Pierre Arditi

acteur français
Pierre Arditi
Description de cette image, également commentée ci-après
Pierre Arditi en 2009.
Naissance (75 ans)
Paris, France
Nationalité Drapeau de France Français
Profession Acteur
Films notables Mélo
Smoking / No Smoking
On connaît la chanson
Séries notables Sauveur Giordano
Passeur d'enfants
Le Sang de la vigne

Pierre Arditi, né le dans le 6e arrondissement de Paris, est un acteur français.

BiographieModifier

Famille, formation et débutsModifier

Le père de Pierre Arditi, Georges Arditi (1914-2012), est un peintre et décorateur de théâtre juif communiste d'origine gréco-espagnole, né à Marseille[1]. Sa mère, Yvonne Leblicq (1906-1982), de nationalité belge, est originaire de Bruxelles, où la famille passait les vacances quand Pierre était petit[2].

Il a une sœur, la comédienne Catherine Arditi (née en 1946) et deux demi-sœurs, les comédiennes Danièle et Rachel Arditi[3].

Son père l'emmène très tôt voir les comédiens sur les planches. Sa sœur Catherine, inscrite au cours d'art dramatique de Tania Balachova, l'encourage à embrasser la carrière de comédien à laquelle, au départ, il ne se sent pas particulièrement destiné. Après avoir effectué son service militaire en Allemagne, il débute au théâtre du Cothurne dirigé par Marcel Maréchal, à Lyon en 1965, en même temps que sa sœur Catherine, dans L'Opéra du Monde, une pièce de Jacques Audiberti mise en scène par Marcel Maréchal.

D'après Catherine Ribeiro, Pierre Arditi a été membre de l'OCI (Organisation communiste internationaliste) dans les années 1980[4]. Au début des années 1980, il enregistre des spots radio de soutien au Parti socialiste.

CarrièreModifier

Au fil des ans, Pierre Arditi s'impose comme une des valeurs sûres de la scène française[5].

Il débute à la fin des années 1960 dans la télé avec des rôles secondaires dans des téléfilms. Il a joue en 1970 le rôle principal de Blaise Pascal, téléfilm réalisé par Roberto Rossellini. Il donne donc des répliques à Bernard Verley dans Eugène Sue, à Rosy Varte dans Madame Filoume, à Claude Jade dans Les oiseaux de lune et à Nadine Alari dans Marie Tudor. Son premier grand rôle au cinéma est son Julien dans L'amour violé' de Yannick Bellon.

Au cinéma, il est, tout comme Sabine Azéma et André Dussollier, un interprète fétiche du réalisateur Alain Resnais (Mon oncle d'Amérique en 1979 ou encore Smoking / No smoking en 1993)[5].

Il s'initie également à l'univers du doublage à partir de 1971 et prêtera ainsi sa voix notamment à Terence Hill dans les Trinita[6], à Christopher Walken ou encore à Simon MacCorkindale. Il reste surtout la voix française de Christopher Reeve dans Superman, le doublant dans les trois premiers films de la saga[7]. Il renonce à ce domaine en 1986 mais reprend occasionnellement cette activité au début des années 2000.

 
Pierre Arditi photographié en 2009 par le studio Harcourt.

À la télévision, le , il interprète en direct la pièce de Sacha Guitry, Faisons un rêve, sur la scène du théâtre Édouard VII, aux côtés de Michèle Laroque et François Berléand dans une mise en scène de Bernard Murat. Il réitère l'expérience le en interprétant Tailleur pour dames de Georges Feydeau en direct sur France 2, avec notamment Emmanuelle Devos, Laurent Gamelon, François Berléand, Laurent Spielvogel, Marthe Villalonga, Chloé Lambert et Marie-Anne Chazel et à nouveau le dans L'Éloignement de Loleh Bellon avec Carole Bouquet.

En , il crée La Vérité de Florian Zeller au théâtre Montparnasse, qui connait un très grand succès. En , il crée Le Mensonge, du même auteur.

Le , il présente sur France 2 avec Daniel Cohen et Erik Orsenna, Fric, krach et gueule de bois : le roman de la crise, un magazine didactique résumant l'histoire économique depuis les années 1970.

EngagementsModifier

Pierre Arditi soutient l'association ATD Quart Monde et, en 2012, lui a prêté sa voix pour un spot publicitaire au profit de la première campagne d'appel aux dons[8].

Passionné de vin, il est chroniqueur régulier de la revue Terre de vins[9].

Lors de l'élection présidentielle de 2017, il soutient le candidat d'En marche, Emmanuel Macron[10]. Il était présent à la célébration de sa qualification pour le second tour le à la Rotonde[11].

En , à la suite de la démission de Nicolas Hulot, il signe avec Juliette Binoche la tribune contre le réchauffement climatique intitulée « Le plus grand défi de l'histoire de l'humanité », qui parait en une du journal Le Monde, avec pour titre L'appel de 200 personnalités pour sauver la planète[12].

En , il signe avec 40 personnalités du monde du spectacle et de la culture, parmi lesquelles Denis Podalydès, Jean Reno, l'ex-ministre de la Culture Françoise Nyssen ou le journaliste Patrick de Carolis, un appel contre l'interdiction de la corrida aux mineurs que la députée Samantha Cazebonne voulait introduire dans une proposition de loi sur le bien-être animal[13].

Vie privéeModifier

Pierre Arditi épouse en 1966 la comédienne Florence Giorgetti avec qui il a un fils, Frédéric, né le , peintre comme son grand-père[14]. Divorcé en 1978, il a été entre-temps l'amant de Barbara[15].

En 1986, il devient le compagnon de l'actrice Évelyne Bouix, qu'il épouse le , après plus de vingt-cinq ans de vie commune[16]. Avec elle, il a élevé Salomé Lelouch.

FilmographieModifier

CinémaModifier

Longs métragesModifier

Courts métragesModifier

TélévisionModifier

PublicitésModifier

ThéâtreModifier

DoublageModifier

CinémaModifier

FilmsModifier

Films d'animationModifier

TélévisionModifier

Séries téléviséesModifier

TéléfilmModifier

NarrationModifier

Livres audioModifier

DistinctionsModifier

 
Pierre Arditi au Festival de Cannes 2012.

RécompensesModifier

NominationsModifier

DécorationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Le jour où… Pierre Arditi décide d’arrêter de vivre », SudOuest.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 21 octobre 2018).
  2. « Pierre Arditi tourne à Ottignies », dhnet.be, 14 juin 2003.
  3. On n'est pas couché diffusé le 4 février 2017 sur France 2
  4. Jean-Noël Mirande, « Catherine Ribeiro, l'ermite de Sedan », Le Point,‎ (lire en ligne, consulté le 17 juin 2013).
  5. a et b « Biographie Pierre Arditi », sur Allociné.
  6. Les deux films seront redoublés en 1980 et la voix de Pierre Arditi sera remplacée par celle de Patrick Poivey.
  7. Il sera remplacé par Hervé Bellon pour le doublage de Superman 4.
  8. spot publicitaire d'ATD Quart Monde.
  9. Stéphane Davet, « Pierre Arditi : "Quand on boit du vin, on goûte le monde" », sur Le Monde.fr, .
  10. « Emmanuel Macron : Pierre Arditi et Line Renaud apportent leur soutien au candidat (vidéo) », BFM TV.com, 10 mars 2017.
  11. « Quelles personnalités présentes à la Rotonde avec Macron ont depuis obtenu un poste ? », sur Libération.fr, (consulté le 14 février 2019).
  12. « Le plus grand défi de l’histoire de l’humanité : l’appel de 200 personnalités pour sauver la planète », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 14 septembre 2018).
  13. Collectif COLLECTIF, « L’appel de 41 personnalités: «La corrida est un art et nul ne doit en être exclu» », sur Le Figaro.fr, (consulté le 22 novembre 2019).
  14. « Frédéric Arditi - galerie anne-marie et roland pallade du 05/09/15 au 03/10/2015 », sur www.pallade.net (consulté le 13 juillet 2018).
  15. « Amant de Barbara en 1975 », sur Le Parisien.fr, .
  16. Interview de Pierre Arditi par Olivier Barrot, émission À voix nue sur France Culture, 13 mai 2013.
  17. « Photos - Pierre Arditi dans la pub pour Sennheiser », sur purepeople.com (consulté le 2 octobre 2020).
  18. « Trois lits pour huit », sur bnf.fr.
  19. « Pierre Arditi », sur Les Archives du spectacle.
  20. 2e doublage de 1975.
  21. http://alterego75.fr/fiche/doublages/317
  22. Décret du 25 mars 2016 portant promotion et nomination dans l'ordre national de la Légion d'honneur.
  23. Décret du 14 novembre 2005 portant promotion et nomination dans l'ordre national du Mérite.
  24. Nomination ou promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres, arrêté du 25 septembre 2017.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Propos de Pierre Arditi recueillis par Stéphanie Raïo, « Le comédien rejoint, le temps d'un épisode, la collection de polars du samedi de France 3 dont TV Magazine devient le partenaire. », TV Magazine, Paris, Le Figaro, , p. 8-10

Liens externesModifier