Ouvrir le menu principal

Rémi Cavagna

coureur cycliste français
Rémi Cavagna
Oudenaarde - Ronde van Vlaanderen Beloften, 11 april 2015 (B178).JPG
Rémi Cavagna lors du Tour des Flandres espoirs 2015 à Audenarde.
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes amateurs
-2011VC Riom
2012-2013VC Cournon d'Auvergne Junior
2014-2015Pro Immo Nicolas Roux
Équipes professionnelles
Principales victoires
1 étape de grand tour
Tour d'Espagne (1 étape)

Rémi Cavagna, né le à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), est un coureur cycliste français, membre de l'équipe Deceuninck-Quick Step depuis 2017. Surnommé le "TGV de Clermont-Ferrand[1]", il a notamment remporté une étape du Tour d'Espagne 2019.

BiographieModifier

 
Rémi Cavagna au Trophée Centre Morbihan 2013.

Débuts cyclistes et carrière chez les amateursModifier

Rémi Cavagna naît à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) le [2].

Après avoir pratiqué la course à pied, il débute dans le VTT à 14 ans, Rémi Cavagna s'oriente cependant assez rapidement vers le cyclisme sur route.

Il devient vite un des meilleurs coureurs français. Le licencié de Cournon-d'Auvergne va très vite se distinguer comme spécialiste du contre-la-montre cycliste. Il obtient ainsi en 2012 la médaille de bronze du championnat de France de contre-la-montre juniors et en 2013 la médaille de bronze du championnat d'Europe de contre-la-montre juniors[2].

En 2014, il devient champion de France du contre-la-montre universitaire et remporte la troisième étape du Tour de Mareuil-Verteillac-Ribérac. Il termine également second du championnat de France du contre-la-montre espoirs et du Chrono des Nations-Les Herbiers-Vendée espoirs.

En 2015, il remporte le championnat de France du contre-la-montre espoirs devant Marc Fournier et Nans Peters[3]. Cette année-là, il s'adjuge aussi le Tour du Centre Var, le Chrono de Tauxigny ainsi que des étapes du Tour d'Auvergne et du Tour de Mareuil-Verteillac-Ribérac[2].

2016 : première expérience professionnelle chez Klein ConstantiaModifier

À l'issue de la saison 2015, il signe un contrat professionnel avec l'équipe continentale tchèque Klein Constantia[4].

Au premier semestre 2016 il gagne la dernière étape du Tour de l'Alentejo au Portugal[5]et la première du Circuit des Ardennes[6]. Il remporte ensuite le Tour de Berlin et la 3e étape de Paris-Arras Tour. Durant l'été il s'illustre de nouveau en s'adjugeant la troisième étape de la Course de Solidarność et des champions olympiques disputée en Pologne. Le , il est promu avec deux de ses coéquipiers dans l'équipe principale, Quick-Step Floors, dès la saison 2017[7]. Au second semestre il s'adjuge un second titre de champion de France du contre-la-montre espoirs.

2017 : les débuts en World Tour avec Quick-Step FloorsModifier

Pour ses débuts sous ses nouvelles couleurs, il réalise son premier coup d'éclat en s'emparant du maillot de leader du Tour de Belgique à l'issue de la quatrième et avant-dernière étape remportée par le coureur néerlandais Maurits Lammertink. Il doit cependant abandonner le précieux paletot le lendemain mais termine tout de même second de cette course.

2018 : première victoire proModifier

Au mois de mars 2018, il gagne la course belge À travers la Flandre-Occidentale-Johan Museeuw Classique devant son coéquipier français Florian Sénéchal[8].

2019 : premières victoires en World TourModifier

 
Rémi Cavagna lors de son excellente Vuelta 2019

En mai 2019, il gagne sa première victoire sur le World Tour en remportant la troisième étape du Tour de Californie, après plus de 70 kilomètres d'échappée en solitaire[9]. Il est sélectionné en septembre pour les championnats du monde.

En fin de saison, il est sélectionné par la Deceuninck pour participer à sa première Vuelta. Il finit à une remarquable 3ème place lors du contre-la-montre entre Pau et Jurançon, finissant à 27 s du vainqueur de l'étape Primož Roglič qui s'empara par ailleurs de la tunique rouge de leader. Lors de la 17ème étape, il fait partie d'une échappée d'une cinquantaine de coureurs dont 6 de ses coéquipiers, il va donc travailler rudement durant la journée pour aider son leader Philippe Gilbert. Ce dernier va concrétiser le travail de ses nombreux équipiers en remportant une nouvelle victoire d'étape et Remi Cavagna va même en profiter pour finir l'étape à une très belle troisième place. Deux jours plus tard, lors de la 19ème étape, il s'est de nouveau mis en lumière, mais cette fois en remportant l'étape. Il s'est imposé en solitaire en partant seul de l'échappée à 26 km du but, en franchissant de peu la ligne d'arrivée en tête devant le sprinter Sam Benett. Il remporte ainsi sa première victoire sur un grand Tour et sa deuxième victoire sur le circuit UCI World Tour 2019[10].

Le 5 septembre, le sélectionneur Thomas Voeckler le retient dans sa liste pour les Mondiaux au Yorkshire, où il aura la tâche d'épauler Julian Alaphilippe.

StyleModifier

Rémi Cavagna est un excellent rouleur comme le démontrent ses deux victoires en World Tour remportées après de nombreux kilomètres parcourus en solitaire. C'est également un excellent équipier, notamment lors des étapes de plaine où ses capacités à mener le peloton profitent à ses sprinters. Il a hérité ces capacités cardiologiques hors normes de son passé de coureur à pied. Il est donc aussi très performant sur les contre-la-montre.

PalmarèsModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour d'ItalieModifier

1 participation

Tour d'EspagneModifier

1 participation

Classements mondiauxModifier

Année 2015 2016 2017
UCI Europe Tour 1 243e[11] 276e[12] 172e[13]

Notes et référencesModifier

  1. (en) Kasper Asgreen, « Another victory the TGV of Clermont-Ferrand aka @remicav you are freaking impressive man!! Congratulations I picked up a few more points for the green jersey by winning the bunch sprint and finishing fourth. :… https://www.instagram.com/p/BxdyoHUHxHe/?igshid=bhzfopl0set3 … », sur @k_asgreen, 2019t18:54 (consulté le 14 septembre 2019)
  2. a b c et d « Fiche de Rémi Cavagna », sur http://www.siteducyclisme.net/
  3. Romain Michel, « CLM France Espoirs - Rémi Cavagna signe le meilleur temps », sur cyclismactu.net, (consulté le 20 août 2015)
  4. Dominique T, « Rémi Cavagna néo-pro en 2016 », sur directvelo.com, (consulté le 23 octobre 2015)
  5. Gautier Duet, « Rémi Cavagna : « J'espère que ça va me débloquer » », sur directvelo.com, (consulté le 21 mars 2016)
  6. Hervé Dancerelle et Jean-Charles Dancerelle, « Circuit des Ardennes - E. 1 : Les réactions », sur directvelo.com, (consulté le 8 avril 2016)
  7. « Rémi Cavagna néo pro en 2017 », sur lequipe.fr, (consulté le 19 juillet 2016)
  8. James Odvart, « A Travers la Flandre Occidentale : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 5 mars 2018)
  9. « Tour de Californie : une frayeur mais une victoire pour Rémi Cavagna »
  10. « Vuelta : vainqueur de la 19e étape, Rémi Cavagna (Deceuninck-Quick Step) impressionne - Vuelta », sur L'Équipe (consulté le 14 septembre 2019)
  11. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  12. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  13. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :