En votre âme et conscience

série télévisée

En votre âme et conscience
Genre Émission judiciaire
Création Pierre Dumayet, Pierre Desgraupes et Claude Barma
Réalisation Pierre Desgraupes
Présentation Pierre Dumayet
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Production
Format d’image 4/3 noir et blanc
Format audio Mono
Société de production RTF
ORTF
Diffusion
Diffusion Première chaîne de l'ORTF
Ancienne diffusion RTF Télévision
Date de première diffusion
Date de dernière diffusion
Statut Arrêtée
Public conseillé Tout Public

En votre âme et conscience est une émission de télévision judiciaire française de Pierre Desgraupes, Pierre Dumayet et Claude Barma diffusée du au sur RTF Télévision puis sur la première chaîne de l'ORTF présentée par Pierre Dumayet.

Principe de l'émissionModifier

Pierre Dumayet expose une grande affaire judiciaire passée et jugée, puis propose à la défense de venir à nouveau plaider, laissant aux téléspectateurs le rôle de jurés afin qu'ils rejugent cette affaire en leur âme et conscience.

La salle d'audienceModifier

La salle d'audience dans laquelle sont filmées les reconstitutions des procès est un décor, réalisé dans le studio 12 du Centre René-Barthélémy des Buttes Chaumont. À l'époque, la loi interdisait de filmer dans un palais de justice. Le ministre de l'information avait rejeté la demande d'autorisation des auteurs de l'émission.

ProgrammationModifier

La programmation de l'émission est reconstituée à partir des informations trouvées sur le site internet de l'INA[1] et de l'Internet Movie Database[2].

Des informations sur l'affaire sont mentionnées dans la colonne « Détails et informations supplémentaires », sauf si l'article correspondant existe.

Date Titres de l'épisode Détails et informations supplémentaires
L'affaire du lieutenant de la Roncière
L'affaire du Pont d'Ambert
L'affaire Roux Distribution : Gérard Oury : ?
L'affaire du manoir de Jeufosse ou la Bête noire
L'affaire du Marquis de Naye
L'affaire Lesnier Le Fieu (Gironde) novembre 1847 Claude Gay septuagénaire meurt dans des conditions étranges. Jean-François Lesnier instituteur qui lui a acheté sa maison en viager est condamné à Bordeaux en 1848. Après 7 ans de bagne il est rejugé et acquitté en 1855.

Distribution : Marie Mergey : Marie Cessac, Georges Riquier : Lesnier, Léonce Corne : Lespagne, Paul Crauchet : Lapluie, Maurice Nasil : Le brigadier, Aram Stephan : 1er président, Henri Crémieux : Le 2ème président, Fernand Fabre : Le procureur, Georges Lannes : La défense, Guy Favières : Sarrazin, Marc Gentihomme : Daignaud, Jane Morlet : La veuve Malfille

L'affaire Hugues ou Un drame de la vertu Madame Hugues, 26 ans épouse d'un député des Bouches-du-Rhône, harcelée par un pseudo détective privé Maurin pour une fausse affaire de divorce l'abat de 6 balles. En janvier 1885 à la cour d'assises de la Seine elle est acquittée.

Distribution : Malka Ribowska : L'accusée, Jean Toulout : Le président, Stéphane Audel : Le procureur, Teddy Bilis : Clerget, Émile Genevois : Chabrol, Jeanne Herviale : La concierge, Jean-Pierre Kérien : La défense, Léon Larive : Le commissaire, Jacques Mauclair : La partie civile, Henri Rollan : Monsieur de La Forge, André Valmy : Mr Hugues, Jean Berger : Le journaliste

L'affaire Vaucrose ou L'homme au gilet à fleurs Saint-Pons-la-Calm (Gard), nuit du 23 au 24 août 1898 madame de Vaucrose est étranglée chez elle par Barthélémy-Auguste Gayte. Il est condamné à 20 ans de travaux forcés.

Distribution : Charles Denner : Gayte, Jean Berger : La défense, Paul Préboist : Chaudanson, Jean-Paul Moulinot : Fernand de Vaucroze, Antoinette Moya : Madame Gayte, Jacques Varennes : Le président, Pierre Asso : Le juge d'instruction, Marc Eyraud : Audibert, Jacques Mancier : La partie civile, Richard Francœur : Le procureur, Odette Piquet : Marie Bastide, André Cellier : Le boulanger, Robert Seller : Fraix

L'affaire Marie Bière
L'affaire de Bitremont Il s'agit du procès qui eut lieu en mai 1851 en Belgique, aux assises de Mons. Le comte et la comtesse de Boccarmé vivaient au château de Bitremont à demi en ruines. Le couple, criblé de dettes est accusé d'avoir empoisonné à la nicotine le frère de la comtesse pour capter son héritage. Le comte, reconnu coupable fut condamné à la guillotine et la comtesse acquittée.

Distribution : Jean Berger : L'avocat de la comtesse, Nadine Alari : La comtesse de Boccarmé, Georges Sellier : Docteur Zoude, Jacques François : Le comte de Boccarmé, Jean Pâqui : Professeur Stass, Jacques Varennes : Le Président, Jean Michaud : L'avocat du comte, Jean-Marie Serreau : François, Jean Galland : Le Procureur, Guy Decomble : Gilles, Nora Coste : Justine, Constance Moria : Emerance, Danielle Paris : Antoinette Dutzeele

L'affaire Latour
La mort de Monsieur de Marcellange[3] Saint-Étienne-Lardeyrol (Haute-Loire) 1er septembre 1840 Château de Chamblas Louis Vilhardin de Marcellange 34 ans est abattu. Jacques Besson son ancien domestique est condamné à mort à Lyon et guillotiné le 28 mars 1843 place du Martouret au Puy-en-Velay.

Distribution : André Reybaz : La défense, Christian Marin : Roiron, Jean Berger : La partie civile, Bernard Musson : Le chanoine, Nane Germon : Victoire Portal, Jacques Mauclair : Le Procureur, Albert Rémy : Jacques Besson, Jean Dalmain : Raynaud, Henri Nassiet : Le Président, Georges Audoubert : Achard, Roger Crouzet : Arsac, René Alone : Bernard, Paula Régier : Madame Morin

Le secret des Fenayrou Reconstitution du procès Fenayrou. Le 18 mai 1852, au Pecq, Marin Fenayrou, pharmacien, assassina avec l'aide de sa femme Gabrielle, Louis Aubert, pharmacien lui aussi qui avait été l'amant de cette dernière. Pour sa défense, il plaida le crime passionnel mais avec des motifs si étranges qu'il était possible de douter de ses réelles motivations. Les circonstances atténuantes furent accordées au couple et Marin et Gabrielle Fenayrou ont été condamnés aux travaux forcés à perpétuité.

Distribution : Guy Tréjan : Mr Fenayrou, Jacques Harden : L'expert, Yvette Étiévant : Mme Fenayrou, Christian Bertola : L'avocat, Germaine Kerjean : La veuve Gibon, Fernand Fabre : Le président, Gaston Rey : Fleury, Michel Gatineau : Grousseau, Louis Saintève : Le premier juré, André Chanal : Rouchon, Christian de Lanaut : Valette, Blanche Ariel : Mme Barret, Jacques Harden : L'expert, Maurice Hamonou : L'huissier, René Lord : Le procureur

Le serrurier de Sannois Pontoise (Val-d'Oise) 15 janvier 1843 Pierre Rousselet assassine et vole Monsieur Donon-Cadot banquier dans son bureau donnant sur une rue très passante. Édouard fils cadet de la victime désigné comme commanditaire par Rousselet est acquitté. Bénéficiant de circonstances atténuantes Rousselet est condamné aux travaux forcés à perpétuité.

Distribution : Jean Brassat : L'huissier, Léonce Corne : Rousselet, Jacques Mancier : L'expert, Daniel Lecourtois : Allard, François Darbon : le serrurier, Henri Nassiet : Le Président, Maryse Paillet : Mme Mazy, Robert Porte : L'avocat, Philippe Janvier : Le premier juré, Marc Valbel : Le Procureur, Catherine Erard : Caroline, Robert Charlet : Le Proviseur, Jean-Paul Thomas : Edouard

L'affaire Prado Paris 52 rue Caumartin 14 janvier 1886 Marie Aguettant « la môme Crevette » danseuse de music-hall est trouvée par son amant chez elle égorgée ses bijoux volés. Novembre 1887 un chef de bande et ses complices sont arrêtés avec les bijoux. Il utilise de nombreux pseudonymes : Luis Federico Stanislas « Prado di Mendoza » Linska y Castillon, Louis Frédéric Stanislas Linska de Castillo, Linska de Castillon, Stanislas Prado. L'arme du crime serait un poignard japonais en forme d'éventail. Paris avril 1888 Mauricette Couronneau et Eugénie Forestier sont acquittées, Garcia est condamné à 4 ans de prison, Prado à la peine de mort. Il est guillotiné devant la prison de la Roquette le 28 décembre 1888.

Distribution : Claude Martin : La défense pour Linska, François Perrot : Linska, Jacqueline Staup : Jeanne Merlin, Micheline Bona : Dolorès Garcel, Gamil Ratib : Garcia, André Rouyer : Blaise, Alain Durtal : La défense pour E. Forestier, Serge Nadeau : Le ministère public, Tony Mag : Eugénie Forestier

La malle à Gouffé A Paris, en décembre 1890, Michel Eyraud et Gabrielle Bompart, un couple d'escrocs, sont jugés pour le meurtre de Gouffé, un des plus riches huissiers de Paris qui menait une vie fort rangée, à l'exception d'une sortie légère les vendredis soirs. A l'occasion d'une de ces sorties, il disparut et deux mois plus tard on découvrit dans la banlieue de Lyon un cadavre et les débris d'une malle qui avait servi à le transporter. La police fit rapidement le rapprochement entre les faits et comprit que le corps était bien celui de Gouffé, assassine par Michel Eyraud et Gabrielle Bompart avant d'être dévalisé. Gabrielle Bompart fut condamnée à vingt ans de travaux forcés grâce aux circonstances atténuantes et Michel Eyraud fut condamné à la peine de mort.

Distribution : Raymond Souplex : Eyraud, Jacques Varennes : Le Président, Christian Bertola : La défense, François Vibert : Dr Sacreste, Gaston Rey : Professeur Liégeois, Liliane Bert : Gabrielle Bompart, Jean Galland : Dr Brouardel, Robert Burnier : Garenger, Jean Darcante : Le Procureur, René Alone : Launée, Marc Valbel : Dr Lacassagne, Marie Servane : Julie Puzin

L'affaire Lacenaire En 1835 a lieu le procès de Pierre François Lacenaire. A ses côtés, sur le banc des accusés, ses complices Victor Avril et Hippolyte François. Le 14 décembre 1834, Chardon et sa mère sont assassinés. Quelques jours plus tard, un garçon de recettes est victime d'une tentative de meurtre. Lacenaire et Avril sont accusés d'avoir tué Chardon et sa mère à coups de tire-point et de merlin, Lacenaire et François sont accusés de la tentative de meurtre sur le garçon de recettes. François est condamné aux travaux forcés à perpétuité et Lacenaire et Avril à la peine de mort.

Distribution : Michel Piccoli : Pierre François Lacenaire, Jean Gruault : Beaufils, Jean Coste : Baton, Jean Michaud : Le Procureur, Jean Toulout : Le Président, Yvonne Claudie : Mme Marbois, André Rouyer : François, René Alone : Allard, Robert Charlet : L'avocat, Jean Besnard : Avril, Robert Guilmet : Fréchard, Edgar Auzouville : Grobety, Louis Lalanne : Soumagnac, Auguste Dargels : Pageot

L'affaire Landru Distribution : Pierre Leproux : Henri Désiré Landru, Jacques Monod : Le président, Pierre Tabard : L'avocat de Landru, François Darbon : Mathieu, Jean-Marie Serreau : Delage, Luc Andrieux : Andreu, Albert Médina : Le docteur Paul, Liliane Maigné : Mademoiselle Sacreste, Camille Fournier : Mme Froment, Elisabeth Hardy : Mme Lalande
L'affaire Lafarge Marie Lafarge est accusée d'avoir tué son mari à l'arsenic mais elle affirme être innocente. Pourtant plusieurs indices sont mis à jour lors du procès, comme l'achat d'arsenic deux jours avant la mort de Lafarge. Elle sera reconnue coupable par le juré et condamnée aux travaux forcés à perpétuité.

Distribution : Pierre Asso : Le Procureur, Marius Laurey : Parent, Maurice Nasil : Dubois, Jacques Rispal : Denis Barbier, Henri Nassiet : Le Président, Micheline Bona : Marie Lafarge, Mady Berry : Mme Lafarge mère, Jean Toulout : L'avocat, René Alone : Docteur Lespinasse, Sylvie Cerliac : Anna Brun, Nicole Mahieu : Clémentine Serva, Françoise Lebail : Emma Pontier, Hugues Vanner : Orvilla

Une femme honnête 2 octobre 1904 une villa isolée en province Madame Legrain est trouvée abattue à côté de Rémi Pradier blessé. Il survit, déclare qu'ils étaient amants, ont voulu se suicider et il s'est raté. Il est accusé de l'avoir violée, assassinée et d'avoir simulé leur suicides. Il est condamné à 7 ans de travaux forcés.

Distribution : Jean Berger : L'avocat, William Sabatier : Lucien Legrain, Jean Muselli : Pradier, Géo Wallery : Labasse, Charles Lavialle : Magoulès, Héléna Manson : Madame Pradier, René-Jacques Chauffard : Bourdille, Jean Darcante : Le Procureur, Yves Brainville : Le Président, Gina Niclos : Marie Tauzain, Anne Laurent : Mme Rouzérol, Serge Nadeau : Général Schreiber

Le testament du duc de Bourbon Le duc de Bourbon, Prince de Condé, est retrouvé mort, pendu à l'espagnolette d'une des fenêtres de sa chambre. Plusieurs indices semblent accuser sa maîtresse, la baronne de Feuchères.

Distribution : Maria Mauban : La baronne de Feuchères, Raymond Gérôme : de Surval, Raymond Pélissier : Bonnie, Edmond Beauchamp : Manoury, André Reybaz : L'abbé Pélier, Hubert Noël : De Choulot, René Clermont : Le juge d'instruction, Daniel Lecourtois : Le général Lambeau, Harry Max :?

L'assassin a laissé sa carte ou L'affaire Pranzini Henri Pranzini, séducteur mondain sans le sou, est accusé d'avoir assassiné Marie Regnault, sa bonne et la fille de celle-ci. Clamant son innocence, il sera néanmoins condamné à mort et exécuté le 31 août 1888.

Distribution : Edmond Ardisson : Charles Berne, Huguette Faget : Marie Marchettini, Martine Ferrière : Louise Bois, Yves Brainville : La défense, François Vibert : Le Président, Héléna Manson : Mme Sabatier, Robert Burnier : David Walter, René Alone : Taylor, Stéphane Audel : Le ministère public, Claude Manier : Pranzini, Maurice Juniot : Zacharie Lacarrière, Séverine : Julie Garnier, Abel Bernyer : Le premier juré

Un étrange trio ou L'affaire Sarret-Schmidt L'avocat Georges Alexandre Sarret et ses deux complices Catherine et Philomène Schmidt, couturières, sont accusés d'escroquerie à l'assurance et du meurtre de Magali Herbin, en 1933 à Marseille. Sarret aurait tué puis fait disparaître dans de l'acide les corps d'un certain Chambon et de sa maîtresse. Sarret est reconnu coupable et condamné à mort. Les soeurs Schmidt bénéficièrent des circonstances atténuantes et ont été condamnées à dix ans de réclusion et dix ans d'interdiction de séjour.

Distribution : Pierre Mondy : Maître de Moro Giafferi, Gabriel Jabbour : Mr Caravel, Jacques Monod : Sarret, Fernand Fabre : Le Président, Jean-Henri Chambois : Le commissaire Cals, Jean Toulout : Maître Brion, Gilberte Rivet : Juliette Lambert, Pierre Morin : L'avocat général, Odette Charblay : Mme Geai, Brika Denzler : Catherine Schmidt, Rena Land : Philomène Schmidt, Edgar Auzouville : Mr Poucel, Henri Morel : Mr Amici

L'affaire Houet Paris 26 avril 1833 le squelette de Madame Houet 70 ans est retrouvé dans le jardin d'une villa 83 rue de Vaugirard que son gendre Louis Robert avait louée peu de temps avant sa disparition le 13 septembre 1821. Cour d’assises de la Seine août 1833 Robert et son complice Louis-Claude-Joseph Bastien bénéficiant de circonstances atténuantes sont condamnés aux travaux forcés à perpétuité.

Distribution : Marie Mergey : Mme Robert, Jean Champion : Robert, Jean Dalmain : Bastien, Henri Nassiet : Le Président, Jean Darcante : Le Procureur, René Alone : Véron, Georges Montant : Fleury, Raymond Raynal : Girardin, André Laurent : Gouvernant, Marie Servane : Mme Junon, Claude d'YD : L'avocat de Bastien, Le président du jury : Raymond Fraikin

L'affaire Weidmann Weidmann, un allemand accusé d'avoir tué et enterré six personnes, et jugé. Sur le banc des accusés, trois hommes et une femme dont Eugène Weidmann est le principal d'entre eux. A l'issue du procès, Weidmann et Milliard sont condamnés à mort, Colette Gillet est acquittée et Jean Noir écope de quelques mois de prison. Milliard fut finalement gracié et Weidmann guillotiné. Son exécution fut la dernière exécution publique en France.

Distribution : Antoine Vitez : Donrier, Jacques Ferrière : Fouquet, Jean Berger : L'avocat de Milliard, Laurent Terzieff : Eugène Weidmann, Pierre Mirat : Tronché, Jean Toulout : Le Président, Lucien Guervil : Inspecteur Bourquin, Jacques Roussillon : Milliard, Marcel d'Orval : L'avocat de Weidmann, Aram Stephan : Boulot, Henri Darbrey : Milliard père

L'affaire Levaillant ou Le cabinet des embûches 31 décembre 1810 Madame Chénier accuse sa belle-fille Madame Levaillant d'avoir eu l'intention de l'empoisonner elle et son mari lors d'un dîner pour avoir refusé de prêter de l'argent au couple. Madame Levaillant est reconnue coupable de l'intention de tuer ses beaux-parents : son père lui a envoyé de l'arsenic et elle l'a testé sur sa femme de chambre, mais elle est acquittée car le crime n'a pas été exécuté.

Distribution : Louis Arbessier : Mr de Saussay, Madeleine Lambert : Mme Chénier, Alain Nobis : Adolphe, Robert Bazil : Dobigny, Jean Darcante : La défense, Stéphane Audel : Brutinel, Françoise Hornez : Mireille, Allain Dhurtal : Le Président, Lucie Arnold : Adèle Levaillant, Henri Darbrey : Rouvel

Le docteur X ou L'affaire Allard Grande ville du midi années 1920 un ami encaisseur et client du docteur Allard (le vrai nom est modifié) vient dans son cabinet. Il s'est fait voler son sac contenant 9000 francs. Le docteur sort pour s'occuper du vol. De retour, il trouve l'ami mourant, montrant un flacon de poison qu'il a avalé. Allard est accusé d'avoir assassiné l'encaisseur pour le voler. En prison, Allard confie que la mort résulte d'un accident thérapeutique. Bénéficiant des circonstances atténuantes, Allard est condamné aux travaux forcés à perpétuité. Il s'évade et quitte la France.

Distribution : André Reybaz : L'avocat de la défense, Pierre Tabard : Pierre Bellesin, Jean-Roger Caussimon : Robert de la Marquette, François Chaumette : Docteur Allard, Hubert Deschamps : ?, Dora Doll : Léa Barion, Jacques Varennes : Le Président, Gaston Rey : Léon Farabe, Jean Galland : Professeur Bringuier, René Blancard : L'avocat général, Hélène Roussel : Mme Bolle

L'affaire Peltzer Léon et Armand, accusés d'avoir assassiné l'avocat Bernays, sont jugés le 27 novembre 1882 à Bruxelles. Léon reconnaitt avoir commis le crime et Armand aurait été l'instigateur de ce meurtre. Ce crime aurait permis à Armand d'épouser la veuve de l'avocat qu'il aimait. L'affaire se compliqua, quand on sut que Léon, qui avait été mis en faillite à la suite de mauvaises affaires et avait quitté la Belgique y était revenu sous une fausse identité. Reconnu par l'avocat Bernays, il aurait en fait tué ce dernier parce qu'il le faisait chanter. Les deux frères sont reconnus coupables et condamnés à la peine de mort. Suite au verdict, Armand maudit le jury et Léon jure l'innocence de son frère.

Distribution : Michel Galabru : Dumouche, Louis Seigner : Mr de Longé, Philippe Mareuil : Léon Peltzer, André Var : Le Procureur, Yves Brainville : L'avocat, Henri Nassiet : Le Président, Jean Brochard : Willemaers, Hubert Noël : Armand Peltzer, Annick Allières : Marie, Nora Coste : Julie, Michèle Gary : Mme Bernays, Abel Bernyer : Le président du jury, Maurice Hamonou

L'affaire Schwartzbard Le 18 octobre 1927 a lieu à Paris le procès de Monsieur Schwartzbard, juif horloger, accusé d'avoir assassiné un commissaire du peuple nommé Petlioura. D'après l'accusé, la famille de Schwartzbard fut exterminée en 1919 dans un pogrom organisé par Petlioura. Quelques années plus tard, Schwartzbard se mit à la recherche et retrouva Petlioura qu'il tua de cinq balles. Schwartzbard reconnut lors du procès avoir tué Petlioura mais fut acquitté, son crime étant jugé politique grâce à l'aide de l'avocat Henri Torrès. Joseph KESSEL, qui n'a pas pu témoigner en 1927, témoigne dans l'émission. Henri Torrès, invité dans l'émission par Pierre Dumayet, reproduit sa démonstration de défense de l'époque.

Distribution : Raymond Souplex : La défense, Jacques Blot : L'huissier, Jacques Castelot : La partie civile, Pierre Leproux : Goldstein, Daniel Lecourtois : Choulguine, Antoine Balpêtré : Le Président, André Oumansky : Dotzenko, Roger Jacquet : Tresterenko, Robert Porte : Schwartzzbard, Jean-Pierre Kérien : Le prince Tokary, Pierre Moncorbier : Général Chapoval, Geneviève Brav : Mlle Grinberg, Roger Marx : Le président du jury

Le procès du docteur Castaing ou L'énigme de l'acétate de morphine Distribution : Jacques Varennes : ?, Jean Dalmain : ?, Jean Chevrier : ?, Jean Francel : ?, Michel Trévières : ?, Géo Wallery : ?, Liliane Bert : ?, René Alone : ?, Émile Genevois : ?
Les traditions du moment ou L'affaire Fualdès Distribution : Jean Rochefort : ?, Hubert de Lapparent : ?, Jean Juillard : ?, Jacqueline Jehanneuf : ?, Jean Champion : ?, Marc Eyraud : ?, René Havard : ?, Jean Toulout : ?, Claude Le Lorrain : ?, Roger Crouzet : ?, Mag-Avril : ?, Guy Decomble : ?, René Alone : ?, Claude d'Yd : ?, Nora Coste : ?, Jacqueline Lemaire : ?
Le troisième accusé ou l'affaire Gayet Saint-Cyr-au-Mont-d'Or (Rhône) 14 octobre 1859 hameau du Canton-Charmant Marie Desfarges (veuve Gayet) 37 ans, sa fille Pierrette 13 ans et la mère de Marie (veuve Desfarges) 72 ans sont poignardées et égorgées à coups de couteau et de doloire par Jean-François Chrétien 47 ans tailleur de pierres, Jean Joannon (ou Joanon) 44 ans tailleur de pierres et Antoine Deschamps 33 ans orfèvre sans emploi. Ils violent Marie et Pierrette et pillent la maison. Joannon voisin de Marie l'avait courtisée et elle l'avait éconduit. Chrétien et Déchamps étaient héritiers des victimes : Déchamps était un cousin germain de Marie et la belle-mère de Chrétien était la tante de Marie. Lyon 13 juillet 1860 cour d'assises du Rhône ils sont condamnés à mort. 14 août 1860 au matin ils sont exécutés à Saint-Cyr-au-Mont-d'Or.

Distribution : Henri Nassiet : Le président, Jean Chevrier : L'avocat Dubost, Alain Nobis : L'avocat de Deschamps, René Alone : L'avocat général, Pierre Duncan : Jean-François Chrétien, Guy Decomble : Antoine Deschamps, Michel Maurette : Jean Joannon, Antoine Marin : Macaire, Fanny Robiane : Felicité Boudras, Jean Brochard : L'avocat Toulout, Lucien Hubert : Jean Louis Laubas, Marcel Pérès : Balthazar, Marcelle Ranson-Hervé : Léontine Chambard, Marie-José Nat : Marie Vignat

L'affaire de Villemomble Villemomble (Seine-Saint-Denis) mars 1883 Élodie Ménétret riche rentière prend à son service Euphrasie Mercier 63 ans dans sa villa. Avril 1883 Élodie disparait. Euphrasie déclare à Monsieur Grassier vieil ami d'Élodie qu'elle est partie en voyage ou entrée au couvent. Elle continue d'occuper la villa, y installe sa famille, fait des faux pour capter les biens de sa patronne, vend les vêtements et le mobilier et tente d'hypothéquer la villa. 1885 un neveu d'Euphrasie la dénonce après avoir tenté de la faire chanter. Le squelette carbonisé d'Élodie est retrouvé sous un massif de fleurs dans le jardin. Elle l'a empoisonnée au Laudanum. Bénéficiant de circonstances atténuantes Euphrasie est condamnée à 20 ans de réclusion.

Distribution : Marie Mergey : ?, Maurice Chevit : ?, Jean Chevrier : ?, Michel Trévières : ?, Gaston Rey : ?, Héléna Manson : ?, Lucien Blondeau : ?, René Alone : ?, André Bervil : ?

Un combat singulier ou L'affaire Beauvallon Distribution : Claude Laydu : ?, Bruno Cremer : ?, Jean-Marie Robain : ?, Antoine Marin : ?, Pierre Asso : ?, André Chaumeau : ?, Yves Brainville : ?, Henri Nassiet : ?, Michel Trévières : ?, Gib Grossac : ?, Alain Janey : ?, Tony Taffin : ?, Samara de Córdova (es) : ?
L'affaire Verkammen L'avocat belge Verkammen en instance de divorce, abat de 5 balles son épouse actrice, persuadé qu'elle le trompe avec un jeune aristocrate français, escroc qui lui doit de l'argent et le fait chanter. Fin 1886 la cour d'assises de Bruxelles le condamne à 15 ans de travaux forcés. Le verdict est cassé pour vice de forme. À l'issue du second procès il est condamné à 10 ans de travaux forcés.

Distribution : Michael Lonsdale : ?, José Quaglio : ?, Yves Barsacq : ?, Jean Martinelli : ?, Jean-Marie Robain : ?, Henri Poirier : ?, Georges Lannes : ?, Lucien Barjon : ?, André Cellier : ?, Georges Jamin : ?

L'affaire Troppmann ou Les ruines de Herrenfluh Distribution : Jean Chevrier : L'avocat Lachaut, René Alone : Le président, Jean-François Poron : Jean-Baptiste Troppmann, Maurice Chevit : Bardot, Roger Crouzet : Langlois, Jacques Marin : Auzusse, Pierre Leproux : Le docteur Bergeron, Jeanne Herviale : Madame Brunel, Christian Fourcade : Frémion, Pierre Tornade : Charles Dassonville, Catherine Erard : Mademoiselle Merlin, Michel Dacquin : Le président du jury
L'affaire Steinheil Distribution : Georges Lannes : Le président, André Thorent : L'avocat, Serge Nadaud : Le procureur, Claire Maurier : Marguerite Steinhel, Gaston Rey : Buchotte, Jean-Paul Moulinot : Balthazar, Clément Thierry : Couillard, Émile Genevois : Villeman, Robert Porte : Dubot, Albert de Médina : Huttin, Maurice Nasil : Le bijoutier, Claire Olivier : Mariette Wolf, Fernand Fabre : Acheray
Les Frères Rorique ou L'énigme des îles Entre Tahiti et les îles Pomotou Joseph et Alexandre Rorique 2 frères assassinent les 7 hommes d'équipage de la goëlette la Niuroahiti chargée de nacre. Ils commettent des actes de piraterie et usage de faux. Tribunal maritime de Brest du 5 au 18 décembre 1893 ils sont condamnés à mort. Grâce à la pression de l'opinion publique, la peine est commuée aux travaux forcés à perpétuité.

Distribution : Bruno Cremer : ?, Jacques Monod : ?, Charles Blavette : ?, William Sabatier : ?, Jess Hahn : ?, Gib Grossac : ?, Mario Pilar : ?, Jacques Riberolles : ?, Paul Amiot : ?

L'affaire Benoît Vouziers (Ardennes) 8 novembre 1829 Nicolas-Frédéric Benoît fils d'un juge de paix égorge sa mère Pauline. Nicolas-Frédéric part pour Paris et devient amant de Joseph Formage 17 ans garçon libraire à qui il raconte son crime. Ils se séparent. Un an après, Formage tente de le fait chanter. Versailles nuit du 22 juillet 1831 dans une chambre d'hôtel Joseph Formage est assassiné par Nicolas-Frédéric Benoît à coups de rasoir. Il nie les 2 crimes. 15 juin 1832 il est condamné à mort. Paris 30 août 1832 il est guillotiné.

Distribution : André Julien : L'huissier, René Alone : Le président, Jacques Mauclair : Le procureur, Jean-Pierre Cassel : Thirion, André Reybaz : L'avocat, René Havard : Chevreux, Anna Gaylor : La femme de chambre, Michel Ruhl : Formage, Jean Bolo : Dossereau, Hélène Tossy : Victorine, Jacqueline Pierreux : Félicité

L'affaire Danval Janvier 1876 Mathilde Jarry fille de riches négociants parisiens épouse Louis Danval pharmacien à Paris vivant d'expédients amateur de jeu et de femmes. Peu après le mariage Danval reprend ses habitudes de jeu et de dépenses, brutalise et trompe sa femme qui se réfugie chez ses parents. Septembre 1877 Mathilde Danval meurt empoisonnée à l'arsenic. 2 milligrammes sont trouvés dans son corps. Danval clamant son innocence est condamné aux travaux forcés à perpétuité. 1923 la cour de cassation reconnait le jugement sans fondement.

Distribution : Jean Berger : ?, Jacques Marin : ?, Bruno Balp : ?, Albert Médina : ?, François Vibert : ?, Serge Nadaud : ?, Micheline Gary : ?, Robert Porte : ?, Pierre Moncorbier : ?, André Bervil : ?

Le drame du petit Condom ou L'affaire Borras Près de Narbonne (Aude) 1886 dans la ferme isolée du petit Condom monsieur Pradiès régisseur et son épouse sont réveillés par 3 voleurs espagnols. Villarubia fait le guet. Pradiès résiste et se bat avec Guillaumet. L'épouse tentant de venir au secours est poignardée. Pradiès est laissé pour mort. Avant de mourir il désigne Guillaumet et Borras comme les assassins. Les 3 sont arrêtés à la frontière. Au cours du procès, ils nient et mettent en cause Castillou. Guillaumet et Borras sont condamnés à mort et Villarubia à 2 ans de travaux forcés. La peine de Guillaumet et Borras est commuée en travaux forcés. L'innocence de Borras est établie quelques années après le procès.

Distribution : Jean Berger : ?, Paul Préboist : ?, Yves Barsacq : ?, Jean Champion : ?, Huguette Faget : ?, Christian Bertola : ?, Jean-Claude Michel : ?, Georges Lannes : ?, Line Noro : ?, Edmond Tamiz : ?

L'affaire Barataud ou Le secret de Charles Rousseau Limoges 12 janvier 1928 Charles Barataud (Rousseau) riche industriel est condamné aux travaux forcés à perpétuité pour avoir assassiné André Coste chauffeur de taxi et volé sa voiture et 5 jours plus tard abattu son ami Bertrand Peynet car ils voulaient se suicider.

Distribution : Jean Brassat : ?, Jacques Seiler : ?, Paul Bonifas : ?, René Alié : ?, Fernand Fabre : ?, Georges Lannes : ?, Pierre Garin : ?, Marcel Delaître : ?, Simone Barillier : ?,

L'affaire Meyer Distribution : Philippe Noiret : ?, Jean-Marie Robain : ?, Jacques Rispal : ?, Noëlle Leiris : ?, Maria Meriko : Marie-Luce Meyer (Héra Mirtel, le vrai nom est modifié)
Le procès de Célestine Doudet ou Le secret de Mademoiselle Célestine Doudet fille de bonne famille est demoiselle d'atours de la Reine Victoria. Le docteur Marsden veuf l'engage comme préceptrice pour ses 5 filles. Elle est obligée de rentrer en France pour deuil familial. Marsden lui demande d'emmener ses filles avec elle dans un appartement près des Champs Élysées à Paris. Peu après les fillettes maigrissent. Elles seraient victimes de mauvais traitements. L'une d'elles meurt mystérieusement. Lucy accuse Célestine. Cour d'assises 21 février 1855 elle est acquittée.

Distribution : Marie Mergey : ?, Jacques Berger : ?, Jean Toulout : ?, Louis Saintève : ?, Génica Athanasiou : ?

La chambre 32 Étienne Zecchini propriétaire d'un hôtel se dispute fréquemment avec sa femme qui lui reproche son avarice. Depuis plusieurs mois, elle dort avec sa plus jeune fille dans la chambre 32, communiquant avec celle de son mari. Novembre 1926 une nuit il assassine sa femme et sa fille à coups de couteau. Il clame son innocence et que c'est sa femme qui a tué sa fille puis s'est suicidée. Monaco 1927 bénéficiant de circonstances atténuantes il est condamné à 20 ans de travaux forcés. En cassation sa peine est abaissée à 10 ans. Il s'évade du bagne de Cayenne et regagne son pays natal l'Italie.

Distribution : André Reybaz : ?, Pierre Mirat : ?, Yvette Étiévant : ?, Jacqueline Jefford : ?, Albert Médina : ?, Raymond Pélissier : ?, Michel Trévières : ?, Jacques Berger : ?, André Certes : ?

Mort d'un notaire ou Le crime de Madame Achet Chantelle (Allier) nuit du 18 octobre 1890 maître Lépine riche notaire est tué par « la châtelaine » Achet 34 ans veuve, pour défendre son honneur. Cour d'assises de Moulins 30 avril 1891 elle est accusée du meurtre avec préméditation et guet-apens, ce qu'elle nie. Elle est condamnée à 12 ans de travaux forcés.

Distribution : Jacqueline Jehanneuf : Madame Achet, François Darbon : L'avocat Demange, Renaud Mary : L'avocat Waldeck Rousseau, Henri Crémieux : Le président, Helena Manson : Madame Lépine, Yvon Sarray : Monsieur Delorme, Jacques Dhery : Monsieur Thonier, Robert Burnier : Le docteur Noir, Gérard Guillaume : Le docteur Sahüt, Luce Fabiole : Une voisine, Jacques Gripel : Auguste Melun, Paul Mercey : Bouladou

Le crime d'Aïn Fezza Aïn Fezza (Algérie) septembre 1890 Jeanne Belikov pour partir avec son amant, tente d'empoisonner son mari Georges Nazet. Au tribunal d'Oran en 1891 elle est condamnée à 20 ans de travaux forcés. Elle se suicide le lendemain du verdict.

Distribution : Paul Bonifas : ?, Maurice Garrel : ?, Georges Hubert : ?, Yves Péneau : ?, Paul Amiot : ?

La mystérieuse affaire de l'horloger Pel Distribution : Jean Chevrier : Le président, Robert Porte : Félix-Albert Pel, Robert Burnier : L'avocat, Jacques Monod : L'avocat général, Jean-Jacques Steen : Ferdinand Buffeteau, Claire Olivier : Cécile Buffeteau, Georges Riquier : Le docteur Renault, Edmond Beauchamp : Monsieur Klein, Huguette Faget : Madame Wisebard, Jean Galland : Le professeur Lang
L'affaire Courtois Distribution : Philippe Castelli : ?, Henri Lambert : ?, Michel Duplaix : ?, André Philip : ?, Georges Staquet : ?, Louise Chevalier : ?, Raymond Pélissier : ?, Georges Lannes : ?, Charles Lavialle : ?, Jimmy Perrys : ?, Alain Cuniot : ?
La canne à épée Bruxelles le comte Sirey est tué coup de canne à épée par Édouard Caumartin avocat pour mademoiselle Heinefetter ravissante chanteuse d'opéra allemande. 10 avril 1843 palais de l'université libre assises de la cour criminelle Édouard Caumartin est acquitté.

Distribution : Bernard Tiphaine : ?, Claude Pieplu : ?, Lucien Morisse : ?, Pierre Destailles : ?, Armand Meffre : ?, Louis Arbessier : ?, Georges Riquier : ?, Paul Mercey : ?, Claudine Coster : ?, Andrée Champeaux : ?, Robert Lombard : ?, Jean-François Rémi : ?, Jacques Butin : ?, Colette Ripert : ?, Raymone : ?, Henri Serre : ?

Le crime de Sezegnin Sezegnin (canton de Genève) bords de la Laire une quadragénaire mutilée à demi immergée est découverte. Jean Balleydier et François Truffet sont arrêtés. Ils nient. François Felmrich est interpellé ensuite. Il avoue et les accuse. Cour d'assises de Genève 1901 Felmrich est acquitté. Balleydier est condamnés à 20 ans de réclusion et Truffet à 15 ans. Ils sont libérés 8 ans après.

Distribution : Jacques Monod : Le président, Yves Brainville : L'avocat, Jacques Mancier : Le procureur, Bernard Pisani : François Felmrich, Hervé Jolly : François Truffet, Jean-Paul Moulinot : Gazel, Robert Porte : Aubert, Yvette Étiévant : Madame Truffet, Pierre Moncorbier : Blanc, Richard Darbois : Jérémie Truffet, Jean Berger : Friedrich, Margo Lion : Madame Maulet, Pierre Tornade : Bulloz, Jean Champion : Terrier, Héléna Manson : Mademoiselle Chamay, Gabriel Gobin : Seince, Philippe Brigaud : Le greffier

L'affaire Bouquet Cour d'assises de Paris 12 mai 1830 Jean-Charles Bouquet est accusé d'avoir empoisonné sa deuxième femme, tenté d'empoisonner sa troisième femme et attenté à la vie de son fils de 8 mois, né du troisième mariage. Sa troisième femme accuse Bouquet, puis se rétracte et devient son meilleur défenseur. Bouquet est acquitté.

Distribution : Maurice Chevit : Jean-Charles Bouquet, Alain Nobis : L'avocat général, Pierre Asso : Le président, Georges Adet : Joseph Letellier, Jean Violette : Le docteur Rique, François Vibert : Le docteur Blanche, Véronique Silver : Agathe Bouquet, Claude Dasset : Benoist Duperray, Claire Olivier : Mademoiselle Detival, Philippe Brigaud : Orfila, Claude d'Yd : Tupper, Jacques Mauclair : Un juré

La mort de Sidonie Mertens Fontainebleau 7 mai 1867 hôtel de France et d’Angleterre Sidonie Mertens 31 ans originaire de Boulogne-sur-Mer et son amie Mathilde Alexandrine Frigard ancienne commerçante affabulatrice arrivent de Paris. Le lendemain elles louent une voiture avec cocher pour se promener en forêt. Elles déjeunent au restaurant de Franchard, congédient le cocher et rentrent à pied en riant à l'hôtel. Mathilde Frigard arrive seule à l’hôtel fait ses bagages et repart en train à Paris. 12 mai 1867 Onésime-Auguste Noël cocher remarque au milieu d'une petite clairière une femme semblant dormir une ombrelle cachant son visage. Le lendemain il voit qu'elle est à la même place, dans la même position et constate qu'elle est morte. La police découvre que c'est Sidonie Mertens. Mathilde dit aux policiers qu'elle a perdu Sidonie en forêt, que Sidonie voulait se suicider, que Sidonie voulait retrouver un de ses nombreux amants un anglais Williams. Williams voulait la faire avorter elle refusait il l'aurait assassiné. Quelques jours plus tard les policiers trouvent le contenu du sac de Sidonie et une arme à feu au domicile de Mathilde. Le compte bancaire de Sidonie a été vidé récemment à l’aide d’une fausse procuration. Mathilde a vendu une broche de Sidonie à un bijoutier. Le 9 août elle est accusée du meurtre. Son avocat est Charles Lachaud. Bénéficiant de circonstances atténuantes elle est condamnée aux travaux forcés à perpétuité. En prison elle confesse au procureur général un peu plus tard avoir empoisonné Sidonie avec de l'acide prussique (cyanure d'hydrogène).

Distribution : Maria Casarès : Mathilde Alexandrine Frigard, François Maistre : ?, Claude Piéplu : Juge président du tribunal, Pierre Leproux : ?, Paul Le Person : ?, Jean Laugier : ?, Jean-Jacques Steen : ?, Jean-François Rémi : ?, Robert Destain : ?, Renée Gardès : ?, Jacques Butin : ?, René Alié : ?, Georges Spanelli : ?, Jacques Ardouin : ?

L'affaire Wladimiroff ou La carte de visite Versailles 1891 Vladimirov 20 ans amoral jaloux couvert de dettes veut épouser Madame Dida 32 ans riche jolie veuve ex-morphinomane. Elle refuse, il l'abat avec un revolver. Bénéficiant de circonstances atténuantes il est condamné à 20 ans de travaux forcés et 10 ans d'interdiction de séjour.

Distribution : Marcel Charvey : ?, Germaine Ledoyen : ?, Dominique Page : ?, Georges Adet : ?, Jean Herbert : ?, Nicole Desailly : ?, Teddy Bilis : ?, Gabriel Gobin : ?, Jacques Mancier : ?, Maria Meriko : ?, François Vibert : ?, Philippe Chauveau : ?, Roger Crouzet : ?, Hervé Jolly : ?, Robert Burnier : ?, Mirès Vincent : ?, Pierre Moncorbier : ?

Le secret de la mort de monsieur Rémy rue de la Pépinière monsieur Rémy courtier en bourse retiré des affaires est assassiné dans son hôtel particulier par ses employé de maison Courtois et Renard. Courtois accuse Renard qui nie. Renard homosexuel a déjà été arrêté pour une affaire de mœurs et inculpé de meurtre. Cour d'assises de la Seine 4 février 1909 bénéficiant de circonstances atténuantes Renard est condamné aux travaux forcés à perpétuité et Courtois à 20 ans.

Distribution : Jean Chevrier : Le président, Julien Bertheau : Émile Renard, Jean Négroni : Maître Lagasse, Jean Berger : L'avocat général Rambaud, Renée Saint-Cyr : Madame Rémy, Jacques Lalande : Le docteur Denys, Maurice Jacquemont : Le docteur Brocq, Jean-Paul Moulinot : Le commissaire Daltroff, Robert Bazil : Thomassaint, Gérard Darrieu : Le brigadier Robert, Albert Michel : Bourdais, Colette Régis : Mademoiselle de Crussol, Claude Joseph : L'inspecteur Calchas, Pierre Leproux : Bertillon, Bernard Charlan : Le premier juré, Jean Le Mouël : L'avocat de Courtois

L'affaire Lemoine ou Pour l'honneur d'une fille Chinon Victoire Lemoine bourgeoise n'accepte pas l'union de sa fille Angélina 15 ans avec son cocher et le chasse. Elle multiplie les tentatives d'avortement sur Angélina en vain. Elle tue et brûle le nouveau-né. Elle nie. Tribunal d'assises de Tours 1860 Madame Lemoine bénéficiant des circonstances atténuantes est condamnée à 20 ans de travaux forcés. Angélina est acquittée.

Distribution : Marcelle Ranson-Hervé : Victoire Lemoine, Françoise Dorner : Angélina Lemoine, Yves Vincent : Le président

Le cas d'Hélène Jégado Distribution : Maria Meriko : Hélène Jégado, Louis Arbessier : Le président, Jacques Mancier : L'avocat de la défense, Claude Dasset : Le docteur Toursaint, Arlette Thomas : Marie-Jeanne Leboucher, Fanny Robiane : Sœur Anastasie, Jean Violette : Le professeur Bidard, Paloma Matta : Marianne Bidard, Hervé Jolly : Jean André, Jean Berger : Monsieur Rabot, Teddy Bilis : Le docteur Ozanne, Maurice Chevit : Le docteur Pitois
L'affaire Daurios ou Le vent du sud Casseneuil (Lot-et-Garonne) 5 décembre 1847 Barthélémy Daurios son épouse Marguerite et leur fille Marie Lescazessont torturés et démembrés par leur gendre Joseph Fauché, Françoise leur fille, Jean Salban et les frères Étienne et Pierre Constant.

Distribution : Germaine Ledoyen : ?, Pierre Leproux : ?, Jacques Lalande : ?, Marius Laurey : ?, Teddy Bilis : ?, Gabriel Gobin : ?, Raoul Curet : ?, Maurice Garrel : ?, François Darbon : ?, Jean Clarieux : ?, Martin Trévières : ?

L'affaire Dumollard Distribution : Étienne Bierry : Martin Dumollard, Andrée Tainsy : Anne Dumollard, Paul Bonifas : Le président, Roger Treville : Le procureur, Claude Joseph : L'avocat Corbières, Martin Trévières : François Molle, Jacqueline Pierreux : madame Gerbe, Jeannette Batti : madame Laborde, Lyne Chardonnet : Louise Michel, Pierre Pernet : monsieur Mesnard, Jacques Rispal : Le juge Gentod, Bernard Charlan : Le docteur Durand, Guy Saint-Jean : Un gendarme, Raymond Meunier : Un chasseur
L'affaire Francey Tonnerre Alfred Brisbard architecte est abattu par Henriette Francey 26 ans épouse d'un bourgeois très honorable affirmant qu'il lui faisait une cour assidue et a tenté plusieurs fois d'abuser d'elle violemment. Au tribunal 1885 elle est acquittée.

Distribution : Françoise Vatel : ?, Roger Rudel : L'avocat de la partie civile, François Perrot : L'avocat général, Martine Ferrière : Madame François, André Dumas : Hernest, Pierre Mirat : Dupoquet, Yves Brainville : L'avocat de la défense, Josée Steiner : Henriette Francey, François Vibert : Chapus, Jacqueline Rivière : Madame Lambert, Claudine Berg : Madame Lecourt, Lucien Barjon : Le président

L'affaire Jobard ou Entre deux heures du matin et neuf heures et demie le soir Lyon 15 septembre 1851 théâtre des Célestins Antoine Emmanuel Jobard tue Joséphine-Anaïs Ricard d'un coup de couteau sans mobile.

Distribution : Pierre Arditi : Antoine Jobard, André Weber : L'avocat Dubost, Julien Bertheau : Le président, Pierre Nègre : L'avocat général, Denis Manuel : Monsieur Ricard, Marius Laurey : Le contrôleur du théâtre, Nicole Gueden : Rachel, Jacques Ebner : L'ami, Jean Bolo : Le docteur Gensoul, Catherine Arditi : Françoise, Marco Perrin : Le maire, Roger Crouzet : Le juge

Les innocents d'Eldagsen Eldagsen (royaume de Hanovre) la femme d'un percepteur et sa servante sont assassinées des bijoux et de l'argent sont volés. 1854 un maçon et un mitron dans le dénuement ayant mauvaise réputation pratiquant la sorcellerie sont condamnés à mort. L'un se pend dans sa cellule. La peine est commuée en travaux forcés à perpétuité pour l'autre. 1855 un autre crime identique a lieu. Ils sont innocentés au second procès.

Distribution : Yves Vincent : Le président, André Falcon : L'avocat de la défense, Guy Saint-Jean : Conrad Busse, Lucien Hubert : Frédéric Ziegenmayer, Paul-Émile Deiber : Le bourgmestre, Michel Creton : Christian Bruns, François Darbon : Le surveillant Wild, Hélène Dieudonné : La veuve Haller, Andrée Damant : Madame Zoller, Raymond Jourdan : L'inspecteur Hauser, Nicole Pescheux : Louise Springel

L'affaire Beiliss ou Un personnage en plus et en moins Distribution : Claude Joseph : L'inspecteur Kiritchenko, Germaine Ledoyen : Zinaida Malitskaia, Jean Obé : Le juge d'instruction, Jean Brassat : Anzor Karaiev, Yves-Marie Maurin : Serguei Makhaline, Jacques Monod : Le président, Alain Mottet : Le procureur, Pierre Collet : Le commissaire Krassovski, Lucien Raimbourg : Kasimir Chakhovski, Catherine Sauvage : Vera Tcheberiak, Alain Nobis : L'avocat de la défense, Jacques Rispal : Mendel Beiliss, Michel Charrel : Piotr Singalevski, Roger Bontemps : Le docteur Toufanov, Florence Giorgetti : La couturière
L'affaire Deschamps ou La reconstitution Hameau des Vallières printemps 1948 Monsieur Heymart retraité est volé et assassiné. 20 jours plus tard Jean Deschamps et Marcel Grevel sont dénoncés. Ils sont emprisonnés depuis quelques jours pour larcins et chapardage. Grevel nie. Deschamps avoue et se prête à la reconstitution. Aux assises Deschamps revient sur ses aveux dès l'ouverture du procès. Il a été influencé par les policiers lors des interrogatoires. Deschamps est condamné à 10 ans de travaux forcés. 5 ans plus tard les coupables sont identifiés Paul Lambert, René Pruvier et Lucette Legrand. Ils sont condamnés et Deschamps relaxé. Il est réhabilité et indemnisé.

Distribution : Marius Laurey : Marcel Grevel, Pierre Nègre : Le 1er président d'assises, Étienne Bierry : Le 3e président d'assises, Gabrielle Doulcet : Madame Heymart, Douchka : Lucette Legrand, Jean Obé : L'adjudant Antoine, Claude Joseph : René Pruvier, Marcel Rouzé : Mr Girard, Jean Juillard : Le procureur, Jacques Lalande : le lieutenant Villedieu, Florence Giorgetti : Gisèle Hervet, Ginette Garcin : Marguerite Audoir, Robert Blome : Le 1er juré, Roger Desmare : Le 2e greffier, Pierre Duncan : Mottier, Louison Roblin Madame Marthe, Martin Trévières : Pellerin

L'affaire Fieschi Distribution : François Maistre : Giuseppe Fieschi, Jacques Monod : Morey, Jean Gaven : Pépin, Jean Le Mouël : Boireau, Armand Meffre : Nolland, Roger Bontemps : Monsieur Beaumont, Daniel Lecourtois : Le prince de Rohan, Jeanne Hardeyn : Madame Ajalbert, Julien Verdier : Dyonnet
L'auberge de Peyrebeille Distribution : Henri Crémieux : Le président, Roger Pelletier : L'avocat Crozes
L'affaire Lacoste 24 mai 1843 Henri Lacoste 70 ans meurt. De l'arsenic est découvert dans son foie. Il est marié depuis 1841 à sa ravissante petite-nièce Euphémie Vergès. Elle est accusée de l'avoir empoisonné avec la complicité de Joseph Meilhan instituteur à Riguepeu. En juillet 1844 au Tribunal d'Auch, elle est acquittée.

Distribution : Roger Jacquet : ?

date ? L'affaire Boccarne

Notes et référencesModifier

  1. Archives de l'INA
  2. Liste partielle des épisodes sur le site de l'Internet Movie Database
  3. Michel Pomarat, L'affaire de Chamblas : in Cahiers de la Haute-Loire 1968, Le Puy-en-Velay, Cahiers de la Haute-Loire, (lire en ligne)

BibliographieModifier

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier