojan-Ford 0
15e   Penske-Ford 0
16e   Token-Ford 0
17e   Ensign-Ford 0
18e   Amon-Ford 0
19e   Maki-Ford 0
20e   Lyncar-Ford 0


Notes et référencesModifier

  1. (en) « 1974 Non-World Championship Grands Prix », sur silhouet.com (consulté le 22 janvier 2015)
  2. (en) « Classement des pilotes 1974 », sur formula1.com (consulté le 21 janvier 2015)
  3. (en) « Classement des constructeurs 1974 », sur formula1.com (consulté le 21 janvier 2015)

Sur les autres projets Wikimedia :