2019 en sport automobile

Saison 2019
Description de cette image, également commentée ci-après
La patrouille italienne, quelques minutes avant le départ du GP d'Italie en septembre 2019.

L'année 2019 en sport automobile a été marquée par de nombreux événements. Lewis Hamilton a été sacré pour la sixième fois champion du monde de Formule 1, Simon Pagenaud a remporté les 500 miles d'Indianapolis, Jean-Eric Vergne est devenu double champion du monde de Formule E et enfin l'écurie Toyota a remporté pour la deuxième année de suite les 24 heures du Mans avec ses trois pilotes Sébastien Buémi, Kazuki Nakajima et Fernando Alonso.

Faits marquants de l'année 2019 en sport automobileModifier

Résumé de la saisonModifier

Par disciplineModifier

Formule 1Modifier

Le championnat de Formule 1 2019 entame sa 70e édition. La compétition passe un cap le 14 avril 2019 lors du Grand Prix de Chine où est disputé le millième Grand Prix de l'histoire du championnat[15]. À noter pour cette saison, un nouveau système de points qui accorde un point supplémentaire pour l'auteur du meilleur tour en course seulement s'il se classe parmi les dix premiers à l'arrivée[16].

À la veille des premiers essais de la saison prévus à Melbourne pour le Grand Prix d'Australie, le directeur de course Charlie Whiting, personnage central des Grands Prix de Formule 1 depuis plus de vingt ans, décède le 14 mars des suites d'une embolie pulmonaire à l'âge de 66 ans [17].

Mercedes Grand Prix domine totalement le début de championnat 2019 et établit un nouveau record avec cinq doublés à l'arrivée des cinq premières courses. La Scuderia Ferrari qui avait totalement dominé les essais de pré-saison est à la traine, l'écurie dirigée par Mattia Binotto souffre en ce début de saison et ne rivalise en aucun point avec les Flèches d'Argent. La saison est également marquée par le décès, quelques jours avant le Grand Prix de Monaco, du triple champion du monde autrichien Niki Lauda, également directeur non-exécutif de Mercedes depuis 2012, et décisif dans l'arrivée de Lewis Hamilton comme pilote de l'écurie allemande en 2013[18].

Lors du Grand Prix du Japon, Mercedes remporte son sixième titre consécutif des constructeurs, à quatre courses de la fin, et égale ainsi la performance de la Scuderia Ferrari, championne de 1999 à 2004[19]. Le 3 novembre, en se classant deuxième derrière son coéquipier Valtteri Bottas lors du Grand Prix des États-Unis, Lewis Hamilton est sacré champion du monde pour la sixième fois après 2008, 2014, 2015, 2017 et 2018. Il dépasse ainsi Juan Manuel Fangio (cinq titres) et revient à un sacre du record détenu par Michael Schumacher depuis 2004[20]. Au terme de la saison, il devance Valtteri Bottas et Max Verstappen. Les deux pilotes Ferrari, Charles Leclerc et Sebastian Vettel finissent quant à eux quatrième et cinquième. Pour les constructeurs, Ferrari prend la deuxième place et Red Bull Racing la troisième ; le même classement qu'en 2017 et 2018[21].

 
Max Verstappen, vainqueur du Grand Prix du Brésil 2019 avec à sa droite Pierre Gasly et à sa gauche Lewis Hamilton.

La saison voit à nouveau les trois écuries de pointe truster toutes les victoires et la quasi-totalité des podiums, elles n'en laissent que trois : deux pour Toro Rosso (Daniil Kvyat troisième en Allemagne, Pierre Gasly deuxième au Brésil) et un pour McLaren (Carlos Sainz troisième au Brésil). Les victoires et tous les autres podiums se répartissent entre Hamilton (onze victoires, dix-sept podiums), Valtteri Bottas (quatre victoires, quinze podiums), Max Verstappen (trois victoires, neuf podiums), Charles Leclerc (deux victoires, dix podiums), par ailleurs pilote ayant réalisé le plus grand nombre de pole positions cette année (sept), et Sebastian Vettel (une victoire, neuf podiums).

Hamilton est le seul à marquer des points dans les vingt-et-une courses de la saison, et établit deux nouveaux records : en points (413) et pour avoir mené au moins un tour dans dix-neuf courses cette année. Son écurie poursuit sa domination entamée au début de l'ère des moteurs V6 turbo hybrides en 2014 avec cette année neuf doublés, parvenant à un total de 102 victoires dont 89 ont été obtenues durant cette période. La fin de saison est marquée par l'annonce du départ de Nico Hülkenberg de la Formule 1, en 2020 il sera remplacé par Esteban Ocon chez Renault. L'allemand quitte donc la discipline reine du sport automobile après 177 départs et 0 podium, il détient le record du nombre de participations en Grand Prix sans être monté sur le podium.

Formule 2Modifier

En 2019, le championnat du monde de Formule 2 entame sa 3e édition, succédant au championnat de GP2 Series. Victorieux de trois des six premières courses, Nicholas Latifi devient vite l'homme à battre en ce début de saison. Seul Luca Ghiotto rivalise en course avec le canadien mais le pilote Virtuosi paie ses nombreux abandons et voit, petit à petit, Nyck De Vries revenir dans la course. La suite de la saison voit donc ces trois pilotes se battre pour la tête du championnat[22]. Malheureusement, un événement tragique va venir interrompre cette saison. Le 31 août, pendant la course longue sur le circuit de Spa-Francorchamps, un accrochage intervient entre plusieurs pilotes dans le peloton. Anthoine Hubert, jeune pilote français de 22 ans, sort violemment de la piste à la sortie du Raidillon de l'Eau Rouge. Sa monoplace se désintègre et est coupée en deux. Le Rhodanien décède quelques heures après son accident. Les deux courses du week-end furent annulées.

Les trois derniers Grands Prix vont profiter à Nyck De Vries, qui va conforter sa place de leader en montant sur le podium à quatre reprises durant les six dernières courses. À 24 ans, le néerlandais devient champion du monde de Formule 2 devant Nicholas Latifi et Luca Ghiotto.

WRCModifier

Le championnat du monde des rallyes 2019 est marquée par la lutte pour le titre entre trois pilotes, Sébastien Ogier, Thierry Neuville et Ott Tänak. À noter qu'une manche fait son apparition cette année avec le rallye du Chili, portant le nombre total de manches à quatorze.

De retour chez Citroën, Sébastien Ogier remporte le rallye inaugural de Monte-Carlo. Le français de 35 ans montre ainsi à ses concurrents qu'il sera dans le coup pour jouer les premiers rôles. Mais la suite de la saison sera plus compliquée pour lui, Tänak reprend la première place au classement des pilotes après la 41e place du français lors du rallye d'Italie.

Trois succès plus tard, l'estonien est sacré champion du monde des pilotes de WRC devançant le régulier Thierry Neuville et Sébastien Ogier. Ce succès met ainsi fin à quinze ans de domination française dans la discipline (9 titres pour Sébastien Loeb de 2004 à 2012 et 6 titres pour Sébastien Ogier de 2013 à 2018). Au classement constructeurs, Hyundai décroche son premier titre devant Toyota[23].

IndycarModifier

Le championnat IndyCar 2019 est la 24e édition du championnat d'IndyCar Series. La saison comporte 17 courses à son calendrier. L'événement principal reste les 500 miles d'Indianapolis, course remportée par le pilote français Simon Pagenaud. C'est la première fois qu'un français remporte les 500 miles depuis Gaston Chevrolet, en 1920. L'américain Josef Newgarden remporte pour la seconde fois de sa carrière le titre pilote, devançant Simon Pagenaud et Alexander Rossi. Le double champion d'IndyCar comptabilise 4 succès en 2019[24].

Formule EModifier

Le championnat de Formule E 2019 est marqué par l'arrivée de trois anciens pilotes de Formule 1, Felipe Massa, Pascal Wehrlein et Stoffel Vandoorne. En treize courses, neuf pilotes différents remportent au mois une course. Malgré un classement très serré, Jean-Eric Vergne conserve son titre de champion du monde de Formule E. Vainqueur à trois reprises, le français devance Sébastien Buemi et Lucas di Grassi[25]. L'ancien pilote Toro Rosso devient ainsi le premier double champion du monde de la discipline.

Par moisModifier

JanvierModifier

FévrierModifier

MarsModifier

AvrilModifier

MaiModifier

JuinModifier

JuilletModifier

AoûtModifier

SeptembreModifier

OctobreModifier

NovembreModifier

DécembreModifier

Notes et référencesModifier

  1. Le Point magazine, « F1 - Bahreïn : Leclerc décroche déjà la pole position ! », sur Le Point, (consulté le 1er avril 2020)
  2. « Formule 1. GP de Chine : Lewis Hamilton remporte le 1000e Grand Prix de l’histoire », sur Ouest-France.fr, (consulté le 1er avril 2020)
  3. « Simon Pagenaud remporte les 500 miles d'Indianapolis ! - Auto - Indycar », sur L'Équipe (consulté le 1er avril 2020)
  4. « Jean-Éric Vergne sacré champion du monde de Formule E - Formule E », sur L'Équipe (consulté le 1er avril 2020)
  5. « Antonio Giovinazzi : « Un poids enlevé de mes épaules » », sur autohebdo.fr, (consulté le 1er avril 2020)
  6. « GP d'Allemagne : Robert Kubica marque un point et bat un record - F1 - GP d'Allemagne », sur L'Équipe (consulté le 1er avril 2020)
  7. « Mort d'Anthoine Hubert, 22 ans : Poignant silence autour de sa mère et son frère », sur www.purepeople.com (consulté le 1er avril 2020)
  8. « Grand Prix de Belgique : Charles Leclerc s'impose pour la première fois de sa carrière en F1 », sur Francetvsport (consulté le 1er avril 2020)
  9. Le Figaro, « Formule 1 : Lewis Hamilton sacré champion du monde pour la sixième fois », sur Le Figaro.fr, (consulté le 1er avril 2020)
  10. « Formule 2 : Nyck de Vries champion du monde », sur Sport.fr, (consulté le 1er avril 2020)
  11. « F3 : Robert Schwartzman sacré champion à l'issue du Grand Prix de Russie - Auto - F3 », sur L'Équipe (consulté le 1er avril 2020)
  12. via AFP, « WRC. Sacré champion du monde en Catalogne, Ott Tänak met fin à 16 ans de règne français », sur Ouest-France.fr, (consulté le 1er avril 2020)
  13. « EN DIRECT / LIVE. Course - Grand Prix du Brésil - 17 novembre 2019 », sur Eurosport, (consulté le 1er avril 2020)
  14. « F1 - Esteban Ocon signe chez Renault pour la saison 2020 », sur Autoplus.fr (consulté le 1er avril 2020)
  15. Mickael Guilmeau, « 1000e Grand Prix de F1, les statistiques », sur https://franceracing.fr/, (consulté le 1er avril 2020)
  16. Le Point magazine, « F1: le nouveau point bonus du meilleur tour en course aiguise les appétits », sur Le Point, (consulté le 1er avril 2020)
  17. « Charlie Whiting, mort d'un chef d'orchestre - F1 - Disparition », sur L'Équipe (consulté le 1er avril 2020)
  18. « VIDEO. L’ancien pilote autrichien Niki Lauda est décédé à 70 ans », sur www.20minutes.fr (consulté le 2 avril 2020)
  19. « F1 - Sixième titre constructeurs pour Mercedes | F1 News 24/7 - F1only.fr », sur f1only.fr (consulté le 2 avril 2020)
  20. Le Figaro, « Formule 1 : Lewis Hamilton sacré champion du monde pour la sixième fois », sur Le Figaro.fr, (consulté le 2 avril 2020)
  21. « Classement des pilotes de Formule 1 2019 », sur L'Équipe (consulté le 2 avril 2020)
  22. « Classements saison Formule 2 2019 », sur www.redflagf1.com (consulté le 2 avril 2020)
  23. « Classements Championnat WRC 2019 », sur Rallye-Sport.fr, (consulté le 2 avril 2020)
  24. « Résultats et classements IndyCar 2019 - Motorsport.com », sur fr.motorsport.com (consulté le 2 avril 2020)
  25. « Classement ePrix de Paris 2018-2019 - Formule E », sur Eurosport (consulté le 2 avril 2020)


AnnexesModifier

Liens connexesModifier

Liens externesModifier

Sites officiels