La Vérité (pièce de théâtre)

La Vérité est une pièce de théâtre de Florian Zeller. Elle a été créée en France au Théâtre Montparnasse en par Pierre Arditi dans une mise en scène de Patrice Kerbrat.

RésuméModifier

La Vérité raconte l'histoire d'un menteur à qui tout le monde ment.

Créations internationalesModifier

La pièce a été créée simultanément en France et en Allemagne en 2011. C'est Herbert Knaup qui a tenu le rôle principal à Hambourg, avant que la pièce ne connaisse une trentaine de créations différentes dans tout le pays. Elle a ensuite été jouée dans le monde entier.

En Angleterre, elle est traduite par Christopher Hampton et a été nommée "meilleure comédie" en 2017 aux Laurence Olivier Awards .

Réception critiqueModifier

La réception de la pièce a été très positive et unanime. « Brillantissime », selon Pariscope[1], « Irrésistible », selon le JDD[2], « Drôle à en frémir », selon Télérama[3], « Du grand art » selon Le Figaro[4], "Hilarant et jubilatoire", selon La Tribune du mardi .

InfluencesModifier

« Empruntant à Feydeau et Labiche leur sens du rythme et des situations, à Guitry la force de frappe de ses répliques, Zeller arpente avec cette pièce, selon La Tribune, les plus belles allées du boulevard. Selon Le Figaro, la pièce penche en effet du côté du vaudeville, mais « dans la filiation de Guitry, d'un Guitry resserré, plus tendu, moins bavard. Car Zeller ne saurait se mentir à lui-même. Il reste fidèle à son thème favori : le masque, la dialectique du mensonge et de la vérité »[5].

De son côté, l'auteur cite en ouverture du texte Voltaire et Pinter, auquel la pièce fait une allusion explicite.

Notes et référencesModifier