Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Septembre
1er 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          

Chronologies thématiques

Croisades • Ferroviaires • Sports
Disney
 • Anarchisme • Catholicisme

Abréviations / Voir aussi

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Deux-Septembre.

Le 2 septembre est le 245e jour de l'année du calendrier grégorien, le 246e en cas d'année bissextile. Il reste 120 jours avant la fin de l'année.

C'était généralement le 16e jour du mois de fructidor dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour du citron.

1er septembre - 2 septembre - 3 septembre


Sommaire

ÉvénementsModifier

Ier siècle av. J.-C.Modifier

XVIIe siècleModifier

XVIIIe siècleModifier

XIXe siècleModifier

XXe siècleModifier

XXIe siècleModifier

Arts, culture et religionModifier

Sciences et techniquesModifier

Économie et sociétéModifier

NaissancesModifier

XVIIe siècleModifier

XVIIIe siècleModifier

XIXe siècleModifier

XXe siècleModifier

DécèsModifier

XVIIIe siècleModifier

XIXe siècleModifier

XXe siècleModifier

XXIe siècleModifier

CélébrationsModifier

Saints des Églises chrétiennesModifier

Saints catholiques[2] et orthodoxes[3] du jourModifier

Saints catholiques[2] du jourModifier

Saints orthodoxes[3] du jourModifier

Prénoms du jourModifier

Bonne fête aux :

Et aussi aux :

  • Habib et ses variantes Abib et Habibou et formes féminines Habiba, Habibata, Habibatou et Habibe.
  • Juste et sa variante Just.

Traditions et superstitionsModifier

Dictons du jourModifier

AstrologieModifier

ToponymieModifier

  • Plusieurs voies, places, sites ou édifices de pays ou provinces francophones contiennent la date du jour dans leur nom, voir Deux-Septembre.

Notes et référencesModifier

  1. Le Courrier des Balkans.
  2. a et b Nominis : calendrier grégorien des saints et prénoms chrétiens du 2 septembre.
  3. a et b Forum orthodoxe.com : saints pour le 2 septembre du calendrier ecclésiastique orthodoxe.
  4. Bienheureux martyrs des carmes : martyrs de la révolution († 1792). Ils sont 191 : 3 évêques, 127 prêtres séculiers, 56 religieux et 5 laïcs qui furent arrêtés par les révolutionnaires comme ennemis de la Patrie et rebelles à la Constitution civile du clergé.
  5. Bienheureux martyrs de septembre. C’est au couvent Saint-Joseph des Carmes à Paris qu’eut lieu en septembre 1792 le massacre de 115 prêtres. Une communauté de carmélites avait pu y être établie entre 1797 et 1807 par la mère Camille de l’Enfant-Jésus en souvenir de son père M. de Soyécourt. Depuis 1875 l’Institut Catholique s’y est installé. Les 191 bienheureux dont on a pu établir qu’ils sont morts à cause de leur foi, représentent leurs compagnons de massacre, au nombre de plus d’un millier.
  6. (el) Manuel I. Gideon, « Παῦλος Γ´ », sur The Ecumenical Patriarchate (consulté le 30 juillet 2015).

Articles connexesModifier