Ouvrir le menu principal

Championnat du monde de Formule 1 1951

compétition de sport automobile
Championnat du monde de Formule 1 1951
Généralités
Sport Formule 1
Création 1950
Organisateur(s) FIA
Édition 2e
Nombre de manches 8 Grands Prix
Site web officiel www.fia.com
www.formula1.com
Palmarès
Champion pilote Drapeau de l'Argentine Juan Manuel Fangio

Navigation

Le championnat du monde de Formule 1 1951 a été remporté par l'Argentin Juan Manuel Fangio sur Alfa Romeo.

Sommaire

Règlement sportifModifier

  • Seuls les quatre meilleurs résultats sont retenus.
  • L'attribution des points se fait selon le barème 8, 6, 4, 3 et 2 points avec 1 point pour l'auteur du meilleur tour en course.
  • Plusieurs pilotes peuvent se relayer au volant d'une même voiture. Les points sont alors divisés, sans tenir compte du nombre de tours bouclés par chacun.

Principaux engagésModifier

Comme en 1950, la Formule 1 peine à offrir un plateau riche en quantité. On retrouve donc la confrontation entre les deux seules véritables grandes équipes que sont Alfa Romeo et Ferrari.

Alfa Romeo maintient logiquement sa confiance aux deux hommes forts de 1950, le champion en titre Giuseppe Farina et l'Argentin Juan Manuel Fangio. Ils seront notamment épaulés par Felice Bonetto, Luigi Fagioli et Consalvo Sanesi. Chez Ferrari, on retrouve le duo formé par les deux grands amis Alberto Ascari et Luigi Villoresi. Pour les épauler, Ferrari compte sur Piero Taruffi et sur le corpulent Argentin José Froilán González.

Liste complète des écuries et pilotes (hors Indianapolis) ayant couru dans le championnat 1950 de Formule 1 organisé par la FIA.

Écurie Constructeur Châssis Moteur Pneus Pilotes Courses
  Écurie Belge Talbot-Lago T26C Talbot 26CV 4.5 L6 D   Johnny Claes 1, 3-8
  Philippe Étancelin Talbot-Lago T26C Talbot 26CV 4.5 L6 D   Philippe Étancelin 1, 3-4, 6, 8
  Yves Giraud-Cabantous Talbot-Lago T26C Talbot 26CV 4.5 L6 D   Yves Giraud-Cabantous 1, 3-4, 6-8
  Écurie Rosier Talbot-Lago T26C Talbot 26CV 4.5 L6 D   Louis Rosier 1, 3-8
  Henri Louveau 1
  Louis Chiron 3-8
  HW Motors HWM 51 Alta 2.0 L4C D   George Abecassis 1
  Stirling Moss 1
  Peter Whitehead Ferrari 125 Ferrari 125 1.5 V12C D   Peter Whitehead 1, 4, 7
  Scuderia Ferrari Ferrari 375 Ferrari 375 4.5 V12 P   Luigi Villoresi 1, 3-8
  Alberto Ascari 1, 3-8
  Piero Taruffi 1, 3, 6-8
  José Froilán González 4-8
  Alfa Romeo SpA Alfa Romeo 159 Alfa Romeo 158 1.5 L8C P   Giuseppe Farina 1, 3-8
  Juan Manuel Fangio 1, 3-8
  Emmanuel de Graffenried 1, 7-8
  Consalvo Sanesi 1, 3-5
  Luigi Fagioli 4
  Felice Bonetto 5-8
  Paul Pietsch 6
  Enrico Platé Maserati 4CLT/48 Maserati 4CLT 1.5 L4C P   Louis Chiron 1
  Harry Schell 1, 4
  Emmanuel de Graffenried 4, 6
  Écurie Espadon Ferrari
Veritas
212
166
Meteor
Ferrari 375 2.5 V12
Veritas 2.0 L6
P   Rudi Fischer 1, 6-7
  Peter Hirt 1
  Écurie Belgique Talbot-Lago T26C Talbot 26CV 4.5 L6 D   Guy Mairesse 1, 4
  André Pilette 3
  Jacques Swaters 6-7
  José Froilán González Talbot-Lago T26C Talbot 26CV 4.5 L6 D   José Froilán González 1
  Pierre Levegh Talbot-Lago T26C Talbot 26CV 4.5 L6 D   Pierre Levegh 3, 6-7
  GA Vandervell Ferrari 375 Ferrari 375 4.5 V12 P   Reg Parnell 4
  Peter Whitehead 5
  Équipe Gordini Simca-Gordini 15
11
Gordini 15C 1.5 L4C E   Robert Manzon 4, 6-8
  Maurice Trintignant 4, 6, 8
  André Simon 4, 6-8
  Aldo Gordini 4
  Jean Behra 7
  Eugène Chaboud Talbot-Lago T26C Talbot 26CV 4.5 L6 D   Eugène Chaboud 4
  Scuderia Milano Maserati 4CLT/50 Milano
4CLT/48
Maserati 4CLT 1.5 L4C P   Onofre Marimón 4
  Paco Godia 8
  Juan Jover 8
  Joe Kelly Alta GP Alta 1.5 L4C D   Joe Kelly 5
  BRM BRM P15 BRM P15 1.5 V16C D   Reg Parnell 5, 7
  Peter Walker 5
  Ken Richardson 7
  Hans Stuck 7
  Bob Gerard ERA B ERA 1.5 L6C D   Bob Gerard 5
  Brian Shawe-Taylor ERA B ERA 1.5 L6C D   Brian Shawe-Taylor 5
  Scuderia Ambrosiana Maserati 4CLT/48 Maserati 4CLT 1.5 L4C D   David Murray 5-6
  John James Maserati 4CLT/48 Maserati 4CLT 1.5 L4C D   John James 5
  Philip Fotheringham-Parker Maserati 4CL Maserati 4CLT 1.5 L4C D   Philip Fotheringham-Parker 5
  Duncan Hamilton Talbot-Lago T26C Talbot 26CV 4.5 L6 D   Duncan Hamilton 5-6
  Toni Branca Maserati 4CLT/48 Maserati 4CLT 1.5 L4C P   Toni Branca 6
  Chico Landi Ferrari 375 Ferrari 375 4.5 V12 P   Chico Landi 7
  OSCA Automobili O.S.C.A. 4500G O.S.C.A. 4500 4.5 V12 P   Franco Rol 7
  Écurie Siam Maserati 4CLT/48 O.S.C.A. 4500 4.5 V12 P   Prince Bira 8
  Georges Grignard Talbot-Lago T26C Talbot 26CV 4.5 L6 D   Georges Grignard 8

Résumé du championnat du monde 1951Modifier

Domination de Fangio et Alfa Romeo
1951 reprend comme 1950 s'était terminé, par la victoire d'une Alfetta, celle de Juan Manuel Fangio sur le cassant circuit suisse de Bremgarten. Farina, troisième sur l'autre Alfetta, et Ascari et Villoresi hors des points, permettent à Alfa de débuter en fanfare. Piero Taruffi sauve l'honneur de la Scuderia avec une deuxième place. Alfa Romeo confirme sa domination lors du Grand Prix suivant, en Belgique où Farina s'impose et prend la tête du championnat du monde. Fangio reprend la tête du championnat à l'issue de sa victoire à Reims. Mais cette victoire ne lui rapporte que cinq points (une « demi-victoire » et le point du meilleur tour en course) puisqu'ayant abandonné sur casse mécanique, il est reparti au volant de la voiture de Fagioli.

Premières victoires de Ferrari
Le championnat change de physionomie à Silverstone, pour la quatrième manche du championnat (si l'on ne tient pas compte de l'Indianapolis 500) où, pour la première fois depuis la création du championnat du monde, la victoire échappe à Alfa Romeo. De plus en plus véloces, les Ferrari sont enfin parvenues à faire chuter les Alfa grâce à José Froilán González, pourtant équipé d'un modèle moins évolué que ses coéquipiers. Enzo Ferrari qui, avant d'être un constructeur à part entière, était le bras armé d'Alfa Romeo en compétition, aura ces mots restés célèbres pour évoquer la victoire de ses hommes face à son ancien employeur : « C'est comme si j'avais tué ma mère. »

La première défaite d'Alfa Romeo confirme la montée en puissance de la Scuderia Ferrari depuis plus d'un an. En Allemagne, puis en Italie, Ascari fait à deux reprises triompher le Cheval Cabré et se positionne au championnat sur les talons de Fangio, tandis que Farina est irrémédiablement distancé. À Barcelone, pour l'ultime Grand Prix de la saison, un meilleur choix de pneus permet à Fangio de dominer les Ferrari et de décrocher son premier titre mondial.

Grands Prix de la saison 1951Modifier

Avec l'arrivée au calendrier d'une manche en Espagne et d'une autre en Allemagne (sur le gigantesque tracé du Nürburgring) et la disparition du Grand Prix de Monaco (qui en 1951 accueille une course sport et non pas la Formule 1), le calendrier s'enrichit donc d'une date par rapport à 1950. On notera à nouveau la présence plus qu'artificielle au calendrier des 500 Miles d'Indianapolis, organisés seulement trois jours après le Grand Prix de Suisse.

Date Grand Prix Lieu Vainqueur Voiture Résumé
8 27 mai   Grand Prix de Suisse Bremgarten   Juan Manuel Fangio Alfa Romeo Résumé
9 30 mai   Indianapolis 500 Indianapolis   Lee Wallard Kurtis-Offenhauser Résumé
10 17 juin   Grand Prix de Belgique Spa-Francorchamps   Giuseppe Farina Alfa Romeo Résumé
11 1er juillet   Grand Prix de France Reims-Gueux   Juan Manuel Fangio
  Luigi Fagioli
Alfa Romeo Résumé
12 14 juillet   Grand Prix de Grande-Bretagne Silverstone   José Froilán González Ferrari Résumé
13 29 juillet   Grand Prix d'Allemagne Nürburgring   Alberto Ascari Ferrari Résumé
14 16 septembre   Grand Prix d'Italie Monza   Alberto Ascari Ferrari Résumé
15 28 octobre   Grand Prix d'Espagne Pedralbes   Juan Manuel Fangio Alfa Romeo Résumé

Classement des pilotesModifier

Classement Pilote Pays Voiture Nombre
de points
1er Juan Manuel Fangio   Argentine Alfa Romeo 31 (37)
2e Alberto Ascari   Italie Ferrari 25 (28)
3e José Froilán González   Argentine Ferrari 24 (27)
4e Giuseppe Farina   Italie Alfa Romeo 19 (22)
5e Luigi Villoresi   Italie Ferrari 15 (18)
6e Piero Taruffi   Italie Ferrari 10
7e Lee Wallard   États-Unis Kurtis-Offenhauser 9
8e Felice Bonetto   Italie Alfa Romeo 7
9e Mike Nazaruk   États-Unis Kurtis-Offenhauser 6
10e Reg Parnell   Royaume-Uni BRM et Ferrari 5
11e Luigi Fagioli   Italie Alfa Romeo 4
12e Consalvo Sanesi   Italie Alfa Romeo 3
13e Louis Rosier   France Talbot-Lago 3
14e Andy Linden   États-Unis Sherman-Offenhauser 3
15e Emmanuel de Graffenried   Suisse Alfa Romeo 2
16e Jack McGrath   États-Unis Kurtis-Offenhauser 2
16e Manny Ayulo   États-Unis Kurtis-Offenhauser 2
18e Bobby Ball   États-Unis Schroeder-Offenhauser 2
19e Yves Giraud Cabantous   France Talbot-Lago 2


Liste des Grands Prix disputés cette saison ne comptant pas pour le championnat du monde de Formule 1Modifier