Ouvrir le menu principal

George Hilton (acteur)

acteur britannique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir George Hilton et Hilton.
George Hilton
Vado l ammazzo e torno-George Hilton.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
RomeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Jorge Hill Acosta y LaraVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
George HiltonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activité
Autres informations
Genre artistique
Western (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Jorge Hill Acosta y Lara dit George Hilton, parfois hispanisé en Jorge Hilton, né le à Montevideo[1] et mort le à Rome[2], est un acteur britannique d'origine uruguayenne.

Il est célèbre pour avoir figuré dans de nombreux westerns spaghetti et films gialli, et a tourné avec les acteurs les plus emblématiques du genre : Franco Nero et Klaus Kinski notamment.

BiographieModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

George Hilton grandit en Angleterre et commence sa carrière en Espagne dans les années 1950, sous le nom de Jorge Hilton[1], en figurant dans des westerns spaghetti italo-espagnols tels que La Procession en 1960 ainsi que dans de nombreux romans-photos.

Sa carrière prend un envol décisif avec le film Le Temps du massacre en 1966 qui fait de lui une vedette du western spaghetti, un genre alors promis à un essor d'une dizaine d'années. En 1967, il joue ainsi le premier rôle dans Trois salopards, une poignée d'or, Les Vautours attaquent et Je vais, je tire et je reviens (Vado... l'ammazzo e torno) d'Enzo G. Castellari[1].

On le retrouve en 1970 dans un film de la série Django, Django arrive, préparez vos cercueils, reprenant le rôle laissé par Gianni Garko. À partir de 1975, il délaisse peu à peu le western spaghetti à mesure que l'intérêt du public pour ce genre diminue et part tourner des gialli en Italie tels que Le Justicier défie la ville.

Au début des années 1980, il renoue avec l'univers du roman-photo pour le magazine italien Grand Hôtel en campant notamment le personnage principal de I potenti (Les puissants), une saga de 37 épisodes présentée comme la plus grande production jamais réalisée dans l'histoire du genre. Dans cette saga qui surfe sur les succès de Dallas et Dynastie, on y retrouve de grands noms du cinéma populaire italien tels que Fabio Testi, Agostina Belli, Michele Placido et Marina Berti. En 2009, il joue dans une série à succès diffusée sur la télévision italienne[1].

Filmographie partielleModifier

Comme acteurModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier