Ouvrir le menu principal

Le Récidiviste

film de Ulu Grosbard sorti en 1978
Le Récidiviste
Titre original Straight time
Réalisation Ulu Grosbard
Scénario Alvin Sargent
Edward Bunker
Jeffrey Boam
Michael Mann, d'après le roman Aucune bête aussi féroce de Edward Bunker
Acteurs principaux
Sociétés de production First Artists
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Policier
Drame
Durée 120 minutes
Sortie 1978

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Récidiviste (Straight time) est un film américain réalisé par Ulu Grosbard en 1978.

SynopsisModifier

Max Dembo sort de son troisième séjour (long de six ans) en prison ; il est en liberté conditionnelle. Bien persuadé que la seule voie est celle de l'obéissance, il cherche et trouve un logement et un emploi honnête. Mais la suspicion tatillonne du policier chargé de sa surveillance l'envoie une nouvelle fois en prison, sans preuve, à cause d'un ami imprudent. Quand le policier vient le chercher pour le transférer dans un centre de semi-liberté, Dembo, devenu enragé, s'échappe. Il trouve refuge chez la jeune femme qui lui avait procuré du travail et recommence à voler. D'abord, il dévalise un supermarché puis, avec l'aide de son ancien complice maintenant rangé, il attaque une banque avec succès. Le gros coup se présente enfin. Les deux hommes saccagent et pillent une bijouterie : le butin est énorme, mais le troisième larron les abandonnant (celui à cause de qui Max était déjà retourné en prison), la fuite tourne mal. Dembo seul en réchappe, son ami est mort, et il a grièvement blessé un policier. Il va chercher la jeune femme pour quitter l'État avec elle, abat son complice fautif, et prend la route. Mais en chemin, il comprend que tout est perdu, il renvoie la jeune femme chez elle et se dirige, seul, vers le poste-frontière.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Autour du filmModifier

Dustin Hoffman devait à l'origine être à la fois l'acteur principal et le réalisateur du film. Mais, jugeant trop difficile de se concentrer à la fois sur la mise en scène et sur son travail de comédien, l'acteur laisse finalement le fauteuil de metteur en scène à Ulu Grosbard, peu après le début du tournage. Ce n'est qu'en 2012 que Dustin Hoffman revient à la réalisation, avec Quartet, film dans lequel il ne joue pas[1].

Le film est adapté d'un roman autobiographique d'Edward Bunker, qui fait également une brève apparition à l'écran.

Notes et référencesModifier

Lien externeModifier