Ouvrir le menu principal

Championnat du monde de Formule 1 1957

compétition de sport automobile
Championnat du monde de Formule 1 1957
Généralités
Sport Formule 1
Création 1950
Organisateur(s) FIA
Édition 8e
Nombre de manches 8 Grands Prix
Site web officiel www.fia.com
www.formula1.com
Palmarès
Champion pilote Drapeau de l'Argentine Juan Manuel Fangio

Navigation

Le championnat du monde de Formule 1 1957 a été remporté par l'Argentin Juan Manuel Fangio au volant d'une Maserati.

Sommaire

Règlement sportifModifier

  • Seuls les cinq meilleurs résultats sont retenus.
  • L'attribution des points se fait selon le barème 8, 6, 4, 3, 2, avec 1 point pour l'auteur du meilleur tour en course.
  • Plusieurs pilotes peuvent se relayer au volant d'une même voiture et marquer des points, à condition d'avoir couvert au moins le tiers de la distance prévue. Les points sont alors divisés, sans tenir compte du nombre de tours bouclés par chacun.

Règlement techniqueModifier

  • Moteurs atmosphériques : 2 500 cm³
  • Moteurs suralimentés : 750 cm3

Principaux engagésModifier

Liste complète des écuries et pilotes (hors Indianapolis) ayant couru dans le championnat 1957 de Formule 1 organisé par la FIA.

Écurie Constructeur Châssis Moteur Pneus Pilotes Courses
  Officine Alfieri Maserati Maserati 250F Maserati 250F1 2.5 L6
Maserati 250F1 2.5 V12
P   Juan Manuel Fangio 1-2, 4-8
  Stirling Moss 1
  Jean Behra 1, 4-8
  Carlos Menditeguy 1-2, 4-5
  Harry Schell 1, 4-8
  Giorgio Scarlatti 2, 6-8
  Hans Herrmann 2
  Paco Godia 6-8
  Scuderia Ferrari Ferrari 801 Ferrari DS50 2.5 V8 E
P
  Peter Collins 1-2, 4-6, 8
  Luigi Musso 1, 4-8
  Eugenio Castellotti 1
  Mike Hawthorn 1-2, 4-6, 8
  Wolfgang von Trips 1-2, 8
  Cesare Perdisa 1
  Alfonso de Portago 1
  José Froilán González 1
  Maurice Trintignant 2, 4-5
  Scuderia Centro Sud (en) Maserati
Ferrari
250F
500
Maserati 250F1 2.5 L6
Ferrari 625 2.5 L4
P   Joakim Bonnier 1, 7-8
  Alejandro de Tomaso 1
  Masten Gregory 2, 6-8
  André Simon 2
  Harry Schell 2
  Hans Herrmann 6
  Luigi Piotti Maserati 250F Maserati 250F1 2.5 L6 P   Luigi Piotti 1-2, 7-8
  Owen Racing Organisation BRM P25 BRM P25 2.5 L4 D   Ron Flockhart 2, 4
  Roy Salvadori 2
  Herbert MacKay-Fraser 4
  Jack Fairman 5
  Les Leston 5
  Connaught Engineering Connaught B Alta GP 2.5 L4 D   Stuart Lewis-Evans 2
  Ivor Bueb 2
  Cooper Car Company Cooper T43 Climax FPF 2.0 L4 A
D
  Jack Brabham 2, 4-5, 7
  Les Leston 2
  Mike MacDowel 4
  Roy Salvadori 5, 7
T43 Climax FPF 1.5 L4 D   Roy Salvadori 6
  Jack Brabham 6
  Vandervell Products Ltd Vanwall VW 5 Vanwall 254 2.5 L4 P   Stirling Moss 2, 5-8
  Tony Brooks 2, 5-8
  Stuart Lewis-Evans 4-8
  Roy Salvadori 4
  Horace Gould Maserati 250F Maserati 250F1 2.5 L6 D   Horace Gould 2, 4-8
  Joakim Bonnier Maserati 250F Maserati 250F1 2.5 L6 P   Joakim Bonnier 5
  Gilby Engineering Maserati 250F Maserati 250F1 2.5 L6 D   Ivor Bueb 5
  Rob Walker Racing Team Cooper T43 Climax FPF 2.0 L4 D   Jack Brabham 5
T43 Climax FPF 1.5 L4 D   Jack Brabham 6
  Bob Gerard Cooper T44 Bristol BS2 2.2 L6 D   Bob Gerard 5
  Bruce Halford Maserati 250F Maserati 250F1 2.5 L6 D   Bruce Halford 6-8
  Porsche KG Porsche RS550 Porsche 547/3 1.5 Flat-4 ?   Umberto Maglioli 6
  Edgar Barth 6
  Ridgeway Managements Cooper T43
T41
Climax FPF 1.5 L4 D   Tony Marsh 6
  Paul England 6
  Écurie Maarsbergen Porsche RS550 Porsche 547/3 1.5 Flat-4 D   Carel Godin de Beaufort 6
  Brian Naylor Cooper T43 Climax FPF 1.5 L4 D   Brian Naylor 6
  Dick Gibson Cooper T43 Climax FPF 1.5 L4 D   Dick Gibson 6
  Ottorino Volonterio Maserati 250F Maserati 250F1 2.5 L6 P   Ottorino Volonterio 8
  André Simon 8

Résumé du championnat du monde 1957Modifier

Les derniers exploits de Fangio

Comme de coutume, la saison débute en janvier sous l'été argentin et Juan Manuel Fangio s'impose sur ses terres et signant de manière victorieuse son retour chez Maserati. En trustant les quatre premières places (Fangio-Behra-Menditeguy-Schell), les Maserati se positionnent d'emblée au-dessus des Ferrari tandis que les Vanwall ont boycotté la course, Moss (pilote vanwall) ayant pris le volant d'une Maserati privée.

Quatre mois plus tard à Monaco, Vanwall entre en course tandis que deux cruelles absences affectent Ferrari. À seulement 26 ans, le grand espoir italien Eugenio Castellotti a trouvé la mort dans une séance d'essais à Modène. Peu de temps après, le gentleman-driver espagnol Alfonso de Portago se tue aux Mille Miglia. La course monégasque est facilement remportée par Fangio qui a profité d'un carambolage général derrière lui qui a éliminé les Moss sur Vanwall et les Ferraristes Collins et Hawthorn. Tony Brooks sauve l'honneur britannique en amenant sa Vanwall à la deuxième place.

Fangio remporte également le Grand Prix de France malgré des pneus à l'agonie et le retour en force des hommes de la Scuderia Ferrari notamment de Luigi Musso brillant deuxième. Avec trois victoires en trois courses et aucun concurrent qui se détache pour mener la chasse, le titre semble acquis pour l'Argentin.

En Angleterre, les Maserati chutent enfin et laissent le champ libre à la Vanwall de Tony Brooks, pilotée par Stirling Moss qui a relayé Brooks au 20e tour suite aux ennuis de moteur de sa propre voiture. Cette victoire partagée par Moss et Brooks est la première d'une voiture britannique dans l'histoire du championnat du monde.

En Allemagne, au Nürburgring, Fangio retrouve le chemin de la victoire au terme d'une course que les spécialistes considèrent aujourd'hui comme la plus grande de sa carrière et l'une des plus belles de l'histoire de la Formule 1. Sorti vainqueur d'une longue course-poursuite derrière les Ferrari de Collins et Hawthorn, l'Argentin s'assure de son cinquième titre mondial, le quatrième consécutif.

Moss et Vanwall prennent date

Inexistants en Allemagne, Moss et Vanwall terminent la saison en trombe en remportant coup sur coup les Grand Prix de Pescara et d'Italie à l'issue d'une implacable domination.

Grands Prix de la saison 1957Modifier

Classement des pilotesModifier

 
Juan Manuel Fangio pour un cinquième et dernier titre.
Classement Pilote Pays Voiture Nombre
de points
1er Juan Manuel Fangio   Argentine Maserati 40 (46)
2e Stirling Moss   Royaume-Uni Vanwall 25
3e Luigi Musso   Italie Ferrari 16
4e Mike Hawthorn   Royaume-Uni Ferrari 13
5e Tony Brooks   Royaume-Uni Vanwall 11
6e Masten Gregory   États-Unis Maserati 10
7e Harry Schell   États-Unis Maserati 10
8e Sam Hanks   États-Unis Epperly-Offenhauser 8
9e Peter Collins   Royaume-Uni Ferrari 8
10e Jim Rathmann   États-Unis Epperly-Offenhauser 7
11e Jean Behra   France Maserati 6
12e Stuart Lewis-Evans   Royaume-Uni Connaught-Alta et Vanwall 5
13e Maurice Trintignant   France Ferrari 5
14e Wolfgang von Trips   Allemagne Ferrari 4
15e Carlos Menditeguy   Argentine Maserati 4
16e Jimmy Bryan   États-Unis Kuzma-Offenhauser 4
17e Paul Russo   États-Unis Kurtis-Novi 3
18e Andy Linden   États-Unis Kurtis-Offenhauser 2
19e Roy Salvadori   Royaume-Uni Cooper-Climax 2
20e Giorgio Scarlatti   Italie Maserati 1
21e Alfonso de Portago   Espagne Ferrari 1
22e José Froilán González   Argentine Ferrari 1


Liste des Grands Prix disputés cette saison ne comptant pas pour le championnat du monde de Formule 1Modifier