Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Kazuki Nakajima

pilote automobile
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nakajima.
Kazuki Nakajima
Description de cette image, également commentée ci-après
Kazuki Nakajima en 2012
Biographie
Date de naissance (33 ans)
Lieu de naissance Okazaki (préfecture d'Aichi), Drapeau du Japon Japon
Nationalité Drapeau du Japon Japonais
Carrière
Années d'activité 1996-présent
Qualité Pilote automobile
Équipe Williams F1 Team, Toyota
Statistiques
Nombre de courses 36

Kazuki Nakajima (中嶋 一貴?), né le à Okazaki, préfecture d'Aichi au Japon, est un pilote automobile japonais. Fils de l'ancien pilote de Formule 1 Satoru Nakajima, il est devenu champion du Japon de Formule Toyota en 2003. Après plusieurs saisons de Formule 3 japonaise, une saison en F3 Euroseries et une autre en GP2 Series, il accède à la Formule 1 à l'occasion de l'ultime Grand Prix de la saison 2007 au Brésil. Il devient pilote titulaire au sein de l'écurie Williams-Toyota à compter de la saison 2008 ; il dispute également la saison 2009 puis quitte la Formule 1. Depuis 2012, il pilote pour Toyota en endurance.

Sommaire

BiographieModifier

Fils de Satoru Nakajima, un des plus célèbres pilotes japonais, et frère aîné de Daisuke Nakajima (qui participe en 2009 au championnat de Grande-Bretagne de Formule 3[1]), Kazuki Nakajima commence sa carrière en sports mécaniques en 1996 par le karting. En 2003, il débute en sport automobile en championnat du Japon de Formule Toyota grâce à sa victoire l'année précédente à l'école de pilotage Toyota à Fuji (Formula Toyota Racing School) et remporte le championnat de Formule Toyota.

Soutenu par Toyota, alors que son père Satoru était le pilote fétiche de Honda dans les années 1980, il accède au championnat du Japon de Formule 3 en 2004. Cinquième du championnat dès sa première saison, il termine vice-champion de la discipline en 2005. En 2006, il s'engage dans le championnat de Formule 3 Euroseries au sein de l'équipe Manor Motorsport et se classe septième. Ses résultats corrects ainsi que le soutien de Toyota lui permettent d'obtenir, pour la saison 2007, une place de pilote-essayeur chez Williams-Toyota en Formule 1.

Il dispute en parallèle le championnat de GP2 Series dans l'écurie française DAMS. Après une première moitié de saison difficile, il concrétise sa pointe de vitesse par une série de podiums dans la deuxième partie du championnat et se classe finalement cinquième et meilleur débutant.

 
Kazuki Nakajima aux 250 km de Fuji en 2011.

Il participe, avec Williams, à son premier Grand Prix de Formule 1 le 21 octobre 2007 au Brésil en remplacement d'Alexander Wurz, qui a mis un terme à sa carrière, pour épauler Nico Rosberg. Qualifié à la dix-neuvième place, il termine dixième après avoir réalisé le cinquième meilleur tour en course ; il se fait également remarquer lors de son passage au stand où il renverse deux mécaniciens. Il se classe vingt-deuxième du championnat sans aucun point. Le 7 novembre, il est confirmé en tant que titulaire pour la saison 2008[2], toujours aux côtés de Rosberg.

Durant la saison 2008, Nakajima, septième du Grand Prix d'Australie à Melbourne, se classe finalement sixième après le déclassement de la Honda de Rubens Barrichello. Il termine également septième en Espagne puis à Monaco et inscrit le point de la huitième place à Silverstone et à Singapour où il s'est qualifié avec le dixième temps. En 18 courses, il n'abandonne qu'à deux reprises (après un accrochage avec la Force India de Giancarlo Fisichella au départ du Grand Prix de Turquie, et après un accident au Canada). Il est confirmé pour 2009 après sa huitième place à Singapour[3]. Il se classe quinzième du championnat avec neuf points.

2009 est plus difficile : alors que son coéquipier Rosberg inscrit 34,5 points et termine souvent dans les points, le Japonais n'inscrit aucun point malgré de bonnes performances en qualifications (cinquième à Silverstone, neuvième à Budapest et Interlagos). Il abandonne également à six reprises en 17 Grands Prix, souvent sur des accidents, et se classe vingtième du championnat. À la fin de la saison, le retrait de Toyota, qui fournissait Williams en moteurs et lui assurait un volant dans l'écurie britannique, le force à quitter la Formule 1 après le projet avorté de l'écurie Stefan GP.

En 2011, il poursuit avec Toyota, en Formula Nippon désormais, et se classe deuxième ; il termine premier en 2012. Toujours en 2012, il pilote également pour Toyota Motorsport en endurance avec Alexander Wurz et Nicolas Lapierre. Lors des 6 Heures de Fuji 2012, il obtient la pole position et gagne la course. En 2013, ils terminent quatrième des 24 Heures du Mans.

En 2015, lors de la deuxième séance d'essais libres des 6 Heures de Spa 2015, il est victime d'un accrochage avec Oliver Jarvis et se fracture une vertèbre. Lors des 24 Heures du Mans 2016, une perte de puissance avant d'aborder le dernier tour alors qu'il est en tête avec plus d'une minute d'avance sur la Porsche, prive Toyota de la victoire.

Résultats en GP2 SeriesModifier

Tableau synthétique des résultats de Kazuki Nakajima en GP2 Series
Saison Écurie Courses disputées Pole positions Victoires Points inscrits Classement
2007 DAMS 21 1 0 44 5e

Résultats et statistiques en championnat du monde de Formule 1Modifier

 
Kazuki Nakajima au Grand Prix de Grande-Bretagne 2008
 
Kazuki Nakajima en tests à Barcelone en 2009


Tableau synthétique des résultats de Kazuki Nakajima en Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Points inscrits Dans les points Abandons Classement
2007 AT&T Williams FW29 Toyota V8 Bridgestone 1 0 0 0 22e
2008 AT&T Williams FW30 Toyota V8 Bridgestone 18 9 5 2 15e
2009 AT&T Williams FW31 Toyota V8 Bridgestone 17 0 0 6 20e

Notes et référencesModifier

 
Kazuki Nakajima en 2014 en Super Formula à Motegi.
  1. (en) « Double R sign Daisuke Nakajima », sur autosport.com (consulté le 27 février 2009)
  2. « Nakajima titulaire en 2008 », sur f1-action.net (consulté le 7 novembre 2007)
  3. « Duo inchangé pour Williams en 2009 », sur gpupdate.com

Voir aussiModifier

Liens externesModifier