Charlie Whiting

personnalité anglaise de la Formule 1

Charlie Whiting, né à Sevenoaks dans le Kent (Angleterre) et mort le à Melbourne (Australie)[1], est une personnalité britannique de la Formule 1 qui cumulait les fonctions de directeur de course, délégué à la sécurité, starter et chef du département technique.

Charlie Whiting
Image dans Infobox.
Charlie Whiting en 2010.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
MelbourneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Arbitre sportif, dirigeant sportif, directeur de courseVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Sport

Il gérait également la logistique de chaque Grand Prix de Formule 1, responsable notamment de l'inspection des voitures dans le parc fermé avant chaque course, et chargé d'appliquer les règles de la FIA.

BiographieModifier

Charlie Whiting débute dans le monde de la compétition automobile en préparant des voitures de tourisme et de rallye près de Brands Hatch avec son frère Nick[2]. Dans les années 1970, les frères préparent des Surtees de Formule 5000 pour le compte de la pilote de course Divina Galica. En 1977, Whiting rejoint Hesketh Racing[3], puis, à la suite de la disparition de l'équipe, il rejoint l'équipe de Bernie Ecclestone, Brabham, où il reste pour la décennie suivante. Il est ensuite chef-mécanicien lors des succès en championnat du monde des pilotes de Nelson Piquet en 1981 et 1983[2], puis il est promu ingénieur en chef[3].

En 1988, il devient délégué technique de la Formule 1 de la FIA[2], puis il est nommé directeur de course de la FIA et délégué à la sécurité en 1997[3].

Le au matin, la veille du début de la saison 2019 de Formule 1, il meurt d'une embolie pulmonaire à 66 ans[4].

Notes et référencesModifier

  1. Basile Davoine, « Charlie Whiting est décédé », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  2. a b et c Frédéric Ferret, « Charlie Whiting, mort d'un chef d'orchestre », L'Équipe,‎ (ISSN 0153-1069, lire en ligne, consulté le )
  3. a b et c AFP, « Sous le choc de la disparition de Charlie Whiting, le paddock lui rend un hommage unanime », sur eurosport.fr, (consulté le ).
  4. Léa Stassinet et AFP, « Formule 1 : Charlie Whiting, l'emblématique directeur de course, est décédé », sur rtl.fr, (consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :