Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Daniil Kvyat
{{{alternative}}}
Daniil Kvyat en 2016.
Biographie
Nom de naissance Daniil Vyacheslavovich Kvyat
Date de naissance (23 ans)
Lieu de naissance Drapeau : Russie Oufa
Nationalité Drapeau de Russie Russe
Carrière
Années d'activité depuis 2014
Qualité Pilote automobile
Équipe Drapeau : Italie Scuderia Toro Rosso (2014)
Drapeau : Autriche Red Bull (2015-2016)
Drapeau : Italie Scuderia Toro Rosso (2016-2017)
Statistiques
Numéro permanent 26
Nombre de courses 72
Pole positions 0
Meilleurs tours en course 1
Podiums 2
Victoires 0

Daniil Kvyat (en russe : Даниил Вячеславович Квят, Daniil Viatcheslavovitch Kviat), né le à Oufa en Russie, est un pilote automobile russe. Vice-champion en Eurocup Formula Renault 2.0 2012 et champion de GP3 Series 2013, il débute en Formule 1 avec la Scuderia Toro Rosso au Grand Prix d'Australie 2014 et rejoint l'écurie Red Bull Racing l'année suivante, aux côtés de l'Australien Daniel Ricciardo.

Le 5 mai 2016, Red Bull annonce sa décision à effet immédiat de transférer Daniil Kvyat chez Toro Rosso alors que le baquet de la voiture qu'il a piloté lors des quatre premiers Grand Prix de la saison 2016 est attribué à Max Verstappen.

Kvyat est remplacé par le Français Pierre Gasly pour le Grand Prix de Malaisie 2017 et le Grand Prix du Japon qui suit. Il revient au volant pour le Grand Prix des États-Unis où il prend le point de la dixième place, mais quelques jours plus tard, le , il est évincé de l'équipe de façon permanente[1].

Sommaire

BiographieModifier

Débuts en sport automobileModifier

Le 19 juillet 2013, lors des essais privés de Silverstone, Kvyat pilote pour la première fois une Formule 1. Au volant d'une Toro Rosso STR8, il réalise le onzième temps des seize pilotes présents[2].

Le 21 octobre 2013, la Scuderia Toro Rosso annonce sa titularisation pour remplacer Daniel Ricciardo, promu chez Red Bull Racing. Daniil Kvyat, bien qu'ayant déclaré quelques semaines plus tôt qu'il ne se sentait pas prêt pour la Formule 1, devient le coéquipier de Jean-Éric Vergne pour le championnat du monde de Formule 1 2014[3],[4]. Le 2 novembre 2013, il devient champion de GP3 Series, après sa victoire dans la première course à Abou Dabi.

Daniil Kvyat obtient sa superlicence l'autorisant à courir lors des weekends de Grand Prix le 8 novembre 2013 en parcourant plus de 300 kilomètres au volant d'une monoplace de 2011 sur le circuit italien de Misano. Le Russe remplace Jean-Éric Vergne lors des premiers essais libres du Grand Prix des États-Unis puis Daniel Ricciardo lui laisse son baquet pour les essais libres du Grand Prix du Brésil[5],[6].

2014 : les débuts en Formule 1 chez Toro RossoModifier

 
Daniil Kvyat au Grand Prix de Chine 2014.

En Australie, lors du Grand Prix d'ouverture de la saison, Daniil Kvyat se qualifie en huitième position. En terminant neuvième de la course derrière son coéquipier Jean-Éric Vergne, il devient, à 19 ans 10 mois et 18 jours, le plus jeune pilote à inscrire un point en championnat du monde ; il bat le précédent record de Sebastian Vettel, établi à 19 ans 11 mois et 14 jours en 2007[7](son record est battu par Max Verstappen en 2015).

Kvyat marque un nouveau point lors du Grand Prix suivant, en Malaisie. Onzième lors du Grand Prix de Bahreïn, il marque à nouveau en Chine où il se classe dixième. La suite de la saison s'avère beaucoup plus difficile et il termine quinzième du championnat. Le 4 octobre 2014, à la suite du départ de Sebastian Vettel à la fin de la saison, l'écurie Red Bull Racing annonce le recrutement de Kvyat pour le remplacer aux côtés de Daniel Ricciardo.

2015 : transfert chez Red BullModifier

 
Daniil Kvyat au Grand Prix du Canada 2015.

Lors du Grand Prix inaugural, à Melbourne, Daniil Kvyat se classe treizième des qualifications, le lendemain, il ne dispute pas la course car sa boîte de vitesses casse durant le tour de mise en grille. Au Grand Prix suivant, cinquième des qualifications, il se classe neuvième de la course après s'être accroché avec Nico Hülkenberg. En Chine, il abandonne après une casse de son moteur. Il se classe neuvième à Bahreïn et dixième en Espagne. Après ses cinq premières courses avec l'écurie quadruple championne du monde, Kvyat n'a alors inscrit que cinq points et pointe au quinzième rang du championnat. Sa saison va prendre de meilleurs couleurs par la suite : au Grand Prix automobile de Monaco 2015, il obtient son meilleur résultat depuis ses débuts en terminant quatrième, juste devant Ricciardo. Il finit ensuite neuvième au Canada, puis hors des points en Autriche avant une sixième place en Grande-Bretagne.

Au Grand Prix de Hongrie, parti de la septième place, il profite de l'abandon de Kimi Räikkönen et du ratage des Mercedes, Nico Rosberg s'accrochant avec son coéquipier Ricciardo en fin de course, pour terminer deuxième et devenir le deuxième pilote russe à monter sur un podium après Vitaly Petrov, lequel avait terminé troisième au Grand Prix d'Australie 2011. Kvyat marque des points lors des trois Grands Prix suivants mais, lors de la troisième phase des qualifications du Grand Prix du Japon, il perd le contrôle de sa monoplace et percute violemment les rails ; le lendemain, parti des stands, il finit treizième.

Il termine cinquième de son Grand Prix national puis, quinze jours plus tard, au Grand Prix des États-Unis, perd le contrôle de sa voiture après avoir mis deux roues dans l'herbe artificielle et tape le rail, ce qui provoque son abandon, alors que lui et son équipier se battaient aux avants-postes pour une des rares fois de la saison. Il renoue avec les points au Grand Prix suivant, au Mexique, en finissant quatrième ; le lendemain Christian Horner confirme sa reconduction pour une nouvelle saison. Septième du Grand Prix du Brésil puis dixième à Abou Dhabi, il termine sa première saison chez Red Bull Racing à la septième place du championnat du monde avec 95 points, et trois points de plus que son coéquipier Daniel Ricciardo.

2016 : début de saison mitigé et retour chez Toro RossoModifier

 
Daniil Kvyat sous les couleurs de Red Bull au Grand Prix de Bahreïn 2016

Pour l'ouverture de saison, en Australie, le scénario de la saison dernière se répète : Kvyat ne peut prendre le départ à cause d'un souci technique. Il termine ensuite septième à Bahreïn.

Lors du départ en Chine, Kvyat provoque un accrochage entre les Ferrari de Sebastian Vettel et de Kimi Räikkönen en s'infiltrant à l'intérieur au premier virage. Vettel et Kvyat, deuxième et troisième, s'expliqueront lors de l'avant-podium, le pilote Ferrari reprochant au pilote Red Bull sa manœuvre du premier tour, et le Russe rétorquant qu'il n'a fait que tenter sa chance. Cela place en tout cas Kvyat provisoirement septième du championnat avec 21 points. Cela sonne en vérité le début de la fin pour le jeune pilote russe :

Au Grand Prix de Russie, Kvyat provoque un nouvel incident de course au premier tour. Par deux fois, le Russe heurtera la Ferrari de Vettel, provoquant l'abandon de celui-ci, mais, plus grave encore, cet incident ruine également la course de son équipier Daniel Ricciardo, amenant à un zéro pointé pour l'écurie autrichienne.

 
Kvyat au volant de la Toro Rosso au Grand Prix de Grande-Bretagne

Red Bull annonce, le 5 mai 2016, dans la semaine précédant le Grand Prix d'Espagne, le transfert de Max Verstappen de la Scuderia Toro Rosso vers Red Bull Racing par échange de sa place avec Daniil Kvyat, rétrogradé chez Toro Rosso en raison du double incident à Sotchi[8]. Christian Horner, le directeur de Red Bull Racing déclare : « Max a prouvé qu'il avait déjà beaucoup de talent, ses performances chez Toro Rosso ont été impressionnantes et nous sommes ravis de lui donner l'opportunité de piloter pour Red Bull. Nous avons la chance d'avoir quatre pilotes avec des longs contrats, nous pouvons donc les transférer d'une équipe à une autre. Daniil pourra continuer sa progression chez Toro Rosso, dans une écurie qu'il connaît bien et où il pourra démontrer tout son potentiel[9]. » Pour son retour chez Toro Rosso, il termine dixième et réalise son premier meilleur tour en course, le premier également de son écurie, tandis que son remplaçant Verstappen remporte son premier Grand Prix.

Jusqu'à la fin de la saison, il n'entrera qu'à deux reprises dans les points, avec une dixième place en Grande-Bretagne et une neuvième à Singapour. Il termine finalement cette saison 2016 à la quatorzième place avec 25 points, loin de son nouvel équipier Carlos Sainz Jr., douzième avec 46 points, et totalement éclipsé chez Red Bull par Verstappen, lequel ayant terminé cinquième du championnat, obtenant notamment sept podiums.

2017 : éviction avant la fin de la saisonModifier

 
Daniil Kvyat au Grand Prix de Grande-Bretagne 2017

En 2017, Kvyat reste chez Toro Rosso aux côtés de Carlos Sainz Jr. À nouveau, le Russe est nettement dominé par l'Espagnol qui inscrit souvent des points tandis que Kvyat ne récolte que deux neuvièmes places en Australie et en Espagne.

Il est à nouveau impliqué dans un incident de course avec son coéquipier lors du premier tour du Grand Prix de Grande-Bretagne : les Toro Rosso sont à la lutte mais une mauvaise manœuvre du Russe l'amène à harponner son coéquipier qui abandonne. La tension monte encore d'un cran entre les deux pilotes. Tandis que Sainz continue de marquer des points, Kvyat s'en trouve incapable et adopte un comportement erratique. Ainsi, au Grand Prix de Singapour, Sainz Jr. finit quatrième quand Kvyat termine sa course au onzième tour, dans un mur de pneus.

Le 26 septembre 2017, Toro Rosso annonce que le Français Pierre Gasly, pilote de réserve de la Scuderia Toro Rosso, prend sa place pour les Grands Prix de Malaisie et du Japon[10]. Gasly étant parti disputer la dernière manche de Super Formula, où il joue le titre, et Carlos Sainz Jr. étant parti chez Renault, Kvyat fait son retour aux Grand Prix des États-Unis aux côtés d'un nouveau coéquipier : le Néo-Zélandais Brendon Hartley. Comme il était attendu, Kvyat est devant Hartley, qui apprend, tout le week end, et en terminant dixième, il inscrit son premier point depuis douze courses et le Grand Prix d'Espagne en mai, mais cela ne suffit pas pour sauver sa place : le , Helmut Marko confirme que « Daniil Kvyat ne reviendra pas » après le Grand Prix des États-Unis. Pierre Gasly et Brendon Hartley font équipe chez Toro Rosso jusqu'à la fin de la saison 2017[1].

Kvyat termine ainsi sa dernière saison avec Toro Rosso à la dix-neuvième place du championnat, avec cinq petits points.

Résultats en championnat du monde de Formule 1Modifier

Tableau synthétique des résultats de Daniil Kvyat en Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Pole positions Victoires Podiums Dans les points Records du tour Points inscrits Classement
2014 Scuderia Toro Rosso STR9 Renault V6 Pirelli 19 0 0 0 5 0 8 15e
2015 Red Bull Racing RB11 Renault V6 Pirelli 18 0 0 1 14 0 95 7e
2016 Red Bull Racing
Scuderia Toro Rosso
RB12
STR11
TAG Heuer V6
Ferrari V6
Pirelli 15 0 0 1 5 1 25 14e
2017 Scuderia Toro Rosso STR12 Renault V6 Pirelli 15 0 0 0 3 0 5 19e

Carrière avant la Formule 1Modifier

Résultats en kartingModifier

Tableau synthétique des résultats de Daniil Kvyat en karting
Saison Championnat Écurie Classement
2007 Championnat italien - 100 cm3 Junior Viacheslav Kvyat 9e
Torneo delle Industrie - KF3 16e
Copa de Campeones - KF3 11e
2008 South Garda Winter Cup - KF3 Chiesa Corse 9e
Trophée Andrea Margutti - KF3 13e
Bridgestone Cup Europe - KF3 1er
Silver Cup - KF3 1er
WSK International Series - KF3 Morsicani Racing 29e
Torneo delle Industrie - KF3 1er
Championnat d'Europe CIK-FIA - KF3 3e
Championnat Asie-Pacifique CIK-FIA - KF3 2e
Copa de Campeones - KF3 14e
2009 South Garda Winter Cup - KF3 Morsicani Racing 1er
Trophée Andrea Margutti - KF3 1er
WSK International Series - KF3 2e
Championnat d'Europe CIK-FIA - KF3 3e
Coupe du Monde CIK-FIA - KF3 46e

Résultats en Formules de promotionModifier

Tableau synthétique des résultats de Daniil Kvyat dans les Formules de promotion
Saison Championnat Écurie Courses Victoires Pole positions Meilleurs tours Podiums Points inscrits Classement
2010 Formule BMW Europe EuroInternational 16 0 0 0 1 138 10e
Formule BMW Pacifique 8 2 2 0 5 invité
Formula Renault UK Winter Series Koiranen Bros. Motorsport 6 0 1 0 2 109 4e
Eurocup Formula Renault 2.0 2 0 0 0 0 invité
2011 Eurocup Formula Renault 2.0 Koiranen Bros. Motorsport 14 2 2 3 6 155 3e
Formula Renault 2.0 NEC 20 7 2 5 12 441 2e
Formula Renault UK Finals Series 6 0 0 1 2 111 3e
Toyota Racing Series Victory Motor Racing 12 1 1 3 6 600 5e
2012 Eurocup Formula Renault 2.0 Koiranen Bros. Motorsport 14 7 3 5 9 234 2e
Formula Renault 2.0 Alps 14 4 7 4 8 217 Champion
2013 GP3 Series MW Arden 14 3 1 3 4 162 Champion
Championnat d'Europe de Formule 3 Carlin Motorsport 21 1 5 1 7 invité
  • Note : un pilote invité ne marque aucun point.

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Kvyat ne reviendra pas... - F1i.com », F1i.com,‎ (lire en ligne)
  2. « Sebastian Vettel conclut avec le meilleur temps à Silverstone », sur ESPN F1, (consulté le 22 octobre 2013)
  3. « Toro Rosso dévoile ses pilotes pour 2014 », sur F1i.com, (consulté le 22 octobre 2013)
  4. « Da Costa déçu, Vergne pressé », sur ESPN F1, (consulté le 22 octobre 2013)
  5. Basile Davoine, « Kvyat a obtenu sa Super Licence et roulera à Austin », sur ToileF1.com, (consulté le 31 janvier 2015)
  6. Olivier Ferret, « F1 - Kvyat remplacera Vergne vendredi », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le 31 janvier 2015)
  7. « Statistiques pilotes, points par âge », sur statsf1.com, (consulté le 16 mars 2014)
  8. F1 2016 - L'étrange saison de Daniil Kvyat, www.automoto.fr, 27 octobre 2016.
  9. Olivier Ferret, « Max Verstappen remplace Daniil Kvyat chez Red Bull jusqu'à la fin de la saison », sur nextgen-auto.com, (consulté le 5 mai 2016)
  10. Pierre Van Vliet, « Gasly à la place de Kvyat à Sepang ! », sur f1i.com, (consulté le 27 septembre 2017)