Rémy Rochas

coureur cycliste français

Rémy Rochas, né le à La Motte-Servolex (Savoie), est un coureur cycliste français, membre de l'équipe Cofidis.

Rémy Rochas
Image dans Infobox.
Rémy Rochas au matin de la troisième étape du Tour de l'Ain 2021.
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes amateurs
2013-2014La Motte-Servolex Junior
2015-2017Chambéry CF
2018Bourg-en-Bresse Ain
Équipes professionnelles
08.2016-12.2016AG2R La Mondiale (stagiaire)
08.2018-12.2018Delko-Marseille Provence-KTM (stagiaire)
2019Delko-Marseille Provence
2020Nippo Delko One Provence
2021-Cofidis

BiographieModifier

Débuts et années juniorsModifier

Rémy Rochas commence le cyclisme en 2007[1].

En 2013, il passe en catégorie juniors (moins de 19 ans) et commence sa saison par quelques cyclo-cross[2]. Avec son club La Motte-Servolex Junior, il remporte en fédérale juniors une étape du Tour Cévennes-Garrigue[3], le Prix de la ville d'Aubenas, une étape du Trophée franco-suisse[4] et termine troisième de la Classique des Alpes juniors, sixième du Tour du Valromey et septième du championnat de France. Au mois de septembre, il s'impose sur la Flèche plédranaise sous le maillot de l'équipe de France, juste devant Franck Bonnamour et Élie Gesbert[5]. Sélectionné pour les mondiaux juniors de Florence, il prend la 44e place, à près de 4 minutes du vainqueur Mathieu van der Poel[6].

Figurant parmi les meilleurs juniors français, il confirme en 2014 au niveau fédéral en remportant le contre-la-montre du Prix de la ville d'Aubenas et le Tour de la vallée de la Trambouze[7]. Surtout, il s'impose sur la Classique des Alpes juniors, en dominant dans un sprint à deux David Gaudu[8],[9]. En septembre, il chute lors d'un stage en équipe de France et se fracture du radius[10]. Il est alors contraint de déclarer forfait pour les prochains championnats du monde juniors de Ponferrada[11].

Carrière chez les espoirsModifier

Repéré par ses bonnes performances chez les juniors, il est recruté en 2015, par le Chambéry CF[12], réserve de l'équipe AG2R La Mondiale. Avec elle, il domine le Tour de la CABA en remportant les trois étapes au programme (dont un contre-la-montre par équipes) ainsi que le classement général, devant ses coéquipiers Aurélien Paret-Peintre et Étienne Fabre[13]. De plus, il termine troisième du Tour du Beaujolais, sixième du Kreiz Breizh Elites et dixième du Tour Nivernais Morvan. En Italie, il se classe douzième de la Ruota d'Oro et du Tour de Lombardie amateurs[14].

En 2016, il remporte deux nouvelles courses : le Grand Prix Guilloteau à Belley, où il franchit la ligne main dans la main avec son équipier Étienne Fabre[15] et le Prix de Varennes-Saint-Sauveur, devant Kevin Geniets[16]. Peu de temps après, il se présente au départ de la Ronde de l'Isard d'Ariège, course réputée pour les grimpeurs espoirs. Lors de la première étape, il ne peut défendre ses chances et perd plus de deux minutes sur le vainqueur Bjorg Lambrecht, à Goulier Neige, en raison d'une fissure de son cadre[17]. Mais le lendemain, il prend triomphalement sa revanche en remportant en solitaire la deuxième étape, au sommet d'Ax 3 Domaines[18]. En juin, il se classe cinquième du championnat de France amateurs, après avoir passé en solitaire deux tours en tête de course[19]. À partir du mois d'août, il intègre l'équipe AG2R La Mondiale en tant que stagiaire, et participe le à sa première course professionnelle sous ses nouvelles couleurs, au Tour du Doubs[20].

Il connaît une année 2017 perturbée par une déchirure musculaire, au niveau du mollet, qui gâche son début de saison[21]. Il ne reprend la compétition qu'en mai, prenant la cinquième place de Bourg-Arbent-Bourg pour sa reprise[22]. Lors de la Ronde de l'Isard, il retrouve de bonnes sensations en montagne en terminant huitième d'une étape au sommet du plateau de Beille et sixième du classement général. Une semaine plus tard, il se classe deuxième du Circuit des monts du Livradois, où il laisse la victoire à son coéquipier Aurélien Doléatto[23]. Il prend également la deuxième place du Tour de la CABA derrière Hugo Pigeon, un autre de ses équipiers du Chambéry CF.

Recruté par l'équipe continentale Armée de Terre pour 2018, celle-ci cesse cependant ses activités avant de démarrer la saison. Rémy Rochas poursuit donc une saison supplémentaire en division nationale 1, en signant au club de Bourg-en-Bresse Ain[24]. En août, il intègre l'équipe continentale professionnelle Delko-Marseille Provence-KTM en tant que stagiaire[25]. Peu avant de commencer son stage, il prend la troisième place du Tour de Tarentaise, après s'être classé troisième des deux chronos en bosse programmés sur l'épreuve[26]. Il réalise ensuite un bon été : 24e du Tour de Burgos pour sa première course avec Delko, vainqueur du Tour du Pays de Gex-Valserine[27] et sixième du Tour du Gévaudan avec son club de Bourg-en-Bresse Ain, puis quatorzième du Tour du Doubs et cinquième et meilleur jeune du Tour d'Almaty. Ces bonnes prestations convainquent la formation marseillaise de lui faire signer un premier contrat professionnel[28] pour les deux prochaines saisons.

Carrière professionnelleModifier

En janvier 2022, Rochas prolonge son contrat avec Cofidis d'une saison, soit jusqu'en fin d'année 2023. Cette prolongation s'accompagne d'une revalorisation salariale[29]. À la fin du mois de février, une chute sur la Drôme Classic lui cause une fracture à une clavicule[30].

PalmarèsModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour d'ItalieModifier

1 participation

Tour d'EspagneModifier

1 participation

Classements mondiauxModifier

  Année2015201620172018201920202021
Classement mondial1926e2368e961e1493e453e293e
UCI Europe Tour872e1280e1525e1208e1000e371e247e
UCI Asia Tour nc nc nc 168e nc nc nc
Légende : nc = non classéSource : UCI

Notes et référencesModifier

  1. « Rémy Rochas et les Chambériens s’imposent en conquistadors », sur Le Journal de Saône-et-Loire,
  2. Nicolas Gachet, « Rémy Rochas prend du plaisir en cyclo-cross », sur directvelo.com,
  3. Frédéric Gachet, « Tour Cévennes-Garrigue : Classements », sur directvelo.com,
  4. Nicolas Gachet, « Rémy Rochas : « Tout donner au bon moment » », sur directvelo.com,
  5. « La Flèche plédranaise comme cadeau pour Rochas », sur ouest-france.fr,
  6. Nicolas Mabyle, « Mondial Juniors : Les Français n'ont « aucun regret » », sur directvelo.com,
  7. Nicolas Gachet, « Tour de la Vallée de la Trambouze : Classements », sur directvelo.com,
  8. Frédéric Gachet, « Classique des Alpes Juniors : Classement », sur directvelo.com,
  9. Nicolas Gachet, « Classique des Alpes Juniors : Les réactions », sur directvelo.com,
  10. Nicolas Mabyle, « Mondial : Rochas et Gaudu accidentés », sur directvelo.com,
  11. Nicolas Mabyle, « Rémy Rochas : « Plus raisonnable de laisser ma place » », sur directvelo.com,
  12. Nicolas Gachet, « Le Chambéry CF a bouclé son recrutement », sur directvelo.com,
  13. Dominique Turgis, « Rémy Rochas s'est trompé de ligne », sur directvelo.com,
  14. Clara Soulard, « Rémy Rochas adore le profil des courses italiennes »,
  15. Nicolas Gachet, « Rémy Rochas a retrouvé le bon coup de pédale », sur directvelo.com,
  16. Frédéric Gachet, « Prix de Varennes-Saint-Sauveur : Classement », sur directvelo.com,
  17. Pierre Carrey, « Rémy Rochas grimpe 10 km avec un cadre cassé », sur directvelo.com,
  18. Pierre Carrey, « Rémy Rochas : « C'était la montée idéale » », sur directvelo.com,
  19. Jean-Michel Ruscitto, « Rémy Rochas : « Je ne pensais pas me retrouver seul » », sur directvelo.com,
  20. « Rémy Rochas a déjà son paquetage », sur directvelo.com,
  21. Nicolas Gachet, « Rémy Rochas au repos complet », sur directvelo.com,
  22. Nicolas Gachet, « Rémy Rochas : « Il n'y a pas de raison... » », sur directvelo.com,
  23. Kévin Le Gouguec, « Monts du Livradois : Doleatto et Rochas, un duo gagnant », sur La Montagne,
  24. Nicolas Gachet, « Rémy Rochas : « Un nouveau départ » », sur directvelo.com,
  25. Nicolas Gachet, « Deux Français stagiaires chez Delko Marseille-Provence KTM », sur directvelo.com,
  26. Nicolas Gachet, « Rémy Rochas : « Prouver que j'ai ma place » », sur directvelo.com,
  27. Antoine Pouillard, « Rémy Rochas l'attendait depuis longtemps », sur directvelo.com,
  28. « Rémy Rochas (BAC01) signe pro chez Delko-Marseille », sur leprogres.fr,
  29. S. N., « Cyclisme : Rémy Rochas prolonge d’un an chez Cofidis », sur lavoixdunord.fr, La Voix du Nord, .
  30. « Une clavicule fracturée pour Rémy Rochas (Cofidis) après sa chute sur la Drôme Classic », sur lequipe.fr, L'Équipe, .

Liens externesModifier