Ouvrir le menu principal
Championnat d'Europe de Formule 3
Généralités
Sport Compétition automobile
Création 1975 - Coupe d'Europe
1976 - Championnat d'Europe
Disparition 2018
Organisateur(s) FIA
Formel 3 Vermarktungs Gmbh
Éditions 12
Catégorie Monoplace - Formule 3
Périodicité annuel
Site web officiel www.fiaf3europe.com

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Allemagne Mick Schumacher
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la dernière compétition voir :
Championnat d'Europe de Formule 3 2018

Le Championnat d'Europe de Formule 3 de la FIA (en anglais FIA Formula 3 European Championship, souvent abrégé en F3 Europe) est un championnat de course automobile utilisant des monoplaces de la catégorie Formule 3. Organisé par la Fédération internationale de l'automobile et l'entreprise allemande Formel 3 Vermarktungs depuis 2012, le championnat d'Europe a pour mission d'orienter les jeunes pilotes talentueux vers le sport automobile professionnel et en particulier le Championnat du monde de Formule 1.

Créé en 1975, disparu pour enfin réapparaître en 2012 après une absence de plusieurs décennies, il a permis à de nombreux pilotes célèbres tels que Riccardo Patrese, Alain Prost, Michele Alboreto, Roberto Merhi, Max Verstappen ou encore Esteban Ocon, de faire leurs armes et de briller sur une scène internationale du sport automobile. Le championnat fusionne en 2019 avec les GP3 Series pour donner le championnat de Formule 3 FIA.

Sommaire

HistoriqueModifier

1975: Première compétition Européenne de Formule 3Modifier

Le concept d'un championnat européen de F3 date de 1975 avec un championnat de cinq courses baptisé « Coupe d'Europe de Formule 3 »[1]. Les courses sont disputées à Monza (Italie), Anderstorp (Suède), Monaco, Nürburgring (Allemagne) et Croix-en-Ternois (France)[2]. Cette coupe d'Europe est remportée par l'australien Larry Perkins sur une Ralt-Ford[1],[2].

1976-1984: L'âge d'or de la F3 EuropéenneModifier

En 1976, la coupe devient championnat d'Europe avec dix manches au calendrier, et ce jusqu'en 1984[2]. Parmi les champions de ce championnat, on trouve des pilotes qui accéderont ensuite à la Formule 1 tel que Riccardo Patrese (champion 1976), Jan Lammers, (1978), Alain Prost (1979), Michele Alboreto (1980), Mauro Baldi (1981), Pierluigi Martini (1983), et Ivan Capelli (1984).

1985-2011: L'héritage de la Formule 3 EuropéenneModifier

L'esprit de ce championnat est conservé pour la création du championnat Formule 3 Euro Series en 2003, mais l'Euro Series, au fil du temps, ne tient suffisamment son rôle de championnat européen.

Pour 2011, la FIA organize le Trophée international de Formule 3 de la FIA qui ne durera qu'une saison et sera disputé sur huit courses à Hockenheim (2 courses), Pau (1), Spa (2), Zandvoort (1) et Macao (2). Celui-ci est remporté par le pilote espagnol Roberto Merhi avec quatre victoires[2].

2012: Premier retour sous l'impulsion de la FIAModifier

En 2012, la FIA annonce qu'elle réorganise le championnat d'Europe en remplacement du Trophée international[2].

2013-présent: Le renouveau du Championnat d'EuropeModifier

OrganisationModifier

Les épreuves du Championnat d'Europe de Formule 3 se déroulent essentiellement en marge d'autres championnats internationaux. L'organisateur étant une filiale de l'entreprise allemande ITR, la moitié des courses du calendrier ont lieu en ouverture du Deutsche Tourenwagen Masters organisé par ITR, disputé principalement en Allemagne mais également dans les pays limitrophes tels que les Pays-Bas ou l'Autriche. En plus des manches en ouverture du DTM, la Formule 3 Européenne est aussi organisée en ouverture d'autres championnats sanctionnés par la FIA tels que le Championnat du monde des voitures de tourisme (WTCC), la Coupe d'Europe des voitures de tourisme (ETC-Cup) ou le Championnat du monde d'endurance FIA (WEC).

La seule exception notable du calendrier reste le Grand Prix automobile de Pau disputé chaque année sur le Circuit urbain de Pau, en France. Héritière d'une course de Formule 1 hors-championnat, puis de Formule 2 et de Formule 3000, cette épreuve possède un statut particulier du fait de son circuit urbain et de sa longévité (le premier GP de Pau en ville date de 1933). Le Grand Prix de Pau est de nos jours, la seule épreuve à être disputée avec la F3 en tête d'affiche. Elle fait partie des trois plus grande épreuves de la discipline aux côtés des Masters de Zandvoort, disputée hors-championnat, et du Grand Prix automobile de Macao, unique manche de la Coupe intercontinentale de F3.

Règlement sportifModifier

ProgrammeModifier

Session Durée / distance
1 Essais libres 1 40 minutes
2 Essais libres 2 40 minutes
3 Qualifications course 1 20 minutes
4 Qualifications courses 2 et 3 20 minutes
5 Course 1 35 minutes ou 100 Kilomètres
6 Course 2 35 minutes ou 100 Kilomètres
7 Course 3 35 minutes ou 100 Kilomètres

CoursesModifier

Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e
Points 25 18 15 12 10 8 6 4 2 1

Le système de points en 2012 est le système universel FIA, c'est-à-dire le même qu'en Formule 1. Il est appliqué sur les deux courses.

TitresModifier

  • Championnat d'Europe de Formule 3 pour pilotes
  • Championnat d'Europe de Formule 3 pour pilotes débutants
  • Championnat d'Europe de Formule 3 par équipes

RécompensesModifier

  • Le premier du championnat gagne un essai en Formule 1 avec la Scuderia Ferrari et un essai en Formule 2.
  • Le deuxième du championnat gagne un essai en DTM et un essai en Formule 2.
  • Le troisième du championnat gagne un essai en Formule 2.

VoituresModifier

Les voitures acceptées en championnat européen appartiennent à la réglementation F3 de la FIA.

PalmarèsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) European Formula 3 1975 - OldRacingCars.com
  2. a b c d et e (en) F3 European Championship - Red Bull Junior Team

AnnexesModifier