Dylan van Baarle

coureur cycliste néerlandais
Dylan van Baarle
Dylan van Baarle lors de la présentation des équipes à Compiègne, organisée dans le cadre de la 119e édition de Paris-Roubaix.
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (31 ans)
VoorburgVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes UCI
Principales victoires

Dylan van Baarle, né le à Voorburg, est un coureur cycliste néerlandais.

Dylan van Baarle lors du Tour de Grande-Bretagne 2014.

Spécialiste des courses d'un jour, il a notamment remporté Paris-Roubaix en 2022 et terminé deuxième du championnat du monde sur route en 2021 et du Tour des Flandres en 2022. Il compte également à son palmarès des succès sur À travers les Flandres en 2021, le Circuit Het Nieuwsblad en 2023, ainsi que le championnat des Pays-Bas du contre-la-montre en 2018 et celui sur route en 2023.

Biographie modifier

Dylan Van Baarle est le fils des cyclistes Mario Van Baarle et Renate de Haas. Après avoir vécu à Veenendaal pendant des années, il déménage à Monaco à la fin des années 2010[2].

Carrière dans les catégories de jeune modifier

Il s'illustre pour la première fois en 2008 dans la catégorie des moins de 17 ans, où il se classe deuxième du Circuit Het Volk et du championnat des Pays-Bas du contre-la-montre. Un an plus tard, chez les juniors (moins de 19 ans), il remporte le classement général de la Ster van Zuid-Limburg, ainsi que des étapes des Trois Jours d'Axel et du Trofeo Karlsberg, course où il termine deuxième du général. Il termine également deuxième du championnat des Pays-Bas du contre-la-montre juniors et septième du championnat d'Europe du contre-la-montre juniors. En 2010, pour sa deuxième année chez les juniors, il se montre comme l'un des meilleurs coureurs de la catégorie. Il termine ses quatre premières courses par étapes dans le top 5, remportant également des étapes sur les Trois Jours d'Axel, la Vuelta al Besaya et Liège-La Gleize.

Pour la saison 2011, il signe un contrat avec l'équipe continentale néerlandaise Rabobank Continental, formation où il restera pendant trois ans jusqu'en 2013. En 2012, il gagne une étape et le classement général de Olympia's Tour, ainsi que l'Arno Wallaard Memorial et le contre-la-montre du Triptyque des Monts et Châteaux. Lors de la saison 2013, il fait encore mieux en décrochant huit succès. En mars, il gagne coup sur coup le Ster van Zwolle et Dorpenomloop Rucphen, puis se classe troisième du Tour de Normandie. Lors du Tour de Bretagne, il gagne le contre-la-montre et termine quatrième du général. Il conserve ensuite son titre sur l'Olympia's Tour, s'adjuge le Tour de Thuringe et devient double champion des Pays-Bas chez les espoirs, sur la course en ligne et le contre-la-montre. En fin de saison, il est quinzième du Tour de l'Avenir, septième des mondiaux espoirs, ainsi que cinquième du Tour de Münster.

2014-2017 : Garmin/Cannondale modifier

En 2014, ses bons résultats lui permettent de rejoindre l'équipe World Tour Garmin-Sharp. Pour sa première course avec sa nouvelle formation, il se classe dixième du Dubaï Tour. Après avoir participé à plusieurs classiques flandriennes sans résultats notables, il participe à son premier grand tour en mai avec le Tour d'Italie, où il est non-partant lors de la 15e étape. En septembre, lors du Tour de Grande-Bretagne, il s'empare du maillot jaune de leader à l'issue de la septième étape et parvient à le conserver lors du contre-la-montre de la huitième étape, où il résiste au retour de Michał Kwiatkowski et de Bradley Wiggins[3]. En décembre 2014 et 2015, il est sur piste double champion des Pays-Bas de course à l'américaine, avec Yoeri Havik. En 2015, il termine notamment troisième d'À travers les Flandres et cinquième au classement général du Tour de Bavière. Il se classe également 147e de son premier Tour de France et deuxième d'une étape de l'Eneco Tour derrière Johan Le Bon. L'année suivante, il est sixième du Tour des Flandres, seizième de Paris-Roubaix et cinquième du Tour de Grande-Bretagne. En 2017, il réalise une campagne de classiques solide, il est quatrième du Tour des Flandres, huitième d'À travers les Flandres et neuvième du Grand Prix E3.

2018-2022 : Team Sky/Ineos modifier

En 2018, il rejoint l'équipe britannique Sky. En 2018, il devient champion des Pays-Bas du contre-la-montre, se classe cinquième du BinckBank Tour et dixième du championnat d'Europe du contre-la-montre. Lors du Tour d'Espagne, il est deuxième de la 12e étape, devancé au sprint par Alexandre Geniez. En 2019, il gagne le général du Herald Sun Tour. Lors de la dernière étape du Critérium du Dauphiné, sur un profil montagneux, il s'impose au sprint devant Jack Haig, après avoir notamment distancé des coureurs comme Julian Alaphilippe, Warren Barguil ou Sepp Kuss[4]. Lors du Tour de France, il joue un rôle d'équipier pour les deux premiers de la course : Egan Bernal et Geraint Thomas.

Il commence sa saison 2020 en Australie, avec des cinquièmes places sur le Tour Down Under et la Cadel Evans Great Ocean Road Race. Les courses s'arrêtent peu après en raison de la pandémie de Covid-19. À sa reprise de la compétition en août, il a un rôle d'équipier sur les courses par étapes, participant notamment au Tour de France et au Tour d'Espagne. Entre les deux grands tours, il termine huitième Tour des Flandres.

En 2021, il réalise une campagne de classique solide : septième du Grand Prix E3, huitième de Gand-Wevelgem et dixième du Tour des Flandres. Le 31 mars, il remporte la classique À travers la Flandre après une échappée en solitaire de 52 kilomètres, résistant à un groupe de poursuite qui inclut Greg Van Avermaet, Warren Barguil et Christophe Laporte[5]. Après une nouvelle participation au Tour de France, il termine quinzième des Jeux olympiques de Tokyo. Lors du Tour d'Espagne, il est non partant lors de 18e étape, en raison d'une fracture du bassin, causée par une chute. Trois semaines plus tard, il participe aux championnats du monde sur route à Louvain, où il règle le sprint pour la deuxième place derrière Julian Alaphilippe, s'offrant une médaille d'argent inattendue[6]. Le 3 octobre, il conclut sa saison en terminant hors délais Paris-Roubaix.

Il entame sa saison 2022 en terminant dixième du Tour de l'Algarve et huitième de l'E3 Saxo Bank Classic. Le 3 avril, il participe au Tour des Flandres. Lors de cette course, il est distancé par le duo de tête composé de Tadej Pogačar et du futur vainqueur Mathieu van der Poel. Accompagné de Valentin Madouas dans les derniers kilomètres, ils reviennent sur le duo de tête au moment du sprint final où van Baarle se classe deuxième derrière van der Poel et signe son premier podium sur un Monument[7]. Le 17 avril, il gagne Paris-Roubaix avec 1 min 47 d'avance sur ses quatre poursuivants, après s'être détaché à 20 kilomètres de l'arrivée[8]. Il s'agit de l'édition la plus rapide de l'histoire. Il participe ensuite au Tour de France et au Tour d'Espagne dans un rôle d'équipier. En fin d'année, il est élu cycliste néerlandais de l'année.

2023- : Jumbo-Visma modifier

En août 2022, Jumbo-Visma annonce le recrutement de van Baarle pour trois saisons, de 2023 à 2025[9].

Il commence sa saison 2023 avec sa nouvelle équipe à l'occasion du Circuit Het Nieuwsblad, qu'il remporte en solitaire, après une échappée de plus de quarante kilomètres. Abandonnant le GP E3 après une chute, celle-ci le contraint ensuite à renoncer à plusieurs classiques dont le Tour des Flandres[10]. En juin il succède à Pascal Eenkhoorn sur le championnat des Pays-Bas de cyclisme sur route après une attaque à 7 kilomètres de l'arrivée. Il s'impose devant son équipier Olav Kooij et Mathieu van der Poel[11]. En juillet il prend le départ de son huitième Tour de France en tant qu'équipier de Jonas Vingegaard, Tour de France qu'il termine à la 42e place.

Vie privée modifier

En février 2023, la coureuse française Pauline Ferrand-Prévot annonce être en couple avec Dylan van Baarle[12].

Palmarès sur route et classements mondiaux modifier

Palmarès amateur modifier

Palmarès professionnel modifier

Résultats sur les grands tours modifier

Tour de France modifier

8 participations

Tour d'Italie modifier

1 participation

Tour d'Espagne modifier

5 participations

Classiques et championnats internationaux modifier

Ce tableau présente les résultats de Dylan van Baarle sur courses d'un jour de l'UCI World Tour auxquelles il a participé, ainsi qu'aux différentes compétitions internationales.

Légende
Ab. Abandon HD Hors-délais Pas de participation × Pas d'épreuve
Année Cadel Evans Great Ocean Road Race Circuit Het Nieuwsblad Strade Bianche Milan-San Remo E3 Saxo Bank Classic Gand-Wevelgem À travers les Flandres Tour des Flandres Paris-Roubaix Amstel Gold Race Flèche wallonne Classique de Saint-Sébastien RideLondon-Surrey Classic EuroEyes Cyclassics Bretagne Classic JO - Course en ligne Europe - CLM Europe - Course en ligne Mondial - CLM Mondial - Course en ligne
2014 × 58e 45e 45e 89e 64e 70e 81e 93e × × × Ab.
2015 24e Ab. 3e 37e 133e 124e 60e × × × 96e
2016 69e 19e Ab. 6e 16e Ab. 48e
2017 81e Ab. 9e 97e 8e 4e 20e 50e 50e 40e ×
2018 51e 99e 51e 99e 12e 19e × 10e Ab.
2019 42e 14e 53e 18e 21e 31e 81e × 26e 15e Ab.
2020 5e 140e × × 8e × × × × × × 35e
2021 × 31e 7e 8e Vainqueur 10e HD 62e × × 15e 2e
2022 × 8e 41e 71e 2e Vainqueur 22e × × 27e
2023 Vainqueur Ab. Ab. × ×

Classements mondiaux modifier

  Année2011201220132014201520162017201820192020202120222023
UCI World Tour nc 178e94e82e104e
Classement mondial173e130e204e164e76e38e43e178e
UCI Europe Tour1140e64e12e291e1127e700e136e62e34e36e nc
UCI Asia Tour nc nc nc 392e nc nc
Légende : nc = non classéSource : UCI

Palmarès sur piste modifier

Championnats des Pays-Bas modifier

UIV Cup modifier

Distinctions modifier

Notes et références modifier

Notes modifier

Références modifier

Liens externes modifier

Sur les autres projets Wikimedia :