Ouvrir le menu principal

Niccolò Bonifazio

coureur cycliste italien
Niccolò Bonifazio
Fourmies - Grand Prix de Fourmies, 6 septembre 2015 (B195).JPG
Niccolò Bonifazio lors du Grand Prix de Fourmies 2015.
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (25 ans)
ConiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes amateurs
2012-2013Viris Maserati
Équipes professionnelles
08.2013-12.2013Lampre-Merida (stagiaire)
2014-2015Lampre-Merida
2016Trek-Segafredo
2017-2018Bahrain-Merida
2019-Direct Énergie

Niccolò Bonifazio, né le à Coni, est un coureur cycliste italien, membre de l'équipe Direct Énergie. Son frère aîné Leonardo est également coureur cycliste.

Sommaire

BiographieModifier

Débuts cyslistes et carrière chez les amateursModifier

Niccolò Bonifazio fait ses débuts en cyclisme à l'âge de sept ans, à l'A.S. Andora. En première année de la catégorie allievi, il rejoint la Ciclistica Rostese à Turin, puis, l'année suivante, le RCG Castrocelo. Ses succès lors de courses importantes lui permettent de passer en junior chez Casano à La Spezia. Vainqueur une seule fois durant sa première saison junior, il gagne neuf courses dont trois internationales l'année suivante[1], avec l'équipe PBR. Parmi ces succès figurent le GP dell'Arno et la troisième étape du Tour d'Istrie.

En 2012, il intègre l'équipe italienne Viris Maserati. En deux saisons, il gagne quatorze courses[1]. Neuvième du championnat d'Europe sur route espoirs en 2012, il remporte notamment la deuxième étape de la Coupe des nations Ville Saguenay la saison suivante. Ses bonnes performances lui permettent de devenir stagiaire chez Lampre-Merida. Il signe un contrat professionnel avec cette équipe à l'issue de la saison 2013.

Carrière professionnelleModifier

En 2014, il remporte la sixième étape du Tour du Japon, la Coppa Agostoni et trois étapes du Tour de Hainan[2],[3].

Il est victorieux à plusieurs reprises au cours de l'année 2015. Il gagne d'abord le Grand Prix de Lugano en début de saison puis la septième étape du Tour du Japon quelques semaines plus tard. Il engrange aussi quelques belles places honorifiques et termine notamment troisième du Grand Prix de la côte étrusque et de la Coppa Agostoni. Il est aussi cinquième de Milan-San Remo et neuvième de la Vattenfall Cyclassics.

À l'issue de cette saison 2015, il quitte Lampre-Merida et rejoint l'équipe Trek. Il explique son départ de Lampre par un manque de soutien de celle-ci, tandis que Brent Copeland, manager de cette équipe, décrit son manque de « respect des rôles et des règles », et le ressenti négatif des salariés de l'équipe à son sujet[4]. Au sein de Trek, Niccolò Bonifazio retrouve le directeur sportif Luca Guercilena, qui l'avait entraîné lors de son passage dans l'équipe PBR en junior[5]. Il fait ses débuts avec sa nouvelle équipe en Australie, où il est troisième de la Cadel Evans Great Ocean Road Race. Durant les premiers mois de l'année, il est notamment sixième de Kuurne-Bruxelles-Kuurne, cinquième du Grand Prix de l'Escaut, deuxième d'étapes de Paris-Nice et du Tour de Romandie. En juillet, il obtient sa première victoire sur une course World Tour en gagnant troisième étape du Tour de Pologne. Le mois suivant, il est au départ du Tour d'Espagne, son premier grand tour. Épuisé, il abandonne pendant la septième étape[6].

Au mois de septembre 2016, il s'engage avec la formation Bahrain-Merida[7]. Bien que régulier dans ses résultats, le sprinteur italien ne parvient pas à concrétiser les espoirs placés en lui durant les saisons 2017 et 2018. Ses principaux faits d'armes sont une victoire d'étape au Tour de Croatie ainsi que trois podiums sur le Tour d'Italie. Au mois d'août 2018, la presse sportive annonce que le coureur transalpin s'engage pour la saison 2019 avec la formation française Direct Énergie[8].

Il débute cette nouvelle année de la meilleure des manières en remportant les deux premières étapes de la Tropicale Amissa Bongo, première épreuve de l'équipe de Jean-René Bernaudeau.


Palmarès sur routeModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour d'EspagneModifier

1 participation

Tour d'ItalieModifier

1 participation

Classements mondiauxModifier

Année 2012 2013 2014 2015
UCI World Tour nc[11] 65e[12]
UCI Europe Tour 923e[13] 1 019e[14]
UCI America Tour 254e[15]
Légende : nc = non classé

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b « ESCLUSIVA – Bonifazio: “Il mio ciclismo in tre parole: squadra, nuovo e pulito. Ai giovani dico che…” », sur losport23.com, (consulté le 13 novembre 2016)
  2. « Tour du Hainan - Le jeune Niccolo Bonifazio enchaîne », sur cyclismactu.fr, (consulté le 25 octobre 2014)
  3. « Tour de Hainan - Troisième victoire pour Bonifazio », sur cyclismactu.fr, (consulté le 27 octobre 2014)
  4. (en) « Bonifazio and Lampre-Merida engage in war of words », sur cyclingquotes.com, (consulté le 11 novembre 2016)
  5. Marco Pastonesi, « Il guerriero Niccolo « Ho il fuocco dentro ma sangue freddo » », La Gazzetta dello Sport,‎
  6. « La Vuelta - Niccolo Bonifazio abandonne le Tour d'Espagne », sur cyclismactu.net, (consulté le 13 novembre 2016)
  7. « Le journal des transferts », sur velo101.com, (consulté le 13 septembre 2016)
  8. « Actu mercato — Bonifazio chez DirectEnergie.. Battaglin chez Katusha », sur velo101.com, (consulté le 30 août 2018)
  9. « Fiche de Niccolò Bonifazio », sur http://www.siteducyclisme.net/
  10. Bien que courue sur une distance officielle pour être appelée prologue par l'UCI, la première étape est considérée par celle-ci comme une étape en contre-la-montre normal
  11. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  12. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  13. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  14. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  15. (en) « UCI America Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :