Théâtre Montparnasse

théâtre dans le 14e arrondissement de Paris
Théâtre Montparnasse
Description de cette image, également commentée ci-après
Le théâtre en avril 2016.
Type Théâtre
Lieu Paris XIVe
Coordonnées 48° 50′ 27″ nord, 2° 19′ 28″ est
Architecte Charles Peigniet
Inauguration 1886
Nb. de salles 2
Capacité 715 (grande salle)
200 (Petit Montparnasse)
Anciens noms Théâtre Montparnasse-Gaston Baty (1930-43)
Direction Myriam Colombi et Bertrand Thamin
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1984)
Site web theatremontparnasse.com

Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Théâtre Montparnasse
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Théâtre Montparnasse

Le théâtre Montparnasse est un théâtre parisien situé 31 rue de la Gaîté, dans le 14e arrondissement.

HistoriqueModifier

Le théâtre MontparnasseModifier

En 1817, Pierre-Jacques Seveste obtient de la monarchie restaurée un privilège théâtral pour la banlieue qui lui permet de reprendre le nom de Théâtre du Mont Parnasse laissé vacant depuis la fermeture d'une salle de spectacle portant ce nom en 1772 située sur le boulevard d'Enfer. Il fait construire sa salle au delà du boulevard d'Enfer dans la rue qui deviendra la rue de la Gaîté. Ce quartier ne sera rattaché à Paris qu'en 1860. En 1851, Henri Larochelle rachète aux héritiers de Seveste leurs trois théâtres dont celui de Montparnasse. Le théâtre de bois et de plâtre dura de 1819 à 1856, date à laquelle la salle est reconstruite mais ne prendra la forme qu'on lui connaît aujourd'hui qu'après le décès de Larochelle[1].

La veuve d'Henri Larochelle fait construire en 1886 le théâtre Montparnasse avec Louis-Hubert Hartmann, ancien acteur de la troupe de Larochelle puis directeur des théâtres des Gobelins et de Grenelle[2]. Il est inauguré le 29 octobre 1886[1].

Le bâtiment est l'œuvre de l'architecte Charles Peigniet[3], qui a notamment participé à la réalisation du socle de la statue de la Liberté à New York.

De 1930 à 1943, il fut dirigé par Gaston Baty et porta le nom de « théâtre Montparnasse-Gaston Baty ».

La comédienne Marguerite Jamois lui succède pour vingt ans. En 1965, Lars Schmidt achète le théâtre et nomme Jérôme Hullot à la direction artistique.

En 1984, Lars Schmidt se retire et vend le théâtre à Jean-Louis Vilgrain industriel de l'agro-alimentaire. Il confie la direction du théâtre à sa femme, une ancienne pensionnaire de la Comédie-Française Myriam Colombi. Elle entreprend des travaux de rénovation et crée le bar-restaurant.

La jauge actuelle est de 715 places. Le Théâtre Montparnasse-Gaston Baty est inscrit aux monuments historiques par un arrêté du [3].

Le Petit MontparnasseModifier

La salle est créée en 1979 par Lars Schmidt et Jérôme Hullot dans un ancien entrepôt de décors. En 1998, des travaux sont engagés, Le Petit Montparnasse devient une salle de deux cents places. La réouverture a lieu en novembre 2003.

Mises en scèneModifier

De Gaston BatyModifier

De Marguerite JamoisModifier

CréationsModifier

RéférencesModifier

  1. a et b Présentation des spectacles officiels de l'exposition internationale de Paris en 1937; Classe des Manifestations Théâtrales, Faust (lire en ligne)
  2. Pascale Goetschel, Jean-Claude Yon Directeurs de théâtre, XIXe – XXe siècles : histoire d'une profession, Publications de la Sorbonne, 2008 p. 138 (ISBN 978-2-85944-600-0).
  3. a et b Notice no PA00086637, base Mérimée, ministère français de la Culture
  4. « Les Liaisons dangereuses - Spectacle - 1952 », sur data.bnf.fr (consulté le ).
  5. Titre porté également par une pièce de théâtre de Claude Mauriac (1964) montée en 1966 au théâtre de Lutèce avec Bernard Lajarrige.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier