Ouvrir le menu principal

Janez Brajkovič

coureur cycliste slovène
Janez Brajkovič
Janez Brajkovič Prologue du Dauphiné Libéré 2011.jpg
Janez Brajkovič lors du Critérium du Dauphiné 2011
Informations
Naissance
Nationalité
Spécialités
Équipes professionnelles
01.2005-07.2005[n 1]Krka-Adria Mobil
07.2005-12.2007[n 2]Discovery Channel
2008-2009Astana
2010-2011RadioShack
2012-2014Astana
2015-2016UnitedHealthcare
2017Bahrain-Merida
2018Adria Mobil
Principales victoires

Janez Brajkovič (né le à Metlika) est un coureur cycliste slovène. Champion du monde du contre-la-montre espoirs en 2004, il est devenu professionnel l'année suivante. Il a notamment remporté le Critérium du Dauphiné 2010.

Sommaire

CarrièreModifier

Débuts cyclistes et carrière amateurModifier

Après une victoire dans les championnats du monde espoirs contre-la-montre en 2004, devant Thomas Dekker, Janez Brajkovič fait ses débuts professionnels en 2005 au sein de l'équipe slovène Krka-Adria Mobil, avant que Johan Bruyneel le fasse venir en août de la même année au sein de l'équipe américaine Discovery Channel.

Carrière professionnelleModifier

En juillet 2005, il passe professionnel et fait des débuts très remarqués sur l'Eneco Tour. Il termine septième du contre-la-montre, aide le sprinteur Max van Heeswijk à gagner deux étapes et se classe parmi les 20 premiers au classement général. Plus tard dans la saison, il termine 14e du contre-la-montre du Tour d'Allemagne et dans les 20 premiers des championnats du monde de Madrid.

Il se révèle lors de la saison 2006, où il se classe à 22 ans cinquième du Tour de Catalogne et du Tour de Suisse. Il est sélectionné pour participer au Tour d'Espagne 2006, son premier grand tour. Il termine deuxième de la première étape de montagne, après avoir été battu par Danilo Di Luca dans un sprint en côte. Il termine ensuite quatrième de la deuxième étape de montagne au sommet de l'Alto de El Morredero et prend de ce fait la tête du classement général. Il porte pendant deux jours le maillot or de leader du classement général et termine finalement la course à la 30e place du général.

Début 2007, il confirme son talent avec une cinquième place sur Tirreno-Adriatico, et la victoire du classement général du Tour de Géorgie, sa première victoire chez les professionnels. Il fait par la suite preuve de régularité, terminant dixième du Tour de Romandie ainsi que de celui de Catalogne. En revanche il rate totalement le reste de sa saison : lui qui souhaitait briller sur le Tour de Suisse et surtout sur le Tour d'Espagne, il passe systématiquement au travers et abandonne sur les deux courses.

L'équipe Discovery Channel étant dissoute, il rejoint en 2008 l'équipe Astana, en compagnie d'une grande partie de l'encadrement et des coureurs de l'ancienne équipe américaine. Il retrouve son meilleur niveau en classant 7e du Tour de Catalogne, puis troisième du Tour d'Allemagne et 8e du championnat du monde de contre-la-montre. Mais c'est sa deuxième place sur le Tour de Lombardie derrière Damiano Cunego qui reste le sommet de sa saison[1].

En 2010, il rejoint l'équipe RadioShack où il retrouve sa régularité en terminant onzième de Paris-Nice à moins de 2 minutes d'Alberto Contador[2], cinquième du Tour de Romandie[2] et neuvième lors des Tour de Catalogne[3] et de Tour de Californie[4]. Il est pressenti pour courir le Tour de France 2010. En juin, il remporte la troisième étape du Critérium du Dauphiné disputée contre-la-montre et prend la tête du classement général de l'épreuve[5]. Lors de l'avant-dernière étape dont l'arrivée est jugée au sommet de l'Alpe d'Huez, il se classe deuxième derrière Alberto Contador, résistant aux attaques de ce dernier[6]. il termine la dernière étape dans le même groupe que Contador, ce qui lui permet de remporter l'épreuve[7]. Non-assuré de participer au Tour de France[8], il est finalement sélectionné dans l'équipe RadioShack du Tour, principalement pour soutenir Lance Armstrong. Il s'agit de sa première « Grande Boucle » [9]. Il s'en classe finalement 43e.

En 2011, il termine septième de Paris-Nice puis du Tour de Romandie et neuvième du Critérium du Dauphiné. Il participe à nouveau au Tour de France. Il est contraint à l'abandon après une chute lors de la cinquième étape. Il est victime d'une mononucléose durant l'essentiel de l'année[10]. À la suite de l'annonce de la fusion entre RadioShack et le Leopard-Trek, Janez Brajkovič incertain de se voir assurer un rôle de leader dans la future formation s'engage avec Astana pour la saison 2012. Engagé dans le Tour de France 2012, il le termine à la neuvième place. L'année suivante, son Tour de France, s'arrête à l'issue de la sixième étape. Blessé à un genou à la suite d'une chute, il termine cette étape mais ne repart pas le lendemain[11]. Lors du Tour d'Espagne 2013, il remporte le contre-la-montre par équipes de la 1re étape et porte le maillot rouge de leader pendant un jour. Il le perd le lendemain au profit de son coéquipier et leader Vincenzo Nibali.

Sur le Tour d'Italie 2014, Brajkovič, comme de nombreux autres coureurs, chute dans les derniers kilomètres de la sixième étape. Il ne termine pas l'étape et des examens médicaux révèlent qu'il est atteint d'une fracture du coude gauche[12]. Son meilleur résultat sur la saison est la troisième place du général du Tour de Burgos. Sa saison 2014 est statistiquement la plus mauvaise année de sa carrière. Il ne gagne aucune course pour la première fois de sa carrière, ce qu'il attribue à de nombreuses blessures et maladies. En fin d'année, il signe un contrat de deux ans avec l'équipe continentale professionnelle UnitedHealthcare[13]. Il s'agit de la troisième équipe américaine différente de Brajkovic dans sa carrière[14].

Après deux saisons sans résultats significatifs, il retourne au sein du World Tour au sein de la nouvelle équipe Bahrain-Merida pour la saison 2017. Après une saison infructueuse, il rejoint en 2018 l'équipe de ses débuts, Adria Mobil[15],[16]. En avril 2018, il se classe 26e du Tour de Croatie, mais un contrôle effectué sur l'épreuve décèle une présence trop élevée de Methylhexaneamine. En raison de sa nature particulière, la présence de cette substance n'a pas entraîné de suspension automatique du coureur, bien que l'équipe l'ait immédiatement arrêté après avoir été informé de la situation en juillet. Brajkovič a réussi à prouver que la positivité avait été causée par un supplément contaminé acheté en ligne et accepté une suspension de 10 mois jusqu'au 1er juin 2019[17].

Palmarès et classements mondiauxModifier

PalmarèsModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour de FranceModifier

5 participations

Tour d'ItalieModifier

2 participations

Tour d'EspagneModifier

4 participations

Classements mondiauxModifier

Année 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Classement ProTour 47e[19] 80e[20] 19e[21]
Calendrier mondial UCI 176e[22] 27e[23]
UCI World Tour 68e[24] 49e[25] nc[26] nc[27]
UCI America Tour 146e[28]
Légende : nc = non classé

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Du 1er janvier 2005 au 24 juillet 2005
  2. Du 25 juillet 2005 au 31 décembre 2007
  3. Initialement 18e, Janez Brajkovič se voit attribuer la 14e place après le déclassement de plusieurs coureurs pour dopage.

RéférencesModifier

  1. Damiano Cunego remporte le Tour de Lombardie
  2. a et b à la suite du déclassement d'Alejandro Valverde
  3. (en) « Haedo gets a second stage win for Saxo Bank », sur cyclingnews.com (consulté le 9 juin 2010)
  4. (en) « Hesjedal wins Amgen Tour of California finale », sur cyclingnews.com (consulté le 9 juin 2010)
  5. « Brajkovic était à l'heure », sur eurosport.fr (consulté le 9 juin 2010)
  6. (en) « Contador wins at L'Alpe d'Huez », sur cyclingnews.com (consulté le 12 juin 2010)
  7. (en) « Brajkovic wins the Critérium du Dauphiné », sur cyclingnews.com (consulté le 13 juin 2010)
  8. « Brajkovic, du 50-50 », sur eurosport.fr (consulté le 22 juin 2010)
  9. (en) « Armstrong leads RadioShack in search of eighth Tour victory », sur cyclingnews.com (consulté le 22 juin 2010)
  10. Alexandre Mignot, « Janez Brajkovic avait la mononucléose », sur cyclismactu.net,
  11. « Brajkovic abandonne », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  12. « Giro: Rodriguez et Lancaster non partants après la maxi-chute », sur lepoint.fr, Le Point,
  13. « Transfert - Brajkovic signe chez UnitedHealthcare », sur cyclismactu.fr, (consulté le 30 octobre 2014)
  14. Brajkovic signs for UnitedHealthcare
  15. Janez Brajkovic revient chez Adria Mobil - VéloPro.fr - CyclingPro.net
  16. Jani Brajkovič letos v Adrii Mobil
  17. (it) [ http://www.cicloweb.it/2019/01/14/janez-brajkovic-squalificato-10-mesi/ Positivo per una contaminazione, Janez Brajkovic squalificato per 10 mesi]
  18. (en) « 09 May-31 May 2009 - General classification: Lido di Venezia - Rome », sur uci.ch (consulté le 11 octobre 2012)
  19. « Classement ProTour 2006 », sur www.memoire-du-cyclisme.eu (consulté le 16 juillet 2011)
  20. « Classement ProTour 2007 », sur www.memoire-du-cyclisme.eu (consulté le 16 juillet 2011)
  21. « Classement ProTour au 20 septembre 2008 », sur www.memoire-du-cyclisme.eu/, (consulté le 6 avril 2013)
  22. « Classement Mondial UCI 2009 », sur dataride.uci.ch, UCI, (consulté le 15 août 2017)
  23. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  24. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  25. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  26. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  27. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  28. (en) « UCI America Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :