Laguardia (Alava)

commune espagnole

Laguardia[1] en espagnol ou Guardia en basque et non Biasteri comme on peut le croire parfois, est une commune d'Alava, dans la communauté autonome du Pays basque en Espagne.

Laguardia
Escudo de Laguardia.svg
Image dans Infobox.
Nom officiel
(es) LaguardiaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom local
(eu) GuardiaVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Communauté autonome
Province
Comarque
Partie de
Chef-lieu
Laguardia (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Superficie
81,08 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
62 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Alava municipalities Laguardia.JPG
Démographie
Population
1 464 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
18,1 hab./km2 ()
Gentilé
Rabudos, guardiarVoir et modifier les données sur Wikidata
Fonctionnement
Statut
Chef de l'exécutif
Jose Manuel Amezaga Cuende (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Jumelage
Histoire
Fondation
Identité
Langues officielles
Identifiants
Code postal
01300, 01308, 01309, 01321Voir et modifier les données sur Wikidata
INE
01031Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

ToponymieModifier

L'origine de Laguardia vient du château fondé au Xe siècle par le roi de Navarre Sancho Abarca. Ce château a été nommé La Guardia de Navarre pour mettre l'accent sur son rôle défensif.

Des années plus tard, son successeur en 1164, Sancho le Sage fonde la ville située près du château, comme un rempart du Royaume dans son flanc sud-ouest, quand le Royaume de Navarre lutte avec les Castillans pour le contrôle de La Rioja.

Au Moyen Âge, la ville a reçu des noms tels que Leguarda, Gardi, Gardien, Guoardia, Lagarde, Lagardia et Laguoardia jusqu'à ce que le lieu porte le nom de Laguardia.

Il existe une certaine controverse quant au nom de la localité en basque. À la fin du XIXe siècle, on avait tort de croire que, avant la publication de la lettre de villazgo en 1164, la population de Laguardia était appelée Biasteri. Beaucoup voyaient un Biasteri d'origine toponymique basque et ce nom est devenu populaire comme une étymologie de bi haitz herri (les personnes des deux roches). Cela a conduit à utiliser Biasteri jusqu'à récemment comme nom de la localité en basque.

Toutefois, à la fin du XXe siècle, philologues et historiens concluent à un consensus que Biasteri est en fait l'ancien nom de la ville voisine de Laguardia c'est-à- dire Binasperi. À l'heure actuelle, Euskaltzaindia estime que le nom exact de la localité en basque est Guardia[1]. On utilise actuellement souvent le nom bilingue Laguardia / Gardia, bien que le nom officiel reste Laguardia.

 
Plan de Guardia fait par le géographe Francisco Coello en 1840.

HameauxModifier

La commune comprend les hameaux suivants :

 
Vignoble Ysios upategia, réalisé par l'architecte Santiago Calatrava au nord-ouest de la ville. En arrière, les montagnes de Toloño

Monuments et lieux emblématiquesModifier

 
Portique polychrome de l'église Santa María de los Reyes.
  • L'église San Juan
  • L'ermitage Santa Maria de Berberana
  • L'ancien hôtel de ville Renaissance

JumelageModifier

Laguardia est jumelée avec la commune de Vayres en France depuis 1991[2].

Personnalités liées à la communeModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Officiellement « Laguardia » Euskal Herriko leku 2012-07-25 (Site d'Euskaltzaindia ou Académie de la langue basque)
  2. « Jumelage - Commune de Vayres - Site officiel de la Mairie de Vayres 33870 », sur www.mairie-vayres.fr (consulté le )

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier