Ouvrir le menu principal

L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford

film sorti en 2007
L'Assassinat de Jesse James
par le lâche Robert Ford
Description de cette image, également commentée ci-après
Le hors-la-loi Robert Ford (1860-1892), posant avec le revolver avec lequel il aurait assassiné Jesse James.
Titre québécois L'Assassinat de Jesse James par le traître Robert Ford
Titre original The Assassination of Jesse James by the Coward Robert Ford
Réalisation Andrew Dominik
Scénario Andrew Dominik
Acteurs principaux
Sociétés de production Plan B Entertainment
Virtual Studios
Scott Free Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Western
Biopic
Durée 159 minutes
Sortie 2007

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L’Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford ou L'Assassinat de Jesse James par le traître Robert Ford au Québec (The Assassination of Jesse James by the Coward Robert Ford) est un western américain réalisé par Andrew Dominik, sorti en 2007. Adapté du roman éponyme de Ron Hansen publié en 1983, il met en vedette Brad Pitt dans le rôle de Jesse James et Casey Affleck dans celui de Robert Ford.

Contrairement aux précédents films sur Jesse James, le film est présenté comme une épopée historique plutôt qu'un western classique. Le film détaille la détérioration psychologique du hors-la-loi pendant les derniers mois de sa vie, comment il succombe lentement à la paranoïa et développe une amitié précaire avec son futur assassin, Robert Ford. L'étrange relation entre les deux hommes est étudiée au cours du film.

SynopsisModifier

En 1881, Jesse James est un hors-la-loi légendaire. Il a 34 ans. Sa célébrité lui provient de multiples braquages. Au lendemain de la guerre de Sécession, il représente une rébellion qui lui vaut d'être considéré comme un Robin des Bois. Ford, qui a grandi en idolâtrant James, et désireux de rejoindre le gang, se lance dans une mission à Glendale, dans le Missouri, où les membres du Gang James-Younger préparent l'attaque du dernier train de leur carrière. Le film commence sur cette rencontre à l'automne de 1881.

Sa carrière tirant à sa fin, Jesse James devient conscient de l'impossibilité de faire face à une armée de plus en plus vaste de shérifs, d'agents fédéraux et des hommes du détective Allan Pinkerton. Il sent que, inévitablement, l'un des siens le vendra pour une grosse récompense. Refusant de donner aux hommes de loi une telle satisfaction, James prépare sa propre mort et cultive subtilement les fébriles attentions du plus servile et lâche de ses associés : le vingtenaire Robert Ford. Avec les railleries, il encourage ses envies, sa fascination meurtrière, et l'amène à devenir son propre assassin, de sorte que sa propre légende restera intacte après sa mort.

Pendant plusieurs mois, Ford côtoie son idole, et partage sa vie errante jusqu'à ce que Jesse James s'arrête dans sa maison, auprès de sa femme et de ses enfants. C'est là que Robert Ford le tue. Par la suite, il rejoue cet assassinat sur des scènes de théâtre. Mais le héros reste toujours Jesse James[1],[2].

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

ProductionModifier

MusiqueModifier

La musique du film a été composée par Warren Ellis et Nick Cave. Ce dernier fait une apparition vers la fin du film, dans le rôle d'un musicien jouant La Ballade de Jesse James dans un bar bondé où se trouve Robert Ford.

Liste des titres
No Titre Durée
1. Rather Lovely Thing 3:13
2. Moving On 2:32
3. Song for Jesse 2:35
4. Falling 2:54
5. Cowgirl 4:05
6. The Money Train 2:38
7. What Must Be Done 1:57
8. Another Rather Lovely Thing 3:27
9. Carnival 2:52
10. Last Ride Back to KC 5:24
11. What Happens Next 2:08
12. Destined for Great Things 2:25
13. Counting the Stars 1:19
14. Song for Bob 6:03

AccueilModifier

CritiquesModifier

L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford

Score cumulé
SiteNote
Metacritic68/100
Rotten Tomatoes76 %
Allociné 
Compilation des critiques
PériodiqueNote

Le film a reçu des critiques positives et a récolté de nombreuses récompenses. Pour ce qui est de Rotten Tomatoes, le film a obtenu un taux d’approbation de 76 % basé sur 169 critiques Le consensus critique du site se lit comme suit: "Sur la base de ses deux performances principales, L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford est une pièce d'époque réalisée avec expertise et un regard perspicace sur l'une des figures durables de la tradition américaine". Sur Metacritic, le film a eu 68100 sur la base de 32 critiques, indiquant des "avis généralement favorables".

L'accueil positive est aussi au rendez-vous en France, le site AlloCiné lui attribue une moyenne de 3.75.

Box-officeModifier

Malgré un accueil chaleureux des critiques, le film est un échec commercial, récoltant seulement 3 909 149 dollars en Amérique du nord et 15 001 776 dollars dans le monde pour un budget de 30 000 000 dollars.

En France, le film n'a pas connu aussi un succès, avec 306 215 entrées.

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  États-Unis
  Canada
3 909 149 $ - -
  France 306 215 entrées - -

  Total Monde 15 001 776 $ - -

DistinctionsModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier