Pascal Kané

cinéaste et critique de cinéma français
Pascal Kané
Description de cette image, également commentée ci-après
Pascal Kané en 2011.
Naissance
Angoulême
Nationalité Drapeau de la France française
Décès (à 74 ans)
Profession Cinéaste, critique de cinéma
Films notables Dora et la Lanterne magique (1979)
Liberty belle (1983)

Pascal Kané, né le à Angoulême et mort le , est un cinéaste et critique de cinéma français.

Il a collaboré aux Cahiers du cinéma entre 1967 et 1981, avant de devenir cinéaste de fictions, dont Dora et la Lanterne magique (1978) ou Liberty belle (1983), et de documentaires, dont La Théorie du fantôme (2001).

BiographieModifier

Pascal Kané participe à la rédaction des Cahiers du cinéma, de 1967 à 1981, aux côtés de Serge Daney, Pascal Bonitzer, Jean Narboni ou encore Jean-Louis Comolli puis Olivier Assayas et Serge Toubiana. Durant cette période d'activité critique il collabore avec Marguerite Duras, prêtant sa voix dans India Song (1975), ainsi que pour de petits rôles à l'écran, pour La Vocation suspendue de Raoul Ruiz (1978) et Dernier Cri de Bernard Dubois (1988).

En 1970 il publie un livre sur Roman Polanski aux Éditions du Cerf.

À partir de 1975, il réalise en parallèle des courts métrages et productions pour la télévision, avec À propos de Pierre Rivière (1975), Chirico par Cocteau (1981), L'effet France aux USA (1987), Guimard : un architecte et ses folies (1992), Collections Privées/Art public (1993), Les Pierres de l'oubli (1993), Le Cinéphile et le village (1995) et Héroïnes de la Bible dans la peinture (2006).

Côté long métrage de fiction, il se lance dans le conte décalé avec Dora et la lanterne magique (1978), coécrit avec Raoul Ruiz, ou comment la fille d'un savant tente de percer le mystère du secret de son père.

Suit Liberty Belle (1983), une éducation politique et amoureuse dans la France troublée de la Guerre d'Algérie, avec Jérôme Zucca, Dominique Laffin et André Dussollier.

Puis Nouvelle Suite vénitienne (1985) avec Anne Alvaro d'après Sophie Calle.

Également attiré par le téléfilm, il réalise La Couleur de l'abîme (1983) avec Jean-François Stévenin, Le Monde d'Angelo (1998) avec Nils Tavernier et Luis Rego, et Rêves en France (2003) avec Marie-Christine Barrault.

Il coécrit Pondichéry, dernier comptoir des Indes réalisé par Bernard Favre (1997).

Le cinéaste retrouve le monde contemporain et la chronique sociale avec L'Éducatrice (1996) avec Nathalie Richard, Jean-François Stévenin et Brigitte Roüan, tout en replongeant dans la France occupée de 1941, pour une chronique familiale La fête des mères ou Un jeu d'enfant (1990) avec Dominique Lavanant, Jean Carmet, Marie Dubois et Laura Morante, La Shoah est plus précisément convoquée dans Je ne vous oublierai Jamais (2010) avec Rudi Rosenberg, Fanny Valette et Pierre Arditi, un thème déjà évoqué dans le moyen métrage documentaire La Théorie du fantôme (2002).

Pascal Kané a aussi été enseignant à l'IDHEC, à la Fémis à PARIS I et PARIS III, comptant parmi ses élèves Arnaud Desplechin ou Noémie Lvovsky.

Il a notamment donné son premier rôle à Juliette Binoche dans Liberty Belle ainsi qu'à Karin Viard dans La Perle et les cochons.

En 2011, il s'initie à la mise en onde d'une pièce de théâtre qu'il a écrite : Mésalliance, sur le couple des Jouhandeau, coréalisé par Jacques Taroni, avec les voix notamment de Philippe Laudenbach, Judith Magre et Julie-Marie Parmentier.

Il meurt le à l'âge de 74 ans[1].

FilmographieModifier

RéalisateurModifier

ScénaristeModifier

ActeurModifier

PublicationsModifier

  • Roman Polanski, Éditions du Cerf, 1970
  • Mésalliance (Les Jouhandeau), Papier Sensible Éditions, 2011.

Notes et référencesModifier

  1. Luc Béraud et Joël Farges, « Hommage à Pascal Kané », sur sacd.fr,

Liens externesModifier