Ouvrir le menu principal

Les Estivants

film réalisé par Valeria Bruni Tedeschi sorti en 2018
Les Estivants
Réalisation Valeria Bruni Tedeschi
Scénario Valeria Bruni Tedeschi, Agnès de Sacy et Noémie Lvovsky
Acteurs principaux
Sociétés de production Ad Vitam Production
Ex Nihilo
Pays d’origine Drapeau de la France France Drapeau de l'Italie Italie
Genre comédie dramatique
Durée 125 minutes
Sortie 2018

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Estivants est un film franco-italien réalisé et écrit par Valeria Bruni Tedeschi sorti en 2018. Interprété, entre autres, par la réalisatrice, Pierre Arditi, Valeria Golino, Noémie Lvovsky mais aussi sa propre mère Marisa Borini et sa fille Oumy Bruni Garrel il décrit les relations d'une famille et de ses amis au cours d'un séjour estival sur la Côte d'Azur, scénario que la réalisatrice décrit comme une « autobiographie imaginaire »[1].

Il est projeté dans le cadre de la sélection officielle non compétitive du festival de Venise 2018.

SynopsisModifier

Accompagnée de sa fille, Anna se rend pour quelques jours de vacances sur la Côte d'Azur dans une grande et belle villa. Elle y retrouve sa famille, des amis et les employés de la propriété. Au sein de cette petite communauté pleine de vie, elle doit faire face à une récente rupture sentimentale et poursuivre l'écriture de son prochain film. Mais au-delà des rires et des cris, les secrets, les relations de pouvoir et les désirs se font jour. Leurs tentatives de s'abstraire du monde ne réussissent pas à leur éviter la confrontation avec les ombres de leur vie.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

ProductionModifier

La réalisatrice et ses deux co-scénaristes ont mis deux ans à écrire le scénario.

Le film est produit par Alexandra Henochsberg pour Ad Vitam et Patrick Sobelman pour Agat Films & Cie - Ex Nihilo, et coproduit par Angelo Barbagallo pour BiBi Film Tv.

Inspiration autobiographiqueModifier

Comme dans ses précédents films, Valeria Bruni Tedeschi a puisé dans sa vie personnelle pour construire son scénario et confie avoir « voulu donner du sens à sa propre vie » grâce à son travail[2]. Le caméo du réalisateur de documentaires Frederick Wiseman au moment de l'audition du CNC donne une petite touche documentaire à l'histoire[3]. On peut ainsi noter un grand nombre d'éléments autobiographiques dans le film :

  • Anna est réalisatrice de films de cinéma et coécrit un scénario sur les membres de sa famille ;
  • la mort du frère d'Anna, point central du film, ferait référence à son propre frère Virginio Bruni-Tedeschi décédé en 2006 des suites du sida ;
  • les membres de la famille parlent tous italien et français ;
  • la séparation d'Anna et Luca et leur petite fille Célia d'origine sénégalaise feraient référence à sa relation avec Louis Garrel, Célia étant jouée par leur propre fille adoptive Oumy Bruni Garrel ;
  • Luca quitte Anna pour une mannequin dont on aperçoit les panneaux publicitaires de sous-vêtements féminins, ce qui pourrait évoquer le mariage de son ex-compagnon Louis Garrel avec Laeticia Casta ;
  • Louisa la mère d'Anna, pianiste-concertiste et son ami Bruno, chanteur d'opéra, feraient référence à ses propres parents musiciens Alberto Bruni Tedeschi et Marisa Borini, cette dernière jouant son propre rôle ;
  • Elena la petite sœur d'Anna, mariée à Jean un riche industriel politiquement à droite, feraient référence à sa sœur Carla Bruni et son mari Nicolas Sarkozy ;
  • la tante est jouée par la vraie tante de la réalisatrice, Gigi Borini.

AccueilModifier

CritiquesModifier

Le film est assez bien accueilli par la presse française avec une note moyenne de 3,6/5 sur le site Allociné. Parmi les critiques les plus élogieuses, Le Parisien considère le long-métrage comme « le plus accompli » de la réalisatrice « enveloppée de couleurs et d’une lumière magnifique », tandis que Thierry Chèze dans Ouest France évoque « un superbe film sur la lutte des classes ». En revanche Éric Neuhoff dans Le Figaro parle d'une « bouillabaisse de sentiments » et d'un « nombrilisme navrant ».

L'accueil du public est mitigé avec une note moyenne de 2,6/5 sur Allociné, 5,8/10 sur IMdB et seulement 46% de personnes ayant aimé le film sur l'aggrégateur Google.

Box-officeModifier

DistinctionsModifier

Les Estivants est projeté dans le cadre de la sélection officielle non compétitive du festival de Venise 2018[5].

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

RéférencesModifier

  1. « Valeria Bruni Tedeschi : « Pour moi, Les Estivants est une autobiographie imaginaire » | CNC », sur www.cnc.fr (consulté le 22 juin 2019)
  2. « Valeria Bruni-Tedeschi en quête d’harmonie », sur France Culture (consulté le 22 juin 2019)
  3. The Summer House (2018) - IMDb (lire en ligne)
  4. Box-office France du film Les Estivants sur JP-Boxoffice.com, consulté le 23 juin 2019.
  5. (it) « Venezia 75 Fuori Concorso », sur La biennale, (consulté le 27 juillet 2018).

Liens externesModifier