Carlos Sainz Jr.

pilote automobile espagnol
Carlos Sainz Jr.
Description de cette image, également commentée ci-après
Carlos Sainz Jr. en Styrie en 2021.
Biographie
Nom complet Carlos Sainz Vázquez de Castro Cenamor Rincón Rebollo Birto Moreno de Aranda de Anteruriaga Tiapera Deltún
Surnom The Smooth Operator
Date de naissance (27 ans)
Lieu de naissance Madrid (Espagne)
Nationalité Drapeau de l'Espagne Espagne
Site web carlossainz.es
Carrière
Années d'activité depuis 2015
Qualité Pilote automobile
Parcours
AnnéesÉcurie0C.0(V.)
2015-2017 Toro Rosso56 (0)
2017-2018 Renault25 (0)
2019-2020 McLaren 37 (0)
2021- Ferrari 19 (0)
Statistiques
Numéro permanent 55[1]
Nombre de courses 132
Pole positions 0
Meilleurs tours en course 1
Podiums 5
Victoires 0

Carlos Sainz Vázquez de Castro, dit Carlos Sainz Jr., est un pilote de course automobile espagnol né le à Madrid et fils du champion du monde de rallye Carlos Sainz. Ancien membre de la Red Bull Junior Team, il fait ses débuts en Formule 1 en 2015 avec la Scuderia Toro Rosso. Il pilote pour Renault lors du championnat 2018 puis est engagé par McLaren Racing pour la saison 2019. Il obtient son premier podium à son 101e départ (record) en se classant troisième du Grand Prix du Brésil 2019.

Le , Carlos Sainz Jr. signe avec la Scuderia Ferrari à partir de 2021 en remplacement de Sebastian Vettel.

BiographieModifier

2006-2014 : karting et débuts en monoplaceModifier

 
Carlos Sainz Jr en 2010 en Formule BMW.

Il commence sa carrière en 2006 par le karting. En 2008, il remporte le championnat KF3 d'Asie-Pacifique et termine second du championnat espagnol. L'année suivante, il remporte la prestigieuse Monaco Junior Kart Cup et termine sur le podium du championnat d'Europe KF3.

En 2010, Carlos Sainz participe aux championnats d'Europe de Formule BMW, dans l'écurie EuroInternational. Il est sponsorisé par Red Bull, ayant récemment été intégré à la filière de jeunes de Red Bull Racing. L'année suivante, il est champion de Formula Renault 2.0 Northern European Cup.

En 2012, il connait une saison plus difficile et se classe sixième du championnat de Grande-Bretagne de Formule 3. En 2013, il participe à plusieurs séances d'essais en cours de saison avec le Red Bull Racing pour obtenir sa superlicence nécessaire pour accéder à la Formule 1. L'année suivante, il devient champion du monde de Formula Renault 3.5 Series devant le Français Pierre Gasly.

2015 : débuts en Formule 1 avec la Scuderia Toro RossoModifier

 
Carlos Sainz Jr.,sur la Toro Rosso STR10 lors des essais du Grand Prix de Malaisie 2015.

Avant le début de la saison, Carlos Sainz indique qu'il choisit le no 55 comme numéro permanent en Formule 1 afin de pouvoir communiquer avec un graphisme leet speak « Carlo55ainz »[1],[2]. Il débute en Formule 1 en 2015 avec la Scuderia Toro Rosso[3]. Aux côtés de Max Verstappen, il forme la plus jeune équipe de l'histoire de la discipline. Pour son premier Grand Prix, à Melbourne, huitième des qualifications, il termine dans les points, à la neuvième position[4].

Puis en Malaisie il termine huitième mais le reste de la saison se passe moins bien. En effet, Sainz connaît un manque de fiabilité de sa STR10 qui provoque 7 abandons, dont 4 consécutifs en Autriche, Grande-Bretagne, Hongrie, Belgique. Souvent dominé en qualification par Verstappen, il réalise sa plus belle performance au Grand Prix des États-Unis où il termine septième en étant parti de la voie des stands. Carlos Sainz Jr. termine quinzième du championnat, avec 18 points.

2016 : deuxième saison chez Toro RossoModifier

 
Carlos Sainz Jr. sur la Toro Rosso STR11 lors des essais sur le Circuit de Sepang.

Après une première saison difficile pour Sainz, Toro Rosso se sépare de son moteur Renault pour un bloc Ferrari de l'année précédente. Sainz, au volant de la STR11, marque 32 points lors de la première partie du championnat.

En seconde partie de la saison, sur les circuits rapides de Spa, Monza et Suzuka) la Toro Rosso est plus à la peine. Sainz marque néanmoins à plusieurs reprises, en se classant sixième du Grand Prix des États-Unis et du Grand Prix du Brésil. Avec 46 points, il se classe douzième du championnat.

2017 : dernière saison chez Toro Rosso et transfert chez RenaultModifier

 
Carlos Sainz Jr., sur la Toro Rosso STR12, lors des essais libres en Grande-Bretagne.

Sainz marque des points lors de nombreuses courses malgré six abandons à Bahreïn, au Canada et en Grande-Bretagne sur accrochage, au Japon sur une sortie de piste et en Autriche et en Malaisie sur un problème moteur. À Singapour, lors d'une course chaotique marquée par l'abandon des deux Ferrari, il obtient son meilleur résultat en Formule 1 en terminant quatrième.

Le 15 septembre 2017, bien que toujours sous contrat avec Toro Rosso, Renault le recrute pour remplacer Jolyon Palmer en 2018[5],[6]. Le 7 octobre, Renault F1 Team annonce que ce remplacement est effectif à partir du Grand Prix des États-Unis 2017[7].

Ces trois dernières courses sont compliquées puisque Sainz abandonne au Mexique sur problème de direction puis à Abou Dabi à cause d'une roue mal fixée. Il se classe neuvième du championnat, avec cinquante-quatre points.

2018 : une saison avec RenaultModifier

 
Carlos Sainz Jr., avec la Renault R.S.18, lors des essais hivernaux a Barcelone.

Sainz entre dans les points lors du Grand Prix inaugural où il termine dixième puis six fois consécutivement (en Chine, en Azerbaïdjan, en Espagne, à Monaco, au Canada et en France). Il abandonne en Grande-Bretagne après un accrochage avec Romain Grosjean. Il termine hors des points à Bahreïn et en Autriche et, en Allemagne, pénalisé de dix secondes pour avoir dépassé Marcus Ericsson sous régime de la voiture de sécurité, il termine douzième.

Le 3 août, Renault annonce son remplacement par Daniel Ricciardo dès 2019[8]. Le 16 août, McLaren annonce le remplacement de Fernando Alonso par Sainz Jr pour la saison 2019[9],[10]. Il se classe finalement dixième du championnat avec 53 points.

2019-2020 : transfert chez McLarenModifier

 
Carlos Sainz Jr., a bord de la McLaren MCL34, lors du Grand Prix d'Autriche 2019.

À Melbourne et à Bahreïn, Sainz abandonne sur casse moteur et sur problème de boîte de vitesses. En Chine, qualifié en fond de grille, il s'accroche avec Daniil Kvyat lors du premier tour et termine quatorzième. En Azerbaïdjan, il termine septième. Pour son Grand Prix national, il profite d'une pénalité de Daniel Ricciardo pour partir douzième ; il termine huitième. À Monaco, parti neuvième, il termine sixième. Au Canada, pénalisé de trois places pour avoir gêné Alexander Albon lors la deuxième partie des qualifications, il part et termine onzième. En France et en Autriche, Sainz termine sixième puis huitième.

Le 9 juillet, Sainz et son coéquipier Lando Norris sont reconduits par McLaren pour la saison 2020[11].

En Grande-Bretagne, il termine sixième. En Allemagne, Sainz se qualifie septième et termine cinquième. En Hongrie, il part huitième et termine cinquième. En Belgique, il abandonne à cause d'une perte de puissance et, en Italie, à cause d'une roue mal fixée. Le pilote espagnol part septième à Singapour et termine douzième.

Sainz termine sixième en Russie puis cinquième au Japon et treizième au Mexique. Aux États-Unis, le pilote espagnol termine huitième. Au Brésil, victime d'une perte de puissance lors de la première partie des qualifications, il part dernier ; il passe sous le drapeau à damier en quatrième place mais obtient son premier podium en terminant troisième, grâce à la pénalisation de Lewis Hamilton ; il permet a McLaren de fêter son 486e podium après une absence de 5 ans et 8 mois. Pour la dernière course de la saison, à Abou Dabi, l'Espagnol termine dixième. Il termine sixième du championnat avec 96 points.

2021 : arrivée chez FerrariModifier

L'annonce, le 12 mai 2020, de l'échec des négociations entre Sebastian Vettel et la Scuderia Ferrari et du départ de ce dernier après la saison 2020 qui n'a pas encore pu démarrer en raison de la pandémie de Covid-19, déclenche une série de mouvements sur la marché des transferts[12]. Le 14 mai, Daniel Ricciardo est annoncé chez McLaren Racing en 2021 prenant la place de Sainz qui rejoint Charles Leclerc au sein de Ferrari[13],[14].

Carlos Sainz déclare : « Je suis très heureux de courir pour la Scuderia Ferrari à partir de 2021 et je suis très excité à propos de mon futur avec cette équipe. Il me reste une année importante avec McLaren Racing et j'attends avec impatience de courir avec eux cette saison[15]. »

De son côté, Mattia Binotto, évoquant un « nouveau cycle » pour Ferrari, explique : « Nous sommes confiants dans le fait que ce duo de pilotes, avec le talent et la personnalité de Charles et de Carlos, la plus jeune paire des cinquante dernières années de la Scuderia, est la meilleure combinaison possible pour nous aider à attendre les buts que nous nous sommes fixés[14]. »[16]

Lors des quatre premières courses de la saison, il obtient au mieux une cinquième place, à l'arrivée du Grand Prix d'Émilie-Romagne. Le 23 mai à Monaco, alors que son coéquipier Charles Leclerc n'est pas en mesure de prendre le départ depuis la pole position, et après l'abandon de Valtteri Bottas au bout de 31 tours, il roule jusqu'au bout en deuxième position derrière Max Verstappen et obtient son premier podium de la saison (le troisième de sa carrière) et le premier de la Scuderia Ferrari en 2021.

Résultats en championnat du monde de Formule 1Modifier

Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Pole Positions Victoires Podiums Meilleurs tours Dans les points Abandons Points inscrits Classement
2015 Scuderia Toro Rosso Toro Rosso STR10 Renault V6 turbo hybride Pirelli 19 0 0 0 0 7 7 18 15e
2016 Scuderia Toro Rosso Toro Rosso STR11 Ferrari V6 turbo hybride Pirelli 21 0 0 0 0 10 4 46 12e
2017 Scuderia Toro Rosso
Renault Sport Formula One Team
Toro Rosso STR12
Renault R.S.17
Renault V6 turbo hybride Pirelli 20 0 0 0 0 10 8 54 9e
2018 Renault Sport Formula One Team Renault R.S.18 Renault V6 turbo hybride Pirelli 21 0 0 0 0 13 2 53 10e
2019 McLaren F1 Team McLaren MCL34 Renault V6 turbo hybride Pirelli 21 0 0 1 0 13 4 96 6e
2020 McLaren F1 Team McLaren MCL35 Renault V6 turbo hybride Pirelli 16 0 0 1 1 12 2 105 6e
2021 Scuderia Ferrari Mission Winnow Ferrari SF21 Ferrari V6 Turbo Hybride Pirelli 16 0 0 3 0 14 0 116.5 6e
Total 132 0 0 4 1 77 27 469,5
Résultats détaillés des saisons de Carlos Sainz Jr. en Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 Classement Points
inscrits
2015 Scuderia Toro Rosso Toro Rosso STR10 Renault V6 turbo hybride Energy F1-2015 P AUS
9
MAL
8
CHI
13
BHR
Abd.
ESP
9
MON
10
CAN
12
AUT
Abd.
GBR
Abd.
HON
Abd.
BEL
Abd.
ITA
11
SIN
9
JPN
10
RUS
Abd.
USA
7
MEX
13
BRE
Abd.
ABU
11
15e 18
2016 Scuderia Toro Rosso Toro Rosso STR11 Ferrari V6 turbo hybride Type 060 P AUS
9
BHR
Abd.
CHN
9
RUS
12
ESP
6
MON
8
CAN
9
EUR
Abd.
AUT
8
GBR
8
HON
8
ALL
14
BEL
Abd.
ITA
15
SIN
14
MAL
16
JPN
17
USA
6
MEX
16
BRE
6
ABU
Abd.
12e 46
2017 Scuderia Toro Rosso Toro Rosso STR12 Renault V6 turbo hybride R.E 17 P AUS
8
CHN
7
BHR
Abd.
RUS
10
ESP
7
MON
6
CAN
Abd.
AZE
8
AUT
Abd.
GBR
Abd.
HON
7
BEL
10
ITA
14
SIN
4
MAL
Abd.
JPN
Abd.
9e 54
Renault Sport Formula One Team Renault R.S.17 USA
7
MEX
Abd.
BRE
11
ABU
Abd.
2018 Renault Sport Formula One Team Renault R.S.18 Renault V6 turbo hybride R.E 18 P AUS
10
BAH
11
CHI
9
AZE
5
ESP
7
MON
10
CAN
8
FRA
8
AUT
12
GBR
Abd.
ALL
12
HON
9
BEL
11
ITA
8
SIN
8
RUS
17
JAP
10
USA
7
MEX
Abd.
BRE
12
ABU
6
10e 53
2019 McLaren F1 Team McLaren MCL34 Renault V6 turbo hybride E-Tech 19 P AUS
Abd.
BAH
Abd.
CHN
14
AZE
7
ESP
8
MON
6
CAN
11
FRA
6
AUT
8
GBR
6
ALL
5
HON
5
BEL
Abd.
ITA
Abd.
SIN
12
RUS
6
JPN
5
MEX
13
USA
8
BRE
3
ABU
10
6e 96
2020 McLaren F1 Team McLaren MCL35 Renault V6 turbo hybride E-Tech 20 P AUT
5
STY
9
HON
9
GBR
13
70e
13
ESP
6
BEL
Np.
ITA
2
TOS
Abd.
RUS
Abd.
EIF
5
POR
6
E-R
7
TUR
5
BAH
5
SAK
4
ABU
6
6e 105
2021 Scuderia Ferrari Mission Winnow Ferrari SF21 Ferrari V6 Turbo Hybride Type 065 P BAH
8
EMI
5
POR
11
ESP
7
MON
2
AZE
8
FRA
11
STY
6
AUT
5
GBR
6
HON
3
BEL
10
P-B
7
ITA
6
RUS
3
TUR
8
USA MEX BRE QAT ARA ABU 6e 112.5
Légende : ici

Carrière avant la Formule 1Modifier

Résultats en kartingModifier

Saison Championnat Équipe Position
2006 Copa Campeones Trophy - Cadet 2e
2007 Copa Campeones Trophy - KF3 6e
Championnat d'Espagne - KF3 11e
Torneo Industrie - KF3 12e
2008 Championnat d'Allemagne - Junior KSM Racing Team 7e
Trophée Andrea Margutti - KF3 Genikart-LTP 7e
WSK International Series - KF3 Genikart-LTP 16e
CIK-FIA Monaco Kart Cup - KF3 Genikart-LTP 12e
Championnat d'Espagne - KF3 2e
CIK-FIA Championnat d'Europe - KF3 Genikart-LTP 7e
CIK-FIA Championnat d'Asie - KF3 Genikart-LTP Champion
2009 Championnat d'Allemagne - Junior KSM Racing Team 12e
South Garda Winter Cup - KF3 Tony Kart Junior RT 5e
Trophée Andrea Margutti - KF3 Genikart-LTP 7e
WSK International Series - KF3 Tony Kart Junior RT 3e
CIK-FIA Monaco Kart Cup - KF3 Genikart-LTP Champion
Championnat d'Espagne - KF3 2e
CIK-FIA Championnat d'Europe - KF3 Tony Kart Junior RT 2e
CIK-FIA Coupe du monde - KF3 Tony Kart Junior RT 24e

Résultats en sport automobileModifier

Saison Championnat Équipe Courses Victoires Pole positions Meilleurs tours Podiums Points Position
2010 Formule BMW Europe   EuroInternational 16 1 2 2 5 225 4e
Formule BMW Pacific 9 3 2 2 5 0 n.c
European F3 Open   EmiliodeVillota Motorsport (es) 4 0 0 0 1 0 n.c
Eurocup Formula Renault 2.0   Epsilon Euskadi 4 0 0 2 1 0 n.c
Formula Renault Winter Cup   Koiranen Bros. Motorsport 2 0 0 0 0 18 18e
2011 Formula Renault 2.0 NEC   Koiranen Bros. Motorsport 20 10 8 12 17 489 Champion
Eurocup Formula Renault 2.0 14 2 4 5 10 200 2e
500 km d'Alcaniz   Monlau Competicion 1 0 0 0 0 N/A 2e
Formule 3 Euro Series   Signature 3 0 0 0 0 0 n.c
Grand Prix de Macao de Formule 3 (Coupe intercontinentale) 2 0 0 0 0 0 17e
2012 Championnat d'Europe de Formule 3   Carlin Motorsport 20 1 2 1 5 161 5e
Formule 3 Euro Series 24 0 2 0 2 112 9e
Formule 3 britannique 26 5 1 2 9 224 6e
Masters de Formule 3 1 0 0 0 0 N/A 4e
Grand Prix de Macao de Formule 3 (Coupe intercontinentale) 2 0 0 0 0 N/A 7e
2013 Formula Renault 3.5 Series   Zeta Corse 9 0 0 1 0 22 19e
GP3 Series   MW Arden 16 0 1 2 2 66 10e
2014 Formula Renault 3.5 Series   DAMS 17 7 7 6 7 227 Champion

Palmarès

  • Deuxième des 500 Kilomètres d'Alcaniz 2011
  • Vice-Champion d'Europe de Formule Renault 2011
  • Champion d'Europe du Nord de Formule Renault 2011
  • Deuxième du Grand Prix automobile de Pau 2012

Notes et référencesModifier

  1. a et b http://circuitclassic.com/numero-pilotes-f1
  2. http://www.superf1.be/news-D%27ou-viennent-les-numeros-des-pilotes--_4401.html
  3. Gregory Demoen, « Toro Rosso confirme Sainz pour 2015 », sur f1i.fr, (consulté le )
  4. « Sainz aux anges avec ses premiers points », sur f1i.fr, (consulté le )
  5. « Sainz prêté à Renault pour 2018 », sur f1i.fr, (consulté le )
  6. « Marko : "Sainz reste membre de la famille Red Bull" », sur f1i.fr, (consulté le )
  7. Fabien Gaillard, « Officiel - Carlos Sainz chez Renault dès le GP des États-Unis », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  8. Fabien Gaillard, « Officiel - Daniel Ricciardo rejoindra Renault en 2019 ! », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  9. (en) « Carlos Sainz to race for McLaren from 2019 », mclaren.com/formula1, (consulté le )
  10. Maxime Berger, « Sainz Jr dans le baquet d'Alonso en 2019 chez McLaren, aux côtés de Vandoorne ? », sur rtbf.be, (consulté le )
  11. Benjamin Vinel, « Officiel - McLaren conserve Sainz et Norris pour 2020 », sur fr.motorsport.com,
  12. Lamine A, « F1 : Sebastian Vettel quittera Ferrari en 2020 », sur DzMotus, (consulté le )
  13. Lamine A, « F1 : Daniel Ricciardo signe officiellement chez McLaren », sur DzMotus, (consulté le )
  14. a et b Fabien Gaillard et Benjamin Vinel, « Ferrari confirme Sainz à la place de Vettel. », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  15. Emmanuel Touzot, « Officiel : Carlos Sainz rejoindra Ferrari en 2021. L'Espagnol remplacera Sebastian Vettel », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  16. Lamine A, « F1 : Carlos Sainz pilote Ferrari en 2021 et 2022 », sur DzMotus, (consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :